Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Slaviansk : les experts de l’OSCE ne se considérent pas comme otages

Un groupe d’experts de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) serait actuellement pris en otage dans la ville de Slaviansk dans l’est de l’Ukraine et retenu dans des conditions inhumaines par les militants pro-russes, d’après les informations communiquées par les autorité de Kiev.

Barack Obama a qualifié de « voyous » leurs geôliers.

Cependant, dans une conférence de presse donnée par le chef du petit groupe (quatre Allemands, un Tchèque, un Danois, un Polonais et un Suédois) missionné par l’OSCE, le colonel allemand Axel Schneider, il n’en est rien :

« Nous ne sommes pas des otages, mais les invités du maire. (…) Nous sommes ici depuis plusieurs jours, entre les mains du maire de cette ville. Nous avons beaucoup discuté avec ceux qui nous gardent et nous avons compris ce que signifiait la situation dans cette ville pour ses habitants. Depuis le moment de notre arrivée, le maire nous a placés sous sa protection et nous traite comme ses invités. Personne ne nous a fait de mal. Nous agissons uniquement dans le cadre du Traité de Vienne. Ce document comprend de nombreux articles qui décrivent ce que nous avons le droit de faire. Nous le respectons à la lettre. (…) Je tiens à souligner que nous n’avions pas sur nous de munitions. Agir conformément au Traité de Vienne, c’est agir sans armes. Nous sommes des diplomates en uniforme militaire. Ce groupe international n’agit pas au nom de l’OTAN, mais au nom de l’OSCE. »

La présence de ces observateurs de l’OSCE n’est guère appréciée par les nouvelles autorités de Slaviansk, qui les qualifient d’« espions ».

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.