Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

SNCF : Édouard Philippe annonce la fin du statut de cheminot

Ou le basculement de la France sociale dans la France libérale

« Aux nouvelles générations, aux apprentis, à tous ceux qui veulent s’engager dans la SNCF, nous disons qu’ils bénéficieront des conditions de travail de tous les Français, celles du Code du travail. À l’avenir, à une date qui sera soumise à la concertation, il n’y aura plus de recrutement au statut. »

C’est donc la fin d’un statut, d’une époque, d’une France. La France du rail, du service public, de la protection sociale. Ce que ni Sarkozy ni Hollande n’ont pu faire en 10 ans, le couple Macron-Édouard l’a réalisé en quelques mois. Les cheminots, comme chacun sait, sont tous de satanés millionnaires privilégiés qui se les roulent quand les autres suent sang et eau pour gagner leur croûte, leur casse-dalle SNCF, selon l’expression populaire.

 

JPEG - 228.4 ko
Millionnaires au turbin

 

Ce faisant, le Premier ministre libéral déterre la hache de guerre sociale, ce qui ne veut pas dire qu’elle aura lieu. À la place du statut de cheminot, il y aura quoi ? Eh bien c’est le déjà fameux rapport Spinetta qui le dit.

Au fait, pourquoi mettre à mort ce système social ? Parce que la concurrence arrive. En jargon enculo-libéral ça donne : « Afin de placer l’opérateur historique dans une situation concurrentielle équitable vis-à-vis des nouveaux entrants, et d’adapter la protection des salariés aux risques et aux opportunités du nouveau contexte concurrentiel ».

Mais pourquoi la concurrence arrive-t-elle ? Parce que l’Union européenne, messieurs dames. Mais pourquoi l’Union européenne alors, si c’est pour déglinguer la France ? Spinetta ne répond pas à la question, mais propose les pistes de sa « réforme ». Aujourd’hui la SNCF compte 130 000 employés sous ce statut décrié par la droite depuis toujours, avec régime spécial de Sécurité sociale et de retraite.

Les autres employés de la grande maison sont des contractuels, et c’est la même chanson à la Poste, où plus personne ou presque n’est embauché sous le statut très protégé de titulaire (fonctionnaire). Les nouveaux arrivants, plus malléables car en CDD, sont des « contrats privés », révocables à souhait, ou presque.

Ainsi bouleversée, selon le rapport Spinetta, la SNCF pourrait voir sa compétitivité augmenter rapidement en se débarrassant de 5 000 employés grâce à un plan de départs volontaires. La SNCF sera socialement détricotée, les employés sous statut protégé seront déprotégés lentement mais sûrement et migreront vers de nouvelles entreprises privées qui verront le jour. Dans les nouvelles structures imaginées dans le rapport, les ex-employés SNCF pourront conserver quelques prérogatives basées sur l’ancienneté, le niveau de salaire et les billets gratuits aux familles.

De manière plus concrète pour les usagers, les Français qui prennent le train, on va assister à la disparition programmée, calculée, des « petites lignes » considérées comme non rentables. Autant dire que les cars Macron vont se multiplier. Cela représente quasiment la moitié du réseau mais un tout petit pourcentage de clients. Donc adieu nos petits trains. La concurrence, elle, débarquera en 2019 et touchera deux marchés, ceux des TGV (en janvier 2019) et des TER (en décembre 2019).

 

Au fait, qui est Jean-Cyrille Spinetta ?

« Ancien président du Conseil de Surveillance d’AREVA et ancien président-directeur général d’Air France-KLM ; il a aussi siègé aux conseils d’administration d’Alcatel-Lucent, de Saint-Gobain et de Engie. Il était en 2008 le 41e patron le mieux payé de France avec 1,5 M€. » (Source : Wikipédia)

C’est le privatiseur numéro un, le défonctionnarisateur de la France, le tueur de coûts des grosses entreprises dans la droite ligne de Balladur et ses noyaux durs.

 

Le rapport Spinetta par Anasse, délégué Sud-Rail :

La SNCF under attack, sur E&R :

 

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

122 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils sont en train de "rationaliser" la SNCF pour dans une prochaine étape la vendre à l’encan. Tout ce qu’avait construit les hommes de ce pays, ce qui faisait de la France une grande nation, est dépecé morceau par morceau...ce qu’il y a de fou c’est que cette curée, ce démantèlement totale de cette nation ne suscite enfin de compte que bien peu de réaction !

     

    • Quand les chemins de fer GB ont été privatisés : augmentation des tarifs et nombreux accidents .


    • #1908386
      le 26/02/2018 par sylvie une française
      SNCF : Édouard Philippe annonce la fin du statut de cheminot

      Entièrement d’accord avec vous.
      Macron avait prévenu mais les Français se sont entêtés à voter pour lui !
      Et ce n’est pas fini, tout par à vau l’eau.
      Bien évidemment il y aura quelques grèves qui feront sourire le gouvernement et qui ne changeront rien.
      Les Français n’ont pas l’air de s’inquiéter outre mesure,ils courbent l’échine.
      J’en ai assez !


    • Mouais, est-ce que les syndicats du rail et de la SNCF ont appelé à voter Lepen au second tour des dernières présidentielles ? Non ? Alors qu’ils se la ferment et qu’ils acceptent la juste démocrassie macronienne qu’ils n’ont pas été foutu d’empêcher.


    • Il a déjà bradé nos TGV, les meilleurs trains du monde, à l’Allemand Siemens, maintenant il veut brader les cheminots au privé ! "Liquidation générale de l’entreprise France" .


  • Il se trouvera malheureusement suffisamment de connards pour applaudir, sans quoi ce truc ne pourrait pas passer. J’ose espérer qu’ici il y en aura moins qu’ailleurs mais je suis loin d’en être assuré :-)

     

    • @Eric à la lecture des intervenants il y en a qui jubilent contre les syndicalistes, une manière commune de vider ses aigreurs, pensant payer moins et etre à l’heure , ce sera le contraire , trains supprimés , prenez le bus , bus supprimés allez y en vélo , d’ailleurs si ce n’est plus un service public , démerdez vous , on vous doit rien ! pour les accros de la dette on va rappeller que l’état à transmis les 50M€ de l’investissement TGV à la SNCF qui était à cette époque proche de l’équilibre budgétaire , bilan comptable voulu par l’Europe pour réduire l’endettement de l’état , on transfert à ces salauds de nantis 50M€ à économiser sur leurs status et salaires.
      La SNCF n’attire plus les jeunes , salaires de merde et statut à la baisse , les trains annulés sont dus en grande partie au déficit de conducteurs disponibles , un malade = pas de remplacent donc train annulé.


    • Hahaha, @Eric : effectivement il y aura masse de gens très contents (même sur E&R) de voir ces gôchistes syndicalisés se faire broyer, au nom de leur propre idéologie. Ça leur paraîtra jouissif sur le moment car ils n’ont aucune vision d’ensemble. Mais le revers de la médaille l’est beaucoup moins ! Les œillères partisanes sont les pires, hélas...


  • Un conseil, achetez une bicyclette ou de bonnes chaussures de marche, parce qu’avec la fin ce statut - tant décrié par la grande majorité des Français : "Sont trop payés ces fainéants de fonctionnaires !", adieu sécurité, ponctualité.


  • On voit que le français est toujours en retard d’une guerre. Quand dans quelques années nous auront des trains autonomes, des voitures autonomes voir des avions autonomes, le français se soucie encore du statut de cheminot.

    Je suis sûr que quand l’allemand Gutenberg inventa l’imprimerie, le français s’inquiétait pour l’avenir de ses moines copistes.

