Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rome : 200 000 personnes mobilisées contre le gouvernement à l’appel de Salvini

Alors qu’il caracole en tête des sondages, Matteo Salvini a réuni avec les partis alliés Forza Italia et Frères d’Italie des dizaines de milliers de sympathisants lors d’un meeting contre le gouvernement de coalition de gauche.

 

 

« Grazie, grazie, grazie [Merci, merci, merci] ! » : depuis le succès de son appel à un rassemblement anti-gouvernemental le 19 octobre à Rome, l’ancien ministre italien de l’Intérieur et chef du parti populiste La Ligue multiplie les messages d’affection envers ses sympathisants sur les réseaux sociaux. L’événement a rassemblé, selon ses organisateurs, 200 000 personnes sur la place Saint-Jean-de-Latran.

Le chef de file des populistes, dont le parti recueille selon les sondages entre 30 et 33 % des intentions de vote, avait appelé à cette grande démonstration de force dans la capitale italienne fin août, après l’éclatement (à son initiative) de la coalition entre son parti et les populistes de gauche du Mouvement 5 étoiles (M5S), qui a entraîné la re-formation d’un gouvernement entre ces derniers et le Parti démocrate.

 

 

Poussé dans l’opposition, le populiste de droite s’est désormais tourné vers son ancien allié Forza Italia (droite) et Frères d’Italie, crédités chacun d’environ 8 % des intentions de vote. Il tire désormais à boulets rouges sur le gouvernement d’alliance entre le M5S et le Parti démocrate, qu’il juge « illégitime ».

« Je veux vivre dans un pays libre, où on peut gouverner sans attendre un appel téléphonique de [la chancelière allemande Angela] Merkel ou [du président français Emmanuel] Macron », s’est-il exclamé devant la foule massée lors de ce rassemblement auquel participaient l’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi, chef du parti de droite libéral Forza Italia, et Giorgia Meloni, la présidente du parti nationaliste Frères d’Italie.

« Nous reprendrons en main ce splendide pays pour rendre à nos enfants l’Italie que nos pères nous ont laissée », a-t-il par ailleurs lancé.

Outre ses ambitions nationales, Matteo Salvini vise aussi la mairie de Rome, aux mains des Cinq Étoiles depuis 2016, et a prévu de lancer une pétition pour réclamer la démission de la maire de la capitale, Virginia Raggi, dont il attaque avec constance le bilan.

Le M5S et le Parti démocrate, de leur côté, sont chacun crédités de 18 % à 20 % des intentions de vote. Autre opposant de Matteo Salvini, l’ancien chef du gouvernement Matteo Renzi, à l’origine d’une scission avec le Parti démocrate en septembre, lançait le même jour son mouvement Viva Italia à Florence.

L’Italie en mouvement, sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • J’aimerais bien voir notre magnifique et divin macron au milieu de 200 000 personnes venus pour le soutenir ! je n’imagine pas la beauté d’autant de foulards rouge dans le vent d’une campagne lrem...

     

    Répondre à ce message

  • Remarque 1 : qui peut se vanter d’en faire autant en France ?
    Remarque 2 : Salvini ne veut sortir ni de l’euro, ni de l’UE.

     

    Répondre à ce message

  • Ce même Salvini a récemment reconnu que l’Euro est irréversible ; partant il est inutile de s’attarder sur ce personnage...

     

    Répondre à ce message

  • Le slogan ’fierté italienne’ pour un parti qui est neé pour defendre l’existance des peuples lombards c’est pire qu’une blague. C’est une banqueroute moral et politique complète.

    Il n’y a pas de différence entre être nettoyé ethniquement par des Siculo-neapolitaines ou par des envahisseurs venus du reste du monde. Le résultat c’est tojour le génocide des Lombards.

    L’it*lie c’est pas la solution, c’est la cause du desastre qui nous accable.

     

    Répondre à ce message

    • A part en ville de Milan les lombards de souche sont majoritaires en Lombardie et après 2 ou 3v générations les d’origine méridional se considèrent lombards. C’est le même cas à Turin, Gène ou Rome. Les campagnes et les petites villes restent de souche .......et puis se sont des italiens avec les mêmes prénoms que les septentrionaux et sans interdits alimentaires.

       
  • Sur la place Latran qui ne fait même pas un hectare il est physiquement impossible qu’il y ait 200000 personnes. A raison de 4 ou 5 personne au m² (pour être gentil car 3 personnes au m² est déjà considéré comme une densité forte) dans une foule très compacte il peut y avoir grand maximum 50 000 personnes, ce qui est déjà considérable et un énorme succès pour un meeting politique. Ces derniers temps je m’amuse avec ce genre calcul car j’ai réalisé que les chiffres des fréquentations des manifs et événements étaient soit largement minimisés ou inversement exagérés. Genre on proclamera l’énorme succès d’une gay pride réunissant difficilement 5000 personnes en annonçant qu’il y en avait 200 000 ! A Hong-Kong on nous dit qu’il y avait 1 000 000 de personnes dans les rues sans jamais nous montrer une vue aérienne d’ensemble qui démontrerait la réalité du chiffre, toutes les images montrent des foules certes très compactes mais sur un espace ne pouvant contenir plus de quelques milliers de personnes. Idem pour Barcelone...

     

    Répondre à ce message

  • Il a un discours pro-Kurde et anti-Turque, au nom des Italiens ?
    [ le même que le sioniste Zemmour en France, et le même que Marine ]
    Heureusement, les Syriens s’en moquent ! Et nous aussi !

     

    Répondre à ce message

    • A mon avis, vous ne comprenez pas bien l’italien, il a fait un petit rappel à ses adversaires politiques, qu’il n’est pas du genre à Edogan (sans le nommer) vis à vis des Kurdes. Puis vous comparez Mr Salvini à Mr Zemmour ? Salvini est un Patriote Italien, Chrétien, politicien pour les intérêts de l’Italie et de son peuple et sans garde du corps de la LDJ pour la comparaison avec MLPen. Zemmour est journaliste politique, Juif, Algérien et Français de papiers pour les intérêts d’Israël et ceux de la République (Sioniste), contre les intérêts de la France et des Français en souhaitant comme Rav Ron Chaya, Attali, Cohn Bendit, BHL entre autres, la guerre civile entre Chrétiens et Musulmans.

       
    • Je comprends très bien le français ! Il parle des "pays étrangers" pour ne plus parler de son pays !
      [ on s’en fout des étrangers à notre culture ! ]

       
  • #2303061

    - tout ce qui est dans l’élection ou dans la propagande ou le QE : les gouvernants.

    (le Politique, les media, la banque centrale / le Pouvoir régalien, le pouvoir religieux le pouvoir financier/ le Pouvoir de la Noblesse gouvernante, du Clergé gouvernant, du Tiers gouvernant)

    couve sa guerre

    - Tout ce qui est en dehors de l’élection, des medias du CAC 40 : les gouvernés

    ( la petite noblesse non gouvernante, le petit clergé non gouvernant, le Tiers non gouvernant / La dissidence, les rezos alternatifs, la classe moyenne).

    SONT en guerre.

    Et la survie du premier groupe tient uniquement à ce fait que les seconds n’ont pas encore réalisé qu’ils étaient effectivement en guerre , que la guerre était EN COURS, contre leurs maitres : le premier groupe.

    Salvini a fait un acte de guerre puisqu’un acte EXTRA électoral.
    Les Tiers Etat des GJ font des actes de guerre tous les samedis depuis bientôt un an.
    La Convention de la droite a fait un acte de guerre.
    Etc etc.

    Nous sommes en guerre.
    Pour l’instant, de basse intensité.

    Mais dans la formule U= RI, chaque année :

    - l’intensité augmente
    - la résistance à la guerre faiblit
    - et donc U, la mesure de la guerre, augmente.

     

    Répondre à ce message

  • Salvini est le représentant de la droite européenne. Il n’a aucune intention d’aller contre l’UE et veut rester dans la zone euro. J’espère qu’un jour le peuple italien se rendra compte de cette supercherie. La gauche (PD) et la droite (Salvini, Meloni et Berlusconi), ne sont que les deux faces de la même médaille... La dernière chance pour les italiens est le nouveau parti VOX Italia de Diego Fusaro, Marco Mori et d’autres.
    Même si pour moi, l’eurocrature a déjà gagné...

     

    Répondre à ce message

    • Allez dire ça à ses thuriféraires de France et d’ailleurs, qui ne jurent que par lui et Farage..,

       
    • #2303114

      Berlusconi a vraiment une tête de momie, ça fait peur... tout est refait comme chez les vieilles catins chez cet homme. Comment peut-on faire confiance à un individu aussi faux en surface ? Au moins Soral porte son âge (certes bien moins avancé !) avec l’élégance de ceux qui ne cherchent pas à tromper...

       
    • Etre de droite ne suffit pas. ll faut être bien décidé à pulvériser la gauchiasse et la réduire en poussière sinon on aboutira à rien. Interdire tous les partis sauf le nôtre, seul programme acceptable. Et le faire sans phrases inutiles, le temps des dicours étant terminé.

      Finalement ; Salvini est tout de même l’homme qui a voulu interdire la fonction publique italienne aux franc macs ! Tous ses ennuis viennent de là évidemment. On peut donc le saluer comme une sorte de gaulois transalpin.

       
    • @u roitelet

      Farrage a déclenché le Brexit. Donc on est en droit de le soutenir.
      Quant à Salvini ... il a été chassé du pouvoir avant de faire quoi que ce soit.
      Quand on est un thuriféraire de Macron, il vaudrait mieux éviter de faire la morale aux autres.

       
  • Avec tout cela nous oublions de nous souvenir des vrais héros, ceux qui ont mené un combat dans la lumière, je pense en particulier au grand Robert Faurisson, mort le 21 octobre 2018. Que son âme repose en paix !

     

    Répondre à ce message