Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sergueï Lavrov : "Pour établir la paix en Méditerranée, il faut résoudre la question palestinienne"

S’adressant à Rome aux participants du « Mediterranean dialogue 2018 », le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré qu’il est impossible de parvenir à la paix en Irak et en Libye tant que l’on n’aura pas réglé le problème palestinien.

 

L’analyse historique selon laquelle l’ensemble des conflits actuels du Proche-Orient sont impactés par le plus ancien de tous, les conditions d’établissement de l’État d’Israël, faisait jadis consensus, y compris en Israël. Cependant les dirigeants israéliens se réclamant de Vladimir Jabotinsky, notamment le Premier ministre Benjamin Netanyahou, la refusent et s’évertuent à segmenter les problèmes régionaux ; une rhétorique désormais relayée par les États-Unis.

Le président états-unien Donald Trump espère parvenir à rétablir la paix au Proche-Orient avant la fin de son mandat. Il a confié à son conseiller spécial Jared Kushner le soin d’élaborer un plan de règlement du conflit (le « Deal du siècle »). Celui-ci est arrivé à deux conclusions.

- D’abord que l’ensemble des dirigeants israéliens et palestiniens sont plus attachés à leur position personnelle qu’au service de leur peuple.
- Puis que les Palestiniens, injustement chassés de leur terre en 1948, n’ont toujours pas accepté d’avoir perdu plusieurs guerres depuis et en refusent les conséquences.

Il a donc élaboré un projet dans l’intérêt des peuples qui contredit les discours des dirigeants et viole les mythes des uns et des autres. Toutefois l’annonce de ce projet est sans cesse différé.

La Russie se propose de doubler les États-Unis et d’organiser à Moscou, sous les auspices de l’ONU et avec la participation de la Ligue arabe, de nouvelles négociations israélo-palestiniennes.

Dans la pratique, toutes les négociations précédentes, depuis 70 ans, ont échoué parce qu’un protagoniste ou un autre était tenu à l’écart. Or, le projet US est pensé contre la Russie et le projet russe contre les USA. La seule conférence qui ait obtenu un résultat est celle de Madrid (1991), parce qu’elle était coorganisée par Washington et Moscou. Le processus alors mis en œuvre fut interrompu par la fin du mandat de George Bush père aux USA et l’élection de Bill Clinton.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Oula... les russes seraient-ils en train de se préparer à toucher au pré carré d’Israel... sérieux ?
    J’espere que Poutine obtiendra au final l’appui de Trump et des chinois, parce que sinon ça va ruer dans les brancards...

    Ps
    Observation
    Reprise des provocations ukrainiennes en Crimée ( intrusion dans les eaux territoriales russes )
    https://www.rt.com/news/444841-kerc...

     

    Répondre à ce message

  • La seule façon de règler ce conflit est que les juifs partent pour la Patagonie, lieu choisi par leurs dirigeants comme un plan B. Ce plan existe depuis des décennies et porte le nom de Andiana, il est très loin d’être une théorie du complot ! Les faits sont les faits. Tsahal s’y entraîne et des village-fantomes attendent les colons.

     

    Répondre à ce message

  • Que la Russie livre des systèmes de défense efficaces aux nations agressées par les terroristes de tel-aviv en tenants les sbires occidentaux ( véritable bras armé et vache à lait d’Israël ) à l’écart et tous les problèmes du moyen-orient se regleront très vite ! Cela fait beaucoup trop longtemps que ces criminels dansent sur des millions de cadavres dans cet enfer qu’ils ont créés !!

     

    Répondre à ce message

  • Il semble qu’en Russie, les recoupement nécessaires se font de plus en plus précis et les rapports de causalités de plus en plus criards.
    J’ai peut-être l’esprit peu conformiste, mais j’y vois un semblant de menaces déguisées sous un nombre élevé de couches diplomatiques. Certes, ce n’est pas tout ou rien mais la Russie se heurte désormais au dilemme de sa propre sécurité, dont l’évolution en Syrie a clairement dessiné les traits. Viendra sans doute le temps de faire les choix difficiles qui s’imposent car en face - le camp représenté par les US et leurs vassaux sous la coupe de leur maitre, ils sont de plus en plus pressés et pressants.

