Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nucléaire : quatre questions sur la fermeture de 17 réacteurs évoquée par Nicolas Hulot

Nicolas Hulot a-t-il parlé trop vite ? Le ministre de la Transition écologique s’est risqué à parler de fermer « peut-être jusqu’à 17 » réacteurs nucléaires, lundi 10 juillet. Objectif : permettre la transition énergétique à l’horizon 2025. Mais tout reste encore ouvert dans ce vaste chantier aux multiples inconnues. Voici ce qu’il faut retenir de cette annonce en quatre questions.

 

1 – Que propose Nicolas Hulot ?

Le ministre l’a rappelé sur RTL lundi matin : la loi sur la transition énergétique prévoit de réduire la part de l’atome dans la production d’électricité de 75% à 50% à l’horizon 2025. « Chacun peut comprendre que pour tenir cet objectif, on va fermer un certain nombre de réacteurs (...). Laissez-moi planifier les choses, ce sera peut-être jusqu’à 17 réacteurs, il faut qu’on regarde », a-t-il précisé. Soit un tiers du parc nucléaire français. Nicolas Hulot suit ainsi les recommandations de la Cour des comptes, qui avait chiffré en 2016 de « 17 à 20 » le nombre de réacteurs à fermer pour atteindre l’objectif des 50%.

[...]

2 – Quel est le parc nucléaire actuel ?

Il est composé de 19 centrales et de 58 réacteurs en activité, tous exploités par EDF, détenu à quelque 83% par l’État. Ce parc nucléaire est vieillissant : les trois-quarts des réacteurs auront atteint leurs 40 ans de vie d’ici à 2027. « Fermer 17 réacteurs revient à n’en prolonger quasiment aucun. D’ici à la fin du quinquennat, 23 réacteurs arriveront à l’âge de 40 ans, ce qui correspond à leur fermeture s’ils ne sont pas prolongés », explique une étude de Colombus Consulting citée par le Huffington Post.

La prolongation de leur durée de vie au-delà de 40 ans est suspendue à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui devrait se prononcer « plutôt en 2019 » sur la question, a rappelé lundi une porte-parole de l’ASN.

[...]

3 – Dix-sept réacteurs fermés en 2025, est-ce faisable ?

De nombreux experts jugent l’échéance de 2025 difficile à tenir. Le nucléaire représente actuellement 75% de la production d’énergie dans le pays. Les capacités de production d’électricité à partir du charbon et du fioul sont en baisse, tandis que le développement des énergies renouvelables (éolien, solaire) est confronté à différents défis technologiques, notamment en matière de stockage d’énergie.

[...]

4 – Quelles sont les réactions politiques ?

Elles sont partagées. Du côté des opposants au nucléaire, c’est la satisfaction.

[...]

« C’est une annonce extrêmement intéressante, parce que, pour la première fois, on a un chiffre et un gouvernement qui brise le dogme de la non-fermeture », a réagi Charlotte Mijeon, une des porte-parole du réseau Sortir du nucléaire, tout en invitant Nicolas Hulot « à concrétiser cette annonce et à aller plus loin ».

[...]

Du côté des partisans de l’atome, c’est la levée de boucliers. Florian Philippot, vice-président du Front national, a ainsi fustigé une annonce « démagogique » et « dangereuse ». « Fermer autant de réacteurs en un temps aussi court est (...) particulièrement irresponsable et se fera soit au détriment du pouvoir d’achat des Français, soit au détriment de la planète, soit les deux, s’il s’agit d’importer de l’électricité en provenance des centrales à charbon allemandes par exemple », a estimé l’eurodéputé.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

La France cherche son futur,
lire sur Kontre Kulture

Le coût à court et long terme du nucléaire, sur E&R :

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le nucléaire est beaucoup trop dangereux !
    La seule solution, l’énergie libre de Nicolas Tesla.

     

    Répondre à ce message

  • Le problème du nucléaire en France comme partout ailleurs dans le monde vient du choix technique de l utilisation de l uranium qui a été dicté par les militaires et ce a de produire des bombes A.

    Des scientifiques avaient proposés d autres alternatives
    notamment les centrales fonctionnant au Thorium autrement plus propres que nos centrales actuelles.

    reportage arte https://www.youtube.com/watch?v=unw...

    Donc pourquoi ne pas simplement fermer les centrales en fin de vie et les remplacer par des centrales au thorium ?

    Je pose la question a Mr Hulot..

     

    Répondre à ce message

  • Cela fait plus de 50 ans que le Canard Enchaîné nous promet l’apocalypse nucléaire du fait de nos centrales et presqu’autant que certains en réclament l’arrêt . Pour savoir quand cela arrivera effectivement, relisez " L’hirondelle et les petits oiseaux " de La Fontaine...

     

    Répondre à ce message

  • La "transition énergétique" me fait penser à la théorie de Marx sur la baisse tendanciel du taux de profit.
    Après la pseudo révolution numérique qui devait nous mener vers de nouveaux horizons de croissance perpetuelle, voila poindre la révolution énergétique qui nous promet emplois, énergie "propre" et même, si j’ai bien compris la pensé complexe de Macron, une diminution du terrorisme.
    Puisque pour Macron « On ne peut pas lutter contre le terrorisme sans action résolue contre le réchauffement climatique »... effectivement c’est très complexe.

    En tous cas, si la pensée complexe du présigland n’est pas clair, ce qui l’est mieux c’est que le grand capital à encore trouver un nouveau moyen de se régénérer à nos dépends.
    Parce que au final ceux qui se frottent les mains aujourd’hui sont les fabricants de chaudière à condensation, d’éolienne ou de panneaux photovoltaïque.
    Et puis même si on atteint les objectifs délirants comme zéro émissions carbone (qui n’est possible que par la compensation, encore une belle escroquerie) quid du glyphosate de déMonsanto qui stérilise toutes nos terre ou des perturbateurs endocriniens qui s’accumulent, les décharges de smartphone obsolète qui se multiplient en Afrique et en Asie, etc ?
    Ben on s’en fou c’est pas du CO2...

     

    Répondre à ce message

  • Il y a aussi une évidence qui échappe à beaucoup de journaleux et de Hulotistes : la souhaitabilité du « PLUS DE NUCLEAIRE POUR LA France » en comparaison des solutions à la Tintin et Milou qu’ils agitent avec un déluge de dépenses de communication (au frais du contribuable).
    Tchernobyl et Fukushima ont été les 2 plus grosses catastrophes civiles nucléaires et ont montré à quel point cette industrie est propre, SURE et RECOMMANDABLE.
    En effet, comment imaginer pire désastre que celui de Tchernobyl. Réacteur ravagé, milliers de tonnes de béton coulées sur le bâtiment pour isoler le cœur du problème.
    Bilan humain : quelques dizaines d’infortunés Ukrainiens et quelques milliers de cancers supplémentaires (sur des millions annuels) en Europe. Le site de la Centrale et les premières centaines de mètres à la ronde sont gravement contaminés pour très longtemps. Bien sûr, techniquement les calculs indiquent qu’il y aura trace de la catastrophe dans 25 000 ans.
    MAIS en fait la Nature reprend ses droits incroyablement vite et les niveaux de radioactivité tombent à des niveaux « acceptables » pour la vie normale très vite. Personnellement je ne ferais pas un jardin potager « bio » en vue de cette Centrale, mais j’ai probablement tort.
    Idem pour Fukushima (héroïsme des ouvriers qui sont venus traiter les dégâts DANS la Centrale, au péril de leur vie).
    Quand on voit aussi ce que sont devenues Hiroshima et Nagasaki rasées par une catastrophe NUCLEAIRE MILITAIRE HOSTILE destinée à causer le maximum de désagrément, aujourd’hui des villes magnifiques, scintillantes et surpeuplées, on se dit que 25 000 ans de pollution, c’est bien plus court qu’on ne l’imagine.
    Enfin et surtout, les bilans humains COMPLETS comparés de la création d’électricité nucléaire d’une part et ceux liés au charbon et autres fossiles, plus le solaire, plus les éoliennes, etc., me paraissent largement en faveur du nucléaire, qui a sauvé bien des vies grâce à l’électricité propre produite, même si la mise en valeur du minerai d’uranium n’est pas exempte de reproches.

     

    Répondre à ce message

  • Le Mulot n’a qu’à s’éclairer à la bougie dans sa grotte et pas nous gaver !!!.....

     

    Répondre à ce message

  • C’est la vacance du cerveau de M. Hulot ...

     

    Répondre à ce message


  • ce vaste chantier aux multiples inconnues



    En effet, qui va s’en mettre plein les poches ? On a vu la vaste fumisterie qu’est la "transition énergétique", avec le bel exemple du compteur Linky et ses nombreux conflits d’intérêts entre des ministres et des sociétés de fournisseurs, distributeurs, constructeurs...
    Et cette fois, qui va en profiter ???

     

    Répondre à ce message

  • Vous ne vous rendez pas compte que le nucleaire necessite un grand niveau de
    Pauvrete dans les pays d extraction pour etre rentable
    Imaginez combien ca couterait avec des ouvriers payes au smic des conges payes
    Les rtt, et des indemnites en cas d empoisonnement radio
    Des installations aux normes europeenne et une taxe pour financer le recyclage des dechets, et vous commencerez a vous le niveau de rentabilite du nucleaire
    Avec une bonne dose d esclavagisme on peut tout rentabiliser
    Comme dirait papa bhl

     

    Répondre à ce message

    • #1764723

      La France a été jusqu’en 2009 un pays d’extraction de l’uranium, et que je sache, les mineurs n’étaient pas des pauvres esclaves.

       
    • Je parle de l uranium qu on extrait ailleurs
      D autre part pour info il y a une omerta en France sur les conditions de travail dans le nucleaire
      Aucune norme n est strictement respectee et les controles sont bacles
      C est une necessite economique je le tiens d un gars qui s est barre de ce souk degoute
      Sur le papier les choses se tiennent mais si on regarde en detail c est la cata et le bal de la sous traitance sous payee et des controles bacles

       
  • Faites un stock de cuivre chez vous parce que son prix va exploser d’ici quelques années avec laugmentation des moteurs électriques... Les pays possédant des ressources en énergie fossiles vont être tranquilles... Mais ceux possédant des métaux et terres rares pour les commandes électronique et les bateries vont souffrir... Toujours les mêmes problèmes de l’offre et des besoins

     

    Répondre à ce message

    • #1766218
      Le 14 juillet à 15:04 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Nucléaire : quatre questions sur la fermeture de 17 réacteurs évoquée par (...)

      @ nadir

      Faites un stock de cuivre chez vous parce que son prix va exploser d’ici quelques années

      Pas si sûr, si l’humanité envisageait de changer de "politique énergétique", ce serait la profusion de cuivre assurée !
      Sortez des sentiers battus, l’énergie est la clef.

       
Afficher les commentaires précédents