Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Se dire antifasciste est un excellent moyen de faire carrière…

par Alain de Benoist

Vous vous êtes déjà exprimé sur Boulevard Voltaire à propos de la langue française. Vous en avez souligné le déclin et, surtout, les mauvais usages. Dites-en plus…

Kŏngzĭ, alias Confucius, disait : « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. » La perte du sens des mots fait partie de l’effondrement général des repères qui caractérise notre époque. D’où l’importance des définitions. Si l’on ne s’accorde pas sur ce que les mots désignent, il n’y a plus de débat possible, mais seulement un dialogue de sourds.

Beaucoup de nos contemporains emploient déjà un mot pour un autre, ce qui traduit leur confusion mentale. Mais les mots sont aussi des armes, et le flou sémantique en est une autre. Il vise avant tout à discréditer ou à délégitimer. Employés de façon systématiquement péjorative, certains mots deviennent des injures (populisme, communautarisme, par exemple).

La novlangue orwellienne alimente les polémiques à la façon d’une technique d’ahurissement. On ne peut répondre à cette dérive qu’avec une exigence de rigueur.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Sur l’antifascisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ça fait du bien un peu de sens et de bon sens.


  • Mieux encore : se proclamer défenseur inconditionnel du sionisme.
    Par ailleurs il y a un petit constat venant confirmer que la dissidence est dans le vrai : il n’y a aucun homme de talent capable d’apporter la contradiction à Soral et d’autres. Sachant que quelqu’un de talentueux qui serait capable d’apporter la contradiction se verrait immédiatement hisser par le pouvoir dans les plus hautes sphères du nirvana, il jouirait de tous les avantages possibles et imaginables, deviendrait une star du système...bref un avenir radieux qui devrait susciter des vocations...or ce genre de personnage n’existe pas ! Les gens réellement talentueux et intelligent sont soi du côté de la dissidence, soit vivent discrètement à l’abri du tumulte. L’intelligence, le talent ne peut être que de notre côté qui est celui de la vérité. Le génie ne peut pas apporter une contradiction efficace à ce qui est vrai !

     

  • Çà c’est clair. Dans un tout autre domaine, en art contemporain par exemple (ou "art con"), du moment que c’est moche et anti-chrétien çà peut rapporter gros, surtout avec le concours de l’Église (comme les Bernardins par exemple...)

    On est dans la promotion de la bêtise par le fric, et comme c’est bien plus facile d’être bête que de s’élever intellectuellement, on obtient une gigantesque masse d’abrutis...
    Objectif atteint mon général.

    Pourtant même si effectivement il serait faisable de gagner du fric assez facilement en faisant n’importe quoi finalement, c’est une possibilité que j’ai toujours instinctivement, refusée en bloc.


  • C’eût été pas mal de s’intéresser un peu au grand champion toutes catégories des termes dévoyés,à savoir "antisémitisme",pour illustrer des propos qui peuvent être justes par-ailleurs...ah non,je le vois,veuillez m’excuser,il était caché comme d’habitude derrière le "r" de "raciste"...Féthi


  • "Les fascistes de demain se diront eux-mêmes anti-fasciste" (Churchill).


  • " Se dire antifasciste " c’est sous-entendre qu’on est pro-israélien, sans le dire, le mot " Israel " est tellement beau, tellement sacré, que la bouche d’un goye ne peut meme pas le proférer, à moins de s’agenouiller, comme dans une " église " ?


  • Y a-t-il un érudit dans la salle qui puisse me dire où Aristote a dit en substance qu’ " il n’y a de contraires que du même genre " ?
    Idée très intéressante.

     

  • Excellent Alain de Benoist.

    On le remarque tous les jours. J’en ai fait l’amère l’expérience avec le mot "capitaliste" alors qu’un gauchiste voulait dire "impérialiste" dans une situation qui rendait son utilisation totalement paradoxale.

    L’antifa fait aussi preuve d’une grande maîtrise de l’orthographe, on se souvient du fameux calicot avec fasciste alors qu’ils l’emploient tout le temps. Un comble !

    Homme libre, toujours tu chériras la mer !
    Non contents d’être dans les abysses de la connerie, ils trouvent encore moyen de creuser.

    Je me permets de rappeler, puisque nous parlons de notre noble langue, que l’abréviation de Monsieur n’est pas Mr mais M. (Pensez-y les amis, l’exercice de l’écriture sans faute est déjà une énorme quenelle quand Haziza et son avocat viennent nous lire).
    Mr, c’est anglais. Comme Mr Bean. Et pour Messieurs, c’est MM., pas Mrs qui est pour Mistress : Madame (Aïe, preuve en est, mon correcteur automatique voit rouge !)

    Quand l’Empire nous tient par les couilles...

     

  • Je me permets de rappeler la définition que Dimitrov en a donné :" C’est la dictature terroriste ouverte de la fraction la plus réactionnaire, la plus chauvine , la plus impérialiste du capital financier". De Benoist la connaît évidemment, on se demande ce qui le gêne "d’oublier" de la mentionner car elle est la seule mondialement connue et un temps universellement reconnue !
    Aussi je vais me permettre de la commenter pour la rendre concrète .
    1)Dictature ouverte s’oppose à la dictature ordinaire du capital financier appelée "démocratie" qui s est notamment révélée en 2005 quand le parlement avec une quasi unanimité s est assis subrepticement sur le vote populaire du referendum.
    Cette dictature n est pas encore terroriste , c est à dire qu il n y a pas d exécution de masse, la bourgeoisie éliminant les gêneurs ( Beregovoy, De Grosouvres, Moulin, etc ) et se contentant de bastonner parfois mortellement ( notamment 9 communistes au métro Charonne en 62, dont un adolescent et une femme dont j ai bien connu le mari et encore plus massivement en 68 où les blessés graves se sont comptés par centaines).
    A propos de 68 des révélations nous apprennent que De Gaulle déjà responsable du massacre de masse des Harkis , a reproché à Foucher boucher des "pieds noirs" de la rue d’Isly de ne pas avoir fait tirer sur les masses en 68 , ce qui est pour le coup une réaction tout ce qu’il y a de rigoureusement fasciste .
    2)Il ne s agit pas des classes bourgeoises dans leur totalité mais d’une fraction, qui au lieu d accepter le partage pacifique de la plus value extorquée à la classe ouvrière en temps de "paix sociale" , liquide physiquement les autres partis bourgeois concurrents dans une période de gros temps quand la classe ouvrière menace sérieusement le pouvoir du capital financier et lance ses troupes de nervis contre les responsables ouvriers d abord et contre la fraction en lutte de la classe ouvrière. Les syndicalistes , y compris socio démocrates , des bourgeois, les communiste en masse, ont inauguré les camps de concentration. En temps de "paix sociale" le pouvoir bourgeois se contente d acheter si possible les "meneurs" , d’ouvrir une enquête fiscale, d’intimider en général en déployant ses sbires en uniforme de défenseurs de l’ordre bourgeois, bref il tue le moins possible quand ce n est pas absolument nécessaire pour sa préservation.

     

  • fascisme suite
    3) Le chauvinisme c est un comportement nationaliste poussé à sa limite qui conduit à la haine de l’étranger par suite de la manipulation des masses excitées à la guerre pour reprendre l’Alsace et la Lorraine par exemple ou annexer les Sudètes sous prétexte qu’ils y vivent des Allemands, etc.
    4) Cette fraction de la bourgeoisie est la plus impérialiste signifie que le commerce inégal qu elle mène d’ordinaire dans ses rapports avec ses concurrents économiques ne lui suffit plus et que donc elle mène des guerres de conquêtes pour acquérir par la force des armes ce qu’elle convoite : marchés, matières premières et espace notamment.
    De Benoist sait tout cela car comme tour intellectuel cultivé et non fanatique il a lu Dimitrov évidemment ! Il ne peut s en tirer en prétextant la multiplicité des interprétations du fascisme : l intellectuel militant comme lui a pour fonction de les analyser justement afin d en révéler la pertinence au moins pour une période donnée.Et nous sommes toujours sous la domination du Capital financier !
    En réalité le problème c est qu on ne peut convaincre avec des mots , tout au plus les mots peuvent désigner des faits et apporter à la conscience de ceux qui les subissent de quoi les identifier intellectuellement sans quoi l individu ne peut communiquer enfermé qu il est dans son "vécu" individuel.Deuxièmement les mots , plus exactement les concepts , élargissent le champ de compréhension et partant du particulier conduisent à la compréhension de l ensemble de la réalité visée par eux. Ce qui conduit à la prise de conscience politique. Mais à "chacun sa vérité" car à chacun sa défense de ses intérêts de classe particuliers . Et la vérité scientifique se heurte à l obstacle idéologique principal, ce qui est une autre histoire cf par exemple "Misère de la Philosophie" où Marx éclaire magistralement le rapport entre les idées de Proudhon ( l inspirateur de nombreux fascistes) et sa situation de classe , poussant l analyse jusqu’à expliquer la fonction de ses erreur de calcul arithmétique.


  • Systématiquement, quand je vois "facho" sur youtube, je demande "c’est qui les fachos ?".


Afficher les commentaires suivants