Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sommes-nous en démocratie ?

Conférence-débat d’Étienne Chouard le 25 janvier 2014 à Villers-lès-Nancy

L’intervention d’Étienne Chouard :

NB : Le problème de réglage du micro, qui gêne légèrement l’audition au début, est réglé après 10 minutes.

 

L’échange avec le public :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #754385
    le 11/03/2014 par 1984
    Sommes-nous en démocratie ?

    Des leçons d’économie dont les leçons vont au delà de l’économie même, on est ici loin des cours classiques de notre chère éducation nationale.

     

    • #754794
      le 12/03/2014 par Mike
      Sommes-nous en démocratie ?

      Chouard a mis vingt ans comme prof d’éco pour ne pas comprendre la moitié de sa discipline. Ca n’encourage pas à l’écouter.


    • #754798
      le 12/03/2014 par Novalis
      Sommes-nous en démocratie ?

      Comme tous les profs d’éco... Très peu sont capables d’avoir une réflexion sur l’épistémologie de leur discipline.


    • #755581
      le 12/03/2014 par ...
      Sommes-nous en démocratie ?

      @mike

      et toi t’es né omniscient ? Et sinon tu sers à quoi ? Qu’est-ce qui faut pas lire...


    • #755787
      le 13/03/2014 par anonyme
      Sommes-nous en démocratie ?

      En effet " ... ", quand on voit les deux réactions au-dessus de la votre on croit rêver devant tant de suffisance, de surcroit parfaitement gratuite et sans le moindre argument. Comme ça c’est plus facile, remarquez :-)


  • #754402
    le 11/03/2014 par julio
    Sommes-nous en démocratie ?

    Chouard sur E&R, ca faisait un moment !

    Re-bienvenue.


  • #754463
    le 11/03/2014 par avicenne4
    Sommes-nous en démocratie ?

    Pétition pour interdire à l’écrivain Bernard Henri Lévy de parler au nom du peuple de France.

    http://www.change.org/fr/p%C3%A9tit...


  • #754485
    le 11/03/2014 par machiavel1983
    Sommes-nous en démocratie ?

    Cette conférence est très intéressante parce que le thème principal, qui est en général peu abordé par Chouard (pour des raisons facilement compréhensible que j’expliquerai), c’est celui de la prise de pouvoir. C’est le fameux « Que faire ? » de Lénine.

    Une fois n’est pas coutume, je ne suis pas d’ accord avec Chouard mais peu importe, comme il le dit lui-même, il faut déchouardiser le projet et le cerveau collectif est plus puissant que le cerveau individuel !

    Ma façon de voir les choses :

    0. On peut penser qu’on peut changer le cours actuel des choses avec le système actuel par les élections, en élisant un homme (ou une femme) providentiel qui redressera la barre, mettra en place le RIP ( référendum d’ iniotiative populaire ) et des contre pouvoirs populaires ! Je ne fais pas de distinction , ça peut être MLP , FA , JLM , un Sarkozy, un Fillon , un Copé révolutionnaire , un Hollande révolutionnaire ( ou une scission au sein du PS avec Montebourg ), je ne sais pas , je n’ ai pas d’ hypothèses précises , on peut y croire, que ceux qui veulent voter le fassent , si cette option fonctionne , je serai le premier satisfait. Moi , je n’ y crois pas  !

    1. Si le point 0 ne fonctionne pas (et il faut l’envisager) il faut garder une option sous la manche : l’insurrection ! C’est dans ce cadre là et uniquement dans ce cadre que pour moi, le projet de constituante citoyenne devient pertinent ! Donc, il s’agit de sortir de la légalité et de faire un coup d’Etat, disons les choses telles qu’elles sont !

    Au cas où des malins qui lisent ce commentaire souhaitent porter plainte contre moi, je rappelle l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui dispose que :

    «  Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression. »

    Je rappelle aussi l’article 35 la constitution de 1793 qui stipule : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs

    . »

    Je suis ici entrain de spéculer sur le fait que les classes dirigeantes violent les droits du peuple et l’opprime, et je crois que ce sera le cas pour des raisons d’ effondrement systémique !

     

    • #754602
      le 11/03/2014 par Sébio
      Sommes-nous en démocratie ?

      Tu disais "que faire ?" , mais justement il disait que si tout le monde sort dans la rue ça se passera comme la Tunisie où les gens se sont ensore fait enfumé car lorsqu’on est trop nombreux on a du mal s’organiser...pour que ça marche il faudrait que les gens prennent d’abord consicence des propos de Etienne Chouard pour ne pas se faire avoir...

