Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Réforme des retraites : à la RATP, une grève monstre pour défendre un acquis "sacré"

Dix lignes de métros purement et simplement fermées. Des taux de grévistes frôlant les 100 % dans certaines directions. Des cadres obligés de prendre les commandes de métros pour assurer un service minimum. De mémoire de syndicaliste, la grève de ce vendredi à la RATP sera une première depuis au moins douze ans.

« Je suis à la RATP depuis 1996, je n’avais jamais vu ça : autant de grévistes, de tous les corps de métier, avec même certains cadres mobilisés : c’est parce que la retraite touche tout le monde », estime Marc Brillaud, secrétaire chez SUD RATP.

 

Laurent Djebali, secrétaire Métro-RER de l’Unsa RATP, se souvient, lui, du mouvement d’octobre 2007. C’était déjà contre une réforme des retraites, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

« La retraite, c’est sacré, poursuit le syndicaliste. C’est notre seul avantage. Aujourd’hui, on ne nous laisse que les contraintes : la spécificité du métier, le travail la nuit, la pollution dans les tunnels… On sait bien depuis le rapport Delevoye que le gouvernement veut s’attaquer aux régimes spéciaux. On ne veut pas attendre la concertation et donner un gros coup de semonce. »

[...]

Une baisse des pensions de 20 à 30 %

Arnaud Moinet a fait ses calculs. Un conducteur de RER peut espérer toucher 2 500 € de pension en partant à la retraite à 55 ou 57 ans. Avec une valeur du point à 0,55 €, c’est une baisse de pension de 500 € par mois qui est à redouter, selon le syndicaliste. « Et ce sera pire pour les plus petits salaires comme les agents en gare ou les machinistes (NDLR : conducteurs de bus) », prédit-il.

« On pourrait perdre entre 20 et 30 % de nos pensions, ce n’est pas acceptable », appuie Marc Brillaud, de SUD. Selon lui, le mouvement pourrait même se durcir, sachant que le projet gouvernemental s’étale sur au moins un an. En toile de fond, « il y a aussi la crainte de la privatisation de la RATP, avec l’ouverture à la concurrence des bus dès 2025, et du rail en 2034, ajoute Marc Brillaud. Et puis, les Gilets jaunes ont amplifié les mouvements sociaux. »

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 


 

Réforme des retraites : que faut-il attendre des annonces d’Édouard Philippe ?

Il est attendu au tournant. Le Premier ministre, Edouard Philippe, doit exposer jeudi 12 septembre à 11 heures le calendrier et la méthode de la future réforme des retraites devant le Conseil économique, social et environnemental (Cese).

[...]

Comment ces annonces ont-elles été préparées ?

Le Premier ministre a reçu, jeudi 5 et vendredi 6 septembre, les syndicats et le patronat. L’occasion pour chacun de rappeler ses positions. Par la voix de son secrétaire général, Yves Veyrier, FO s’est dit radicalement opposé au projet de réforme.

 

 

Le syndicat appelle d’ailleurs à une manifestation d’ampleur le samedi 21 septembre à Paris contre le « système unique par points ». A priori, il ira seul puisque la CGT, rejointe par le syndicat Sud, a lancé un appel à la mobilisation trois jours plus tard, le mardi 24 septembre. Avec l’Unsa et Sud, elle appelle aussi à la grève vendredi 13 septembre à la RATP. Attachée au système actuel, la CGT fait valoir, via son secrétaire général, Philippe Martinez, qu’aucune de ses propositions n’a été retenue en "dix-huit mois de discussion" avec Jean-Paul Delevoye.

La confédération syndicale la plus favorable au « système à points » dit universel (parce qu’il réunirait les 42 régimes de retraite en un seul) est la CFDT. Mais son numéro un, Laurent Berger, qui a été reçu par Emmanuel Macron lundi, dit attendre « des éléments de justice sociale, pour un système qui soit beaucoup plus juste » et non « une réforme budgétaire ». Enfin, le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, veut presser le pas et espère que la réforme aura lieu « dans la première partie de l’année 2020 ».

 

Quelles sont les pistes à l’étude ?

À l’issue du séminaire gouvernemental à l’Élysée la semaine passée, le Premier ministre a précisé les trois grands axes de réflexion qu’il entend creuser.

 

 

Plus précisément, Edouard Philippe veut savoir « quels paramètres » retiennent les syndicats sur « les conditions d’ouverture des droits à la retraite, sur les éléments de solidarité et sur les taux de cotisation » dans le futur système.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

La réforme des retraites par les gentils :

 

La réforme des retraites par les méchants :

Pour information, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La vie que perde les gens à preparer leur retraite

     

  • En France un conducteur de train prend sa retraite à 51 ans, en Allemagne à 65 ans . Après on s’étonne que la SNCF soit endettée .

     

    • Parce que vous croyez que la pompe aspirante des migrants activée par l’UE ne coûte rien ? Je préfère engraisser un conducteur retraité plutôt qu’un cafard, désolé. De plus, grimper indéfiniment (car ça va continuer) l’âge de la retraite pour des gens qui, en cas d’accidents dus à des réflexes amoindris, vont envoyer des centaines de passagers au tas me semble plutôt risqué. Je vous laisse à vos conducteurs de trains et à vos pilotes de lignes âgés de 90 ans.
      PS : Vous penserez à prévoir un parking assez large dans sa maison de retraite au pilote, de façon qu’il puisse stationner son 747 sans encombres une fois son service terminé.
      Merci pour lui.


    • C’est pas les salariés qui mangent les milliards de la sncf, esclavagiste.


    • Ah bon 51 ans ?

      Il y a bien longtemps que c’est plus le cas… Et même si c’était 56, 60 , ce que je remarque c’est que tu ne l’ai pas et que si c’est avantageux il n’y aurait pas de problèmes de recrutement.

      Je suis conducteur certes dans le privé donc si j’arrive à la retraite en bon état ce ne sera pas avant 63/64 ans. Avec un peu de chance j’aurais une ou au mieux deux décennies avant de crever.

      Bien que de ce fait d’être dans le privé je gagne mieux ma vie que dans le publique mais es tu prêt à bosser 50/60h semaine, de nuit ,fériés, poussières, bruits etc ?

      Aussi pour ceux qui ne connaissent pas ce domaine, cette europe de m... a sorti ce que l’on appelle une licence européenne de conducteur..

      Comme cela est bien indiqué, ca permet soit disant de pouvoir bosser dans les autres pays s’il l’on veut ..

      Sauf que les réglements, signalisations etc sont différents .. donc quasi impossible ..

      Mais ce qui était bien marqué c’est que s’est fait pour la libéralisation du travail ..

      En gros mon cul sur la commode, car en vieillissant, on peut avoir des problèmes de santé et/ou phsysiques ( par ex bosser dans le bruit ben l’audition déconne sans parler des repas décalés etc.. ) et le fait que l’on passe les mêmes tests médicaux de sécurité que les pilotes d’avions tout les trois ans., le jour où l’on est plus apte, c’est definitif ( merci l’espf ) ben t’as plus qu’à te foutre sous un train car tu n’as plus de travail (ansi que psy tous les 10 ans ).

      Le point 3 et surtout le 3.6.1.2 ..

      Alors à ceux qui pensent que le conducteur est un privilégié , il n’ a qu’aller passer les examens et la formation bien hard et après on en reparlera ..

      Sur ce , bisous


  • Ce gouvernement fantoche, et les autres auparavant, est confronté à un problème, c’est qu’ils ont vendu et délocalisé les entreprises, et cela depuis des décennies, et maintenant on se retrouve avec plus de retraités que d’actifs .Alors leur solution est simple, allonger les départs à la retraite refaire des calculs à la "mord moi "avec le système à point afin de faire diminuer les mensualités .En gros , ils ont tout cassé,(détruit le carburant des retraites)appauvri la population et maintenant le système ne fonctionne plus .Il n’y a plus de fric pour les retraites et pas assez pour eux .Alors autant continuer à se servir (pour eux), et les retraités n’ont qu’à se serrer un peu plus la ceinture .
    C’est bien joli de délocaliser ,et maintenant ,on fait comment ? venir des migrants ,c’est ça la solution ?

