Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Relations Chine/États-Unis

Sourire devant, guerre derrière

Petit à petit, Washington concocte inexorablement une provocation majeure avec la Chine. Jusqu’à maintenant, le régime Obama a resserré son encerclement militaire de la Chine, en prolongeant les accords entre ses forces armées et le Japon, les Philippines et l’Australie. Il fait aussi valoir le Partenariat transpacifique (PTP), un accord commercial régional excluant ouvertement la Chine. Obama a ordonné un renforcement naval majeur en mer de Chine méridionale et s’est lancé dans un cyberespionnage intensif des industries et du gouvernement chinois par le truchement des grandes entreprises de haute technologie étasuniennes, comme l’a révélé Edward Snowden en publiant des documents confidentiels de la NSA.

Au moment même où le président Xi Jinping se prépare en vue de sa première visite aux États‑Unis à titre de dirigeant de la Chine le 25 septembre, avec l’intention de resserrer les liens économiques entre la Chine et les entreprises étasuniennes (notamment les entreprises de haute technologie à Seattle et dans la Silicon Valley), le régime Obama menace d’imposer une série de sanctions punitives contre des entreprises et des ressortissants chinois pour « cyberespionnage  », compromettant ainsi l’objet de son voyage.

Traiter les Chinois de « cybervoleurs  » et imposer des sanctions à des entreprises chinoises juste avant la visite de Xi sont des façons de faire qui seront perçues, à juste titre, comme une humiliation et une provocation délibérées, qui visent à traiter la Chine comme un simple vassal de Washington.

Cela obligera le gouvernement chinois à riposter au nom des entreprises chinoises, et le président Xi est tout à fait capable d’imposer des contre-sanctions frappant des entreprises de haute technologie étasuniennes multimilliardaires qui étaient florissantes en Chine jusqu’à maintenant.

La décision d’Obama de provoquer la Chine sur différents fronts met en lumière l’influence prépondérante de la mouvance militariste à Washington représentée par le Pentagone, la NSA et les idéologues sionistes et militaristes.

Contrairement aux tenants de la politique offensive de Washington, les grandes entreprises de haute technologie étasuniennes sont quasi unanimes dans leur opposition au « pivot militaire  » d’Obama et sont consternées par la menace de cybersanctions en les qualifiant à juste titre de « provocations inutiles ».

Pour sa part, Wall Street a adopté une position mitoyenne, en espérant que Washington forcera la Chine à « ouvrir  » ses marchés financiers protégés aux grandes banques étasuniennes. Wall Street n’appuie pas nécessairement des sanctions musclées, qui risquent d’amener la Chine à fermer la porte aux possibilités lucratives associées au plus grand marché financier du monde.

 

Toile de fond à une confrontation lourde de conséquences

La croissance de la Chine et son expansion économique outre-mer menacent de plus en plus la suprématie du marché par les États-Unis en Asie, en Afrique et en Amérique latine.

Les relations de la Chine avec les multinationales des États-Unis, de l’UE et du Japon ont changé du fait de ses avancées technologiques récentes dans les secteurs de la fabrication et des services, qui ont fait en sorte que sa production est en hausse dans la chaîne de valeurs. Les Chinois demandent de plus en plus de transferts technologiques à leurs partenaires multinationaux et utilisent davantage des pièces fabriquées localement dans leurs usines d’assemblage.

L’expansion économique et la maturité industrielle de la Chine ont suscité des réponses divergentes parmi les élites à Washington, dans la Silicon Valley et à Wall Street.

 

Divergence parmi les élites étasuniennes

Le Pentagone et la Maison-Blanche ont créé leur «  pivot militaire  » en réponse à l’ascension de la Chine comme puissance économique mondiale. Il s’agit essentiellement d’une politique de confrontations stratégiques, qui comprend un encerclement militaire dans le cadre d’ententes relatives à des bases régionales, une exclusion économique délibérée au moyen d’accords commerciaux régionaux, et une provocation politique par la menace de sanctions. Les bases militaires étasuniennes prennent de l’expansion et une véritable armada patrouille la frontière maritime de la Chine. Des avions de chasse étasuniens volent au‑dessus des installations insulaires revendiquées par Pékin et le Département d’État des États‑Unis pousse les voisins de la Chine à marquer leurs propres revendications territoriales en mer de Chine méridionale.

La Maison-Blanche et son Département d’État ultra militariste ont lancé une campagne de propagande à grand déploiement par l’entremise des médias de masse étasuniens, qui criminalise la Chine en l’accusant sans fondement d’espionnage. La portée, l’intensité et la fréquence de ces accusations indiquent que cette campagne n’est pas un quelconque stratagème diplomatique pour tirer des concessions dans le cadre de relations autrement pacifiques. La criminalisation de la Chine par Washington vise à provoquer une rupture totale des relations diplomatiques, politiques et économiques et à se préparer en vue de confrontations militaires violentes.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

Tensions autour de la Chine, à lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1278523
    le 27/09/2015 par la pythie
    Relations Chine/États-Unis

    Je ne suis pas d’accord ! l’intérêt des Américains et des Chinois est de faire des affaires sur le dos du reste du monde. notamment au point de vue monétaire et des dévaluations successives qui plombent avant tout l’Europe et sa monnaie forte ! en réalité, la Chine et les Usa s’entendent comme larrons en foire ; le reste du monde subit leur loi commune...

     

    • #1278777
      le 27/09/2015 par Hank
      Relations Chine/États-Unis

      C’est ça, c’est ça...le collier de perle et l’encerclement stratégique de la Chine par les américains via ses voisins frontaliers n’est là que pour "tromper le monde", les attaques spéculatives de la BOC par Wall Street n’existe pas. Vous devriez pourtant savoir que les pays n’ont pas d’amis, à fortiori les pays les plus puissants et les plus voraces. A moins que tout ne soit fait que pour vous tromper vous. ^^


  • #1278534
    le 27/09/2015 par francky
    Relations Chine/États-Unis

    Attendons de voir la réaction de l’Inde dans cette future confrontation. Le sous continent est en effet tiraillé entre deux positions qui lui sont defavorable (USA/Chine) . A priori l’Inde devrait se ranger ds le camp sino/russe ce qui eviterait une 3 eme guerre mondiale. Si par contre l’Inde reste neutre là tout es possible avec les fous qui dirigent les USA.


  • #1278575
    le 27/09/2015 par Mo
    Relations Chine/États-Unis

    Ils sont fous ces yankees !!!


  • #1278606
    le 27/09/2015 par max
    Relations Chine/États-Unis

    Ah ! la politique impérialo-sioniste avec les puissants ,par devant des grandes tapes dans le dos et par derrière, des grands coups de pieds dans le ventre ! Mais heureusement , avec les deux puissances nucléaires que sont la Russie et son allié la Chine, la donne change tous les jours !!


  • #1278670
    le 27/09/2015 par Julot
    Relations Chine/États-Unis

    Les maquereaux US rackettent et "mettent à l’amende" des entreprises françaises ou allemandes, comme autant de vulgaires "gagneuses", mais ils n’osent pas en faire autant avec les cyber-pillards Chinois qui les enverraient proprement CHIER .


  • #1278803
    le 27/09/2015 par Bébert
    Relations Chine/États-Unis

    Le porte-avions chinois Liaoning vient d’entrer dans le port de Tartous : les Russes et les Chinois veulent chasser les US d’Eurasie . Israël très inquiet de voir deux puissances nucléaires s’impliquer dans le soutien de la Syrie .