Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Rêve américain" : 385 personnes tuées par la police aux États-Unis depuis janvier

Plus de deux personnes se font tuer par jour par la police américaine en 2015, selon le Washington Post. Ce nombre est bien plus élevé que les statistiques fédérales, incomplètes.

Le quotidien américain a enquêté sur ces homicides à travers tout le pays. Il a dénombré au moins 385 personnes tuées par la police aux États-Unis depuis janvier.

Le chiffre de deux tués par la police par jour est beaucoup plus élevé que celui publié par le gouvernement fédéral ces dix dernières années. Les statistiques officielles sont jugées incomplètes du fait que la police locale n’est pas contrainte de faire un rapport après chaque homicide perpétré par les forces de l’ordre.

Ce décompte paraît alors que le pays est secoué par un débat très vif sur le niveau des violences policières. Les communautés noire et latino sont particulièrement concernées. Le Post indique d’ailleurs que les Noirs ont été trois fois plus nombreux à être victimes d’homicides commis par la police depuis début 2015.

Des émeutes urbaines avaient éclaté après la mort en août 2014 de Michael Brown, un Noir de 18 ans, sous les balles de la police, à Ferguson, dans le Missouri. Le mois dernier, Baltimore a elle aussi été secouée par des émeutes après la mort de Freddie Gray, un Noir de 25 ans, entre les mains de la police.

Un schizophrène avec un balai

Selon l’enquête du Post, la plupart des personnes tuées par les forces de l’ordre étaient armées, principalement de pistolets, mais aussi de couteaux ou autres objets létaux. Seulement 16% n’étaient pas armées ou portaient une arme factice.

Le journal a également découvert que ces morts étaient souvent le fruit d’altercations qui dégénéraient entre la police et des membres de communautés.

Dans un des cas, en Floride, la police a abattu un schizophrène qui agitait un manche à balai. Sa mère avait appelé les forces de l’ordre, car elle ne pouvait le convaincre de rentrer afin de ne pas attraper froid.

À lire aussi sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ...et une centaine de "suicidés" par an dans les prisons françaises...

     

    • Les US étant 5 fois plus nombreux que nous, il faudrait qu’il y ait 500 "suicides" par an dans les prisons US pour nous "égaler" .


    • Vous accusez la police d’être responsable de ces "suicides" dans nos prisons ?
      La police ne sévit dans les prisons en France, elles sont placés sous l’autorité de l’administration pénitentiaire, elle même dépendante du ministère de la justice (le plus pauvre de France).
      A votre avis les gentilles chances pour la France n’ont rien à voir avec les "suicides" en prison ?

      On vous le répète encore pourquoi la police américaine est aussi bourine : seulement 16% de ces 385 malheureuses victimes abattu par la police n’étaient pas armée ou équipées d’armes factice, ce qui signifie que 84% d’entre elles (323) étaient équipées d’armes létales.
      On peut penser ce qu’on veut de l’état de la police et de la justice aux état-unis, elles sont surement corrompues aussi, mais si elles étaient aussi démagogique que chez nous, les états-unis ce serait le Mexique niveau sécurité (70 000 morts depuis le début de la guerre contre la drogue).


  • Dans la série des manipulations des chiffres, celui des prisonniers, officiellement en baisse depuis 2013 !
    La bonne blague.
    En fait cela se traduit par l’augmentation de la violence dans les rues.
    Même chose en France.
    Comme si la parole officielle relayée en boucle par les médias de masse suffit à masquer la réalité et faire croire aux citoyens que la situation s’améliore.

    "Bien que les Etats-Unis ne constituent que 5% de la population mondiale, nous incarcérons plus d’un quart des prisonniers de la planète"
    le ministre de la Justice Eric Holder.

    Le rêve américain.

    Je conseille de voir l’émission J’irais dormir chez vous en Californie, afin d’avoir un aperçu du rêve du Nouvel Ordre Mondial.

     

  • Situation de guerre civile. L’état n’est plus là depuis longtemps car il ne fait pas de bénéfice. L’espace public n’est plus le lieu du "tous ensemble" mais du "tous contre tous". Si vous avez de l’argent vous pouvez vous abriter chez vous, vous payer des soins, des maisons de retraite, des écoles, des mutuelles. Si vous êtes pauvres vous pouvez crever. Et une chose est sûre : passé un certain niveau de souffrance, les pauvres ne sont pas tendre entre eux. Les flics font avec les moyens du bord, la justice ne suit pas.

    Pour échapper a ce cauchemar américain, il faut "réussir". Pas de pitié pour les loosers.

     

    • Il ne faut pas confondre "pauvre" et "looser" même si la mentalité outre-atlantique incite à le faire. On nous bassine avec la méritocratie à l’américaine mais c’est encore un bon moyen de nous vendre leur TAFTA, l’original comme ses produits drivées.
      Si tous les méritants et seulement eux formaient l’élite de ce pays, alors comment se fait-il qu’un Bush fils ait accédé aux plus hautes fonctions comme par hasard à un tournant de leur histoire ?
      Un jour il faudra bien qu’on nous explique...


  • ✞-Une société dont les principes, les codes, sont Hollywood, les gangs, l’argent facile , la délinquance, le Rap, le sexe le porno, la drogue, la violence, le meurtre , la vengeance, etc...
    Ne peut pas avoir une vie apaisé ...
    Pas de sécu, pas de travail,des armes partout et à tout age, un racisme exacerbé (chez les blancs, mais aussi les noirs, les latinos, les asiatiques...)...
    Et c’est cela que l’on prend comme modèle, et, c’est vers cela que l’on va, vitesse grand V...
    Voyez les modèles de vos enfants Booba, les rappeurs, Morsay, fast n’ furious, Marilyn Manson, Mad Max, Ice cube T ,les gangs américains, les dealers, les mac,snoop dog, , Mesrine , la 6T va cracker, la haine, etc...
    Ou son passé les Chevaliers, les Poilus, les Résistants ,les Pompiers, les Gendarmes , belle et Sébastien , les Apôtres, les Bâtisseurs de Cathédrale ,les Docteurs, les Poètes, les Saltimbanques ,les Pères de Famille, les Bergers, etc...
    Vous avez plus de chance aujourd’hui que votre fils mette la voisine enceinte à 14 ans, que de le féliciter, de n’avoir jamais été en garde à vue à ses 18...
    Vous avez plus de chance qu’il oublie la fête des mères parce qu’il est chez ses copains et saoul...
    Ou qu’il ne vous demande 100€ un samedi soir, alors qu’il ne vous a pas dit qu’il avait eu zéro en dictée, le vendredi...
    Qu’il ne vous annonce qu’il va se privé pour son anniversaire pour les petits pauvres de son Eglise...
    Mais les enfants ne reproduisent que l’environnement dans le quel ils évoluent...
    Continuez à ne pas les punir, ne pas les emmener à la messe, laissez les dans les écoles de la république, sortir avant 18 ans , coucher avec leur petites amies du moment que c’est à la maison et avec un préservatif, manger quand ils veulent et même pas avec vous à table, laissez les regarder la télé et ses émissions déviantes et vulgaires , écouter Rap et Rock, continuez à leur acheter marque et i-phone hors de prix, ne dites rien s’ils fréquentent voyous, homos, drogués et autres déviants, ne dites rien un joints c’est moins grave que la cokaïne, etc...
    Vous payerez, mais ce n’est rien, comparé à eux, leurs avenir...
    Nous sommes en partie responsable, par nos votes, par notre façon de nous comporter avec les notre et notre entourage, notre complicité avec la délinquance, la vulgarité, les vices de nos enfants, la non éducation que l’on leur donne, nos propres défauts, etc...
    Nous avons la société, les gouvernants, les voisins que l’on mérite, ni plus , ni moins... ✞

     

    • La Russie de la perestroïka a suivi le même chemin, la Chine des 100 jours de Pékin a été soumise à la même décadence et à la même soumission aux barbares étrangers, l’Italie sous l’empire romain a été la première à ouvrir la voie en matière de déviance en occident. Et pourtant, ces pays ont finit par se redresser.


    • @Ugluc



      Et pourtant, ces pays ont finit par se redresser.



      A oui quel pays c’est redressé en 2015 ?
      Merci de me tenir au courant par vos très bonnes remarques...


    • @ Ugluk
      "La Russie de la perestroïka a suivi le même chemin, la Chine des 100 jours de Pékin a été soumise à la même décadence et à la même soumission aux barbares étrangers, l’Italie sous l’empire romain a été la première à ouvrir la voie en matière de déviance en occident. Et pourtant, ces pays ont finit par se redresser."

      Oui, mais pas avant d’avoir touché le fond de l’abjection et s’être confrontés à la grande pauvreté qui ont conduit à un changement radical de vie, bien souvent par la violence.
      C’est ce qu’il va arriver aux jeunes générations d’aujourd’hui et futurs générations à naître, alors qu’une prise de conscience immédiate des adultes pourrait éviter l’effondrement de la société et les malheurs qui vont avec.


  • Et l’on ne vous parle-là que des tués ! Pas des gens blessés par balles...qui termineront leur vie dans un fauteuil roulant ou dans le coma.

    C’est comme pour les pertes humaines américaines en Irak et en Afghanistan : on ne parle jamais de tous les blessés souvent 8 à 9 fois supérieur au nombre de morts, on ne parle JA-MAIS des "contractants" de compagnies privées, portant ou non l’uniforme américain, sans en avoir forcément la nationalité, on ne parle jamais des morts et blessés des auxiliaires irakiens et afghans (ceux qu’on appelait des collabo pendant la guerre) : on dit qu’il y aurait eu 4 489 américains morts pendant la guerre en Irak ; mais comme ça été dit ailleurs, vous multiplier par 10 pour le nombre de morts et par 20 ou 30 pour le nombre de blessés, et vous serez plus proche des dégâts humains réels occasionnés par les guerres impériales.

    Hé ! Ben, je n’aurai pas de mal à croire que ce soit la même chose pour les victimes de la police américaine qui est, rappelons-le, une force d’occupation dans de nombreux états depuis la fin de la guerre de sécession.


  • #1197308

    Là-bas, sans doute, même le mafieux atlaoui serait déjà... enfin j’me comprends !