      J’opterai plutot pour l’homme providentiel à la Hugo Chavez qui ferai un travail de nettoyage et redonnera des armes instutionnel au peuple pour qu’ils puissent se défendre...Bien entendu on peut attendre indéfiniment que ce sauveur arrive et on risque d’attendre très longtemps...

      Pour que peuple reprenne le pouvoir je pense qu’il faudrai faire un mixte des 2 solutions c’est à dire qu’il faudrait qu’un petit groupe discret (cet initiative peut etre prise par toi, moi, etc...n’importe qui qui aurai écouté le discour d’Etienne) s’organise pour accéder au pouvoir...Pour que cette organisation soit efficace il faut 2 choses : la Discretion d’un petit groupe déterminé et un moyen de Financement...ce serai une sorte de Franc-maçonnerie mais orienté positivement pour libérer le peuple...En attendant les seules organisations connuent et susceptible d’améliorer la condition des Français est le Front National et le partie de Dupont Aignant...Tout se jouera aux élections présidentiel en espérant que l’une de ces 2 organisations ne nous trahissent pas...


    • #754660
      le 12/03/2014 par Sophie
      Sommes-nous en démocratie ?

      Avec ce petit bémol tout de même : les révolutionnaires appelaient "peuple" l’infime minorité des français qui pensaient comme eux... Tous les autres étaient les "ennemis du peuple"...


    • #756309
      le 13/03/2014 par paramesh
      Sommes-nous en démocratie ?

      le problème de l’insurrection, hormis le fait que ce soit toujours une minorité agissante qui prend toujours le pouvoir à son profit et ne le rend jamais, est qu’elle génère toujours un état momentané de chaos qui permet toujours à l’ancienne élite de se repositionner tel un caméléon
      je préfère l’idée d’une contestation positive. contraindre un gouvernement par l’insoumission et pourquoi pas la force à agir véritablement dans le sens du peuple. exiger des têtes, et bien sûr une constitution rédigée par le peuple et l’interdiction des partis politiques. cela a l’avantage d’éviter ce chaos post révolutionnaire qui ne donne jamais rien de bon car tout doit se traiter dans l’urgence.
      On pourrait essayer ça avec le FN car si on le met au pouvoir, il ne pourra rien faire SANS NOUS.
      Le pouvoir, il faut toujours le tenir aux couilles ou on est morts


  • #754489
    le 11/03/2014 par machiavel1983
    Sommes-nous en démocratie ?

    (Suite du commentaire )

    Maintenant que je me suis protégé juridiquement, je peux poursuivre !

    2. Si le point 1, ne fonctionne pas non plus, c’est qu’on ne peut rien faire au niveau collectif national, à chacun de se sécuriser avec ses moyens, individuellement ou en tissant des réseaux de solidarité, dans un contexte de convergence des catastrophes.

    3. Prenons le cas de l‘insurrection citoyenne et posons qu’elle puisse réussir. On pose souvent la question de la stratégie. Moi je pense qu’il ne peut pas y avoir de stratégie concrète et définie.

    Pour élaborer une stratégie, il faudrait une organisation pyramidale hiérarchique et rigide (l’avant-garde révolutionnaire) qui évaluerait les conditions objectives de l’insurrection avec un plan de bataille définit pour frapper d’un seul coup, au point que l’adversaire ne pourra pas se relever.

    C’est justement ce qu’il ne faut surtout pas faire, les techniques de subversions et le savoir faire des sociétés occidentales modernes ont beaucoup évoluées !
    Il suffit d’infiltrer le groupe, de prendre le contrôle du sommet du corps hiérarchique révolutionnaire pour le neutraliser et le dévier !

    A ce jeu là, face à des professionnels, on ne fait pas le poids !

    4. Il faut donc préserver de la fluidité avec des noyaux complexes et hétérogènes, sur le modèle de "citoyens constituants" autour desquels gravitent des éléments inscrits dans un réseau nodulaire. Cela rend l’organisation de insurrection plus difficile puisqu’ il est impossible d’établir une stratégie dans ces conditions ( puisqu’ il n y’ a pas de centre) mais cela rend de l’autre coté la prise de contrôle du mouvement irréalisable !

    5. Pas de stratégie mais des lignes directrices vagues et très simple : la cause des causes de l’impuissance politique réside dans la constitution, ce n’est pas aux hommes de pouvoir d’écrire la constitution, nous volons une assemblée constituante tirée au sort etc.

    Le principal pour le moment est de grandir en nombre, de convaincre le plus de gens possibles, de participer à des ateliers constituants et d’attendre.


