Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Remaniement à la tête de l’exécutif biélorusse

Alors que Minsk est le théâtre de négociations entre le pouvoir ukrainien, la Russie, l’Allemagne et la France autour du conflit au Donbass, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a procédé à un changement à la tête de l’exécutif.

C’est dans un contexte de crise économique lié aux attaques spéculatives sur le rouble qu’il a nommé aujourd’hui le chef de son administration, Andreï Kobiakov, au poste de Premier ministre et procédé au limogeage de la présidente de la Banque nationale de Biélorussie, Nadejda Ermakova, puis désigné son successeur, le président du conseil d’administration de la Belvnesheconombank (BelVEB), Pavel Kallaour.

À noter que contrairement aux rumeurs répandues par les médias occidentaux qui faisaient état de dissensions entre le Kremlin et ses alliés biélorusses et kazakhs, des manœuvres conjointes auront lieu en 2015 dans le cadre de l’OTSC (Organisation du Traité de sécurité collective, qui réunit Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Russie et Tadjikistan) au pôle Nord. À cet occasion, les forces spéciales biélorusses débarqueront dans cette zone et mèneront des « opérations de recherche et de sauvetage ».

Le commandant des troupes aéroportées russes, Vladimir Chamanov, a commenté cette future opération d’envergure, dans un climat de méfiance vis-à-vis de l’OTAN :

« Le récent sommet de l’OTSC a démontré que nous devons garder la poudre au sec et être prêts à réaliser les missions les plus compliquées. »

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre la géopolitique du monde slave avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1069582
    le 28/12/2014 par Philippe de Macédoine
    Remaniement à la tête de l’exécutif biélorusse

    Etat des lieux actuellement sur place. Il n’y a plus une devise disponible dans le pays. Les taux de change sont inconnus de la population qui s’attend à une chute de leur monnaie comparable à celle d’il y a quelques années où le premier jan ier, le rouble biélorusse a été déprécié de 50 % pendant la nuit. D’après mes sources, le change au marché noir se fait à un taux 50 % supérieur à celui de la semaine dernière. 16 000 Rb / $ comparé à 11 000.

    Les retraits aux distributeurs ont été plafonnés à 2 000 000 Rb/j, ce qui est inimaginable pour la population.

    Les prix grimpent en flèche pendant ce temps là.

    Ca sent la grosse crise de liquidités et l’effondrement des banques. Tout a commencé le lendemain de l’attaque contre le rouble russe, ce qui m’a fait penser que Loukatchenko avait, avec ses faibles moyens porté secours à la Russie.

    L’économie biélorusse est une farce. Les usines tournent mais rebutent leur production presqu’illico. Les devises viennent pour partie des casinos qui sont partout dans la ville suite à la fermeture de ceux de Moscou et de Kiev par Poutine et Iouchtchenko. Tout cela tenait uniquement par l’aide accordée par la Russie. A croire que cela n’est plus possible.

    C’est bien dommage car la population biélorusse est la plus évoluée intellectuellement, la plus sympathique et la plus raffinée de la région.