     

    • #1908363
      le 26/02/2018 par envolées_des_incultes
      SNCF : Édouard Philippe annonce la fin du statut de cheminot

      Si dans quelques année nous avions des trains autonomes, je doute que la maintence des infrastructures nécessaires au bon fonctionnement des trains soit autonome, elle. Un train "autonome", c’est un conducteur en moins. Pas de quoi la ramener ... Aucune législation n’autorisera la conduite de passagers sans contrôle humain, sans prendre de sérieux risques liés aux défaillances potentielles des systèmes automatisés.
      .
      Entre essayer de faire de l’esprit et prendre les gens pour des cons, il y a un fossé dans lequel vous semblez enlisé.
      .
      Quand l’imprimerie fut inventée, je suis persuadé qu’il y eut des esprits pour saluer l’invention car cela permettait de réaffecter les moines à des taches moins rébarbatives.
      .
      Néanmoins, je vous remercie pour votre intervention et vous souhaite une bonne journée.


    • Oui vous avez raison, mais dans ce cas il faut préparer l’avenir "sans" cheminots en gardant toutes les lignes, voir en construire d’autre afin que le statut public SNCF reste tel quel - et ce non pour les salariés (qui seront selon vos dires de moins en moins nombreux) - mais pour les clients.
      Il ne faut donc pas confondre, origine et conséquence d’un problème...


    • Et au Japon, pays en avance technologique sans commune mesure, y a-t-il des trains autonomes ? Non, tous les métros et trains sont conduits manuellement de A à Z, avec la précision et la rigueur japonaise que l’on connaît bien.
      Donc des pays ont assez de couilles pour défendre leurs emplois. Sans avoir honte de ’’passer pour vieillots et ringards’’.
      Qu’est-ce que ça veut dire ça ?! La bouffe en bouillie avec entrée, plat, dessert mélangés et en conserve comme un anglais l’a inventée, on sera obligé de l’adopter ? Sinon quoi ?
      Et il faut aussi que vous vous moquiez des français car ils refusent les grandes exploitations du midwest et préfèrent la petite agriculture familiale ?
      Il est inévitable d’avoir dans son assiette du boeuf nourri aux hormones qui bouge encore ?

      L’automatisation n’est pas une fatalité, et ce n’est pas un projet neutre que nous serions tôt ou tard forcés d’appliquer. C’est un projet politique, comme la dématérialisation, desquels on peut très bien se passer.
      Donc, les ’’changements inévitables’’ ne sont que des volontés politiques desquelles certains seulement toucheront le pactole.

      Quant aux cheminots, oui, certains ne glandent rien, et il faudra qu’ils se mettent sérieusement au boulot s’ils veulent que les passagers les soutiennent. Certains ont bien appliqué les politiques gouvernementales, sont malpolis, justifient l’augmentation des prix, font grève pour rien parfois, et la grève elle-même ne donne rien...
      Vous connaissez ce poème allemand d’un pasteur de la seconde guerre mondiale : ’’Ils sont venus chercher les juifs, je n’ai pas bougé, je n’étais pas juif ; ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas bougé, je n’étais pas communiste ; ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour me défendre.’’
      Donc narguer les passagers smicards quand eux avaient l’emploi protégé, ça leur allait, maintenant, croient-ils que le passager moqué va les soutenir ?

      Sinon, toujours la même rengaine : les syndicats de cheminots vont se plaindre du gouvernement, soit, très bien, mais en attendant il ne fait qu’appliquer les directives européennes, et ils sont tous pour l’Europe. A un moment donné, quand ils refusent de comprendre, et insultent celui qui veut leur expliquer en le traitant de facho, bien fait pour eux, ils adorent ce qui va les tuer.
      Comme ces agriculteurs qui croient que la PAC c’est l’UE.


    • Le métro parisien (RATP) est déjà automatisé.... Le machiniste ne fait qu’accélérer et freiner... la ligne 1 est autonome


    • Je suis d’accord avec vous et je trouve votre formule très amusante.

      Je suis sûr que quand l’allemand Gutenberg inventa l’imprimerie, le français s’inquiétait pour l’avenir de ses moines copistes.

      Je la ressortirai. Bravo.


    • @Max, qui parle « d’être en retard » n’est qu’un esclave de la montre.

      Moi, ça ne m’intéresse pas d’être un esclave, ni de les suivre.


    • "Je suis sûr que quand l’allemand Gutenberg inventa l’imprimerie, le français s’inquiétait pour l’avenir de ses moines copistes." On fait son malin mais on a tout faux...

      Et il y ahttp://www.ec-garcin.ac-aix-marseil... de quoi ! comparez les textes des moines copistes et leurs enluminures d’avec les textes imprimés. L’on VOIT tout de suite que la beauté y a beaucoup perdue.


  • Ils pourraient aussi créer le "CDI de chantier SNCF", par exemple conduire deux semaines un TGV Paris-Marseille à 100 euros brut la vacation de 3 heures, c’est à dire 60 euros nets . L’hébergement (avec rats marseillais garantis) évidemment à la charge du vacataire .


  • " Nous presserons nos employés devenus précaires comme des citrons, jusqu’à ce que leurs pépins craquent " .


  • J’ai un ami cheminot qui a voté Macron "parce qu’il est jeune et que c’est le renouveau"...

     

  • Et la réforme sur le chômage ? Il faut travailler 7 ans minimum consécutif pour pouvoir avoir le droit au chômage. C’est chaud mais les français l’ont voulu.


  • ..." placer l’opérateur dans une situation concurrentielle équitable vis à vis des nouveaux entrants " : mes burnes, il n’y aura pas de concurrence entre eux, ce serait trop beau, il y aura des ENTENTES tarifaires entre eux, c’est bien plus juteux . Et comme dab ce seront nous, les clients, qui nous feront baiser .

     

    • #1908353

      Pas seulement sur le tarif, aussi sur la qualité de service. Çà va être un beau bordel.

      On voit çà avec La Poste, où la livraison ne passe plus souvent par eux mais par des boîtes privées qui emploient des gens qui ne comprennent rien au boulot.
      C’est au client de relancer le service pour leur expliquer comment faire.
      Le type rectifie, mais comme il est employé CDD ou intérimaire, il reste pas longtemps ou est affecté ailleurs ("flexibilité"), alors on a de nouveau les mêmes problèmes avec le nouvel arrivant.


  • Il va recourir aux Ordonnances alors que LREM a la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, cherchez l’erreur .

     

    • Ben oui, les députés LREM sont tellement nuls qu’ils risqueraient de voter contre par inadvertance, donc il faut bien que le gouvernement assure ses arrières...


    • Certes. A mon avis, les ordonnances servent à assurer la rapidité de la manœuvre ; le calcul étant de ne pas laisser le temps à l’opinion publique de se réveiller.
      S’il y avait débat à l’Assemblée Nationale, il y aurait trouze mille amendements, donc du temps pour la résistance pour s’organiser, une tribune pour quelques orateurs, des jours (semaines ?) de couverture médiatique qui pourraient retourner l’opinion contre Macron.

      Le stratagème est typiquement Macronien, Non ?


  • Étant retraité de la RATP depuis plus d’un an,je dois dire qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil,depuis Janvier 2009 les nouveaux entrants n’ont plus le statut de la régie , la grande grève de 1995 restera la dernière, ce qui se passe aujourd’hui avec la SNCF n’est que la continuité d,un projet de destruction des services publics qui ne date pas d’aujourd’hui alors tous le blabla intersyndicale que j’entend ici et là me fait amèrement rire. Ce jeune représentant SUD qui devait être au collège en 1995, et qui à dû bénéficié d’une embauche au titre de la discrimination positive, alors ses appels à la grève ne feront rien changer. Ce n’est pas quant on á fait dans sa culotte, qui faut aller chercher du papier... après il est trop tard.Nous avions quatre fois l’occasion de changer les choses depuis 1995 lors des élections présidentielles, mais non l,aliénation collective à fait le travail.