  • #754491
    le 11/03/2014 par machiavel1983
    Sommes-nous en démocratie ?

    ( suite du commentaire troisième partie )

    6. Attendre que le contexte soit propice au déclenchement de l’insurrection : effondrement économique, chaos social etc. Le pouvoir ne tombera jamais comme un fruit mûr, il faut le faire tomber en orientant la colère populaire sur la question du référendum d’initiative populaire (et c’est l’un de mes désaccords avec Chouard) !

    Le RIP est la clé de tout, il permettrait de créer des lois, d’abroger des lois déjà existantes, de révoquer des gouvernants, et de se déclarer constituant (fondamental).Le vrai combat sera donc de l’imposer aux élites ! Le but de l’insurrection citoyenne doit être de créer un rapport de force pour forcer la classe dirigeante à accepter le principe du RIP !

    7. Pour ce qui est de la contra attaque médiatique, de la manipulation des masses, de la guerre cognitive, cela relève de la tactique, le moment venu, il faudra pouvoir se coordonner pour réagir à ces attaques de façon adéquate, il ne sert à rien de faire des plans sur la comète pour le moment, informons nous sur les méthodes de subversions (et Lucien Cerise est pas mal pour ça) pour pouvoir les contrer le moment venu et on a à notre disposition un outil médiatique formidable : internet !

    Mais de façon générale, il y’ a moyen de se mettre en condition pour être réceptif à la subversion, en dégageant par exemple des préceptes accepté par tout le mouvement, aussi diffus soit il :

    a. La non violence (à évaluer suivant le contexte, ), la désobéissance doit être civile.

    b. La définition de l’adversaire : qui n’est pas un parti politique ou quelque chose de vague comme l’oligarchie, les ploutocrates, les sionistes. L’adversaire, c’est la constitution avant tout et derrière, il y’ a les médias et l’appareil d’Etat qui vont travailler à la protéger

    c. Ne pas tomber dans l’ horizontalisation de la lutte en s’en prenant à des gens pour leur origine ethnique, religieuse ou sociale ! Ce qui nous unit doit être plus fort que ce qui nous divise !

    Voilà, en gros, c’est comme ça que je vois les choses, peut être que je me trompe sur certains points mais on peut toujours en discuter !

    Pour le reste, il y’ a très peu de chance que ça fonctionne mais dans le cas ou les élections ne donnent rien (et je n’attends pas grand-chose de ce coté là), c’est la dernière chance !

     

    • #755239
      le 12/03/2014 par francky
      Sommes-nous en démocratie ?

      Excellente argumentation, pour ma part j ’ajouterais un élément qui n apparait pas dans ton tres long et tres pertinent commentaire à savoir l’activité economique. En effet pour convaincre (et non mettre devant le fait accompli) le peuple il faut lui garantir une subistance, donc un nouveau modele economique. Si non malgres tout nos beaux discours la tres tres grande majorité ne bougera pas de peur de plus rien avoir.... Il ne faut jamais oublier que dans nos sociétés occidentales la SEULE chose qui empeche les gens de bouger, c’est la peur. Peur de se retrouver sans rien pour se nourrir et nourrir ses enfants, et là tant qu’on ne sera pas capable de garantir cet etat de fait, on reste dans le rêve. Il suffit de voir le nombre de salariés qui "rêve" d’une autre vie, de changer de boulot, mais il reste... sauf si une opportunité se présente, alors là ils foncent. C’est la même chose ici mais à beaucoup plus grande echelle... Pour preuve il a suffit de voir comment les banques ont augmentés les primes pour les policiers qui les protégeaient lors du mouvement "Occupy Wall Street". Au départ les policiers commençaient à reflechir, mais tres vite la prime leur a fait oublié tout reflexion. Si à ce moment là on leur avait proposé une alternative pour eux et leur famille, Wall Street, aujourd hui ne serait peut être plus qu’un "souvenir"...
      Raison pour laquelle j’adhère totalement à l’idée de A Soral qui préconise d’inventer un autre modèle economique (il le fait déjà avec ses sites de vente) à tres grande echelle et de façon totalement diffuse dans un premier temps. Qd nous serons suffisamment fort nous pourrons à ce moment creer "notre" banque et permettre tres vite à des millions d’individus de nous rejoindre. Ces individus n’ayant d’ailleurs pas forcement conscience du changement qui vient de naître. Pour eux ce qui compte c’est avant tout de pouvoir toujours continuer à vivre décemment peut importe le système.
      Voilà quelques pistes de réflexion....


