Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Six mois de sursis pour avoir voulu instruire lui-même son fils

La République n’aime pas quand les consciences lui échappent

Les carences en matière d’éducation ont conduit un Lensois jusqu’au tribunal correctionnel de Béthune. Il s’agit d’un père en totale opposition avec le système scolaire, qui a (malhabilement) voulu se substituer à l’école.

C’est un cas particulièrement intéressant que les magistrats ne rencontrent que rarement. Au banc des accusés, un père ayant soustrait son fils du foyer dans lequel il était placé, suite à une mesure prise par le juge des enfants du fait de sa déscolarisation à l’âge de quatorze ans.

« Sachant ce qu’il se passe en foyer et à l’école, alcool, délinquance, abus sexuels… je ne voulais pas qu’il y aille », s’est justifié l’ascendant. Et comme « l’école n’explique pas tout », il a voulu lui-même se faire professeur de l’enfant, sauf que ses compétences n’étaient pas certifiées.

« Mon père m’enseigne des principes philosophiques, je regarde des films qui me permettent de comprendre beaucoup de choses. À l’école, je me sentais oppressé, j’étais mal à l’aise. À la maison, j’apprends à mon rythme et ce que je veux. » Voilà ce que pense le jeune homme de la situation. Jeune homme installé sur le banc des victimes mais qui considère cette audience comme une injustice et qui soutient le prévenu. [...]

Le tribunal a condamné l’ascendant à six mois de prison assortis du sursis simple et à payer 1.000 € de dommages et intérêts.

Lire l’intégralité de l’article sur lavoixdunord.fr

Voir aussi, sur E&R :

Pourquoi un nombre croissant de parents ne font plus confiance
à l’Education nationale, chez Kontre Kulture :

Certaines vérités que l’école n’apprendra pas à vos enfants,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Au mon dieu ! J’ai essayé d’éduquer mon petit frère, et je continue à le faire, vais-je me faire arrêter pour tentative de substitution aux valeurs de la ripouxblique ? Qu’on soit bien d’accord, le collège et le lycée, dans certaines parties de la France, c’est drogue, violence et dépravation.
    Si j’ai un jour des gosses ils passeront par une école privée catholique ou par des cours à domicile ! ( Et je suis d’origine maghrébine, faut dire ! )
    Pour en revenir à l’article, ce monsieur est défendu par son fils et est condamné, l’avocat prétend alors que l’enfant n’a pas toute sa liberté ? Mais de qui se moquent-ils ?
    Donc si on a pas un brevet + un BAC+3 minimum, on ne sait pas penser ?
    Quel mépris pour le peuple de ces gens là qui condamne un Gaulois instruisant son enfant.
    Je ne vois vraiment pas où est le crime ...


  • 1000€ de dommage et intérêt ? Mais à qui ?
    Je lui dis bravo, mais quand même faire attention comment on s’y prend...

     

  • 1000 € de dommages et interets pour quoi faire ? envers qui ?

     

    • 1000€ de dommages et intérêts pour la caisse du gouvernement. Envers le père bien sur. Il me semble que vous ne caonnaissez pas vraiment le système dans lequel nous vivons. Nos enfants ne nous appartiennent pas, ils appartiennent à l’état. Le système est la pour nous opprimer, nous faire payer, nous diffamer, nous mettre en esclavage etc… Il est temps de chercher les chemins et de se retirer de ce système malsain.


  • Ce pays se crétinise à tous les échelons administratifs, exécutifs, financiers, syndicaux, locaux (administrations territoriales) et, cerise sur le gâteau, le judiciaire qui veut endosser les rôles de flic, de justicier, de procureur/juge. Un rôle identique à celui des super juges ricains sauf que ceux-là sont élus dans leur juridiction par ses concitoyens de ladite juridiction et ont le pouvoir de punir même les groupes internationaux (BNPParibas, Crédit Agricole...).


  • Désolé monsieur le juge. Je lis des livres avec mon père comme...comme...comme Rousseau.