     

    • Tout ce que vous écrivez et vrai. J ajouterai qu en culpabilisant les gens de la faillite dont ils sont responsables, ils arrivent à faire d une pierre deux coups, nous monter les uns contre les autres, et mettre le doute en créant un débat au lieu d un référendum pour au final nous carrotter, retraite, secu ensuite, privatisations des fleurons de l industries françaises etc...du baratin, et encore du baratin, ça marche !!!


  • Le grand torpillage syndical est à l’oeuvre... Comme toujours la police du Capital se prépare, par delà le bluff des fausses annonces, à canaliser le mécontentement pour mieux le saborder...

     

    • Bonjour, vous avez oubliez la Grèce ? Oui la grèce Mr jovanovic l’avait bien expliqué , nous allons suivre le même chemin que la Grèce C.A.D , rallongé le départ à la retraite et baisse des retraites de 30% voir plus ! Pourquoi ? Toujours la même raison , le vol par la banque ( Dette fabriqué depuis 1973 par la loi ... voté par nos politiciens vendu) ! Car des économies ont en a fait partout mais l’argent économisé vas ou ? La dette ! la banque ! qui appartient à ..... ! C’est toujours le même schéma hyper simple mais les gens regarde la TV ,le journal de TF1, BFM le foot etc... Donc les gens ne comprennent pas pourquoi ! Pourtant c’est simple et les syndicats (partenaires sociaux ; partenaires ont peu pas faire plus précis ) vont noyer le mouvement et basta !! comme d’habitude comme depuis 50 ans ! vive la république ils le disent tous et en dernier vive la France !


    • Aux syndicats, il faut simplement leur dire que maintenir les acquis sociaux c’est fasciste et le problème est réglé (voir le comportement de ces mange-merde avec les gilets jaunes authentiques).
      Faudra pas oublier de s’occuper d’eux le jour venu...
      Putain, ça commence à faire du monde !


  • 10 lignes de métro fermées ! Jamais vu ça. Ça pue !

    Comptons sur le "débat apaisé" d’Édouard.


  • Étant moi-même à la RATP depuis plus de 20 ans et travaillant dans un service RH, et même si ça n’est pas ma spécialité, je pense pouvoir parler des retraites. Le fait est que dans tous les articles de presse, il est mentionné le mot « avantage », mais jamais le mot « inconvénient ». Il est évident que notre système est socialement supérieur à celui du privé. Cela dit, tous ceux qui en parlent n’y connaissent vraiment rien, le système de cotisations et de calcul est très différent. Nous pouvons en conclure 2 choses : 1_comme d’habitude c’est un projet de nivellement par le bas et 2_ça n’est que de la com, le politique qui parviendra à casser ces régimes prendra 10 points dans les sondages et sera perçu comme un réformateur égalitaire (ce qui est totalement faux).

     

  • Ce sont bien des privilégiés. MAIS, il peut tout de même y avoir un rattrapage concernant l’âge de départ à 60 ans, et un blocage des pensions. Une diminution serait clairement injuste.
    Ce n’est pas parce qu’il y a eu des excès dans un sens, qu’il faut en faire de l’autre.


  • De quoi ils se plaignent ?
    Moi si je bosse au maxi pendant 42 ans ( Bac + 5) je toucherais 2000 par mois.
    Sans réforme.

     

    • Moi j’étais contrôleur-électricien avant d’entré à la régie,j’avais un véhicule de fonction,tout mes week-end,jours fériés et les congés de mon choix,
      j’ai pu sacrifié tout ça pour bossé les week-end,jours fériés,repos décalés,horaires décalés,service en 2 fois,restriction dans la pose des congés,stress et difficulté du poste etc... mais on me dit en échange on a un régime spécial spécifique qui permet de partir plus tôt avec une retraite basée sur les 6 derniers mois,Le 1/5 etc... je pèse le pour et le contre et j’accèpte et signe mon contrat de travail et aujourd’hui on me dit tout ca c’est au chiotte ???


    • @Endeavor

      Ben désolé pour toi mec mais t’as fait le mauvais choix..

