Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quelle serait l’équipe chargée de la politique étrangère de Joe Biden ?

Une catastrophe, au bas mot

Comme ce blog s’intéresse souvent à la politique étrangère américaine et aux dommages qu’elle cause, un regard sur l’équipe chargée de la politique étrangère de Biden semble adéquat.

En deux mots, c’est horrible.

 

Susan Rice, célèbre à cause de Benghazi, conseillère à la sécurité nationale sous Obama, deviendrait secrétaire d’État.

Michele Flournoy, cofondatrice du Centre pour une nouvelle sécurité américaine (CNAS), deviendrait secrétaire à la Défense. Flournoy est un faucon, une buse. Le CNAS est financé par les dons du « who’s-who » du complexe militaro-industriel. Elle a également cofondé WestExec Advisors, une société de conseil qui tire les ficelles pour aider les entreprises à obtenir des contrats avec le Pentagone.

Tony Blinken, qui est sur le point de devenir le conseiller à la Sécurité nationale, est également actif chez WestExec Advisors. Il a été conseiller à la Sécurité nationale pour le vice-président Biden, conseiller adjoint à la Sécurité nationale pour Obama et secrétaire d’État adjoint.

Tous les trois, avec Joe Biden, ont poussé à la guerre de 2003 contre l’Irak et soutenu celles que l’administration Obama a lancées ou poursuivies contre sept pays différents.

Ils continueront ces guerres et en ajouteront probablement quelques nouvelles. Joe Biden a déclaré qu’il rétablirait l’accord nucléaire avec l’Iran, mais avec des « amendements ». Une analyse réaliste montre que l’Iran est susceptible de rejeter toute modification de l’accord initial :

L’administration Biden sera confrontée à la dure réalité quand elle réalisera que les amendements au JCPOA dont elle a besoin pour rendre son retour à l’accord politiquement viable sont inacceptables pour l’Iran. La nouvelle administration américaine se trouvera plus que probablement dans une situation où les sanctions, y compris celles sur les exportations de pétrole, doivent être maintenues dans un effort pour faire pression sur l’Iran afin qu’il cède aux demandes américaines de modification du JCPOA.

Les faucons libéraux exerceront une forte pression pour terminer la guerre qu’ils avaient lancée contre la Syrie en l’intensifiant à nouveau. Trump avait mis fin au programme d’approvisionnement des djihadistes par la CIA. L’équipe de Biden pourrait bien réintroduire un tel programme.

Susan Rice a critiqué l’accord de Doha que Trump a signé avec les talibans. Sous l’administration Biden, le niveau des troupes américaines en Afghanistan risque donc d’augmenter à nouveau.

Un changement possible pourrait intervenir dans le soutien américain à la guerre saoudienne contre le Yémen. Les démocrates n’aiment pas Mohammed ben Salman et pourraient essayer d’utiliser la question du Yémen pour le pousser à quitter son poste de prince héritier.

Biden et son équipe ont soutenu la tentative de coup d’État au Venezuela. Ils l’ont seulement critiqué pour ne pas avoir été bien menée et vont probablement trouver leur propre « solution ».

Après quatre années de non-sens autour du RussiaGate, que Susan Rice a contribué à lancer, il est impossible de « réinitialiser » les relations avec la Russie. Biden pourrait accepter immédiatement de renouveler le traité New START qui limite les armes nucléaires stratégiques, mais il est plus probable qu’il voudra ajouter, comme dans le cas de l’accord nucléaire avec l’Iran, certains « amendements » qui seront difficiles à négocier. Sous Biden, l’Ukraine pourrait être poussée vers une autre guerre contre ses citoyens de l’Est. La Biélorussie restera sur la liste des pays visés par un « changement de régime ».