  • l’école est un service public sensé soulager le citoyen de l’éducation de ses enfants. en fait lui libérer du temps à consacrer au travail salarié. l’économie des services s"amplifie à vitesse grand V. la santé, la vieillesse, l’éducation,les transports,la cuisine, le nettoyage etc (en fait des tranches de vie réelles). le problème est que les services ne produisent pas de marchandise concrète, c’est une marchandise virtuelle. les services sont un parasite du profit du capital, par contre ils consomment et donc participent à la croissance indispensable pour une économie de la dette.
    mais en fait le vrai problème est culturel, sociétal au sens noble : le service donné et rendu est la base de toute société primitive, c’est ce qui active le concept d’honneur et renfonce le lien social. un service est gratuit et équitable : un homme qui prend soin de ses vieux parents ne fait que rendre ce qu’il a reçu dans son enfance.
    Un monde où les services deviennent payants,et donc une marchandise, perd ce lien social lié à l’honneur et donc au juste partage. sans compter la dégénérescence morale que cela entraîne :tout pour sa gueule, incitation à la paresse , inhibition de l’empathie.
    c’est vraiment un monde de merde qu’on nous impose, bon courage à ce père qui tente de reprendre reprendre contrôle sur un espace de sa vie.


  • Un homme plein de bon sens, l’école corromp les enfants dès le plus jeune âge.
    L’avenir, les générations futures sont déjà foutues car elles vont pour 99% d’entre elles à l’école publique.


  • 1000€ de dommages et intérêts pour le fils ? ^__^

     

    • Sans doute ! il faut bien insinuer d’une façon ou d’une autre que soustraire son enfant à la misère de la crétinisation nationale pour en faire un esprit critique était une forme de maltraitance.
      Obliger le pauvre chéri a penser ! Mais que vont chercher les parents ?


  • C’est un peu facile de généraliser à partir d’un cas particulier dont on ne connaît pas grand-chose (et je ne compte pas sur les media pour m’informer de façon objective dessus).

    Il y a aussi des parents qui n’ont absolument pas le niveau nécessaire (déjà que certains profs ne l’ont pas...), et/ou qui sont totalement illuminés et délivrent un "enseignement" de nature sectaire. Je ne dis pas que c’est le cas ici, mais les lois sont aussi faites pour protéger les enfants de ce genre de dérives. Et comme toute loi, leur effet dépend de qui les applique : des honnêtes gens ou des serviteurs zélés et bornés du pouvoir.

     

    • Êtes-vous certain que l’enseignement républicain n’est pas lui-même sectaire ?


    • le problème sectaire est un faux problème tant qu’on n’a pas défini l’idéologie sectaire.
      Or il n’y a pas une mais deux idéologies sectaires, une religieuse (une religion est une secte qui a réussi) et une idéologie fondée sur un pouvoir dictatorial marchand sous un alibi pseudo religieux et une utilisation frauduleuse des règles du gurukula - l’ enseignement traditionnel fondé sur la relation guru /sheshia ou maître /élève).
      la fraternité pie X ou une communauté soufique n’ont rien à voir avec la scientologie ou Moon.
      comme en tout on assiste ici à une inversion parfaite des valeurs.


  • Pas sur qu’il fasse la même chose avec les gosses des gitans......

     

    • Très juste ...J’ai connu un gitan , une armoire à glace, entouré d’une nombreuse progéniture , il se nommait FLICK ( un comble), mais tout le monde le connaissait sous le surnom de "TARZAN" ....Il venait chercher ses gosses à l’école quand bon lui semblait, il n’aimait pas attendre la fin de la classe dans sa camionnette .Il sifflait à l’entrée de la classe ...et toute la nichée s’envolait en piaillant .L’instit balbutiait un timide "bonjour monsieur TARZAN" qui nous amusait beaucoup,auquel l’homme des bois ne répondait pas et il ramenait ses gamins à deux heures ....ou pas ! Jamais personne n’a contesté ses méthodes éducatives !


    • Ou les enfants de Rom parfois bébés, qui logent dans des camps insalubres en plein hiver. Est-ce que l’état se soucie le moins du monde de ces gosses ?


  • Avez vous lu l’article en entier ? une des paroles désormais de l’administrateur désormais fait fois :

    "l’institution est là pour instruire" "l’éducation est le rôle des parents". Donc que vient faire dans l’instruction l’éducation sexuelle, la théorie des genres et tutti quanti ? ce n’est pas de l’instruction au sens noble du terme non ? c’est aux parents que reviennent ce rôle. Si le père estime que l’institution est néfaste n’a t’il pas un devoir de protection de l’enfant ?

