Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sida : entre 30 et 50% des migrants séropositifs contractent la maladie après leur arrivée en France

L’épidémie du VIH touche toujours plus ce qu’on appelle les populations clés : détenus, travailleurs du sexe, usagers de drogue, migrants, etc. Une nouvelle étude sur les immigrés parisiens offre une illustration de cet état de fait, sur lequel se penchent les 15 000 participants de la 22e conférence internationale sur le Sida, cette semaine à Amsterdam.

 

On le sait, les milliers de migrants qui vivent dans des campements en France – notamment à Paris – sont dans une grande précarité matérielle et sanitaire. Des épisodes de gale ont déjà eu lieu, le VIH est également présent.

Mais les migrants n’arrivent pas forcément en France déjà malades, explique Anne Gosselin, chercheuse au centre population et développement. L’enquête ANRS Parcours montre ainsi qu’entre « un tiers et la moitié des personnes infectées » sont touchées après leur arrivée en France.

[...]

L’enquête qui conclut que pour faire baisser l’épidémie deux stratégies sont nécessaires : réduire au maximum la période de précarité et intensifier les campagnes de prévention auprès des populations installées depuis plus longtemps.

Lire l’article entier sur rfi.fr

La réalité du sida, sur E&R :

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est tout bènef pour les compagnies pharmaceutiques...et qui va payer les traitements ?


  • Et comment ils arrivent à la faire leur étude ? Sur quelle matière ?
    La blague


  • La précarité entraîne l’apparition de maladies graves comme la tuberculose et des maladies de peau du fait que les personnes n’ont pas une bonne hygiène de vie mais comment peuvent-elles contracter le SIDA qui est une maladie sexuellement transmissible ou par consommation de drogue injectée. Les migrants n’ont pas beaucoup d’argent pour se payer une prostituée ou de la came, et par ailleurs comment les médecins peuvent-ils déterminer si la maladie a été contractée avant ou après leur arrivée... Pour moi, c’est une fake news.

     

    • Tout à fait d’accord avec vous ! L’objectif poursuivi par ce genre d’article systémien est toujours le même et il est double :
      1) pousser les indigènes à verser une larme sur les pauv’ migrants et ainsi les forcer à accepter l’invasion migratoire ainsi que tous les frais annexes ;
      2) parallèlement, continuer à accabler les indigènes en leur faisant croire qu’ils sont à l’origine de la contamination et par conséquent, la source du problème et renforcer ainsi le premier objectif...


    • @Marie-Claude

      Certes les migrants n’ont pas d’argent pour se payer un/une prostitué. Néanmoins, ils pourraient offrir leurs services contre rétribution. Ainsi donner ou recevoir le virus. Personne ne peut dire qui est le donneur/receveur.

      Le souci est ailleurs, pourquoi produire de tels chiffres à priori invérifiables ?
      D’accord avec vous et plutôt que fake news, je dirais enfumage. Non seulement nous (pas moi, c’est une simple formulation) les accueillons, mais encore nous sommes accusés leur transmettre le truc à la mode.
      C’est pousser le bouchon un peu trop loin, dans le genre victimaire.


    • Le virus du "sida" c’est du pipo , cela a étai très bien expliqué par des docteurs et des gents sérieux dans de nombreuses conférences


    • Ils tombent malades en venant ici ? Seule solution viable : qu’ils restent chez eux.

      La maladie de nature physique n’est pas le seul problème. Je ne sais pas ce qu’il en est de la véracité de cet article et de ces statistiques. Mais ce dont je suis sûr, c’est qu’il y a un certain nombre de ces migrants qui deviennent fous en arrivant ici pour diverses raisons sur lesquelles je ne m’étendrai pas.

      Seule solution viable : qu’ils restent chez eux. Qu’ils restent tous chez eux et développent leur pays.


  • Mouai mouai mouai
    Le sida d’un migrant empêcherai pas qu’ont le renvoie chez lui par hasard ??
    vont tous être malade homo vu que fuire la guerre marche moins bien......


