Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un exemple de destruction de services publics pour le profit d’entreprises privées

Laurence Pache était candidate de La France insoumise aux législatives (arrivée 4e au premier tour). Dans cette courte vidéo, elle présente le cas très concret de la libéralisation des transports collectifs (train, cars) et ses conséquences pour les usagers de la Creuse.

 

(Si la vidéo n’apparaît pas, la visionner ici.)

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

En marche vers la destruction de la France :

 






Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • C’est une blague ?
    Parce que la SNCF, elle en a quelque chose à péter du bien-être des usagers ? peut-être que l’ouverture à la concurrence nous fera arrêter de financer cette boîte de syndiqués SUD/CGT qui depuis des lustres, grattent deux fois moins qu’un Français de base (du privé...), et partent en retraite bien avant, on ne sait pas trop en quel honneur d’ailleurs...
    Et non, ne venez pas me sortir que je suis "jaloux". Juste plus intéressé par le bien-être collectif, que celui d’une seule et unique catégorie de "travailleurs". Car tout cela existe uniquement grâce au prix ahurissant des billets de trains.
    De surcroît, la tronche absolue de gaucho de cette femme (suis sûr qu’elle est prof, j’ignore pourquoi...), suffit à me faire avoir une réaction hostile.

     

    Répondre à ce message

    • C’est toujours bon ce genre de message. Aveuglé par la bêtise du gauchiste moyen, on en oublie qu’il peut y avoir bien pire : le crétin de droitard.

      Merci pour ce rappel.

       
    • Et bien prends des renseignements sur la raison du départ à la retraite d’un agent SNCF,et ne crois pas qu’ils sont tous syndiqués tu serais surpris du pourcentage qu’ils représentent.tu prétends être soucieux du bien être collectif des travailleurs,je n’y crois pas en revanche la propagande qui fait opposé les travailleurs du privé à ceux du public à eut un effet positif sur ta personne.

       
  • Un agent Sncf m’a indiqué en Mai 2017 que le deficit des cars Macron ouigo est déja à 300 Meuros, raison pour laquelle la SNcf va proposer des liaisons à partir des gares Roissy Massy Marnes la Vallee en Tgv à 25 euros puis abandonner les bus.on passe de la 4eme classe a la 3eme

     

    Répondre à ce message

  • Et à côté elle va cracher sur le FN comme une soumise ...

     

    Répondre à ce message

  • La même ironie pseudo-révoltée que du temps des alter-mondialistes. C’est juste le bloc sécurité du chauffe-eau macronien. Mon occident chrétien c’est pas avec eux que je vais le faire !

     

    Répondre à ce message

  • Madame PACHE, rejoignez donc le Front National, si vous souhaitez vraiment défendre vos concitoyens.

     

    Répondre à ce message

  • C’est le chemin de terre contre le chemin de fer.

     

    Répondre à ce message

  • Un parti proposait de sortir de l’UE, mais les français n’en ont pas voulu. !! Alors, pas la peine de pleurer maintenant !

     

    Répondre à ce message

    • Tu dois parler de monsieur 0,8%. D’ailleurs, on l’entend plus du tout. Il est en hibernation pour 5 ans. C’est bien beau de dire "il faut sortir de l’Europe" mais quand on a pas de programme derrière. Qu’a-t-il fait après les résultats ? Ah oui comme Mélenchon, je ne donne pas de consigne de vote mais si vous pouviez voter contre le fascisme et le nazisme de NDA et MLP. L’UPR, une vaste blague ! Bien content que NDA et Jean Lassalle soient passés Asselineau et Poutou qui sont juste de pseudo-candidats qui grignotent les voix du FN.

       
  • Je vois que des asselinistes sont de retour ! Personnellement, je me passerai bien de l’UPR qui est en pause pour 5 ans avant de préparer les présidentielles de 2022. Quand on fait 0,8%, que l’on dit que NDA et MLP étaient des racistes extrêmistes (tout juste si ce n’est pas le IIIe Reich) et enfin que l’on n’est même pas capable d’avoir un projet concret, on devrait faire profil bas. Parce que c’est bien beau de dire qu’il faut sortir de l’Europe (sans même demander l’avis des français) mais si on propose rien pour le social, rien pour la santé, rien pour l’immigration et j’en passe. Que l’on s’étonne pas que l’on fasse 0,8%. D’ailleurs un autre monsieur qui critique le système mais qui est financé par les banques de ce même système. Donc asselinistes, réveillez-vous aussi ! Heureusement que certains d’entre-vous ont su réfléchir le 7 avril. Donc venez pas pleurer non plus !

     

    Répondre à ce message

    • Encore un qui a tout compris.... c’est bien beau de faire des discours sur l’immigration, le social, la santé, et j’en passe , alors que la France n’a plus aucune souveraineté sur ces sujet parce qu’elle ne l’a pas sur les sujet les plus important : la création monétaire et le controle de ses frontieres. Au moins l’UPR s’attaque au sujet le plus important, celui qui pré-détermine tous les autres : retrouver sa souveraineté en sortant de l’UE et de l’Euro. Cela s’appel prioriser les problèmes. J’ajouterai que lUPR n’est pas finance par "les banques" et que la défaite de F. Asselineau a été rude mais il a eu la décence de ne pas danser sur du Goldman après les résultats...
      Le pire est que je vouas dis cela alors que je suis pas de l’UPR et que je n’ai pas vote pour eux mais que je le regrette.