     

    • À quoi jugez vous que ce jeune est issue de la discrimination positive ?
      À son faciès !?
      Alors très bien, continuez à dénigrer comme ça les gens à leur faciès et on arrivera jamais à s’unir.... Les froideurs de ce genre empêcheront les uns et les autres de s’unir et s’organiser pour raison de faciès ou que sais-je encore. Et les ennemis de la France en profiteront pour organiser tranquillement la liquidation financière de la France qu’ils déclareront eux-mêmes en faillite.

      C’est ce type de mentalité, contraire à la réconciliation, qui aveugle les Français et les jettera en pâture aux liquideurs.
      Je suis pas persuadé que les Français comprendront que c’est là que tout se joue.
      Soit on reste immobile à ressasser nos aigreurs et à bouder à cause que l’autre, malgré ses efforts, n’est pas comme on voudrait qu’il soit.
      Soit on se rassemble selon d’autres critères que le faciès et on pourra alors se fixer un but commun à atteindre....
      C’est à ce niveau que tout se joue !!!


    • La discrimination positive n’est pas en faveur du français de souche.Je vous répondrais oui pour le faciès et son prénom,j’ai vu défiler pendant 25 années les futurs agents du département bus,et sachez que la RATP à été la première entreprise et la plus importante d’ile de France à recruter des jeunes français issus de l’immigration et cela depuis le début des années 2000, la SNCF ayant la même politique de recrutement pour répondre à une volonté politique. Je ne doute pas de leurs compétences, et ce n’est pas le sujet mais quant vous parlez de réconciliation il me paraît difficile pour certaines personnes de part leurs frustrations.


  • #1908343

    Et c’est reparti pour des semaines de conflit syndico-médiatico-politique jusqu’aux vacances d’été où finalement la loi à eux passera.


  • Le rapport Spinetta pour les nuls. CQFD.

     

  • De tout cœur avec vous, les cheminots... et n’oubliez pas : aux grand maux les grands remèdes.
    Bloquez complétement le trafic pendant seulement 1 mois entier, résultats garantis à 100%. OK c’est triste d’en arriver là mais pour vous déculpabiliser, dîtes vous que pas mal de ceux qui ont voté Macron seront les plus pénalisés puisqu’en majorité ce sont les même qui travaillent dans les grandes zones urbaines et donc s’y rendent souvent en train. Ils ne pourront s’en prendre qu’à Jupiter et sa clique de damnés.

     

    • #1908377

      Non non, on a des familles a nourrir aussi, nous qui travaillons en ville. Bloquez les transports ministériels.


    • Moi, si on me paie pour faire grève, comme les cheminots en 1995, je veux bien faire grève toute l’année.


    • Faudrait que tout le monde planche pendant 1 mois !
      Pas que contre Macron ... Contre tous les politiques , harceleurs, magouilleurs, tricheurs, donneurs de bonne leçon ...qu’ils commencent par se reformer eux mêmes avant de passer aux autres !


    • Votre message me fait bondir, vous ne prenez peut-être pas le train pour aller bosser mais moi si et je n’ai pas d’autre moyen d’y aller !!
      En 1995 à cause de la grève j’ai loupé 1 mois de fac, les cours continuaient à Paris, hélas pour moi habitant la lointaine banlieue je n’avais pas la chance de mes camarades parisiens venant à vélo ou taxi. Résultat j’ai raté mon année, 1 mois de cours cela compte.
      Alors svp pas de "conseils" de la sorte


    • "Moi, si on me paie pour faire grève, comme les cheminots en 1995, je veux bien faire grève toute l’année."
      Si il y a pas grève toute l’année , c’est peut être parce que la téle à menti ?
      plus sérieusement , ma mère travaillait à la ratp en 95 et
      1) elle a vu une collègue ce faire virer pour avoir ouvert les portes gratuit de la station ou elle travaillais ( il y a une loi qui interdit la gratuité)
      voilà pourquoi on peu pas faire comme les cheminot New Yorkais qui avait eu gain de cause en très peu de temps
      2) ma mère a effectivement touché un salaire pendant les grèves mais qui a été ponctionné sur les salaire du reste de l’année ! Donc oui elle a perdu son salaire pendant les grèves mais étalé sur l’année


    • #1908734

      Que les cheminots bloquent uniquement les TGV que prennent majoritairement les électeurs de Micron et foutent la paix aux trains de banlieues et aux TER de la France périphérique .


    • Plutôt que de faire grève et emmerder le monde entier qui ne manquera pas de s’en prendre, non pas à Macron, mais aux cheminots (contre-productivité évidente...), ne pas faire payer les transports. Ca ficherait un sacré bordel non ? Bon évidemment ce n’est pas très légal et ça nécessiterait de mettre ses couilles sur la table, plutôt que de faire grève dans la légalité en sachant pertinemment que rien ne changera... Mais au moins chaque syndicat peut défiler dans son coin.
      C’est comme la fameuse grève des impôts qui ferait plier un gouvernement du jour au lendemain, on en parle beaucoup mais personne n’ose la faire, parce que la solidarité populaire nationale et esprit collectif n’existe plus.


  • Il faut absolument déplorer que ce service public essentiel soit en passe de devenir privé, ceci dit lors de cette déploraison il ne faudra pas oublier de préciser à quel point tout a été fait et pas fait, tant par ses employés que par ses dirigeant pour que les choses en arrivent à cette extrémité. Depuis la libération 15 millions d’€uros PAR JOUR durant 70 ans, ont été nécessaire pour maintenir ce service à flot en comblant son déficit chronique et ce sur une ponction fiscale qui faisait payer un billet de train même à ceux qui ne le prenait pas. Ce n’est pas neutre, il fait sortir du discours habituel et dire la vérité. Les services et la fonction publics de cet endroit du monde le maintiennent aussi en plein marasme chronique.

     

  • #1908351

    Je vais pas pleurer pour la catégorie de travailleurs qui constitue, après les profs, le plus gros ramassis de vieux cégétistes accros aux manifs et à la grève. Ils ont toutes les raisons d’être en colère et souffrent beaucoup, et nombre d’entre eux sont d’honnêtes travailleurs. Mais ils payent aujourd’hui, collectivement, le prix de 30 ans de syndicalisme stupide et de vote socialiste.
    J’aime mon service public mais je n’aime plus mes fonctionnaires...que je préférerais compter avec nous plutôt que comme une niche de blocage.

     

    • Voilà sur quoi jouera le gouvernement.
      Plus les manifs seront grandes plus ils espèrent que les français qui sont en fait pour le service public, se disent ’’c’est bon, qu’on en finisse avec ces glandeurs qui ne foutent rien et ne font que manifester’’. Or ces cheminots devraient être de notre côté normalement, c’est-à-dire la fin de cette image déplorable du syndicaliste guelard avec bière et merguez et autocollant fluo sur le t-shirt, et retour d’un vrai service public national. Manifestations qui ne gênent que le public, qui ne donnent jamais rien, et qui sont favorisées par les syndicats français, membres de la confédération européenne des syndicats, qui approuve toutes ces mesures de casse économique et sociale. Cherchez l’erreur et la tartufferie...


    • Les syndicats sont télécommandés !
      Comme la presse , enlevez leur les subventions qui les font vivre , et vous allez avoir de vraies petites structures syndicales , autonomes ( ce qui n’empêchera en rien d’être organisé et bien plus efficaces que ces grosses officines qui ont tout des partis politiques ! Plus c’est décentralisé , plus ça pue la merde , moins on parle de travail , et plus on pense à se gaver la gueule sur le dos des "camarades"


    • @La Morche Parfaitement dit !