  • C’est moi, ou une question évidente est éludée ?
    Comment on explique que ces potentiels malades contractent les maladies une fois sur le territoire ? Y a rien de bizarre, là ?

     

    • Si, ils y répondent en substance : en gros, c’est de notre faute à nous si ils chopent le sida, parce qu’on ne les accueille pas assez bien.
      Lorsque l’on sait déjà que cette maladie n’est absolument pas un virus, qu’elle ne " s’attrape " pas par le sexe, mais bien par la prise de drogues, qui affaiblissent le système immunitaire. Et quand on sait qu’un test de VIH peut s’avérer positif, ou négatif selon le pays où vous faites le test, puisque chaque pays a sa propre définition du truc, on comprend bien que tout ça est une vaste fumisterie !!!
      Il ferait mieux de se méfier de toutes ces épidémies qui nous guettent, telles la peste, le tiphus, la gale ... et la mendicité, le racket, le vol, le viol...


    • complément @TruthION
      1er effet : culpabiliser ceux qui sont sensibles à ce type d’argument.
      2ième effet : monter ceux qui ne se sentent pas coupables contre les migrants (sales et malades), générant ainsi une haine menant au nationalisme (qu’ils manipulent d’un autre côté).

      Tout un roman de sortir de la dualité victime/bourreau ! autant à titre individuel que collectif...


    • Merci pour vos réactions.
      C’est bien ce qu’il me semblait, ils ne peuvent pas s’empêcher de nous prendre pour lapins de six semaines.


  • Moralité, dans un but de préserver la santé des clandos, renvoyons les chez eux.

     

    • Sida : entre 30 et 50% des migrants séropositifs contractent la maladie après leur arrivée en France
      C’est parce-que tous les Pipo & Pompo du Marais les aiment beaucoup beaucoup
      C’est dur dur la vie occidentale Mamadou tu sais, on a pas que des i-phone et la CAF de gratuit


  • comment font ils pour savoir que les migrant attrape le sida en france font t ils un check up avant de monter dans le bateau ?


  • Jespère qu’il est prévu d faire systématiquement un test de dépistage lors de la prise d’emprunte...Mais j’ai des doutes car cela voudrait dire immédiatement un traitement gratuit qui coute plus e 500 euros à la sécurité sociale, et obligation de donner des ppapiers,
    d’ailleurs je me demande si certains ne se font pas infecter exprès pour pouvoir rester ?


  • Le virus HIV n’existe pas
    Il n’a jamais été isolé ,ni purifié ,ni photographié

    Toute discussion à son sujet est oiseuse

    C’est l’avis de 2000 virologistes,dont le prix Nobel Kary Mullis ,inventeur de la PCR
    2000 conspirationistes ????????

    The HIV Hoax : 2000 Virologists cannot be wrong – December 9, 2014

     

  • "pour faire baisser l’épidémie deux stratégies sont nécessaires"

    Strategie un : les migrants ne migrent pas ou migrent ailleurs que chez moi

    Strategie deux : un billet de retour chez eux ou ailleurs que chez moi

    Strategie trois : qu’on me demande mon avis avant de faire venir des gens que je ne veux pas chez moi

     

    • Chez moi on porte un prénom de chez moi, sinon c’est qu’on est d’ailleurs, à l’évidence, même si on a le culot de parler de chez moi comme de chez soi, en oubliant qu’on ne m’a pas demandé mon avis avant de faire venir des gens que je ne voulais pas chez moi.


    • #2014394

      @Tro

      je l’attendais celle-la ducon, un pseudonyme ca veut dire ce que ca veut dire, c’est un nom d’emprunt.

      si je te dis que je m’appelle Sebastien c’est mieux ? Apres 3 generations les mecs sont chez eux et ils peuvent bien s’appeller commes ils veulent du moment qu’il sont patriotes.

      va falloir passer a la vitesse superieure les gars, on est pas sorti de l’auberge...


    • Je vais reformuler parce que visiblement tout le monde n’a pas passé la vitesse supérieure :

      Ils ne sont chez eux que s’ils sont patriotes, et pas parce qu’ils seraient là depuis 3 générations.

      Et si après 3 générations ils continuent à garder toutes les références à cet ailleurs d’où ils sont venus, c’est qu’ils ne sont pas patriotes, et qu’ils cultivent leurs racines lointaines et l’appartenance à une autre culture. Car l’identité, c’est bien la culture.

      Nom d’emprunt ou pas, ça ne change rien au FAIT que je/nous n’avons pas été consultés pour faire venir ici qui que ce soit, et je tenais à le faire remarquer à Rachid qui se plaint qu’on ne lui ai pas demandé son avis avant de faire venir Mamadou, et qui bien souvent traite François de raciste s’il a l’audace de dire qu’on ne lui a pas demandé s’il était d’accord pour faire venir Rachid.

      P.S Ma femme est d’origine arabe, elle porte un prénom français, parce que ses parents ont eu une volonté hors norme de s’assimiler et de faire de leurs enfants des français à part entière. Mes enfant porteront également des prénoms français, et ils seront les exemples, comme elle, et moi, puisque qu’une partie de ma famille vient d’Italie et que je porte un prénom français, de ce que peut être une assimilation véritable.

      Mon arrière grand-père interdisait l’italien à la maison. Et il avait RAISON, du...genou !


  • C’est du grand n’importe quoi, on n’attrape pas le Sida, la déficience du système immunitaire est le résultat d’un mode de vie délétère et il n’est pas "Acquis", un changement de mode de vie est souvent suffisant pour retrouver la santé.

    Cet article est mensonger, c’est un article de propagande dont le seul objectif est soit de nous pousser à la pitié pour les pauvres migrants, soit empecher de façon légale un refoulement vers leur pays, soit nous pousser à s’en méfier et nous donner un sentiment de rejet à leur égard.

    Je penche que l’option 2 est la plus plausible, c’est un truc pour simplement bloquer les procédures de refoulement. Mais les migrants ne savent pas ce qui les attend, si on leur fait prendre une tri-thérapie juste par "précaution", va y avoir des vrais Sida qui vont se déclarer.

     

  • #2014236

    "Entre « un tiers et la moitié des personnes infectées » sont touchées après leur arrivée en France."
    Le virus du sida peut infecter les gens des années avant de se manifester. C’est même je crois la règle.
    Quand les migrants arrivent, sont-ils testés ? Sûrement pas, puisqu’ils déclarent avoir 15 ans à 35 ans, ne pas savoir d’où ils viennent, quel est leur pays ni leur vrai nom, etc. Et on les croit !
    Il est très probable que les "infectés" soudain le soient de façon plus ou moins dormante depuis longtemps. Il est possible aussi que leur voyage vers l’UE (pays à la carte, la France quand on est malade) soit motivé par une maladie coûteuse à soigner, le rejet d’une famille pour cette raison. Ce ne sont alors même pas des migrants économiques : ce sont des migrants sanitaires.
    Aux frais du sans-dents.
    Autre hypothèse : les migrants et surtout les migrantes se prostituent quand ils débarquent : ils sont envoyés par des réseaux d’esclavagistes.
    Dans un cas comme dans l’autre, il est inhumain d’admettre ces malades ou ces esclaves. S’ils sont malades de maladies transmissibles, il est hors de question de menacer la santé publique en mêlant de tels dangers publics (les virus contaminants) à la population saine. Plus qu’inhumain : infect !
    Mais pour Macron, la lèpre, c’est le nationalisme.
    Si les intrus se prostituent ou sont prostitués pour des raisons de "dette", il est hors de question pour les pays prétendus "d’accueil" de faire le jeu des passeurs et réseaux criminels. Il est plus qu’humain (pour l’intrus et pour "l’accueilleur" forcé) de réintégrer les victimes de réseaux exileurs dans leur propre espace de survie. Entre l’étranger malade ou asservi, et l’autochtone dépendant, les gens partout choisissent toujours leur gosse, leur vieux, leur blessé, leur malade.


  • #2014239

    Suite :
    Enfin, troisième point : la France n’a pas les moyens d’intégrer des gens sains et lettrés, encore moins des étrangers malades, prostitués, illettrés, en colère (et on les comprend). On le rabâche, le pouvoir fait la sourde oreille.
    Il nous manque de respect le pouvoir.
    Remigration ! Et contrôles sanitaires sérieux aux frontières, suivi de refus de passage si danger de contamination.
    En fait, refus de passage tout court, les populations migrantes actuelles s’avérant souvent contaminées.
    Si le jeune migrant est arrivé en bonne santé et qu’il attrape le sida en France, faites payer les réseaux Soros, et faites soigner ses victimes à ses frais dans leurs pays !


  • Selon moi cet article n’a aucun sens ! C’est plutôt le contraire qui risque de se passer ! Laisser entrer des populations de contrées lointaines massivement sans aucun contrôle risque de ramener des maladies sur le continent européen ! Quand tu penses que pour déménager avec son chat en Amérique du sud, les pays en question imposent des documents sanitaires sur l’animal. Mais l’Europe est une vraie poubelle, ont laisse rentrer n’importe qui, criminels ou malade. L’Europe va devenir un ghetto. Et pendant que les élites mondialistes organise cette invasion et laisse entrer des populations qui s’installeront pendant des siècles en France, les français au lieu de défendre la terre de leurs ancêtres, ils boivent du Rosé en terrasse et vont se faire tatoués ! C’est affligeant !


  • Et allons y gaiment : trouvons de nouvelles façons pour culpabiliser François le con-con. Les vieilles recettes marchent de moins en moins !
    Il est évident qu’en Afrique subsaharienne, le réservoir de sida disponible est bien moins catastrophique que chez nous et que tout les habitants ont une hygiène sexuelle au dessus de tous soupçons et uniquement des rapports protégés.
    Il est donc résolument impossible que la proportion de sidaïques dans les migrants débarquant sur les cotes européennes soit supérieure à celle qu’on trouvera dans un échantillon témoin d’Européens lambda. Tout le monde sait ça !
    Les migrants sont une arme biologique, point final. Ils nous rapportent des maladies qui avaient été éradiqué chez nous depuis des décennies (gale, tuberculose, paludisme...) et ils nous apportent aussi une recrudescence du sida (les nouvelles contaminations sont en hausse depuis le milieu des années 2000 a ce qu’il parait - et l’éducation qui a été dispensé aux dernières génération n’y est pas non plus pour rien).
    Qu’on teste systématiquement tout les migrants qui débarquent pour le sida et qu’on m’amène des statistiques détaillées. A ce moment là j’accepterais de les croire. Pas avant.


  • Le syndrome appelé SIDA existe mais n a rien à voir avec le HIV. Lire la littérature sérieuse ou les reportages sérieux sur le sujet (Arte 1996 par exemple ou Luc Montagné dans House of numbers).
    Ces migrants sont porteurs de maladie c est évident, mais pas le HIV pour le coup.

     

  • A qui faut-il envoyer le chèque ?

    Nan, parce que c’est le but de l’article : encore soutirer du pognon pour une lutte imaginaire. On a l’habitude.


  • #2014369

    ce qu’on appelle les populations clés : détenus, travailleurs du sexe, usagers de drogue, migrants, etc.



    Populations clés ?
    Dans mon pays, on a toujours dit "populations marginales".
    Mais enfin, ils sont journalistes donc ils savent.

     

  • Sida : entre 30 et 50% des migrants séropositifs contractent la maladie après leur arrivée en France
    C’est parce-que tous les Pipo & Pompo du Marais les aiment beaucoup beaucoup
    C’est dur dur la vie occidentale Mamadou tu sais, on a pas que des i-phone et la CAF de gratuit

     

  • Comment peuvent-ils savoir si ils n’étaient pas malade avant de venir,

    puisqu’aucun dépistage n’est effectué en arrivant ?

    Décidément toutes les conneries à raconter sont à la une.

    On peut aussi en déduire avec leurs annonces bidons,

    que 30 à 50 % des migrants sont : soit Homos, soit Héroïnomanes.

    En voilà une vraie chonce pour la Fronce.

    Vite il faut débloquer des fonds, triple salto sur la caisse enregistreuse.

     

  • Il sont contamines comment ??? En couchant avec qui ??

     

  • Bien sûr, des tests ont été faits, j’aimerais savoir par qui, où etc...
    Encore des jérémiades pour tirer les larmes de ceux qui ont en envie de pleurer et de les plaindre, moi pas.
    Et, bien sûr il va falloir leur prescrire des traitements aux frais de la population et de plus, traitements qu’ils ne prendront pas.
    Ces gens arrivent sains et sont contaminés en France !
    Bien entendu, ils menaient tous une vie de prudes auparavant.
    Qu’ils retournent dans leur Pays pour se faire soigner et que l’on pense déjà aux Français hospitalisés.
    Un exemple, un de mes proches a été hospitalisé récemment et au moment de lui faire une intraveineuse, l’infirmière ne trouvait pas la bonne taille de l’aiguille tout en disant devant moi : "On manque de matériel".
    Et on va dépenser du "fric" pour ces gens qui n’ont rien à faire en France ?
    Je dis non et il est largement temps d’intervenir pour gérer ce fléau qu’est l’immigration. Personnellement, je n’ai jamais souhaité les accueillir tout en sachant que ce serait une CATASTROPHE.


  • S’ils importent des maladies, il faut les empêcher de passer (pour nous).
    S’ils attrapent des maladies, il faut les empêcher de passer (pour eux).
    S’ils n’importent ni n’attrapent aucune maladie, il faut les empêcher de passer : ils sont les soudards futurs de l’occupant, avec stage d’insertion agressive rémunéré par nous dés leur arrivée.
    Ils sont tous des armes biologiques en transit ou en devenir. Quelques-uns traînent des virus contagieux et des parasites, les autres, en se multipliant, en envahissant l’étroit espace restant, interdiront à nos progénitures de survivre et même de voir le jour.
    Une étrange jubilation s’empare des marchands d’armes, rien que d’y penser.
    Une logique indignation s’empare des populations en voie de démolition, rien que d’ouvrir les yeux.


  • combien de filles , combien de garçons , elle est là la question , parce qu’a Paris le Sida il est plutôt LGBT


  • Salut à tous,

    Bon j’ai entendu une émission l’autre fois sur France culture, qui parlait que dorénavant est disponible un médoc (cachet) parait-il révolutionnaire, et qui a été expérimenté en priorité dans la communauté homosexuelle (bon là j’ai pas trop compris..par rapport à la stigmatisation, l’homophobie, toussa, toussa...) il y avait un scientifique invité, qui expliquait tranquillement que la contamination par le SIDA, c’est à 75voire 80 % ( quand c’est d’ordre sexuel), par les relations homosexuelles masculines !

    J’ai entendu personne couiner, donc, je crois que tous les pleurnicheurs doivent le savoir !

    Alors le médecin/chercheur expliquait que le cachet doit être pris avant de s’en...er, et ensuite pensant deux jours après l’en....de .....et il parait que ça marche à 100% (test aux USA, tests ici, bref c’est Byzance...), et que le cachet est pour l’instant remboursé, mais seulement pour les homosexuels hommes donc !

    Bien entendu, je parle de rapport sans capotes, parce que parait-il certaines populations homosexuelles ne peuvent pas se servir de capotes....

    Je me suis dit que j’allais entendre couiner à la discrimination, mais ben non, rien !

    Faut dire que là, clairement, l’hétérosexuel qui veut se culbuter une cagole à 3 grammes, un samedi soir au Macumba, ben lui, il pourra avoir le cachet sans doute (il demande à son médecin), mais ....ça ne sera pas remboursé !

    qu’est-ce que j’ai dégagé de tout ça, en réfléchissant un peu :

    1/ visiblement le SIDA en milieu hétéro, bah ça doit pas être très dangereux, ou bien...
    2/ Le système veut vraiment privilégier les homos, et défavoriser les hétéros ....
    3/ Gros marché en vue, car avec l’arrivée des "migrants", big pharma va se frotter les mains, car il suffit de balancer la fake news là comme disent les camarades, et hop, d’ici quelques mois, le gouvernement de Géronto 1er va décider de la distribution gratuite du nouveau médoc, à tous les nouveaux arrivants, payés avec nos taxes, comme d’hab’ !

    Les assocs à clandos vont applaudir, celles vivant de la manne SIDA aussi, et le con de base comme nous, fermera sa gueule et paiera.

    J’essaie de rechercher des liens sur ce truc, mais je ne trouve rien....

    Si je trouve quelque chose, je posterai.

    Une chose est certaine, ça va se goinfrer de pognon, toujours les mêmes, et les autres mêmes paieront

    Adishatz

    H/

     

    • Je pense que vous parlez du Prep : c’est un cacheton à prendre tous les jours pour les grands baiseurs et juste avant ou après la relation sqinon. Par contre, maintenant c’est pas juste pour les homos, ça peut être prescrit à qui le demande. C’est remboursé par la sécu et ça coute un bras. Eh oui, les petites coucheries alcoolisées sans capotes à l’arrache seront désormais payées plein pot par le contribuable. Le meilleur ? Dans mon quartier, il y a des affiches pour cette merde partout. Leur slogan ? "Répandez la passion".


  • Re salut camarades,

    Bon voilà, j’ai trouvé en limitant la recherche sur startpage à moins d’un mois :

    https://ixquick-proxy.com/do/spg/pr...

    Et comme par hasard, dans le titre du papier, on apprend que les "migrants" vont être très concernés !

    Donc, je crois que l’hypothèse 3 de mon précédent message est bonne, et que les cmarades ont raison : fake news, pour pouvoir faire du business !

    Eh après tout, on est la "start-up nation" ou pas ?

    Business au usual, comme on dit !

    Allez, et bonne fin de dimanche à tous.

    Adishatz

    H/


  • L’épidémie du virus du Sida ? Il existe une récompense de dizaine de milliers de dollars à celui qui prouvera sont existence.

    En attendant un chercheur s’est injecté du sang "contaminé" au Sida devant caméra, pour prouver que le sida n’est pas transmissible au sens propre.
    Le sida c’est le système immunitaire défaillant de quelqu’un qui à jamais bien bouffé dans sa vie et qui n’arrive plus à harmoniser l’écosystème du corps (composé de kilo de virus et bactérie).

    De plus, pour être séropositif en Afrique il faut "4 protéines sur 10" alors qu’en France il n’en faut que la moitié. Donc les migrants ont plus de chance de devenir séronégatif en passant la frontière que de devenir séropositif.

    Je veux bien que des féministe matures de gauche (pléonasme) aient le délire malsain et pervers de se taper des migrants, mais de la à se les taper tous..

     

  • Arrêtons de les considérer comme des migrants une bonne fois pour toutes. Ce sont des clandestins et ils n’ont strictement rien à faire ici. Qu’il rentrent chez eux et si possible avec leurs maladies.


  • Implicitement ils admettent qu’il y a de la prostitution dans les camps de migrants.


Commentaires suivants