      "bosser les week-end,jours fériés,repos décalés,horaires décalés" : c’est le lot de beaucoup de salaries du prive.. notamment dans la grande distribution..

      "restriction dans la pose des congés,stress et difficulté du poste" : tu crois être le seul a avoir un boulot difficile ?

      Sauf que dans le prive, on a pas ces regimes de retraite..

      et avec le risque de licenciement en plus bien sur..


  • La grogne sociale est repartie de plus belle, çà va chauffer, les petites gens sont à bout de nerfs...


  • Toujours pareil , chacun pour sa paroisse.
    Et les syndicats traitres qui se prennent encore pour des meneurs de révolution.
    C’était avec les GJ qu’il fallait s’unir pour le bien collectif et durable , et non pas pour des petits avantages individuels .
    Les éltes nous font ramper depuis des décennies de cette manière en tuant la solidarité de classe avec des petits susucres distribués par ci et par la.

     

    • @nico
      Bonne analyse de la situation...en effet on retombe toujours dans les mêmes scénarios...chacun tirant la "couvrante" à soi ....syndicats corrompus et gauchiasse opportuniste toujours aux premières loges pour profiter du spectacle de la détresse sociale... l’union avec les GJ aurait du être le juste cheminement pour dénoncer l’injustice sociale de ce pouvoir et de mettre en avant les revendications légitimes du petit peuple exploité, bafoué et méprisé ...mais que nenni !... Martinez et la CGT, ainsi que la gôche affairiste, n’ont pas voulu mélanger torchons, serviettes et papier cul !!!..
      Maintenant les camarades bonimenteurs à la graisse d’oie veulent nous la faire à l’envers...en voulant jouer les meneurs de révolution...
      Foutaises et duperies par tous ces imposteurs renégats et vendus !!!...


  • Et sinon ils étaient où quand il s’agissait de voter il y a deux ans ? Non parce que Macron avait quand même annoncé la couleur... Ah oui c’est vrai, il fallait faire barrage au fascisme ! Eh bien mangez-en, et même reprenez-en, c’est pas fini... !

     

  • La retraite par répartition, c’est l’esclavage des jeunes par les vieux. Mais avec 8 millions d’IVG depuis 40 ans, la machine se grippe. Les néo-Français (migrants) ont intérêt à être rapidement vigoureux pour redresser la pyramide de Ponzi, euh la pyramide des âges, pardon. D’où le choix de "Apollons" subsahariens à qui on ne demande pas de devenir des Einstein mais plutôt des Winestine/Epstine.
    Maintenant que les frontières sont ouvertes (merci l’UE) et les femmes libérées de l’horrible patriarcat blanc (merci les FM), ces dames vont pouvoir ouvrir les cuisses dans un hurlement jouissif (ou non) et ce pour le bien de nos chers boomers. Tout le monde "y-en-a-être-content" : "Oh, oui, vas-y Mamadou, c’est bon pour mon papa !!!"

     


    • La retraite par répartition, c’est l’esclavage des jeunes par les vieux.




      tu préfères peut être la capitalisation pour tout te faire bouffer par les marchés comme dans les pays anglo saxons ?
      Que les jeunes paient pour les vieux, c’est normal, les vieux ont bien payé pour les jeunes.
      c’est le principe de réciprocité qui est le ciment de toute société.
      maintenant si vous vous occuperiez vous même de vos propres vieux çà vous coûterait infiniment moins cher et avec les avantages d’avoir les grands parents à la maison pour s’occuper des enfants entre autres.
      Le problème des retraites est insoluble : la seule solution revenir à ce qui a toujours fonctionné : la solidarité familiale (et vous gagnerez de l’argent en plus).
      abandonnez votre individualisme et vous verrez que tout ira mieux.


    • @paramesh
      Le principe de réciprocité, ce n’est pas "d’investir" sur les jeunes pour être à l’aise ensuite sur leur dos.
      Le réciprocité, c’est "je m’occupe de toi, tu t’occuperas ensuite de moi", et pas "je te paie tes études vite fait, tu trimeras ensuite pour me payer ma piscine".