L’Asie est l’endroit où la politique de Biden pourrait être moins conflictuelle que celle de Trump :

La Chine pousserait un grand soupir de soulagement si Biden choisissait Rice comme secrétaire d’État. Pékin la connaît bien, car elle a joué un rôle actif dans la refonte de la relation, de l’engagement à la concurrence sélective, qui pourrait bien être la politique post-Trump de la Chine.

Pour le public indien, qui est obsédé par la politique de Biden à l’égard de la Chine, je recommande la vidéo YouTube suivante sur l’histoire de Rice, quand elle raconte son expérience à la NSA et la façon dont les États-Unis et la Chine ont pu se coordonner efficacement, malgré leur rivalité stratégique, et comment la Chine a réellement aidé l’Amérique à combattre Ebola.

Il est intéressant de noter que l’enregistrement a été réalisé en avril de cette année, dans le contexte de la pandémie du « virus de Wuhan » aux États-Unis et de la guerre commerciale et technologique de Trump avec la Chine. En bref, Mme Rice a mis en évidence une relation productive avec Pékin tout en partageant probablement, avec de nombreux experts et législateurs américains en matière de politique étrangère, un scepticisme envers la Chine.

En gros, le régime Biden/Harris sera la continuation du régime Obama. Sa politique étrangère aura des conséquences terribles pour beaucoup de gens sur cette planète.

Sur le plan intérieur, Biden/Harris ravivera tous les mauvais sentiments qui ont conduit à l’élection de Donald Trump. La démographie de l’élection ne montre aucun signe de majorité durable pour les démocrates.

Il est donc très probable que Trump, ou un Républicain populiste plus compétent et donc plus dangereux, remportera à nouveau la victoire en 2024.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il ne sera jamais président ! c est la fin du monde sinon

     

    • Non, il y aura d’abord l’arrivée de Jésus qu’un mouvement pacifique massif ira réceptionner dans un lieu précis lors de sa redescente sur terre, probablement pour éviter la troisième guerre mondiale, espérons-le. Si Trump est élu, ce mouvement servira seulement à établir la paix sur une grande partie du monde, à purifier de nombreux pays et donc à récupérer Jésus pour qu’il règne sur le moyen orient, le Maghreb, l’Asie du Sud ouest, une grande partie de l’Afrique, et tous les pays chrétiens et musulmans qui l’accepteront... La fin des temps c’est avant la fin du monde.
      L’article oublie de préciser que la fraude en sera d’autant plus grande dans quatre ans, les réseaux sociaux encore plus influents, ainsi que les médias, etc...


    • Le monde en a vu d’autres !


    • @idiocratie

      c’est vrai , mais depuis 1945 , on joue avec l’arme nucléaire , qui s’est enracinée et développée sur une bonne partie de la planète , avec une communication quasi instantanée de l’information ;


  • En cas de Présidence Biden , il est probable bien que la politique étrangère subira les inflexions décrites ci - dessus avec un retour peu ou prou des l ’équipes Obama ; toutefois le nouveau virage us risque tout autant d ’affaiblir encore un peu plus les Etats - Unis par des efforts ainsi sans durée et sans buts dans toutes les directions ; et ce serait là notre consolation à l ’election cauchemard de Biden , l ’idée qu ’elle sera finalement plus funeste à la puissance US ou ce qu ’il en reste que ne l ’aurait été la reèlection de Trump . Et d ’une certaine manière , tout bien considéré un déclin américain qui se poursuit et s ’accélère peut nous être à terme profitable plus peut être qu ’ une Amérique " great again " : nos roitelets européens en seront eux aussi plus faibles , plus désorientés .


  • Dans cette hypothèse, non seulement le Monde tremblera, mais la France poursuivra sa chute vers une tyrannie dont le nom est Macron. Misère et désespoir seront au programme jusqu’à l’extermination.
    Tous les résultats obtenus par Trump contre le "marais-puant" auront été vain et le "business as usual" reprendra (satanisme et pédophilie).

    Inimaginable !