       
  • Les ’’Sévices Publics’’ c’est comme beaucoup d’autres choses dans ce casino truqué, les Français (les vrais) en ont aussi plein le cul. Les Sévices Publics sont des machines à mettre les bâtons dans les roues. Les chimpanzés mâles et femelles qui sont grimpés dans les ’’structures administratives’’ (ils sont 7 millions, quand même...un vrai délire) ne s’affirment la pupart du temps que dans l’abus de pouvoir, la sanction, la surveillance, l’ultracontrainte, l’ultratyrannie tous azimuts hors de tout débat. En gros plus on paie ; plus ils/elles sont nombreux/ses ; plus on étouffe. Les ’’Sévices Publics’’ ; la France en crève.

     

    Répondre à ce message

    • #1750416

      Le problème n’est pas le service publique, mais la bureaucratie et l’inefficacité.
      Je vous rappel que des entreprises privées inefficaces, hiérarchisés et bullshités, il y en a à la pelle.
      Donc, il faut faire gaffe, à ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

       
    • @vashalay
      C’est justement parce que c’est ’’bureaucratie et inefficacité’’ que les Sévices Publics sont plus qu’un simple problème mais bel bien une des causes déterminante du marasme, ça bouffe, quand même, 70% du budget d’une Nation qui dépense chaque année depuis 35 ans, 20 % de plus qu’elle n’a de rentrée fiscale. Cherchez l’erreur...Rien de surprenant à ce que l’aberration soit la maman du marasme...à moins qu’il y ait une volonté délibérée de l’état profond (aux intérêts très particuliers/spécifiques) de mettre cet endroit en difficulté irrémédiable afin de spoliation.

       
    • #1750536

      @anonyme
      je ne sais pas d’où vous détenez le chiffre "70% du budget d’une Nation", selon certaines statistiques, la fonction publique coûte dans les 278 milliards d’euros par an, pour une contribution directe ou indirect au PIB qui en est largement supérieur.

      Dans tout les cas je veux bien essentialiser le problème sur la fonction publique, mais pour moi ça ne change rien, que l’on soit fonctionnaire du publique ou du privé, les intérêts supérieurs restent ceux d’une minorité dominante, et il y a de moins en moins de production utile.

      La France crève de l’incompétence généralisée de ces élites, managers, décideurs etc, dont la fonction publique n’est qu’un phénomène.

      Posez vous juste la question, du poids des subventions publiques, accordées au secteur privé. Et vous verrez que l’état et le secteur privé sont des alliés objectifs.

       
    • @Vashalay.
      Vous écrivez : "La contribution directe ou indirecte (de la fonction publique) au PIB est largement supérieure (à son coût)". Il est facile de démontrer que ceci est entièrement faux. C’est également avec cette "croyance" qu’on affirme à tort que la France est la 5ième économie du monde, ce qui est ridicule pour qui voyage et a les yeux ouverts. La France est à peu près la 11ième économie mondiale.
      57% du PIB français est le secteur étatique, lequel est en faillite totale, car il emprunte pour 200 Mds/an (excusez du peu) de nouveaux prêts, ce qui lui permet de faire des dépenses NEGATIVES (pour le vrai PIB) puisqu’il faudra les repayer un jour, une DEUXIEME FOIS et AVEC INTERETS.
      Car le PIB français pourrait aussi bien passer à 6000 Mds en 2017 si l’Etat trouvait assez de banquiers pour lui prêter les Mds supplémentaires à dépenser…

       
  • Le problème EST le Service "Public", à ne pas confondre avec le Service du Public. Il y a bien "Sévice Public" pour tout le monde sauf pour les assistés très nombreux qui dépendent en partie ou en totalité des subsides publics, à commencer par les fonctionnaires.
    A propos, la presque totalité du système médiatique français ne peut absolument pas survivre sans l’assistance du contribuable, complète ou partielle. Il s’agit donc techniquement et financièrement parlant, d’un Service "Public". Or c’est ce système médiatique qui CREE L’OPINION PUBLIQUE, et E&R est bien placé pour savoir qu’il s’agit d’un pur "Sévice Public".
    Le Service Public sert en toute première priorité les fonctionnaires qui l’animent (chez les médias ce sont les journalistes "putes ou chômeurs").
    Le Service "Public" est à la fois indispensable à la pérennité de l’Etat, mais aussi étouffe la Nation, car il coûte 140 milliards/an de TROP (sur 7 millions il y a 2,8 millions d’emplois pleins redondants atomisés en milliards d’heures de travail fictif soigneusement occultées, réparties au sein de TOUS les emplois du temps de TOUS les fonctionnaires.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents