Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand une Pussy Riot tombe amoureuse d’un "leader d’extrême droite"

Les féministes sont fascinées par la virilité

Maria Alyokhina et Dmitry Enteo ne pouvaient être plus différents. Elle, est membre d’un groupe activiste féministe, lui, est leader d’un groupe d’extrême droite. Elle raconte au Daily Beast les prémices de leur histoire d’amour.

 

Comment une membre du groupe féministe Pussy Riot et un leader du groupe d’extrême droite God’s Will (« La Volonté de Dieu ») ont-ils pu tomber amoureux l’un de l’autre ? Maria Alyokhina se confie sur son histoire avec Dmitry Enteo à une journaliste du Daily Beast. C’est au La MaMa Theatre à New York que les deux femmes se rencontrent pour la première fois. Elle a le visage marqué, sans doute à cause de la tornade médiatique qu’elle vient de vivre en Russie, alors que sa romance avec Dmitry Enteo vient d’être révélée.

 

Il est contre la propagande gay

Le fondateur du mouvement activiste d’extrême droite God’s Will a récemment été renvoyé de son groupe après l’annonce de cette liaison. « Il est en quelque sorte homophobe » commence par expliquer Maria à la journaliste, avant de se reprendre : « En fait non, il n’est pas homophobe, et n’a pas de problème avec les LGBT [Lesbiennes, gays, bisexuels et trans, ndlr] ». « Il est contre la propagande gay » ajoute une de ses amies, sans vouloir donner plus d’explication.

 

Une bataille devant la justice

En 2012, Maria Alyokhina et d’autres membres des Pussy Riot vêtues de cagoules colorées, ont été arrêtées à l’intérieur de la plus grande cathédrale de Moscou pour avoir chanté une prière anti-Poutine. Leur performance n’aura duré qu’environ 40 secondes avant que les gardes de sécurité ne les chassent de l’église.

Lire la suite de l’article sur parismatch.com

Les femmes veulent des hommes, lire chez Kontre Kulture :

Chassez le naturel, il revient au galop :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mince, moi qui voulait ecrire un livre de fiction sur ce sujet et le proposer à KK... Trop tard ...

     

    • Trop tard ? Mais on n’a toujours rien à lire !


    • Non c’est pas trop tard, les articles passent les uns après les autres, mais un livre çà reste dans une bibliothèque, et çà se transmet ensuite, en plus de témoigner d’une époque :)
      N’hésitez pas à complexifier sur la profondeur des personnages, en soignant les images et le vocabulaire, un peu comme dans le roman historique à la Balzac, çà serait le bienvenu, beaucoup d’auteurs se contentent d’un scénario simple, facile à lire, çà reste superficiel je trouve et peu intéressant.


  • Aaaah les pussy riots... que de bon souvenir... ma prestation préférée : celle de Sotchi !
    https://www.youtube.com/watch?v=ivT...

     

    • mdr... désolé mais je me marre, les révolutionnaires à deux centimes, elles sont venus et elles ont dégagé 10 secondes plus tard, chez nous on s’est tapé des mois d’insultes et des provocs dégueulasses par les Femens parce que nous sommes devenus une société d’eunuques qui ne se respectent pas eux-mêmes...

      ça aurait dû être réglé dès le début de la même manière, elles n’auraient pas souillé nos églises


    • effectivement on aurait dit des évadés de l’asile que les matons ont finalement réussit a retrouver...


  • #1822664
    le 19/10/2017 par Brigitte Trogneux-gneux lolita de 69 ans
    Quand une Pussy Riot tombe amoureuse d’un "leader d’extrême droite"

    Tout est donc possible , moi qui suis amoureux de Cacaroline Fourée , je peux enfin espérer l’emmener à l’autel de mon Eglise sedevac, aux bras de son doux papa, une mantille sur la tète ,l’abbé Belmont nous mariera !!
    Alléluia
    « Et du con réveilles-toi c’est l’heure de partir au boulot .....dépêches-toi un peu !!!!! »


  • Exact. Je pense que le problème des femmes est une conséquence du problème des hommes. La femme cherchera toujours a gratter du pouvoir à l’homme. C’est à l’homme d’imposer la limite sinon à quoi lui sert ses attributs ? La dévirilisation de l’homme a fait que ce dernier s’est soumis au féminisme avec pour conséquence paradoxale son rejet par la femme. Pour faire simple il ne faut pas en vouloir aux femmes, il faut en vouloir aux hommes qui ne sont pas des hommes et qui permettent indirectement l’égarement des femmes.