    • Puisque l’on parle de centrales syndicales @La Morche, peut-être vouliez-vous dire « Plus c’est centralisé, plus ça pue ». Sans quoi votre message est un peu incohérent.


    • Évidemment ! Désolé , je ne me suis pas relu !
      Merci pour la rectification .


  • Il y a plus de 20 ans, Spinetta fut l’acteur principal de la mutation AIR INTER en AIR FRANCE EUROPE. Donc je pense qu’il prépare une quenelle du même ordre pour la SNCF.


  • y’a vraiment des gens qui pensent que leurs impôts ou leur abonnement de train va baisser après ces réformes ?

     

    • Oui, et le service sera sans doute meilleur. Suffit de regarder les prestations du Thalys comparé à celles honteuses de nos TGV, ainsi que les prix.


    • @Robert dommage ce sera plus cher car c’est vous qui paierez le dividende à l’actionnaire qui ne se trouvera helas pour vous pas être l’état (pietre gestionnaire en passant) mais un fond de pensions au nom exotique et surtout TRES gourmand


    • 300euros pour un aller retour Paris - Avignon, en seconde.... On ne peut pas dire que ce soit un prix populaire . C’est une stratégie, quand on veut privatiser, on augmente le prix du service pour provoquer le mécontentement des usagers, puis on vend par morceaux , et les gens laissent faire .Cette réforme a connu un précédent, la réforme des chemins de fer anglais ....avec le succès que l’on devine .


  • Par la même occasion le premier sinistre déclare la fin définitive du bien public.
    Circulez il n’y a plus rien à voir, ni a percevoir !


  • Que les cheminots arrêtent de faire des grèves cela ne sert à rien et cela emmerde des travailleurs exténués.

    Qu’ils fassent diffusent simplement sur internet un livre blanc avec la liste des dirigeants de la SNCF et de ses filiales pompes à frics.

    En 40 quand la France était occupée il n’y avait pas grand chose à faire contre les allemands. C’est pareil sous l’occupation Macron. Il faut simplement connaître les collabos et le faire savoir.

    Cela s’appelle "responsabiliser" les cadres supérieurs. Les Français ont le droit de savoir qui dirige la SNCF vers l’abîme.

    Pour ceux qui pensent que cela ne sert à rien , je vous rappelle que quelqu’un de courageux et honnête a fait ce genre de chose pour les vaccins contre la grippe quand la ministre Bachelot avait signé des contrats illicites.

    Ce "résistant" a diffusé sur internet les 4 contrats signés par Bachelot avec les firmes pharmaceutiques. Du coup les vaccins sont resté dans les seringues. Ces contrats pourront servir à la libération, si libération il y a.

     

    • Si seulement cela pouvait fonctionner ainsi !

      Le "dialogue social" n’est que rapport de force. Point barre.

      La grève, c’est l’ultime recours. D’ailleurs avant la grève, il y a le préavis de grève qui doit servir à ouvrir des négociations.

      Aujourd’hui, il n’y a plus vraiment de rapport de force malheureusement. L’artillerie lourde démocratique que sont les médias aux ordres a bien fait le boulot. Ca aura pris du temps certes.

      En plus de la mort de la SNCF, on assiste à la mort d’un des derniers bastions de travailleurs portant leurs couilles si vous me passez l’expression. Les anciens remplacés par des jeunes au cerveau bien lavé, sans conscience de classes ni culture politique ou historique, sans sens du collectif. La généralité dans un cas particulier.

      Un collègue de travail me parlait de son autre travail, dans une boîte qui fait du chiffre, où les ouvriers sont mal payés et s’en plaignent. Où ces mêmes ouvriers considèrent les syndicats comme une gangrène paralysant le pays. Certes, ici on ne parle plus de manque de culture mais bien d’idiotie. Ou de confusion (au sens d’étourdissement), je ne sais pas. Et que font ces gens ? Ils se "mettent bien" avec le patron. Qui doit avoir le sourire.

      Et pour rebondir sur un autre commentaire : oui, les syndicats sont subventionnés. Est-ce normal ? Je ne sais pas. Je ne pense pas. On est loin des syndicats des années 20-30 avec leurs millions de travailleurs adhérents.
      Leur tête est pourrie, peut-être bien oui. Mais pas les syndiqués, les militants qui font ce qu’ils peuvent et qui n’ont pas vraiment d’argent sinon de la conviction. Et des couilles, aussi.

      Pour conclure sur un autre commentaire : non, la grève n’est pas payée en principe (cela peut arriver si c’est inclus dans les négociations)


    • N’importe quoi.
      C’est au contraire une vraie grève qu’il faut, pas des perturbations semi-fièvreuses à répétition qui en effet énervent tout le monde.

      Une vraie grève : tout bloquer. (c’est à dire 2 ou 3 principales gares de Paris).
      Rien ne passe.

      Le "gouvernement" ne tiendrait pas 3 jours.
      Et idem pour aéroport CDG : renationaliser AirFrance intégralement, ainsi que SNCF, et EDF.
      Bref, un minimum.

      Les cheminots sont beaucoup trop gentils et disciplinés : ils obéissent aux syndicats qui ne font que pourrir les mouvements.

      Jamais je ne participerais à ces multiples manifestations inutiles, ou autre semi blocage bidons.
      Par contre que j’apprenne que l’aéroport est bloqué ou idem gare importante de la capitale, et j’y cours.

      La solution : une vraie grève !
      Le "gouvernement" devra en supporter toutes les conséquences. Et se coucher.


    • #1908752

      @bla

      C’est toi qui raconte n’importe quoi. "Tout bloquer" n’affecte en rien le gouvernement, seulement tous ceux qui ne pourraient plus travailler, leurs employeurs et leurs clients. Le gouvernement n’aura qu’à tout mettre sur le dos des cheminots soumis aux syndicats sous contrôle. Là où "le gouvernement ne tiendra pas trois jours", c’est en coupant les communications de tous les bâtiments officiels, ambassades et consulats étrangers, et en organisant physiquement l’embargo de tous ces endroits. Voilà un vrai blocage utile. Laisse tomber les conseils à deux ronds, parce que bloquer les gares, c’est faire en sorte que l’argent aille vers Uber, BlaBlaCar, OuiBus, Taxi & co ; tous ces services reversant évidemment leur TVA au gouvernement qui pourra tranquillement se faire déposer chez lui après une bonne journée.


    • @ Robert Citron

      Evidemment que ça affecte le "gouvernement", puisque sa mission principale est de faire rentrer du fric.
      Gare/aéroport bloqué = masse fric de perdu.

      Ca me fatigue tous les gens qui "oh mais non, ne bloquez pas il faut que j’aille travailler".
      Avec des benoits pareils, c’est sûr que c’est pas demain la veille qu’on va avoir du changement.

      Et je rajoute : hôpital, raffinerie, centrale électrique, gare, aéroport bloqués = des morts.
      Car certains services ne pourront plus être fournis (comme... l’électricité, chauffage, prise d’urgence ect).

      J’en conviens c’est horrible, c’est cruel, mais c’est nécessaire !
      Début du siècle, y avait des morts dans les manif, ça aussi c’était nécessaire !

      Avec votre raisonnement, c’est l’esclavage assuré (en pire qu’aujourd’hui). Retour en arrière garanti.
      Aujourd’hui, nous avons la possibilité de faire grève générale et de foutre le gouvernement par terre.
      Demain, il n’y aura peut être plus que la possibilité d’aller au conflit violent ouvert. Ca sera pire... ou il n’y aura peut être plus aucune solution.

      On a rien sans rien. On ne vit pas dans un monde bisounours.
      Pendant ce temps là, y en a qui se prennent des bombes sur la tronche depuis 7 ans.


  • À quand le changement de statut (à la baisse évidemment) du président de la ripouxclique, des ministres, députins, sénateurs, et autres larbins d’Etat du système ?