    • @ paramesh

      - "tu préfères peut être la capitalisation pour tout te faire bouffer par les marchés comme dans les pays anglo saxons ?" Ce n’est pas parce que je m’oppose à la retraite par répartition que je suis pour le modèle par capitalisation. Vous me prêtez une intention que je n’ai pas.

      - Que les jeunes paient pour les vieux, c’est normal, les vieux ont bien payé pour les jeunes. c’est le principe de réciprocité qui est le ciment de toute société. Non, ce n’est pas normal. La création (donner la vie) est normalement un acte d’amour désintéressé. Les parents aiment leur enfants mais la réciprocité n’est pas induite. (Dieu aime ses enfants (les humains) mais bon nombre d’entre eux ne l’aime pas en retour). Donc si vous faites des enfants dans le but d’assurer votre retraite, c’est que vous êtes dans la logique de marchandisation de l’être humain (marchandisation chère à une certaine élite). Le ciment de toute société n’est pas la réciprocité mais celle d’assurer la pérennité de la race humaine.

      - maintenant si vous vous occuperiez vous même de vos propres vieux çà vous coûterait infiniment moins cher et avec les avantages d’avoir les grands parents à la maison pour s’occuper des enfants entre autres. Mon pseudo est basé sur un modèle de société qui répond à cette question.

      - "abandonnez votre individualisme et vous verrez que tout ira mieux." Ce n’est pas faute de l’avoir fait mais on ne peut pas aider des gens qui ne veulent pas être aider. Ça fait 230 ans que la France s’enfonce mais les gens continue de voter. Je ne peux plus rien pour eux.


    • @Grz
      mais tes parents , ils se sont cassé le cul pour t’élever et pour que tu ne manques de rien.
      toi, tu dois avoir des problèmes avec tes parents pour pouvoir penser ainsi.
      Moi je m’occupe de ma mère qui a 92 ans. les vieux c’est pas des gamins.
      à cet âge là on ne consomme plus beaucoup, juste la bouffe. si tu aimes tes parents, c’est du vrai bonheur.
      Votre problème avec vos vieux c’est que vous avez oublié ce qu’est une famille et la force de l’unité familiale. le problème des retraites est un problème exclusivement civilisationnel : considérer les vieux comme une catégorie sociale exclusivement économique .
      La retraite pose le problème du salariat (le salaire paie juste le travail effectué, ce qui fait qu’un salaire ne permet pas de vivre sans travailler, donc pas de retraite. Traditionnellement les anciens vivent au sein de la famille : une vraie famille c’est trois générations qui cohabitent et le tronc est commun, tout le monde participe.
      Après il y a la solution de l’euthanasie, et objectivement, c’est la meilleure solution, la plus rationnelle et la plus efficace ( si on assume sans complexes son progressisme libéral).
      Mais commencez au moins par euthanasier les vieux sans famille.


    • On dirait bien que la pyramide de ponzi froncaise va s’effondrer....et oui le système par capitalisation est bien meilleur et plus efficace que le modèle socialo marxiste français que tout le monde nous envie mais que personne ne copie......


    • Huguenot, la retraite par capitalisation ? déjà il faut pouvoir faire des économies et ensuite, tes économies avec les taux négtifs te font perdre du capital tous les ans (taux négatif + inflation) à moins d’acheter de la dette grecque.


  • Le système par capitalisation, c’est faire confiance aux marchés : Pas terrible.
    Le système par répartition, c’est faire confiance à l’Etat : Ce n’est pas plus rassurant.

     

    • Surtout quand l’Etat n’assure plus son rôle traditionnel ( contrat social), d’arbitre et de protecteur de ceux qui sont plus faibles, face à ceux qui sont très puissants.

      Depuis les 80s et le reagano-thatcherisme, l’Etat n’est plus que le facilitateur des puissants pour dépecer le peu qui restait à ceux qui ne le sont pas ( puissants).

      Et augmenter encore le puvoir et la richesse de ceux qui en ont déjà beaucoup, en déshabillant Paul, pour habiller Pierre ( principe des vases communicants).

      Et le macronisme est la quintessence du processus, et comme le disaient des camarades plus haut, ce n’est pas fini.....il faut suivre la feuille de route des GOPE de la dictatUrE, sionisto-financière !

      Espérons que comme le disait Nietzsche, si ça ne nous tue pas, ça nous rendra plus fort.....


    • Je préfère le marché, l’étatisme a tué ce pays


    • Surtout que les cotisations retraites du système par répartition sont placées sur .... les marchés.


  • L’essentiel de cette réforle est la centralisation de toutes les retraites par l’Etat et la spoliation des régimes complémentaires qui ont fait des réserves. Pour, justement, que les régimes spéciaux et FP n’y perdent pas trop...


  • C’est ça bande de moutons, défilez derrière des syndicats opposés à la préférence nationale, favorables aux immigrés et surtout ennemis de tout mouvement ou parti nationaliste ! Bêlons, bêlons avant de nous faire enculer, l’important étant de toujours faire barrage au fâchisme !


  • Ce gouvernement fera marche arrière comme le délinquant Juppé au début des années 90.2500€ mensuel je ne les gagne pas en travaillant ! Un retraité n’a pas besoin de tant. Le système des retraites véritable capharnaüm avec plus de 40 régimes, un système universel me semblerait moins injuste. La justice et l’égalité pour tous n’étant pas la priorité de ces syndicats clientélistes cupides largement subventionnés. La défense corporatiste d’ avantages égoïstes voilà ce qui motive les adhérents. Tout le reste ( lois liberticides, liberté d’expression, environnement etc.. n’étant absolument pas fédérateur.
    Les pires sont peut être les aiguilleurs du ciel monopole oblige. L’excellent site observatoire des gaspillages analyse bien la situation des différents régimes sociaux.
    "tout privilège au profit des particuliers qui les obtiennent est à la charge de la nation qui les donne" JJ Rousseau


  • Speedcross, chez Salomon,
    tu parcours tous les kilomètres que tu veux

    plus besoin de ratp et de fonctionnaires
    ah, la speedcross, ma gueule,
    tu vas où tu veux...

    je vais au paradis ou en enfer,
    mais j’y vais en speedcross
    t’arrache le terrain grave de ouf avec ces pompes !

    la speedcross,
    y’a rien de mieux


  • A force de défiler depuis 40 ans derrière des syndicats sans jamais changer quoi que ce soit, vous n’avez pas les sphincters un peu relâchés ?


  • Ben oui, les gars fallait s’y attendre. Qui d’entre vous a voté pour le jeune cadre dynamique qui représente les banksters ?

    Et, y a t-il au moins un seul syndicaliste qui vous a parlé de l’Article 106 du TFUE concernant la privatisation des Services Publics ?

    Non, et bien pleurez maintenant ! Criez même, si ça vous chante, il n’y a rien d’autre à faire !

    Veautez mieux, la prochaine fois ... enfin s’il y en a une, une prochaine...


  • Sales boomers, j’espère bien que ces retraites vont baisser pour compenser le racket des jeunes générations par vous, vieux vampires.

     

  • J’aime assez l’idée que des technocrates qui travaillent en moyenne toutes activités (et non fonctions) confondues 5 à 10 ans dans leur vie maximum (tout en se gavant d’une retraite bien grasse aux frais du contribuable) puissent taper sur les petites retraites pour détourner l’attention de ce qui est la source de la déliquescence de ce monde et de notre ruine.

    D’un autre côté, gilets bleus et rouges de la RATP ne semblent pas s’être activés pour rejoindre la lutte des gilets jaunes et se battent pour leur petite cause. (même constat pour les "crayons rouges"). Le combat vertical ne passera que par l’union de tous contre le sommet réel de cette république mortifère. Dans cette attente, Sibeth continuera à rouler tranquillement dans Paris avec son chauffeur attitré à nos frais...


  • En même temps faut comprendre le novice : avant les français travaillaient en apprentissage et étaient comme des self made men à 30 ans.maintenant ils sont des pauvres esclaves soumis rêvant d’une retraite bourgeoise après une vie d’esclaves soumis. Désolé mais c’est pas comme ça que le monde ira mieux. Les cancres qui refusent l’autorité de l’état quand l’état totalitaire est né depuis 1793...bref.


Commentaires suivants