  • #754501
    le 11/03/2014 par chouardien
    Sommes-nous en démocratie ?

    Il faut se baser sur le modèle pyramidal de la Franc-maçonnerie !
    1, au sommet (niveau spirituel commun) : les valeurs > quelles valeurs saines et positives pour une civilisation durable, de l’individu à la communauté, selon votre propre avis ?
    3, à la base (niveau utopique individuel) : les conditions d’existence > comment s’approprier ces valeurs, que représentent-elles pour vous, comment les faire correspondre à un mode de vie qui vous ressemblerait au mieux, en considérant que vous avez toute la liberté du choix (pourvu que çà reste dans le cadre des dites valeurs), le but recherché étant biensûr d’être le plus "heureux" possible quotidiennement.

    2, au centre, le niveau intermédiaire technique : c’est là que le système concret démocratique (en-dehors de son fonctionnement propre qu’il faudra aussi déterminé) intervient > ayant déterminé les valeurs sur lesquelles la nouvelle société se fonde d’une part, et les souhaits de chacun concernant ses conditions de vie d’autre part, il ne reste "plus" qu’à déterminer les moyens de mise en oeuvre : administratifs, monétaires et techniques, donc tout le travail humain nécessaire.

    On a donc une pyramide à trois étages où les moyens décidés majoritairement (2), sont constamment soumis à vérification ENTRE le respect des valeurs civilisatrices au sommet (1) et au plus proche de ce que souhaite l’individu (ou le groupe) à la base (3).

    Sans concept de base simple et que chacun peut visualiser et s’approprier on risque de partir dans des débats sans fin sur des détails sans jamais avancer !
    Quant au fonctionnement technique lui-même - les systèmes de votation, les rotations, les vérifications etc. -, le mieux est de le mettre en oeuvre sur le tas, à petite échelle, puis de faire les réglages au fur à mesure jusqu’à sa pleine fonctionnalité en vue d’être à plus grande échelle.
    Ce qui est sûr c’est qu’il faut se réconcilier dans un premier temps avec la lecture !


  • #754557
    le 11/03/2014 par logique
    Sommes-nous en démocratie ?

    Je ne comprends pas leurs logique ! Il sont tous d’accord pour dire qu’il faut sortir de l’europe et pourtant il veulent voter blanc. Cela n’as aucun sens.

     

    • #754687
      le 12/03/2014 par dams
      Sommes-nous en démocratie ?

      "Cela n’as aucun sens"

      C’est de gens avec une tendance de gauche  :
      1 blabla j’accuse
      2 euh je me range finalement (pour certains malins c’était dès le début qu’ils étaient rangés) :)


  • #754623
    le 11/03/2014 par RKrishna
    Sommes-nous en démocratie ?

    Etienne Chouard m’irrite énormément, et c’est regrettable. Car pour quelqu’un qui essaie de comprendre le problème, il est bien borné, limité dans des idéologies d’extrême gauche inextricables (anarchie, marxisme, etc.).
    J’ai relu le Contrat social de Rousseau, et c’est infecte : dès les premières lignes il parle de relation d’argent, de convention et pratiquement d’hypocrisie dans la famille, et il a fallu attendre le tout dernier chapitre pour comprendre que Rousseau était un anti-clérical forcené prêt à mentir sur l’évangile pour asseoir une "religion civile" qui n’a rien d’une religion.
    Pour Rousseau, les chrétiens sont une race "d’esclaves et de lâches"... (lisez le chapitre "Religion civile" qui est à vomir d’âneries).
    Je pense tout simplement qu’Etienne Chouard est bêtement un dupe qui n’a pas compris que l’anarchie n’est pas un système naturel et qui n’est mu que par des idées d’extrême gauche desquelles il est incapable de s’élever vraiment à la réalité du problème mondial.

     

    • #754747
      le 12/03/2014 par D.
      Sommes-nous en démocratie ?

      Je suis d’accord avec toi. Etienne Chouard demeure sclérosé dans des idéologies qui ne sont rien d’autre que des dispositifs de consolidation du pouvoir en place. Le marxisme, l’anarchisme, etc. sont de fausses oppositions au système qui n’ont pour ambition que de garantir sa pérennité. Etienne Chouard succombe à cette vieille dialectique hégélienne de la thèse, de l’antithèse et de la synthèse, et ne parvient absolument pas à déceler l’ampleur de la problématique. Bon commentaire.


    • #754751
      le 12/03/2014 par Lucas
      Sommes-nous en démocratie ?