  • #1908411

    Français entends tu le beau gode qui s’enfonce dans ton fion ?
    Français entends tu les rapaces qui se goinfrent sur ton dos ?
    Ohé moutons blancs, pleurnichards et profiteurs, c’est le drame !
    Ce soir l’ennemi rigolera de votre couardise et de vos larmes...


  • Il a raison de faire tout ce qu’il veut car il n’y a plus aucune opposition politique en France et les Français sont paralysés, endormis ou n’en ont plus rien à foutre.
    A la place de Macron, j’en profiterais pour me faire proclamer Empereur de tous les Français discrètement, je pense que ça peut passer !


  • #1908441
    le 26/02/2018 par ProtégeonslaPalestine
    SNCF : Édouard Philippe annonce la fin du statut de cheminot

    Après avoir démantelé Alsthom, fleuron de l’indistrie française, le président de 40 jeunes années nous prépare le privatisation et le rachat du réseau ferroviaire français par les USA ? Je soutiens la grève totale des cheminots qui se prépare !

     

  • Évitons d’être dans la caricature...Mais bon, si on veut être juste avec tous les prolos, ce statut soit on le supprime soit on le généralise...

     

  • C’est assez facile à comprendre . Privatiser la SNCF, c’est simplement rentabiliser un service public, qui bien sûr n’en sera plus un .Mais surtout lorsqu’ils parlent de rentabilité, c’est qu’au lieu de distribuer les dividendes aux employés de la SNCF, en faisant travailler ses employés, et bien à la place, ce sera les quelques loufiats qui auront organisé le bizness, qui vont se partager le gâteau .Eh oui, vaut mieux se servir que de servir .Et par la suite les lignes qu’ils appellent "non rentables" seront remplacé par des bus, par des sociétés privées rentables pour l’état, avec des appels d’offre, comme toutes les lignes de bus (scolaire...etc. etc.). Donc conclusion, des employés interchangeables à souhait et un transport ferroviaire, style autoroute . Et si tu prends ta bagnole, attention aux radars privés et au parcmètre .Notre seigneur micron 1er, nous promet un bel avenir .C’est beau l’Europe !


  • Les trains reviendront, sous une autre forme mais ils reviendront très vite. À une époque il y avait des gares partout en France, beaucoup plus que vous pouvez l’imaginer, le moindre hameau avait sa gare.. .. avant les guerres.

    Ils souhaitent tout privatiser parce qu’ils savent que c’est une clef du libéralisme et un vecteur d’investissements rentables et massifs dans un pays avec la culture du rail comme la France.
    Hyperloop ne souhaite pas commencer en France pour rien..
    Virer la SNCF c’est donner des gages d’ouverture, les sanctions sho’uinage récentes était un message bien compris.

    Personnellement je ne porte pas les cheminaux dans mon cœur, mais le rail c’est trop stratégique, comme l’électricité, pour être privatisé.

     

  • Je vois arriver la chose énorme comme un train dans un tunnel.
    L’annonce du gouvernement est faite en plein milieu des vacances scolaires. Comme c’est curieux ! Ne pouvaient ils pas attendre que celle-ci soient passées pour éviter de possibles et très probables mouvements de grève justement pendant cette pèriode. Et bien non, au contraire un mouvement de grève en ce moment va bien arranger leur petite cuisine et "légitemera" cette réforme aux yeux des Français qui se trouveront comme d’habitude pris entre le marteau et l’enclume.
    J’ai bien peur qu’il ne faille pas attendre de sagesse de la part des syndicats, enfin surtout de leurs hauts représentants, vu leur niveau de connivence avec nos gouvernants. En effet même si la grève n’est peut-être pas le meilleur moyen d’obtenir de bons résultats (sujet ouvert à discussion...), attendre que les vacances soient passées afin d’emmerder le moins de monde possible, surtout pas la France d’en bas, serait à mon sens plus porteur pour le message à faire passer.

     

    • Le français d’en bas peut prétendre à ses congés payés grâce aux gréves des cheminots en 1936.
      Macron est en mission, remettre la France aux mains des multinationales, toutes cousines des banques, après la Sncf, c’est Edf, ensuite Gdf, et la Sécu au final et tous les fleurons nationaux. Nous serons alors soumis aux capitalistes européens avec comme seul recours les yeux pour pleurer.


  • Il a voté pour qui Anasse ? De plus en plus de maghrébins à la SNCF ...demandez aux anciens et aux cheminots gaulois ce qu’ils pensent de ces nouveaux « français de papier à la SNCF.Ils en branlent pas une et souvent dans les syndicats comme...Anasse...

     

    • Bingo ! vous êtes bien tombé dans le panneau : un maghrébin barbu pour servir de repoussoir, ça
      marche !. Du coup, on ne l’écoute même pas ! Et derrière, c’est encore un petit bout de France qui tombe ... .
      .


  • #1908522

    Un sujet brulant qui divise.D’accord avec tout ou partie des avis des commentateurs.La casse des services publics ne date pas d’aujourd’hui et ce avec la complicité des centrales syndicales et diviser pour régner etc ...Vieux comme le monde et celà permet d’occulter le reste,le monde du transport routier de personnes et de biens géré par un patronat absolu de droit divin mafieux et négrier et surtout protégé par les institutions et idoines partenaires sociaux.Heures de travail non payées dans leur totalité,heures de nuit encore moins bien payées,amplitudes criminelles et j’en passe et des meilleures.


  • Pourquoi les cheminots seraient-ils des privilégiés tandis que un tiers des agriculteurs gagnent moins de 350 € par mois ? Ce dont les Français ont besoin c’est d’un revenu de base de 800 € par mois qui leur permettrait d’exercer l’activité qu’ils ont envie d’exercer et non plus d’être contraints d’exercer une activité qu’ils n’ont pas envie d’exercer.

     

    • La plupart des gens si tu leur donne 800€/mois, ils vont rester glander devant leur télé. Le revenu universel c’est une saloperie !
      Sinon au lieu de faire grève et de faire chier tout le monde, faites un service totalement gratuit. Plus aucun contrôle !
      De toute manière vous l’aurez dans le cul alors tant faire profiter les gens. Je peux vous dire que votre quote de popularité va monter en flèche !


    • #1908661

      Je ne travaille pas à la SNCF mais je suis quelque peu choquée par l’emploi du mot "privilège" pour désigner des avantages qui sont certes au dessus de la moyenne française, mais loin d’être exorbitants..


    • @Ray
      Faire grève en faisant un service gratuit nécessite de travailler...


    • @jobanco : Oui et ?
      Au lieu de faire grève, qui ne va servir strictement à rien à par faire chier les gens qui bossent, autant foutre la merde avec la gratuité pour tous. C’est beaucoup plus subservif ! (à défaut de l’avoir dans l’cul)


  • La SNCF était condamnée à la privatisation comme tous les autres services publics par la constitution européenne qui oblige à la concurrence libre et non faussée.

     

  • La bête média ne devrait pas tarder à nous arroser de reportages contre les cheminots. A moins que les reportages soient déjà prêts, pour être synchro avec la dictature.

    C’est TOUS les Français qui doivent avoir les conditions de travail du cheminot.

    Allons nous avoir un "je suis cheminot" ? ou une division privé/public organisée par nos dictateurs ?


  • #1908590

    Dommage que les cheminots n’ont pas un plan B, comme dit Christine Angot ,ils auraient pu se lancer dans la chanson ou la peinture que sais-je encore le macramé.....


  • Autant que j’ai beaucoup de griefs contre la SNCF, les trains, (surtout ceux qui n’arrivent pas à l’heure car on ne remarque que ceux là finalement), les agents désagréables (pareils)...

    Mais non, ils n’auraient pas du changer le statut de la SNCF, grave grave grave et très grave erreur stratégique....

    AAhhh le statut de "cheminot" en faisait fantasmer plus d’un ! ben oui mes cons, fallait y aller aussi, pourquoi tu ne voulais pas faire conducteur de train, poseur de ballast, guichetier, aiguilleur, poseur de catener, chef de gare en fret...les métiers ne manquent pas pour disposer de ce statut !

    Enfin bref...en effet, ce que mimolette et energizer ont rêvé, macron l’a fait !...

    Bon vu l’abbatage sans resistance qu’il y a, soit il utilise une très bonne silicone qui coulisse bien et tout le monde en redemande, soit tout le monde finalement s’en fout, ou bien c’est vraiment foutu et il faut se rendre à l’évidence...


  • Ceux qui ont élu Macron peuvent se les bouffer.

    Et ce n’est qu’un début.

    Logique, pendant que les médias focalisaient sur Théo ou sur l’affaire Fillon ou encore sur le débat raté de Marine, les prétendus complotistes étaient accusés de diffuser des fake news lorsqu’ils affirmaient que l’enjeu n’était plus droite contre gauche, mais bien souverainistes contre mondialistes.
    Ces derniers préparant le terrain au futur territoire Européen dont la France ne sera plus qu’une région dont la réforme de la SCNF n’est qu’une péripétie, préparer le changement de statut juridique de la SNCF qui deviendra peu ou prou une SA pour laquelle les nouveaux embauchés n’auront pas de statut de cheminot et afin de favoriser, d’une part, le dumping social à l’ouverture de la concurrence étrangère et d’autre part, faciliter les licenciements comme dans le privé.

    Ce n’est pas plus compliqué que cela, Macron en 5 ans, va accélérer le processus d’harmonisation nécessaire à la future administration du territoire Européen et cela passe par un nivellement par le bas des services publics nationaux et à coups d’ordonnances, voire de 49-3.


  • La paire que forme Macron-Édouard sont en train de faire le même plan qu’avec le chemin de fer britannique , qui fonctionne a 2 vitesses , le premier tout beau tout propre pour les touristes et l’autre pour les petits citoyens britanniques .
    Bref ils commencent par le status et ils finiront par vendre boulons par boulons ce qui reste de la SNCF .


  • Diviser pour mieux reigner.Le gouvernement nous ligue l’un contre l’autre et pendant ce temps on oublie ce ramassi de mauviettes et de parvenus.
    Ils veulent mettre fin aux privilèges et ben qu’ils commencent par eux mêmes. C’est une honte. Et pourquoi ne pas mettre fin aux privilèges des traders et autres gestionnaires de fortune qui cassent tout le système ? Rappelez moi d’où vient notre chère macron ?... Sans commentaires.. Payé au SMIC ? Je ne comprends plus ce pays.


  • Il faut savoir que toute nouvelle recrue de la SNCF qui a plus de 30 an d’age Signe un contrat de travail sous régime normal et non Cheminot : depuis quelques années déjà.
    ce n’est pas nouveau ! Ne me dites pas que les syndicats ne sont pas au courant !??


  • #1908657

    Courage les cheminots !

    De tout coeur avec vous, si votre statut casse, les sans-statuts vont encore descendre d’un cran.

     

    • #1908724

      Le problème c’est que les cheminots , eux , n’en n’ont rien à foutre des sans-dents du privé, qui sont tout juste bons à leur payer leur régime de retraite spécial... La France est bouffée par les égoïsmes et les corporatismes . Même si bien sûr les pires parasites sont au sommet de la pyramide . Vive le train , moyen de transport écologique , et mort aux bagnoles !


    • super dupont
      "Le problème c’est que les cheminots , eux , n’en n’ont rien à foutre des sans-dents du privé,", les cheminots ont pris leurs parts lors des manifestations contre les lois nommées "lois travail", par contre en juin 2016 "les sans dents du privés", ils étaient ou ?
      C’est malheureux à dire mais "Les sans dents du privés " n’ont, vu leurs attitudes, que ce qu’ils méritent
      j’arrete là


    • #1908934

      Parce que vous croyez que les cheminots se soucient du sort des autres salariés ? Des petits patrons et artisans rackettés par le RSI ? Vous croyez qu’ils s’inquiètent des galères que vivent au quotidien tous les banlieusards à cause de leur incompétence ? Vous croyez qu’ils se soucient des tous ces travailleurs pauvres qui ne partent jamais en vacances, qui ne peuvent pas se soigner et n’ont pas accès au logement social alors qu’eux c’est : vacances CE, pas d’avance des frais médicaux, logement parc SNCF...Vous croyez que les cheminots se soucient des travailleurs du bâtiment qui partent à retraite à 62 piges complètement cassés ? Et les infirmières et soignants, ils s’en contrefoutent aussi...Qu’ils goûtent à la vraie vie, ce ne sera que justice


    • et peut être , enfin , descendre dans la rue...au lieu de voter macron


    • #1909179

      @ Charly

      Tout à fait, les cheminots ont été exemplaires dans cette affaire. Bref, qui l’eut cru, je suis Charly ;-)


  • #1908690

    Édouard Philippe c’est pas lui qui fait un homme d’affluence ?
    Il s’occupe aussi des cheminots.... punaise ,il a plusieurs casquettes ? comme les contrôleurs de la SNCF


  • je ne peux pas dissocier ce fait de ce qui s’est passé chez Alstom

    juste un (long) rappel
    Alstom fleuron de l’industrie Francaise

    L’année 1998 sonne l’heure des premiers déboires financiers
    Alcatel-Alsthom, l’ex-CGE, et GEC décident de coter en Bourse leur filiale commune
    GEC-Alsthom devient Alstom.
    Mais les maisons mères ponctionnent un dividende exceptionnel de 1,2 milliard d’euros et demandent à Alstom de reprendre Cegelec pour 500 millions d’euros.
    Dès son entrée en Bourse, le groupe est donc sous-capitalisé. Autre signe de faiblesse, aucun industriel de taille n’entre au capital, seulement des fonds d’investissement et des actionnaires individuels.
    En six ans, le titre perd 95 % de sa valeur…

    En 2003, l’ opération vérité menée par Patrick Kron, aux commandes du groupe, fait apparaître une perte de 1,3 milliard d’euro : l’action Alstom s’effondre de 50 % en une seule journée

    Le 24 avril 2014, alors qu’Alstom est visé par une enquête de la justice américaine
    pour une supposée affaire de corruption extraterritoriale
    Bloomberg révèle que Patrick Kron et Jeffrey Immelt, le patron de General Electric, sont entrés en discussion
    Alstom, conseillé par Bank of America et Rothschild (où Emmanuel Macron a officié quelques années plus tôt), va vendre son pôle énergie (70 % de son activité) à l’américain, épaulé par Lazard et Credit Suisse.

    A.Montebourg a fait valoir un décret négocié avec le gouvernement et Alstom pour
    bloquer la vente ...
    Le secrétaire général adjoint de l’Élisée E. Macron se déclare favorable à un rachat par Général Electric
    Le 5 novembre 2014, une fois ministre de l’économie il en autorise la vente aux américains ...

    La vente , pardon l’association de la branche ferroviaire d’Alstom avec siemens
    a eu lieu en septembre 2017, Siemens étant conseillé par BNP Paribas, et Alstom,
    par la banque Rothschild, je vous laisse le soin de rechercher les conséquences

    E. Macron aurait donc participé directement à la renaissance d’Alstom,

    Mr Patrick Kron, qui conserve ses mandats d’administrateur chez Sanofi et Bouygues, est depuis 2016 président de la société de capital-investissement Truffle Capital.

    Mr Martin Bouygues PDG de l’entreprise qui porte son nom, peut espérer
    recevoir un chèque de 496 millions. Il devra juste patienté jusqu’en juillet 2018

    Reste maintenant la SNCF , car celui qui possède les trains et l’energie pour les faire circuler veut disposer des lignes


  • Beaucoup de conneries sont dites sur ce post, travaillant à la Sncf, je peux vous donner quelques précisions.
    - le prix des billets : une loi européenne sur le monopole oblige la société qui a le monopole d’être plus cher que ses concurrents. Actuellement aucune entreprise ne viendra sur le voyageur ferroviaire aux prix actuels, du coup le prix du billet augmentera pour permettre aux sociétés privés d’être rentable. Mais pas de panique l’opérateur historique sera plus cher et tout le monde pourra voir que le privé est moins cher...
    - le principal concurrent de la Sncf c’est la Sncf. Fret Sncf est démoli mais vfli et geodis sont là pour récupérer la mise, ce sont des filiales privés du groupe Sncf. Ça sera pareil pour le traffic voyageur.
    - quelqu’un à parlé du Thalys, tu crois que c’est qui le Thalys ? C’est la Sncf à 60%...
    - concernant les grèves, oui il y en a, oui il y en a pour pas grand chose. Sauf que, moi par exemple j’ai un droit de grève raboté que je n’ai jamais utilisé, avec le service minimum ton droit de grève tu t’assois dessus et en plus tu peux être réquisitionné mais pas de panique quand t’es réquisitionné tu es quand même compté gréviste. Si j’ai le courage je vous ferai une copie des tracts syndicaux antérieurs à l’annonce de la réforme, les revendications concernent quasiment exclusivement l’application de la loi et du "code de travail" cheminot que l’entreprise baffoue : appel des agents à tout heure pour faire des remplacements, rien à foutre que c’est ton seul jour de repos de la semaine, rien à foutre qu’il est 8h et que t’as fini le boulot à 5h30 et que tu dors depuis a peine 2h, sans être d’astreinte ou cadre, impossibilité chronique de poser des congés, pression sur les agents pour réaliser un nombre d’opération de sécurité totalement impossible ect ect la Cgt généralement essaye de négocier avec la direction, sud rail envoie la boîte au prud’hommes.
    - concernant la dette, regardez son évolution en parallèle des réformes, bizarre elle explose à chaque réforme, merci la création de rff, comparer là aussi au développement des voies Tgv. Tirez en vos propres conclusions.
    - aujourd’hui un agent circulation (la personne qui gère le poste d’aiguillage) peut envoyer balader son chef ou toute personne qui lui demande de faire une chose non réglementaire, ça se paye évidemment mais pas de chantage style "fais ou je te vire" et ça c’est grâce au statut, demain sans statut... Vous avez compris.
    Oui y a des abus à la Sncf, comme partout.

     

    • @un cheminot
      Merci pour ce message.
      C’est exactement comme pour EDF. Ils font partout pareil.

      Les français sont des veaux.
      Plutôt que de soutenir les grévistes ils leur chient dans les bottes.
      Déjà le "service minimum" ridiculise le concept de grève, et tous les "syndicats" qui bien gentiment respectent toutes les règles...

      Avec ce contexte et à ce rythme, dans 2 ans y a plus aucun service public (déjà qu’il en reste pas grand chose), et dans 10 ans y a plus de France.

      Je hais les mous du genoux. Et voir mon pays crever à cause d’eux m’horripile. On aura bien mérité ce qui nous arrive !!


    • oui enfin un post factuel, et de plus sincere, vivemement que le "boss" publie une mise au point concernant tout cela


    • Enfin un cheminot...
      Bah explique pourquoi selon toi les cheminots auraient droit par rapport au privé à une meilleur retraite ainsi qu’un rabais sur le départ en retraite à 5 ans pr les sédentaires et 10 ans pr les "roulants" respectivement ?
      Ma mère est parti en retraite à 62 ans, étant infirmière, elle n’a jamais eu bonus via son travail ni de ticket de tgv gratos et elle a 1450€ de retraite mensuel, on est loin des 1907€ de moyenne de la SNCF.


  • Je rappelle qu’il y a près de 6 millions de... fonctionnaires en France. Soit plus qu’en Chine.
    je rappelle que le boulot de cheminot de 1880 qui en prenait plein la poire et le conducteur de TGV climatisé payé 3500 € au 35 h, il y a pas matière à polémiquer quant à la nécessité impérieuse de réformer cette niche à planqués...
    Quand j’étais petit garçon, que je prenais le’train pour aller en pension - quand il’était pas en panne, en grève ou en retard - On appelait la SNCF : Société Nulle qCI Fait Chier les Français... Tout est dit.

     

    • Il ne faut pas tomber dans le piège du système qui montre du doigt les " trop payés" pour diviser le peuple .Personne n’est trop payé aujourd’hui , il n’y a que des sous payés , c’est une bonne chose d’avoir encore des salaires corrects aujourd’hui , ça permet d’aller pleurer que les écarts se réduisent par le haut , et non l’inverse !
      On veut nous imposer la norme du travail à 39h( voir plus ) , payé à coup de trique !
      Ne nous trompons pas de cible , me faire driver par un chauffeur de train qui vit bien , moi ça me rassure ...
      Par contre que le pays soit drivé par des politiques contrôlés et soumis par les puissants lobbys , ça , ça me dérange plus !


    • J’ignore ce qui vous pousse à cracher votre venin sur la SNCF, troll du système ou « sayanim » à la française ? mais vous feriez bien d’aller voir chez nos voisins européens pour réaliser combien vos critiques sont infondées. Si, en plus, vous trouvez que 3500 euros par mois c’est trop pour quelqu’un qui a la responsabilité d’amener à bon port des centaines de personnes, c’est que vous êtes trop peu informé sur les réalités du monde.


  • Et ça se dit progressiste !.
    Le transport par rail n’est pas une activité du passé comme l’Industrie lourde ou les mines. L’histoire du rail et de ses héros est toujours vivace. Personne ne devrait avoir le droit d’y mettre un terme. C’est un bien à préserver comme d’ailleurs tout ce qui peut incarner les luttes sociales qui n’ont pas moins de valeur que le château de Versailles ou le défilé du 14 Juillet.


  • Incarner pfff ! n’importe quoi ! Le statut des cheminots est un témoignage emblématique des luttes sociales


  • Makkkkkkk..rrrrrrronnnnn prézident ! très bonne chose, et ouvrir le marché aux requins, moi qui pensais que c’était déjà le cas ? !, enfin bref, les cocos de la sncf et bientôt ratp vont pouvoir jouir de la souffrance des sans dents ! Me souviens jadis des entretiens passés à la snf pour exercer un métier afin de nourrir ma famille mais apparement ce n’est pas suffisant dans cette grande et "prospère suceuse de biftons" des contribuables sans dents de cette France d’abîme.... ! Très bonne chose et si ils ne veulent pas taffer les "cheminots AOC sncf", il y a des millions de chômeurs qui prendraient bien place et je pense que sur ces millions y a sûrement des gens SOUCIEUX et non pas caca pipi.. comme dit notre guide SORAL ! ! 2000 syndicalistes à la sncf et à temps plein ? ? ? 10 millions de chômeurs en France ! problématique de compréhension !

     

    • Y a tellement de chômeur qui peuvent prendre nos places que plus personne reste chez nous. C’est démission sur démission dans mon secteur. Va dire à un aiguilleur qui gagne 1300 euro par mois après une formation intensive et un sacré paquet de responsabilité que c’est un privilégié...
      Y a pas que des conducteurs de train à la Sncf, on est pas tous logé à la même enseigne.
      Et si tu crois que des français vont venir bosser à la Sncf c’est que t’as rien compris... Sur les 10 derniers embauchés qui n’ont pas démissionné dans l’année (ce qui se passe de plus en plus) y a pas un seul français. Aucun n’ont le statut, pas mal de gens du Maghreb engagé en contractuel, centre Afrique même des gens de l’est...
      C’est la solution que l’entreprise a trouvé pour pallier au manque de personnel. On inclue aussi dans les contrats une pénalité d’environ 10 000 euro pour la personne qui démissionne dans les 3 ans, vu qu’on a pas mal de mec qui viennent faire la formation, bosse un peu chez nous et ensuite partent dans des entreprises privés ou même à la ratp qui paye mieux.
      Je dis pas que les cheminots sont parfaits loin de là mais arrêtez de croire qu’il existe aujourd’hui des sociétés de fainéants qui foutent rien de leur journée avec des salaires exorbitants. A votre avis, qui sont les mecs sur les postes de sécurité dans les entreprises privés ??? Qui sont ces gens que des entreprises privés qui font quasi aucune formation peuvent engager ???
      Les gens à la Sncf qui ont un savoir faire technique auront toujours du travail. Si ça dérange personne que les impôts servent à former des gens qui ne travaillent plus dans le public alors on a aucun soucis.


  • #1908899

    Il y a quelques années, j’ai rencontré un ancien cheminot qui avait pris sa retraite en 2010. A la fin de sa carrière, il a du encadrer des jeunes employés en CDD qui n’étaient ni compétents ni motivés et d’ailleurs ça se comprend : ils n’avaient droit à aucune reconnaissance d’aucune sorte. Une SNCF où ce type d’emploi est généralisé va donner un réseau dans un état catastrophique, déjà que ce n’est pas brillant, avec des risques d’accident accrus... Voir le film de Ken Loach "The Navigators"


  • La fin de la statue S N C F allons allons , qui a demandé a voter Macron ? Martinez ,Thibault , Berger,Mailly , Mélenchon .Et maintenant ils demandent aux gens de descendre dans la rue , et ils vont faire chier tout le monde , pendant combien de temps ils peuvent aller se faire voir chez les grecs . La quenelle comme dirait DIEUDONNE , ils ceux- la sont mis eux -mêmes ,les masochistes .

     

  • L’analyse de la SNCF par l’IREF, toujours très critique du gouvernement, est différente :
    https://fr.irefeurope.org/Publicati...

     

  • #1909026

    La solution se trouve en Chine. Ce pays a le réseau ferroviaire le plus moderne au monde avec plus de lignes à grande vitesse que tous les autres pays cumulés. Pourtant il n’est jamais question de dette à payer ou de grève illimitée Tout le monde est content : les employés qui ont du boulot à revendre et les passagers qui voyagent à prix réduit dans des classes de luxe à faire pâlir d’envie n’importe quel TGV. Et en plus, le trains sont à l’heure ! A l’heure où les investisseurs chinois font une entrée fracassante dans le capital des fleurons capitalistiques et industriels européens, notamment chez nos voisins d’outre-Rhin, je suggère donc d’intégrer le réseau français au réseau chinois par dessus la Russie et d’aligner le statut des cheminots sur celui de leurs collègues de l’Empire du milieu. Vous verrez la sérénité et la gaieté au travail revenir instantanément. La dette chinoise a ceci de merveilleux qu’elle est quasi illimitée. Tout le monde fait confiance aux Chinois. Par exemple l’équivalent chinois d’AIG, Anbang, a fait faillite pour la même raison que sa collègue américaine et personne ne s’en est aperçue. Et pour cause la PBOC a aligné instantanément les milliards manquants à la solvabilité de l’entreprise qui confondait produits d’investissement et produits d’assurance. Et bien pour le ferroviaire c’est pareil : il suffit de créer la monnaie correspondant aux besoins de l’entreprise. Et tout le monde à la sourire.


  • #1909036
    le 27/02/2018 par Sociétal des magots
    SNCF : Édouard Philippe annonce la fin du statut de cheminot

    Dans les gares, avant on croisait des cheminots ; mais aujourd’hui on croise "des gens qui ne sont rien".


  • Au regard des autres salariés, qu’est-ce qui peut justifier les avantages sur la retraite aujourd’hui ?
    Toute entreprise peut décider d’avantages pour ses salariés... mais pas sur le dos des autres. De toutes façons, au train (!) où vont les déficits, la SNCF va dans le mur, tout simplement parce que notre pays y va aussi.
    Dernière chose : la SNCF est devenu un empilement complexe de sociétés, pas forcélent bien gérées d’après ce que je comprends. Assez curieusement, il n’y a pas de remise en cause de M. Pépy (sauf peut-être à mots couverts dans le rapport de J-C. Spinetta)
    Et in fine, l’Etat a sa part de responsabilité. Il est un très mauvais actionnaire. Comment qualifier autrement que de stupide l’achat forcé de rames à Alstom (essayer de sauver une entreprise qui va mal en plombant une autre qui va encore plus mal !!!)


  • #1909267

    Il faut réformer la SNCF et le statut de fonctionnaire mais en aucun cas le fragiliser à ce point. Les responsables de la mauvaise santé de cette société ce sont tous les énarques et cie qui n’ont pas su la réformer et la rendre compétitive...et comme d’habitude, ce sont les petits, en bas de l’échelle qui vont morfler...
    Je serai pour la réforme des hauts fonctionnaires, des ministres, députés, sénateurs et cie qui se graissent la patte sur les comptes publics...l’exemple doit venir d’en haut.


  • Depuis le temps que ce sujet revient sur la table, il aurait été malin de la part d’un syndicat honnête de produire discours lisible, autocritique et surtout nationaliste. Nous en avons tous marre je pense, du coût exorbitant des transports, qui parfois rendent plus rentable un voyage en avion qu’en train. Il y a là un débat extrêmement important pour le pays entier ; de la même manière que le statut d’agriculteur doit être repensé dans une logique d’autosuffisance alimentaire nationale (se nourrir est un besoin primaire pour un peuple), le transport collectif devrait également être essentiel pour le bien de sa population. Un bon orateur se serait emparé du problème il y a bien longtemps, en exaltant la fibre nationale, celle du peuple français, qui est ancrée en chacun de nous, contre le libéralisme destructeur... En remettant les choses à plat, hiérarchiquement, en faisant quelque concessions sur le statut peut-être mais en disant merde à l’UE et à la concurrence qui n’aboutira qu’à une perte de savoir-faire, une hausse des billets et une qualité de service moindre. En disant merde à cette ministre également, qui s’enfournait 50 000 euros par mois dans la poche lorsqu’elle était à la SNCF, et pour y faire quoi tiens ? Faudrait que ça bouscule un peu le notable au lieu des grèves / sandwichs merguez / drapeaux CGT qui doivent bien faire rire nos maîtres.

    Mais que voulez-vous, exalter la culture française, son histoire, ses racines, la nation, ce qu’on attend tous en notre for intérieur (si, si, même les gauchistes... inconsciemment) ça n’a jamais vraiment plu aux syndicats. Alors on a juste l’impression de les entendre râler une énième fois en s’accrochant à leur statut.


  • Suite au procès et aux indemnités que la SNCF doit verser aux cheminots maghrebains, il fallait s’en douter !
    Encore un petit bout de la France qui se désagrège.


  • #1910515

    Chem Chem Cheminots




    Chem cheminots, chem cheminots, chem chem tchérie ! ♫ ♩
    Pour avoir de la chance, prends ta chance telle qu’elle vient sur le rail ♪♫ ♬ ♩
    Chem cheminots, chem cheminots, chem chem tchao ! ♩ ♩♫
    Dans vos mains je trouve chaque fois une étoile d’or ♫ ♬♪
    Lachez vos syndic de vendu et venez chez Soral..... ♫♪♬ ♫ ♪ ♪


Commentaires suivants