    Quant au deal du siècle, laissez-moi rire ! Pour faire un contrat il faut au minimum deux partis consentants. En l’état actuel, je ne vois absolument rien qui laisserait croire que les colonisateurs respecteraient même une infime partie d’un quelconque accord, passé, présent ou même avenir, d’où justement les échecs de toutes les initiatives de "paix". Ils attendent toujours que les palestiniens respectent les parties qui les contraignent en posant bien comme condition qu’ils soient les premiers à le faire, ensuite ils les enfilent allégrement et le cycle se perpétue.
    On ne discute pas raisonnablement avec un enfant gâté, le seul langage qu’il comprend c’est les baffes.

     

    Répondre à ce message

  • #2088221

    Il n’a pas de problème palestinien à régler dans la région, M. Lavrov.
    Mais il y a bien en revanche un trés sérieux problème israélien à régler, et pas que dans la région, et pas étranger du tout avec une certaine conception du monde porté par un certain judaïsme... pw’imitif...

     

    Répondre à ce message

  • Les gens peuvent bien pondre ce qu’il veulent au profit inéluctable du colon, un temps plus fort. Par ici cela fait 250 piges que la terre est colonisée, soit que l’on considère qu’elle fut payée par Louis XV aux Génois, 200 000 livres de l’époque, soit que l’on considère la défaite de Ponte-Novo.
    Cependant, et le point d’orgue des années 80 du siècle passé en est témoin, tout patriote reste irréductible : qu’il perde sur le terrain, il s’inscrit dans les mémoires et renaît un jour sans que nul n’ait pu prédire le soudain sursaut.
    Il n’est pas un jeune ici qui oublie les pendus du Niolu...

    Voilà un chant dont les voix s’élèvent de la vallée d’une rivière, A Gravona et qui se prête bien volontiers à tous ceux qui subissent : « Quand’eddi m’accurdarani chi sta tarra hè la mea... » (Quand m’accorderez-vous que cette terre est la mienne ?)

    Cela vaut tant pour le Palestinien que pour le Français qui se trouve être l’un et l’autre à la fois : colonisateur et désormais « colonisé » par la Commission Européenne, certains lobbies et les migrants que le ces mêmes lobbies lui envoient. Bienvenu au club : de quoi entamer de belles réconciliations...

    https://www.youtube.com/watch?v=krS...

     

    Répondre à ce message

  • Ce ministre Russe semble plein de bonne volonté, faisons lui quelques suggestions :
    - Que la Russie rende publiques ses archives constituées lors de la libération par l’armée rouge des camps de concentration nazis et notamment d’Auschwitz, pour que la vérité à ce sujet soit enfin indiscutable.
    - Que la Russie s’allie avec la Chine, l’Inde et même l’Europe, pour neutraliser les états-uniens et pouvoir aider vraiment les pays de tout le Moyen-Orient à s’unir pour débarrasser la région de l’entité sioniste.
    Dès que ce résultat serait obtenu, la paix règnerait pendant très longtemps !!!

     

    Répondre à ce message

  • Pour qu’il y est la paix en Palestine ,il faut être deux .Or jusqu’à présent ce n’est pas le cas .Un colonisateur ne veut pas la paix ,tant qu’il n’a pas eu ce qu’il voulait ,et par tous les moyens .Cela fait plus de 70 ans que cela dure .On connait la fourberie des Israéliens ,connaissant comment ils opèrent partout dans le monde .

     

    Répondre à ce message

  • Il est temps que la Russie reprenne le plan initial de Yitzak Rabin.

     

    Répondre à ce message

  • La paix dans le monde passe par la disparition de l’entité sioniste. Ils n’ont qu’a aller au Birobidjan au lieu de voler les terres palestiniennes

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents