Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pour se faire respecter de Harvey Weinstein : la méthode Depardieu

"Si tu fais quelque chose, je te crève les yeux avec mes deux doigts"

Alors que le producteur est accusé de viols, l’acteur français a raconté sur France Inter un épisode particulièrement houleux entre les deux hommes.

 

[...]

Alors que les langues se délient et que, chaque jour, de nouveaux témoignages font surface concernant Harvey Weinstein et d’autres personnalités ayant abusé de leur pouvoir, Gérard Depardieu a raconté sur le plateau de France Inter un accrochage ayant eu lieu il y a plusieurs années avec le fondateur de Miramax.

 

 

[...]

Gérard Depardieu relate ensuite la façon dont il a géré ce différend, à New York, dans les bureaux de Robert de Niro :

« J’étais tellement énervé que je suis passé derrière son bureau. Je lui ai dit : Écoute-moi bien Harvey, si tu fais quelque chose, je te crève les yeux avec mes deux doigts. Tu touches une chose sur le deal que nous avons fait, je te crève les yeux et je te tue. »

Une réaction que Gérard Depardieu justifie par le fait qu’Harvey Weinstein avait essayé de « l’enculer », lui et ses partenaires sur le projet.

Lire l’intégralité de l’article sur lepoint.fr

Sur les mauvaises habitudes de Harvey Weinstein,
lire chez Kontre Kulture :

Gérard Depardieu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sacré Gégé, toujours le mot pour rire... Enfin faut pas l’emmerder sinon gaffe à la réplique, un peu comme le Sieur Poutine ("Bon tu signes ou tu vas en taule..." à un oligarque recalcitrant), m’étonne pas qu’ils s’entendent comme deux larrons en foire...


  • Même si l’anecdote est peut être enjolivée, encore que… la réplique : “oui, oui mais j’en ai rien à foutre” de GD vaut son pesant d’or. Lisez entre les lignes : « J’emmerde cette oligarchie qui put le fric et la baise », cela rappelle son interprétation de DSK qui reste pour moi un moment fort de ma vie de cinéphile.


  • Cela fait plaisir d’entendre notre Gérard national, pro-russe dire qu’il en a rien à foutre de Weinstein, même si Nagui lui dit que c’est le patron mondial du cinéma. Droite dans ses bottes. D’un autre côté, tu as tout l’entourage qui panique.

     

    • #1822771

      Nagui doit toucher obligatoirement le point Godwin vu que l’autre Weinstein est juif autrement il le sait c’est case pôle emploi, bref je déteste ce type de toute façon un vendu tout comme Ruquier et toute la merde "d’animateurs" pour veaux lobotomiser et autres Je suis Charlie .


    • @ Pascal Obistrot
      "Nagui doit toucher obligatoirement le point Godwin vu que l’autre Weinstein est juif autrement il le sait c’est case pôle emploi, "

      A mon avis, ce n’est pas la peur du chômage, mais plutôt le fait qu’il est membre, lui aussi, de la communauté qui n’existe pas.


  • "Alors que le producteur est accusé de viols, l’acteur français a raconté..."

    Ouais .. Ouais .. Alors que la problématique de toute cette affaire est le risque de décalage entre ce qu’on "raconte" et ce qui est exact et judiciairement vérifiable, tout devient sujet à caution.. (Rappelons qu’en cas de viol, l’enjeu est tout de même de plusieurs dizaines d’années de tôle et une vie foutue en l’air). Il "raconte"..

    Moi aussi je peux "raconter" que j’ai mis un poing dans la gueule à ce bouffis à la Rotonde, en 1981 à 2 heures du matin, parce qu’il avait dragué ma petite amie. .

    Ras le bol de cette ambiance de sortie de boîte de nuit ! Réglons les choses entre hommes et merde.. Réinstaurons par exemple le duel, tout simplement, puisque les tribunaux sont défaillants.

     

  • Yes !!! Un vrai Homme ....


  • Pour se faire respecter de n’importe quel encuIé, il faut parfois le forcer (au respect).

    Ce qui ne dédouane pas pour autant de leurs responsabilités les quelques putains exogames qui savaient très bien ou elles mettaient leurs fesses, afin de griller la vedette (et la priorité bancaire) à toutes les caissières de Walnuts, où l’on travaille pour peanuts tout en réalisant quelques spécialités de Saint Claude dans l’arrière boutique (dont on se demande si elle ne tient pas son appellation « d’arrière » de par la pratique afin d’agrémenter d’autres tiroirs-caisses.


  • #1822668
    le 19/10/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Pour se faire respecter de Harvey Weinstein : la méthode Depardieu

    Il est effectivement préférable d’avoir affaire à eux le moins possible, pas du tout étant parfait.

    Difficile dans certains domaines, qui tiennent du quasi-monopole.

     

    • Permettez-moi de trouver votre opinion excessive, violente même, et de penser qu’elle est non seulement injuste, évidemment, mais également fausse sans aucun doute possible. Votre balancier est allé trop d’un côté, à votre corps défendant sans doute. Aucun peuple n’a le monopole de la bêtise ou celui de la méchanceté. On n’en a pas trouvé, depuis le temps qu’on cherche, et que l’idée du mal préoccupe l’humanité.
      Ceci dit modestement, et sans chercher à susciter de polémique inutile, et à seule fin que cette vérité soit dite. Que la phrase célèbre de Montaigne exerce sur nous toute sa vertu, qui est aussi de nous garder dans la modestie, la retenue, la réserve :

      « Certes, c’est un sujet merveilleusement vain, divers et ondoyant, que l’homme. Il est malaisé d’y fonder jugement constant et uniforme. »


    • @ Ahmed Berkani



      On n’en a pas trouvé, depuis le temps qu’on cherche, et que l’idée du mal préoccupe l’humanité.




      Vous avez certainement raison si vous vous en tenez à cette fumeuse dualité antagoniste, politiquement manichénne, née de la Chute, passage du fameux Livre et que tentent de mettre en exergue les trois dogmes monothéistes qui en sont issus et dont on connait les pliagieurs originels.
      Parce que de l’autre coté des Monts Oural, pour nous servir de méridien géographique, aux prémices de l’Inde et de la Chine jusqu’au Pacifique (c’est étonnant d’avoir à l’écrire à cet endroit là), tout ceci n’a plus du tout la même valeur, allant jusqu’à se redoubler l’une l’autre à l’état « Suprême ».
      Ainsi donc, une part non négligeable de l’humanité (et non des moindres) échappe à toutes ces sornettes d’où naissent les serpents.
      Ouf, nous l’avons échappé belle...
      L’on sait donc désormais où se trouvent géographiquement sur le globe, les Empires successifs du « mal », ceux-là même qui prônent le discours de ne distiller que le « bien » à leurs ouailles du Livre, jusqu’à parfois s’égarer en Asie (Il peut y avoir un piège euphonique). Leur « bien » se trouvant être tout comme le venin de la face camuse de vipère : dépendant de la dose inoculée.

      Quant au gag d’utilité à publier valant question de contrôle : combien font six plus 66...
      Décidément, les voies de la Route 66 sont impraticables.


  • Quelquefois les arguments frappants sont efficaces !!!... Conversano s’en souvient encore !!!.....


  • Moi qui ne crache pas sur les expressions croustillantes, j’ai adoré : "Il voulait m’enculer, mais j’aime pas ça"

    Superbe ! Mais fais gaffe, GG, en sodomitocratie, mieux vaut peser ses mots.

     

  • Un vrai gaulois....


  • #1822719

    - ce monsieur était le patron du cinéma mondial...
    - il était redouté...
    - oui, oui, mais j’en avais rien à foutre

    Lol c’est du Dieudonné dans le texte !


  • En fait on s’apercoit que c’est une mafia. Meme code (silence et execution social), meme pratique (traffic et corruption).

     

  • Eh oui, comme à la vieille époque, on réglait le problème très rapidement, et tout rentrait dans l’ordre .Ça a l’air d’étonner toutes les tafioles autour de la table .GG fait ça à l’ancienne.


  • Même si j’ai quelques distances avec le personnage de Gégé. Je sais qui est l’acteur préféré des journalistes français et qui est l’acteur préféré des français.

    L’un est en arrêt maladie aux USA, l’autre aime le vin rouge.


  • Que de « qualités » chez cet homme :

    - il ne tient pas sa parole ;
    - un voleur ;
    - un pointeur ;
    - un harceleur ;
    - hypocrite ;
    - l’orgueil ;
    - odieux ;
    - appétits tordus ;
    - une constante dans la grossièreté, etc etc...

    Jean-Luc Godard avait raison. Il n’avait épargné personne, à raison. Pas même le très avare Stanley Kubrick [sans Max Ophüls, pas de Kubrick !]. Le dernier à ma connaissance : Tarantino, qualifié de « faquin »...

     

  • De manière détournée, on pourrait dire que c’est une leçon de féminisme administrée par l’exemple à toutes les pisseuses, vraies ou fausses, à retardement. Depardieu, c’est vraiment le meilleur.


  • Soral a raison. Il y a des choses qui se réglent entre hommes, les couilles sur la table. Pas de politiquement correct, pas de "novlangue". La "méthode" Depardieu est efficace, surtout avec qui il avait à faire. Bravo Gérard !


  • il ressemble vraiment à obélix c’est fou !


  • La cure : 10% de Gérards et la France se débarrasse des arnaqueurs, des pedophiles, et des "butt-fuckers".


  • Je ne comprends pas qu’on soit si indulgent envers les filles harcelées ou violées qui ne parlent pas aussitôt. C’est tout simplement de la non-assistance à personne en danger pour les prochaines victimes. Leur silence permet aux ordures de prospérer et à d’autres victimes de morfler. Les représailles qu’elles risquent ne sont pas pires que ce qu’un mec risque lorsqu’on exige de lui qu’il s’interpose lors d’une agression dans la rue.
    La prescription devrait être raccourcie au maximum pour inciter les victimes à parler aussitôt afin qu’une enquête puisse être menée rapidement pour que des preuves matérielles puissent être trouvées, et pour que le coupable soit rapidement mis hors d’état de nuire. Parler 10 ans après permet trop aisément d’élaborer des coups montés puisqu’il n’y a plus que la parole contre la parole. Et ça permet aussi aux prédateurs de chasser encore et encore.

     

    • @ Tartine

      Bien d’accord avec vous, mais que voulez vous, les Femmes c’est 50% de l’humanité mais 0% de responsabilité. "On" nous demande à nous les Hommes d’assumer ce que l’on fait, ce que l’on ne fait pas ET ce que les autres font et comme cela ne va jamais, nous sommes coupables d’office. Les féministes exploitent le "filon" à mort, on est sur l’autoroute de l’enfer, respect aux VRAIES Femmes.


  • Tiens tiens... la République fait les yeux doux à Depardieu ?


  • "Cela s’ est joué à 2 doigts"...
    Oui mais les 2 doigts de Depardieu... Ce ne sont pas des allumettes.


  • je me rappelle d’une série de reportages réalisés il y a plusieurs années sur cette ordure weinstein...

    C’est juste hallucinant et très écœurant, les mêmes putes féministes qui lui crachent dessus au jour d’hui, lui tressaient des couronnes de lauriers à l’époque "du genre producteur parti de rien,blablablabla qui a conquis Hollywood, tres dynamique, un grand génie mes couilles etc, etc"...

    déjà à cette époque les putains féministes qui traitent tout les hommes de porcs maintenant, savaient pour la réputation de weinstein, sa ne les empêcher pas de lécher le cul du boss d’Hollywood pendant deux heures de reportages, idem pour dsk sa faisait 30 ans qu’elles étaient toutes au courant... et tout le monde fait semblant de découvrir la lune, quand les milliardaires obèses libidineux sont lâchés par leurs hiérarchie et balancés en place public pour divers motifs (desobeissance, yeux plus gros que le ventre, etc)


  • Il aurait été bien inspiré de lui ratatiner les testicules ce jour là, dommage ! On peut transposer cette méthode avec celle de Poutine qui fait ses preuves avec Daesh, je comprends pourquoi ils s’entendent si bien. La testostérone a fait ses preuves dans l’histoire.


  • Ah, mon Gégé..


  • Très décevant. C’est du niveau cours de récré ou mauvais combat de catch.
    Et dire qu’il y en a plein qui s’extasient devant ce genre de type.....qui a débuté sa carrière dans le porno.


  • C’est ça La France !!!!
    Depardieu président !


Commentaires suivants