    Nous ne sommes pas encore dans un Etat maoïste, les enfants n’appartiennent pas à l’Etat mais sont dès leur naissance libre sous responsabilité légale des parents. (a moins que je ne me trompe je ne suis pas expert en droit).

    Qu’il fasse appel avec meilleure défense, d’autres cas d’instruction à domicile et de déscolarisation existent sans qu’ils n’aient entrainés de poursuites. Alors pourquoi précisément ce cas, a t’il juste oublié de présenter son fils à l’administration pour les tests de connaissances annuels ?


  • Je lis tout vos commentaires. C’est quoi votre projet ? Revenir sur le principe d’éducation gratuite et obligatoire pour tous, garanti par les pouvoirs publics. Tout ça parce que les pouvoirs publics actuels glissent dans le programme une dose de propagande ? Ça s’appelle jeter le bébé avec l’eau du bain. Et puis 1000 euros et 6 mois avec sursis, c’est pas la fin du monde pour le père, c’est plutôt clément. Mais à gueuler sur tout on en vient à plus trop réfléchir. ça me fait penser à Roger Holeindre qui devenait fou quand des militants FN disaient qu’il faut renvoyer tous les immigrés chez eux. Vous disqualifiez le mouvement avec des positions pareilles.

     

    • @nico88

      Tu n’as rien compris il me semble. Quand le père de cet enfant draguait la maman, il n’avait rien à foutre avec le gouvernement et quand il a fait son enfant le gouvernement n’avait rien à dire. Le problème arrive quand on déclare la naissance de cet enfant et alors celui-ci ne nous appartient plus, car il fait partie du système. Il faut s’informer, mais il y a des pays ou on peut former son enfant à la maison (exemple l’Autriche). Il y a sur le net une video d’une maman allemande qui ne voulait pas que son enfant continue l’école en Allemagne à cause de la théorie du genre et autres dégénérescences, elle est allée s’installer en Autriche, car en Allemagne elle avait des problèmes avec le système et a instruit son enfant à la maison (Il y a aussi une video du témoignage de cet enfant). Les vidéos sont en allemand pour ceux qui s’intéressent je pourrais les rechercher sur le net et en donner le lien.


    • « Je lis tout vos commentaires. C’est quoi votre projet ? Revenir sur le principe d’éducation gratuite et obligatoire pour tous, garanti par les pouvoirs publics. Tout ça parce que les pouvoirs publics actuels glissent dans le programme une dose de propagande ? »

      Si vous renversez ainsi la charge de la preuve, allons-y. C’est quoi votre projet ? Consentir à l’aliénation parce qu’elle serait gratuite ? Eh bien, faites-le à vos frais, mais n’exigez pas des autres personnes saines et normalement constituées pour être libres, d’accepter une ignominie pareille qui n’a que trop duré.

      L’ignominie, ce n’est pas seulement la "dose de propagande" qui y est "glissée", comme vous dites, qui est en soi inacceptable. Le simple fait qu’il y en ait une empêche toute transmission véritable du savoir, vous devriez le voir si vous réfléchissiez un minimum. D’ailleurs, l’emploi du verbe glisser n’est pas à votre avantage. J’espère que le lubrifiant aussi est gratuit pour vous, à ce compte-là.

      L’ignominie absolue, c’est que l’État se substitue aux parents dans la décision du bien de l’enfant. C’est illégitime car contraire au droit naturel. Cette décision est une pure et simple monstruosité. Elle illustre le fait que l’État se donne le droit de juger la manière dont le père doit éduquer son fils, pour son bien, et vous vous montrez satisfait que ce père ait été condamné pénalement ? Pire, vous trouvez qu’il n’a pas pris assez, somme toute.

      Ce qui est disqualifiant, je vais vous le dire, c’est qu’avec une pareille mentalité d’aliéné et de soumis, vous osiez venir dispenser ici des leçons, en étant assez cuistre pour vous revendiquer de l’exemple d’un homme comme Roger Holeindre. Lui, il a prouvé ce que signifiaient le courage et l’honneur face à un État illégitime qui violait le droit naturel. Je crois que vous ne devez pas connaître Roger Holeindre, pas plus que les valeurs nobles en question ici, et que vous feriez mieux de vous taire.


    • Nico, je pense que ou tu n’as pas encore de gosses, ou que tu ne saisis pas l’ampleur du problème. le problème est moins ce qu’on fourre dans la tête des gosses (le genre, la shoah, le metissage obligatoire, la soumission etc) ce qui peut toujours être combattu à la maison que le fait que l’école actuelle ne construit que des abrutis en refusant de faire ce pourquoi elle est faite : l’enseignement. (elle s’appelle maintenant éducation nationale, c’est tout dire). c’est quoi l’enseignement ? : former un esprit critique, apprendre à réfléchir, apprendre à collecter des informations, les retenir et mettre tout ça en pratique en développant des analyses rationnelles, ce qu’on appelle un bagage intellectuel (c’est le but d’une dissertation ou d’un problème de maths par exemple)
      reprends mon énumeration et constate où on en est.
      Montaigne disait déjà : mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine
      il parlait alors de connaissances brutes, maintenant nos gosses n’ont plus que la tête bien pleine, receptacle soumis de la merde idéologique et maintenant numérique déversée par l’éducation nationale mais ils sont incapables d’aligner deux mots sans faute d’orthographe.


  • Deux de plus qui se lèveront quand le jour sera venu.


  • La justice a des nouvelles des assassins, terroristes et escrocs qui se planquent dans la colonie israélienne, là où vont très souvent les politiciens franco-sionistes ?


  • Mais qui va lui apprendre la théorie de l’évolution de l’homme, l’histoire officielle de la république, la laïcité, les droits de l’homme, la liberté d’expression, qu’il est Charlie ? c’est inconcevable


  • J’avoue que j’y pense de plus en plus également vu la débilité, la décadence, et le capitalisme qui y sont inculqués. Dommage que le privé coute si cher !


  • Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents... mais à l’État !


  • Et on est en démocratie. .....soit disant........


  • Soustraire son fils de l école pour le mettre devant la télé à regarder des films, on est quand même loin du type malin...

     

    • viens regarder la télé avec moi, je te montrerai comment la regarder.
      la télé est la chose la plus facile à démonter quand on a les outils adéquats. le problème est moins la quantité ou la qualité d’informations que la façon de les traiter.


  • Les enfants se trouvent beaucoup plus longtemps en présence de leurs profs que de leurs parents qu’ils ne voient le plus souvent que le soir et l’Etat Sioniste les prépare pendant des années à devenir des esclaves dociles de la race élue . Ce sont les profs qui NOTENT, et donc les enfants savent d’instinct que leur avenir dépend de ces hypocrites pédagos .


  • J’instruis ma fille à la maison, et cela ne pose aucun problème. C’est autorisé par la loi... qu’y a t il en plus dans cette affaire pour qu’elle passe au tribunal ? Il n’a pas fait les déclarations officielles, n’a pas présenté son enfant aux tests obligatoires ??


  • " Et moi, je n’ai pas l’impression que mon client a toute sa liberté. Je le sens manipulé. Il croit tout ce que dit son père. "

    L’enfant qui n’à pas toute sa liberté, sous l’autorité du pére, qui sert de modéle, de référence.
    N’est-ce pas là une relation normale pére-fils ?

     

    • #1291659

      Il faut croire tout ce que dit le système qui lui ne manipule pas du tout, c’est bien connu !


    • Merci Zom,
      Cet "administrateur" ne réalise même pas la connerie qu’il raconte ! les valeurs inversées : il voudrait qu’un enfant soit libre de faire tout ce qu’il veut, qu’il ne croit pas à ce que son père lui raconte : rébellion ...etc Ce crétinisme a atteint un niveau gravissime. Mais bon, on nous dit de ne pas nous inquiéter car : Najat Vallaud Belkacem est là avec son :
      éducation aux médias et à l’information renforcée
      Inscrite dans la loi de refondation de l’École, l’éducation aux médias et à l’information contribue à préparer les élèves d’aujourd’hui à devenir les citoyens de demain. Apprendre à chercher une information et à en identifier la source, comprendre les mécanismes de fabrication de l’information et de l’image, émettre soi-même de l’information, doivent permettre à chacun d’apprendre à exercer librement son jugement. L’éducation aux médias et à l’information est une composante du parcours citoyen qui se met en place à l’École à la rentrée 2015.

      Nos enfants sont mal barrés ! Soyons vigilent.


  • Afficher les commentaires suivants