  • C’est mal parti pour Biden et ses acolytes, car malgré l’autorisation du GSA de recevoir une somme d’argent pour le paiement des salaires de ses collaborateurs et quelques accès aux dossiers sensibles, Biden devra indiquer quels sont ses conflits d’intérêts et ceux de sa famille. Je suis convaincu qu’en autorisant le GSA a ouvrir les portes à Biden, en laissant celui-ci fulminer et menacer sa directrice, Trump savait qu’il allait le piéger, les américains sont très susceptibles sur le mensonge. Donc même si Biden est effectivement élu, sa nomination sera très fortement compromise, voire annulé avec prison à l’appuie.


  • #2603884
    le 25/11/2020 par la lumière de la vérité en marche
    Quelle serait l’équipe chargée de la politique étrangère de Joe Biden (...)

    Ce n’est pas binden qui s’auto-acclame président qui décide, ni lui, ni tous les médias qui se prosternent devant lui et devant la Bête du N.O.M en la servant, mais la justice et la commission US du 14 décembres qui décidera... Trump réélue président, non seulement il reprendra les rennes, mais il à toutes les preuves d’une corruption massive politico-médiatique de grande ampleur contre la constitution, le vote démocratique, etc...
    2021 avec Trump en première ligne au us,
    cela pourrait ressembler à la mise en place d’un grand tribunal de guerre du peuple contre tous les collabos du N.O.M - et le dévoilement de leur grand reset politico-financier-sanitaire en préparation...

    ... cela pourrait se transformer dans le Grand Reset/réveil organique du peuple,
    par le peuple et pour la liberté, la souveraineté du peuple...

     

    • « il reprendra les rennes »

      Les rênes, bordel !

      Les rennes, c’est le Père Noël.


    • " il reprendra les rennes" du père Noël ?
      Les rênes, quand on parle des cordes. Et la reine, quand on parle de Sydney Powell, qui se bat pour la justice, plus encore que pour la réélection, et c’est ce qui coince avec certains républicains qu’un certain niveau de corruption, compromissions, et petits arrangements avec les démoncrates, arrange passablement. Ils veulent seulement que Trump passe de justesse, et que le pouvoir reste partagé, sans punition des tricheurs. .
      Vous avez raison, Trump fera un second mandat.


  • Je vois, d’après le dessin de l’article, que vous avez retrouvé Gribouille !!


  • Je pense qu’après une pause , tout va reprendre comme avant : guerres au moyen orient , déstabilisation des pays de l’ex URSS , avec une insécurité accrue du fait de la santé précaire de Poutine , bref la politique de l’état profond depuis des lustres interrompue par un électron libre pendant un temps .

     

  • "Biden pourrait accepter immédiatement de renouveler "

    Il n’y a pas de Biden qui tient en place puisque son cerveau n’a plus aucune fonction intellectuelle. le pauvre est complètement sénile. C’est l’état profond qui décide de tout et qui ait voulu la négresse comme présidente. Sans coup d’état, une femme n’aurait jamais eu l’occasion de devenir présidente. C’est ce grand amour de femmes qui les unissent.


  • Pourquoi un candidat anti état profond gagnerait en 2024 ? Vu ce qui c est passé aux élections américaines du 3 novembre j imagine mal que dans 4 ans les choses s assainissent concernant la régularité du processus électoral... hélas je crains que tout ça finisse très mal.


  • Joe Biden est il un homme honnête aux USA avant de s’intéresser à "l’étranger" ? Sans parler de ses compétences absolument désolantes déjà au niveau de sa connaissance des Etats-Unis au vu de l’état de son pays dont il s’est déjà aussi occupé auparavant ... .
    L’armée américaine doit elle obéir à un type pareil qui risque d’envoyer au casse-pipe encore une fois des hommes américains aussi ? Depuis quand la Maison Blanche est elle honnête déjà pour sa propre armée ?


  • Vive "Creepy Joe"
    Signé : CohnBendit


Commentaires suivants