      Pareil pour moi...j’avais maté Chouard il y a deux-trois ans il m’a vite insupporté.
      Pour moi ça n’est qu’un super-gauchiste, autrement dit un idiot utile à la puissance 10...les mondialistes doivent bien se marrer en parlant de lui !


    • #754761
      le 12/03/2014 par bobforrester
      Sommes-nous en démocratie ?

      bonjour

      Pour comprendre la problématique de Rousseau il faut éviter de tomber dans l anachronisme et contextualiser ses écrits politiques. Rousseau est à classer dans les utopiques sans plus et porteur d’une idéologie "humaniste" pré scientifique qui a cependant joué un rôle dans la grande révolution française. De même quand on parle de religion il faudrait déjà connaître ses conditions d existence dans l ancien régime au lieu de juger d après notre réalité et donc de nos critères "moraux".


    • #754789
      le 12/03/2014 par onpeutlefaire
      Sommes-nous en démocratie ?

      J’apprécie toujours Etienne Chouard pour sa pureté d’esprit, c’est un homme intègre et passionné, bien que ce qu’il dit n’est pas nouveau pour moi, je suis d’accord sur bien des points, mais étant "chercheuse" de solutions et de protection contre les francs-macs, j’ai depuis longtemps mis en application ce qu’il dit, biensur qu’il nous faut être anarchiste, dissident, être bien dans cette société n’est pas un signe de bonne santé mentale, comme chacun le sait. Comme tu le dis et explique très bien camarade @ Machacciavel L’INSURRECTION EST LA SOLUTION, de toute évidence.


    • #754797
      le 12/03/2014 par Novalis
      Sommes-nous en démocratie ?

      Faut comprendre le contexte aussi... Même si il est vrai que Rousseau s’est trompé sur certaines choses.

      Par rapport à la famille, c’était surtout pour déconstruire le mythe de la nation qui serait une grande famille avec un père (le roi). Non bien sûr, une nation n’est en rien une famille, d’où la démonstration de Rousseau.

      Pour le Christianisme, tous les grands philosophes disent que c’est une religion d’esclave... C’est une évidence... Des "anti"-chrétiens (Nietzsche, Machiavel, Marx), des Chrétiens (Simone Weil).


    • #754877
      le 12/03/2014 par albederan
      Sommes-nous en démocratie ?

      Encore un bougre qui veut choisir un bon maître pour le suivre dans sa quête contre le capitalisme, mais dis moi tu n’en as pas marre d’obéir ? L’anarchie c’est comme le conspirationnisme, un mot étiquette qui classe et débilise toutes les pensées démocratiques. Réfléchis un peu plus et tu comprendras que Chouard n’est pas plus anarchiste que gaucho, il prend des idées qui aident pour la construction d’une société ou la protection contre les abus de pouvoir des puissants serait un leitmotiv de tous les jours. Ses pensées ne vont pas contre la libre pratique des religions non plus. Ensuite, si tu veux mettre tes forces pour suivre un bon maitre, libre à toi, mais ton bon maitre a autant de chance d’y arriver que chacun avec cette conscience démocratique à moins que tu ne sponsorise Attila !


    • #754903
      le 12/03/2014 par francky
      Sommes-nous en démocratie ?

      Alors réécoute les video d’ Alain Soral, il dit exactement la mêrme chose que E Chouard concernant Rousseau et moi de même je penses que Rousseau est un de nos plus grand penseur n’en deplaise au nationaliste qui eux n’ont strictement rien compris à la finesses de ce penseur génial...


    • #755022
      le 12/03/2014 par RKrishna
      Sommes-nous en démocratie ?

      Il est grand temps de remettre les pendules à l’heure, faudra-t-il que Marion Sigaut vous lise du Rousseau pour comprendre ce qu’il dit ?

      Au début de son "Contrat social" Rousseau réduit la relation parents/enfants à une simple question de "bouffe" (subsistence, comme on disait avec le ton pompeux de l’époque). Il affirme la liberté totale des enfants par rapport aux parents : Rousseau serait aujourd’hui un avocat de la théorie du genre, voire pire (pour ceux qui comprennent ce qu’implique théoriser une liberté totale des enfants).

      Dans le chapitre "Religion civile" Rousseau traitre les chrétiens d’esclaves, de lâches et d’ignares, mais réfléchissez 2 minutes, de qui parlent-il ? Croyez-vous vraiment qu’à Charlemagne, la chevalerie, les guildes, les corporations et les constructeurs de Cathédrales puissent correspondre les qualificatifs de Rousseau ?

      La vérité c’est que la plupart des gauchistes (style antifa) ne prennent même pas le temps de réfléchir avant de gober les âneries que va leur sortir un pseudo-philosophe avec lequel ils sont déjà d’accord (notamment pour massacrer la religion par tous les moyens).
      La vérité c’est que Rousseau se contredit d’un paragraphe à l’autre, sans oublier les approximations, les insultes et carrément les mensonges qu’il emploie pour asseoir un grand n’importe quoi comme base à une société. Les idées reçues et les stéréotypes vont bon train dans son livre où la caricature des chrétiens est censé renvoyer à la prétendue ère sombre du moyen-âge, et ces stupidités sont balayés en 2 minutes de réflexion seulement.

      Je le répète, si vous voulez comprendre le problème mondial actuel, vous devez d’abord vous départir de tous ces mots en -isme : anarchisme, rousseauisme, nihilisme, marxisme, darwinisme, capitalisme etc. Ce sont des os qu’on vous donne à ronger, car pousser à leur finalité ces théories ne dérangent absolument pas le système, qui s’amuse d’ailleurs à tous les financer.


    • #755384
      le 12/03/2014 par Novalis
      Sommes-nous en démocratie ?

      « Croyez-vous vraiment qu’à Charlemagne, la chevalerie »

      C’étaient d’abord des descendants de barbares, donc des guerriers (qui n’ont sans doute jamais lu le nouveau testament.) Il faut savoir faire la part entre l’idéologie et la réalité concrète. Ce n’est pas un hasard si lors de la dernière croisade, ces fameux chevaliers n’ont fait que piller des villes Chrétiennes.

      Rousseau comme tous les philosophes juge par rapport au texte (le nouveau testament)
      Encore une fois, ce qu’il dit n’a rien d’original, Machiavel, Marx, Nietzsche etc font la même critique du christianisme.
      Et c’est aussi une réalité historique, le christianisme dans la Rome antique a d’abord gagné les esclaves.
      C’est une critique que continue à faire Alain De Benoist de nos jours sur ce sujet.

      "Aimez vos ennemi" "Mon royaume n’est pas de ce monde" etc.
      On peut adhérer aux valeurs du christianisme mais elles sont incompatibles avec la liberté des anciens. C’est le message de Rousseau à ce sujet et c’est une évidence. C’est pour ça qu’il pense la religion civile.
      Dans la tradition Républicaine, la guerre, la haine de l’ennemi etc. sont des valeurs essentielles.

       

      • #755488
        le 12/03/2014 par RKrishna
        Sommes-nous en démocratie ?

        Vous vous illusionnez dans la bêtise, j’ai l’impression que les gens ne savent plus lire ou ne lisent que ce qu’ils veulent bien entendre.
        Vous croyez qu’être chrétien est une race ? Parler d’origine barbares pour référer à Charlemagne, aux chevaliers, aux maitres de guildes et aux constructeurs des Cathédrales embrassant le christianisme est une stupidité totale.

        Rousseau est bien loin de juger les textes : à aucun moment il n’y a d’objectivité sur la personne de Jésus, ses actes et son enseignement. La vérité est que l’image caricaturale que Rousseau brosse des paléo-chrétiens n’existe nul part dans l’évangile. Rousseau, comme tous les pseudo-philosophes malhonnêtes avant lui et après lui, utilise des citations tronquées. Il faut avoir l’audace d’aller lire le texte original et venir prétendre que Rousseau a raison.

        Rousseau se perd en contradictions : tour à tour les chrétiens sont des lâches incapables de se soulever face à un tyran, puis paragraphe suivant, ils deviennent des prosélytes persécuteurs incapables de vivre avec des damnés, pour enfin redevenir au prochain paragraphe des oisifs débiles qui aiment leur prochain... la caricature est trop flagrante, c’est d’une faiblesse intellectuelle sans nom, mais c’est surtout et avant tout malhonnête.

        Rousseau ne fait pas de quartier : il soumet carrément tout le monde à sa "religion civile" et frappe de bannissement tout le reste, athées, agnostique, indifférents peu importe vous n’avez pas le choix, vous êtes esclave de sa "théocratie laique" et c’est lui-même qui pendant une centaine de page avant qui érigeait la liberté totale en absolu.

        Rousseau est loin d’être un penseur sur quelque sujet que ce soit qu’il ne comprend pas en réalité et se contente de fustiger sans aucun argument valable.

        Il est pourtant symptomatique de voir des gens porter aux nues des personnages souffreteux mentaux qui ont contribué au désordre le plus chaotique tels que Marx, Darwin, Nietzsche ou même Macchiavel. Mais c’est une mode de gauche révolutionnaire dont le comble est d’amalgamer Jésus avec des révolutionnaires comme Che Guevara etc pour en déformer encore plus le message, ou plutôt pour le faire descendre à leur niveau.


    • #755743
      le 13/03/2014 par Novalis
      Sommes-nous en démocratie ?

      « Vous croyez qu’être chrétien est une race ? Parler d’origine barbares pour référer à Charlemagne, aux chevaliers totale »

      Non et c’est d’ailleurs le reproche qu’on peut faire au christianisme, quels points communs par exemple entre un berbère comme Saint Augustin et un Roi Franc comme Charlemagne ? Il est bien ridicule de croire qu’en étant chrétiens, ils avaient pour autant la même vision du monde ou les mêmes valeurs.

      Mais c’est surtout une question de mode de vie. Les chevaliers étaient avant tout des guerriers.
      La fidélité réelle aux évangiles, ça donne les premiers martyrs. Certainement pas des guerriers !
      Ils étaient guerriers parce que descendants de guerriers barbares, non parce qu’ils étaient Chrétiens.

      « Mais c’est une mode de gauche révolutionnaire dont le comble est d’amalgamer Jésus avec des révolutionnaires comme Che Guevara etc pour en déformer encore plus le message, ou plutôt pour le faire descendre à leur niveau. »

      Et je suis d’accord sur ce point.

      "Rendez à César ce qui appartient à César"

      On est loin de la dictature du prolétariat.

      « Rousseau ne fait pas de quartier : il soumet carrément tout le monde à sa "religion civile" et frappe de bannissement tout le reste, athées, agnostique, indifférents peu importe vous n’avez pas le choix, vous êtes esclave de sa "théocratie laique" et c’est lui-même qui pendant une centaine de page avant qui érigeait la liberté totale en absolu »

      C’est tout le principe de la liberté des anciens (Lisez Benjamin Constant sur le sujet).

      On renonce à une grande part de ses libertés individuelles pour une plus grande liberté collective.
      C’est tout le contraire de la liberté des modernes, c’est peut être pour ça que vous n’aimez pas Rousseau.
      Il est un défenseur de la tradition Républicaine comme Machiavel et Harrington. Ils puisent leurs valeurs dans celles de la république Romaine.


    • #756326
      le 13/03/2014 par paramesh
      Sommes-nous en démocratie ?

      pour avoir un vision moins partisane du contrat social je vous encourage à (re)écouter H.Guillemin sur le sujet. Rousseau est trop humain pour être philosophe, il ne se contredit pas, il suit la dialectique de la vie.
      par exemple, ses contradiction sur le christianisme reflètent les contradictions de l’Eglise elle même.

      http://www.youtube.com/watch?v=Re6i...
      http://www.youtube.com/watch?v=NwC8...

      et puis l’avis d’Alain :
      http://www.youtube.com/watch?v=jDVX...


    • #756512
      le 13/03/2014 par RKrishna
      Sommes-nous en démocratie ?

      Pour ceux qui veulent à tout prix me renvoyer à H. Guillemin ou Alain Soral, sachez que j’arrive parfaitement à penser par moi-même. Les vidéos de Guillemin n’ont fait que confirmer ce que je soupçonnais déjà, et pour ce qui est d’Alain Soral, nous avons déjà eu une conversation privée sur le sujet.
      Vu la tournure que prend la pensée de Soral concernant les évangiles, je crois qu’il comprend parfaitement ce que je veux dire sur la malhonnêteté de Rousseau envers les chrétiens.

      Soral est loin d’être bête, il a parfaitement compris que le matérialisme ne permettra jamais de comprendre la métaphysique. Il demeure de façon nostalgique lié à la rhétorique marxiste qui lui permet d’articuler sa pensée, mais il a bien saisi qu’il y avait autre chose dans tout ça que cet rhétorique ne pourra jamais percer.


    • #759706
      le 17/03/2014 par paramesh
      Sommes-nous en démocratie ?

      @ RKrishna
      donc Rousseau serait un matérialiste (première nouvelle, mais pour un autodidacte qui a n’a lu que le contrat social, pourquoi pas)
      ensuite, le reproche que fait Rousseau au Christianisme est de faire l’impasse sur le politique, ce qui revient de fait à être complice des dominants sans autre recours qu’ un espoir de salut.
      Politiquement le christianisme gère bien les moutons mais les laisse démunis face au loup.
      Désolé mais c’est pas faux, même si on peut nuancer.