     

    • Bien dit ! Les femmes ont néanmoins probablement aussi leur part de responsabilité dans l’histoire au final, puisqu’il se peut, selon cette logique, qu’elles aient généralement tendance à être trop orgueilleuses (voir l’illustration du péché originel dans laquelle c’est Ève qui influence Adam à pécher), vice d’orgueil qu’elle se doivent de contrôler et de limiter, pour laisser aux hommes la marge de manœuvre pour remplir leur rôle. Peut-être ce défaut est-il une conséquence ou plutôt un effet de leur intelligence pragmatique qui a surement conditionnée leur survie dans l’histoire et compenser leur désavantage physique par rapport au sexe masculin (survie aussi liée à la protection physique de l’homme vraisemblablement). Autrement dit, cette nécessité pour la survie des femmes à user de leur réflexion, à la place de leur force physique moindre que celle des hommes, les amèneraient parfois à glisser sur la pente de l’immodestie ? Ce n’est qu’une théorie, bien sûr.



    • il faut en vouloir aux hommes qui ne sont pas des hommes



      Facile à dire, essaie de t’accomplir en tant qu’homme dans une société où il n’y a plus de travail (donc de salaire, donc de possibilité de séduction) sauf celui proposé par le mirage de l’auto-entreprise qui n’est rien de plus qu’un auto-esclavage légalisé qui ne te laissera plus le temps et l’énergie pour t’intéresser aux femmes. Si vous n’avez pas encore compris que le système a déclaré la guerre aux hommes et qu’il a quasiment gagné c’est vraiment qu’on parle dans le vent !


    • Nous ne sommes pas arrivés à ce stade par hasard. Il y a eu un gros travail de séduction/manipulation pour en arriver là mais l’intelligence ne se caractérise-t-elle pas principalement à éviter les duperies ? Je ne peux pas reprocher aux femmes d’avoir été séduites par cette propagande. C’est le rôle de l’homme selon moi de guider la femme. Pas l’inverse.

      Enfin je ne pense pas non plus que le fait d’être un homme soit lié au pouvoir d’achat. C’est encore une illusion de la propagande que de lier les deux. On ne soulignera jamais assez l’importance de la philosophie qui permet aux hommes de se détacher des biens et de la chair et en conséquence d’éviter les pièges tendus par ceux qui ne nous veulent aucun bien.


  • "En 2012, Maria Alyokhina et d’autres membres des Pussy Riot vêtues de cagoules colorées, ont été arrêtées à l’intérieur de la plus grande cathédrale de Moscou pour avoir chanter une prière anti-Poutine."
    Voila des années que l’on peut lire ces conneries !!
    Une prière anti poutine !! Une chanson anti-Poutine je veux bien mais une prière ?
    J’adore Vladimir Vladimirovitch mais c’est pas dieu, god c’est Eric Clapton

     

    • Non, God, c’est Bach ou Mozart, surement pas de la musique US dégénérée...

      Normale, cette histoire d’amour, le feminisme et les idees d extreme droite restent des conditionnements materialistes. L’amour est un evenement spirituel qui transcende les reflexes conditionnés, donc il suffit que l’amour soit sincère pour que les protagonistes mettent tous leurs conditionnements en veilleuse, un certain temps. Le temps de l’amour...
      Ensuite, chacun reprendra plus ou moins ses billes, avec peut etre quelques changements et lumières de plus....


  • ’’ont été arrêtées à l’intérieur de la plus grande cathédrale de Moscou pour avoir chanter une prière’’

    Le niveau de français des journalistes...

     

  • Comme quoi les burnés ont encore de bien bonnes nuits devant eux !!!....


  • Il y a eu le même phénomène dans l’Anglosphère avec Laci Green et Chris Ray Gun.

    Laci Green était une youtubeuse très connue (ses vidéos tournent a 2 millions de vues) sur la question des SJW, du féminisme, des LGBT etc... et Chris Ray Gun était un youtubeur proche de l’Alt-Right.

    Laci est tombée amoureuse de ce dernier et a viré de bord du jour au lendemain.

    Le féminisme, qui cache une fascination inavouée pour la virilité, est une catharsis inconsciente et paradoxale des femmes occidentales, derrière le discours "à bas les hommes et le patriarcat !" se cache le message : "Redevenez des hommes, par pitié !"

     

    • Je n’ai pas la même analyse que toi, les féministes sont pour la plupart d’entre elles juste des hystériques qui ont été mis en avant, quoique représentant une minorité de la gent féminine.
      Une définition lapidaire mais assez correcte d’une hystérique est sa recherche d’un maître pour en faire son esclave, c’est donc une névrose (qui ne se guérit malheureusement pas), qui aboutit le plus souvent à une impasse dans le couple, tout dépendant du niveau de cette névrose.
      Elles sont donc effectivement naturellement attirés par des hommes qui, ostensiblement, affirment leur force, ce qui se passera ensuite dans l’intimité sera infiniment plus complexe que cette attirance première.


    • Le mouvement féministe est soutenu à bout de biceps par la fraction la plus minoritaire et misandre du lesbianisme.
      Si vous n’avez pas compris cela vous n’avez rien compris à rien.
      Les lesbiennes aiment les hommes (et papa) avec fascination, comme les gays aiment les femmes et maman.
      Cependant, il s’est développé chez certaines femmes homosexuelles (les hyper-homosexuelles) une haine farouche et définitive de sexe masculin.
      Pour ma part, je n’ai jamais rencontré dans ma vie des gays dans la haine absolue des femmes.
      Au contraire !
      Ces lesbiennes ultra-minoritaires et revanchardes ont, de par leur caractère obstiné et conquérant, réussi à culpabilisé les femmes pour leur gout du beau sexe masculin.
      Les fantasmes minoritistes de ces lesbiennes radicales ont infusé depuis au moins 20 ans chez un grand nombre de femme. La pathologie mentale devenant un standard des droit de "l"homme" !

      Homme ou Femme, il faut raison garder...


  • C’est un orthodoxe fervent qui est allé briser des oeuvres d’artoc porno d’un certain Sibur et a fait 10 jours de prison. On ne peut que l’approuver. Les oeuvres étaient prétentieuses et laides.
    http://en.news-4-u.ru/enteo-activis...
    Alyokhina a maigri, elle devient plus jolie. Espérons qu’elle revienne à l’orthodoxie, ses vraies racines, et s’occupe utilement.

     

    • Venez donc faire un tour en Russie et constatez par vous même à quel point l eglise orthodoxe n a rien avoir avec les préceptes enseignés par le Christ.
      Les popes y sont pour la plupart gras et roulent dans de grosses cylindrées, et recommandent à leur ouailles de ne prêter attention à leur mode de vie car cela les éloigne du paradis.
      Les slaves existaient bien avant l apparition du christianisme (pardonnez mon révisionnisme), il y a un proverbe slavon (d avant le Christianisme en Russie, 8eme siècle, admis communément (sic)) qui dit :" si on te frappe sur la joue gauche, tend la joue droite, mais ne te laisse pas frapper", en d autres termes, si l on te frappe, feind la soumission mais rend les coups. L eglise n’a fait que de soumettre les hommes au pouvoir d autres hommes. En bon chrétiens vous vous devez de tendre la joue, et disparaître. Ah oui et n oubliez surtout pas de demander (prier) au diable de ne pas vous soumettre à la tentation de rendre les coups !


  • Vendu pour un cul... triste monde


  • On pourrait aussi se demander que fait un leader d’extrême droite avec une telle femme...


  • Comme quoi nous vivons dans un cirque, oú l on peut pondre un article sur des gens "si différents" qui finissent par "s aimer".
    Demain on nous dira qu ils s aimeront toujours, après avoir changé de sexe. Ou bien qu ils seront séparés, leur attache politique se trouvant être plus forte que cette attirance mutuelle...
    le cirque est parti, mais les clowns sont restés (proverbe russe)


  • Et alors où est le problème ? Les extrêmes s’attirent !


  • Les femmes sont à la fois fascinées et terrifiées par la virilité masculine dans le sens bien compris du terme.
    Aujourd’hui beaucoup d’hommes ne comprennent pas le concept de virilité qu’ils confondent avec hystérie agressive, comportement capricieux agressif... La virilité c’est la stabilité émotionnelle et la capacité de dominer ses passions et pulsions. Ses caractéristiques sont à fois recherchées et crainte par les femmes, car si un homme viril fait un compagnon fiable sur lequel on peut s’appuyer il est aussi résistants aux manipulations coutumières de femmes.


  • Non mais je pense que là bas les féministes ne sont pas les mêmes qu’ici.

    Il me semble bien que la chef des pussy riot (qui est bien canon au passage) aime bien Poutine depuis qu’il a annexé la Crimée. En fait ce sont des féministes nationalistes badass je crois.

    Ca parait inconcevable, mais bon... c’est plus logique en fait que les féministes immigrationnistes qu’on a ici. Donc ça pourrait expliquer le rapprochement.

     

    • Bender,

      Tout à fait, les féministes de l’est ne sont pas comme les nôtres : elles sont athées, et assez sottes, ça ok, mais ne sont pas immigrationnistes, mais plutôt nationalistes, et ne se marient pas avec des basanés, noirs, etc.
      De plus, elles sont bien plus vénales que nos féministes, et donc elles sont bien plus attirées par le pouvoir et le fric, que par la virilité.
      Je ne crois pas que la virilité se soit tant perdue que ça...
      L’autre jour, je marchais dans la rue, une voiture a fait une queue de poisson à une bagnole. Le type de la bagnole descend au feu rouge, un gros viril en marcel noir, à l’ancienne, style Lino Ventura. Le jeune de la voiture descend aussi, maigrelet, habillé couleurs tapettes, brushing bobo, je me suis dit : "il va se faire allonger par le viril brun aux poils à l’air". Que nenni ! Mandales, magheri, prise de judo, executés par "la tapette", le viril n’a pas vu le jour !! Zéro retour à part une voix chevrotante. Un peu comme Conversano vs Soral : raclée à sens unique.
      Alors, faut se méfier de cette histoire de dévirilisation, elle existe, oui, mais pas autant qu’on le croit, les mecs sont pas si minables que ca. C’est pour ca que je pense que les femmes telles que celle du sujet visent plutot le fric.
      Autre chose :
      Beaucoup ici disent qu’ils se dévirilisent, faute de boulot. C’est n’importe quoi ! Les mecs du passé galéraient aussi, travaillaient par ci par là, dormaient dehors, et ils etaient très virils !
      Les mecs d’aujourd’hui au chomage ne trouvent pas de femmes, pas tant à cause de la dévirilisation, mais plutot à cause du manque de fric. Ce que veulent ces connes modernes, c’est du pognon. Le coté viril passe après, comme l’humour, la beauté et tout le reste. Sortez les biffetons et vous allez voir si la virilité pose problème.
      Bref, nous sommes des porcs, mais elles sont des putes. 1 partout, le trou de balle au centre....


    • Ouai ça reste des russes quand même ^^

      Même les femen ukrainiennes, certaines sont proches de l’extrême droite violente.

      Marrant comme anecdote ! Personnellement j’ai une matraque télescopique dans ma voiture. Je suis malade et pas trop en état de me battre à mains nues, et comme il y a trop de dingues sur les routes...

      Mais oui, les gens gardent leur instinct. Perso dans mon coin, majorité de votes FN, et les gens sont restés plus "à l’ancienne". Pourtant je n’habite pas loin de Paris. Mais là où je suis ça reste un peu rural, et on est encerclés par l’immigration de tous les côtés. C’est la dernière zone du coin où c’est encore à peu près correct : le village d’Asterix...

      Pareil pour le féminisme. La plupart des femmes s’en foutent comme de l’an 40. Enfin si on demande la plupart se diront féministes, mais pas comme le féminisme actuel qui est propulsé sur le devant de la scène, et qui est plutôt un féminisme de minorités LGBT ne correspondant plus du tout à leurs attentes. La réalité c’est que c’est un truc de minorités agissantes sur internet et dans les médias. Ce sont les idiots utiles de quelque chose de plus moche : éradication de l’ethnie blanche européenne.


Commentaires suivants