Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Selon les Jeunes de Strasbourg, la contestation politique mène au djihadisme

Le Conseil des jeunes de Strasbourg a produit un clip « contre la radicalisation ». Son message en substance, adressé à chaque collégien : si tu es mécontent de l’état de ton pays, si tu critiques la propagande officielle et une Justice partiale, bref, si tu n’es pas Charlie, tu es en train de te radicaliser, et es donc un apprenti-djihadiste.

 

Le site de France Télévisions explique la mission du Conseil des jeunes :

« En début de mandat, la commission Citoyenneté et décryptage de l’actualité du Conseil des jeunes s’est fixée comme objectif d’aider les jeunes habitants à faire preuve de discernement pour ne pas tomber dans le piège de la radicalisation. Le clip que ces jeunes ont réalisé a vocation à mettre en avant le vivre ensemble, la place des jeunes dans la société et leur propre expérience. »

Malheureusement, nulle tête blonde (ou crépue) n’échappera à la leçon de « citoyenneté » :

« Ce clip deviendra un outil pédagogique et sera utilisé aussi bien dans un cadre scolaire qu’extrascolaire afin de susciter des débats avec des adolescents. »

Apparemment simple et positive, la vidéo se conclue par un appel à « l’engagement ». Mais cet engagement n’est pas politique, car le clip diabolise justement ceux qui, mécontents de la situation de leur pays et poussés à bout par les injustices, voudraient améliorer les choses, quitte à contester pour cela le pouvoir en place (la fausse « démocratie »). Ce serait cela, la politique. Ce qui est loué dans cette vidéo, c’est l’engagement citoyen, le respect des « valeurs de la République », c’est-à-dire la conformation à l’idéologie Charlie, soit le degré zéro de la conscience politique. Derrière la façade « liberté d’expression » et « pays des droits de l’homme », cette vidéo est une dangereuse injonction à obéir au pouvoir en place – dangereuse car elle est adressée aux plus jeunes.

 

(Si la vidéo ne se lance pas, la visionner sur francetvinfo.fr.)

Ni Charlie ni djihad, la troisième voie est chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1791889
    Le 29 août à 12:00 par corleone luciano01
    Selon les Jeunes de Strasbourg, la contestation politique mène au (...)

    une propagande de plus a expliquer a mon fils ( je ne suis pas charlie )

     

    Répondre à ce message

  • C’est où Strasbourg ? En Europe, en Israel (pléonasme) ?!!!!

     

    Répondre à ce message

  • J’ai discuté courtoisement ce matin avec un des jeunes qui a participé à cette vidéo, lui indiquant que l’amalgame jeune indigné/ radicalisation était dangereuse.
    Voici la réponse :
    "Au conseil des jeunes on s’est concertés sur la définition du mot, et nous étions tous d’accord pour dire qu’une radicalisation non-violente existe.
    Merci, je ne voulais pas que la vidéo sur laquelle nous avions travaillé sois mal perçu, tour simplement."

     

    Répondre à ce message

  • Y a le bon et le mauvais patriote...

     

    Répondre à ce message

  • #1792019

    Pas une seule fois le mot France.....

     

    Répondre à ce message

  • L’éducation n’est même plus "la fabrique du crétin" dont parlait Brighelli,c’est devenu aujourd’hui "la fabrique du mouton" (le crétin a coté cache à coté des trésors de fourberie et de sens critique)...
    Tant mieux le jour où ils passeront à l’abattoir ils trouveront peut-être cela normal.
    Le véritable fascisme c’est en partie ça:faire croire que l’état (et le régime)est omniscient,peut tout et a toujours raison !!!
    Mais bientôt la propagande,même insidieuse et perverse deviendra désuète,la preuve par les "onze vaccins du frère Macron",la fabrique du mouton par le technologie,alors enfin le rêve du prophète Huxley prendra forme,en attendant de découpler totalement l’acte sexuel de la fonction reproductrice pour nous donner des générations de monstres:quelques "mâles alpha" tous puissants occupants les fonctions du haut de la pyramide,le triple de Bétas pour les épauler et leurs servir de techniciens supérieurs ou de garde prétorienne,mais surtout une foultitude de Gammas (l’individu moyen dans le sens de médiocre) et encore plus de Deltas et d’Upsilons,des crétins et des abrutis finis pour occuper les emplois subalternes tout en aimant leurs servitudes et sans jamais se poser de question

     

    Répondre à ce message

  • #1792133

    Ces jeunes sont manipulés et lobotomisés par la doxa ambiante, par le multiculturalisme suintant des élites et des médias, par les assassins de la France qui usent de slogans creux en guise d’arguments...le vide de la pensée, la destruction de notre beau pays...

     

    Répondre à ce message

  • #1792223

    Déjà que leurs parents ne croient plus en Macron et ses sbires. La dernière cartouche est de faire baisser l’âge du droit de vote à 16 ans, voire 14 ans. Si les ados qui regardent ses vidéos sont comme moi quand j’avais leur âge : rebelle, critique, refus de la bêtise autoritaire, les instances gouvernementales sont mal barrées. Si c’est le contraire, il y a de quoi se poser des questions. Le mieux serait de faire visionner cela à des ados de votre entourage afin de voir leur réaction.

     

    Répondre à ce message

  • #1792299

    Bref, si t’es pas un imbécile heureux, c’est que tu te radicalises.
    Je te dis pas le niveau...

     

    Répondre à ce message

  • La contestation doit être radicale ou alors elle n’est pas.

    Le vrai amalgame, c’est bien d’assimiler les contestataires radicaux à des terroristes assoiffés de sang. Car en vérité la radicalisation est une bonne chose ! surtout lorsqu’elle s’accompagne d’un sens critique aiguisé.

    user de sa liberté d’expression pour dire ouvertement qu’on est d’accord avec le pouvoir, c’est en faire un usage primaire. La vrai liberté d’expression, c’est surtout exprimer un désaccord. Aussi ce clip inverse absolument tout car il nous dit en substance que faire usage de sa liberté d’expression revient à se radicaliser.

    Acquiescer en tout lieu et en tout temps ou la liberté de se soumettre...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents