Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Raul Castro à Paris : "La France dame le pion aux États-Unis"

Le 1er février, le président cubain, Raul Castro, foulera pour la première fois le sol français lors d’une visite officielle. L’occasion pour la France de prendre une longueur d’avance sur les États-Unis en matière économique et diplomatique.

 

Il y a encore quelques années, la visite officielle de Raul Castro – ou de son frère Fidel – en France aurait été tout simplement inconcevable. De l’aveu des spécialistes, sa venue aurait même soulevé « des tempêtes de protestation », comme ce fut le cas en 1995 en France, lors de l’accolade entre François Mitterrand et Fidel Castro, alors invité par l’Unesco. Lundi 1er février, le président cubain sera reçu en grande pompe à l’Élysée par le chef de l’État français, François Hollande. Cette première historique depuis 1959 en dit long sur la normalisation des relations franco-cubaines.

La France tient avant tout à remercier Cuba pour son rôle discret, mais crucial, dans la finalisation de l’accord final sur le réchauffement climatique lors de la COP21 à Paris, le 12 décembre 2015. « Le président cubain est intervenu pour faire plier le Nicaragua, réticent jusque dans les dernières heures, et valider la version finale de l’accord », rappelle Janette Habel, enseignante à l’Institut des hautes études de l’Amérique latine à Paris III (IHEAL) à France 24.

Le même jour, le ministre français des Finances, Michel Sapin, annonçait l’annulation de la dette cubaine, équivalent à 11,1 milliards de dollars, qui n’était pas remboursée depuis un quart de siècle. Sous l’impulsion du gouvernement français, le Club des créanciers de Paris (composé de l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse) a accepté d’effacer cette énorme ardoise, ainsi que les intérêts de retard, qui s’élèvaient à 4 milliards de dollars. Seuls, « les arriérés (environ 2,6 milliards de dollars) seront remboursés par Cuba sur une période de 18 ans afin de tenir compte de sa situation économique », précise le texte de cet accord historique.

 

Relation culturelle forte

Dans ce contexte, le tête-à-tête entre le cadet des Castro et le président français vient sceller « une nouvelle ère » dans les relations entre les deux pays, affirme Jean Ortiz, chercheur spécialiste de l’Amérique latine à France 24, surtout après la visite de François Hollande en mai dernier à La Havane. Il a été le premier chef d’État occidental à se rendre sur l’île depuis la révolution castriste de 1959, mais aussi le premier président français depuis l’indépendance de l’île en 1898. Malgré le peu de visites officielles des chefs d’État de ces deux pays, « Cuba et la France ont toujours entretenu une relation sentimentale et culturelle forte », poursuit le chercheur.

Historiquement, la France a toujours occupé une position privilégiée aux yeux des Cubains, et surtout des frères Castro, inspirés par le siècle des Lumières puis par la Révolution française de 1789. La population cubaine perçoit la France comme un pays qui ne se soumet pas à l’ennemi américain. « Le discours du général de Gaulle, qui avait appelé les pays d’Amérique latine – alors pré carré des États-Unis – à l’indépendance lors de sa tournée en 1964, avait marqué les esprits », commente Janette Habel. Sans compter que depuis 1991, Paris vote chaque année en faveur de la résolution demandant la levée de l’embargo économique sur l’île à l’Assemblée générale de l’ONU.

Lire la suite de l’article sur france24.com

Le retour sur la scène internationale de l’île qui résiste à l’Empire, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « La population cubaine perçoit la France comme un pays qui ne se soumet pas à l’ennemi américain. »

    Cela fait chaud au cœur... mais ils risquent d’être déçus !

     

    • #1386251

      Etant moi même en Inde actuellement, j’ai l’impression parfois que les gens se sont historiquement arrêtés à la France de De Gaulle. Tant mieux quelque part si ils continuent de nous idéaliser mais franchement ils sont loin du compte désormais.


    • Après Poutine... Rohani, Castro.
      Hollande se lance dans les "infréquentables".
      C’est "l’effet Dieudonné", ça. Il a retenu la leçon.
      Au point où il en est, de toute façon, il a plus rien à perdre.


  • Chaque fois qu’un type, un tant soit peu en dehors des sentiers battus, met les pieds sur le sol français, tu peux être sûr que quelques temps plus tard il ramasse son lot de bombes par la tronche : et pas de celles montées en 95C...


  • Ils n’ont vraiment rien compris sur France24 !! La France de Flanby se rapproche de Cuba parce que le maitre US a donné son autorisation.Les USA permettent a ses "alliés", larbins, carpettes de ramasser les miettes derriere eux. Ces "journalistes" ont deja oublié que les USA et Cuba se sont rapprochés il y a quelques mois ?? Le courage ca aurait été d’avoir des relations etroites avec Cuba avant, pas apres.
    " L’occasion pour la France de prendre une longueur d’avance sur les États-Unis en matière économique et diplomatique. " N’importe quoi !!!! Depuis quand un caniche domine son maitre ? Depuis quand la France donne le ton face aux Etats-Unis ? Depuis Sarko ? Depuis Hollande ? Ah ah !! Tremblez les americains !! La France est en train de menacer votre arriere cour en Amérique Latine/ Caraibes !!
    Et ca se pretend journaliste !! Heureusement que les medias alternatifs sont la pour nous informer putain.