    • #766519
      le 24/03/2014 par jojo
      Sommes-nous en démocratie ?

      Comme Aldeberan, réduire Chouard à l’anarchie vous fait perdre toute crédibilité direct comme si vous l’aviez traité de complotiste : l’anarchie c’est l’absence d’état et de règles donc d’ordre et de droit, Chouard prône un nouvel ordre dirigé par le peuple pour de vrai via la détention de contre-pouvoirs forts entre ses mains (exactement comme les Suisses qui viennent d’imposer à leurs représentants une réduction de l’immigration). Les anarchistes ont le vent en poupe mais ils sont à chercher du coté de ceux qui veulent déréguler tout pas du coté de ceux qui veulent re-réguler certains domaines !

      @ RKrishna : faut-il aussi se départir des -ismes plus ancien comme mysticisme, christianisme, islamisme, cléricalisme et monarchisme. C’est gentil ceux qui font des tirades sur les -ismes mais ils sont un peu comme ceux qui condamne l’établissement de catégories d’individu (au mépris du travail des statisticiens) et de ceux qui nient l’existence de races différentes pour que tout le monde soit pareil.
      Pour ce qui est de Rousseau, l’homme était honnête et il souhaitait clairement établir une société plus juste, la société des trois ordres, esclaves, idéologues et maîtres est clairement né du christianisme, peut-être que c’est de la que vient sont anti-cléricalisme ? Idéologiquement on a à faire à un authentique socialiste qui réclamait un état fort ET soucieux de l’intérêt général, c’est à dire l’intérêt du plus grand nombre, capable de taxer les forts pour aider les faibles, ce qui n’était pas le cas dans l’ordre de son époque et ce qui n’était pas non plus le cas de la plupart des révolutionnaires qui était libéraux et qui ont remplacé un ordre injuste par un autre ordre injuste mais plus subtil. Pour ce qui est de l’éducation, il faut lire Emile, un gros pavet, pas le contrat social : plus les individus sont éduqués plus votre société est forte, il faut donc que l’état prennent en charge (gratuité) l’éducation de tous et cette éducation doit être la meilleure possible pour obtenir les meilleurs citoyens possibles. Rousseau est très clair et peut-être même trop extrémiste pour ce qui est de l’éducation sexuelle : il faut laisser les enfants faire leurs propres découvertes et n’aborder le sujet que si ils posent des questions aux adultes. N’allez donc pas lui coller la responsabilité de l’hérésie du genre !


  • #754654
    le 11/03/2014 par lau777
    Sommes-nous en démocratie ?

    cela fait du bien de (re)voir chouard sur ER, merci à vous... jespère que les "gentils virus" et autres citoyens constituants finiront par comprendre que l’on doit tous être unis, quoi que l’on dise sur qui que se soit....soyons tous unis contre ce système, FIXONS DES LIMITES AUX POUVOIRS, soyons sage pour ne pas faire peur à la masse, et nous serons la masse, mais il faut qu’elle soit organisée !!! VIVE LA DISSIDENCE ET VIVE LA FRANCE !!!


  • #754672
    le 12/03/2014 par xantar
    Sommes-nous en démocratie ?

    magistral etienne chouard !!!


  • #754712
    le 12/03/2014 par SR.F
    Sommes-nous en démocratie ?

    Plus vous mettez de fonctionnaire moins les gens s’occupe de la vie social et sociétale
    A force de déléguer (en matière de sécurité,d’enseignement,d’éducation,familial,etc..) l’homme a perdu son autonomie (adulte libre et indépendant)

    Vous aurez beau mettre 1 000 000 de policiers en France il y aura toujours de l’insécurité
    en effet les gens ne s’occupe pas de la sécurité de soit (auto défense ,auto vigilance) ou de la sécurité d’autrui (co-défense co-vigilance) puisque il y a des policiers pour cela
    Sauf qu’un policier n’empêchera jamais un acte délictueux

    Imaginez ,nous sommes tous des auxiliaires de sécurité ,il sera compliqué de pratiquer des actes délictueux car nous seront 60 000 000 de policiers en puissance ,nous seront donc partout

    Comme un des participant je suis pour un parti des abstentionnistes (par définition cela sera un partie de compromis,de consensus entre tous)


  • #754718
    le 12/03/2014 par max56
    Sommes-nous en démocratie ?

    Intéressant...merci


  • #754729
    le 12/03/2014 par lau777
    Sommes-nous en démocratie ?

    merci ER, à voir jusquà la fin...

    certains réécriront la rêgle du jeu, c’est indispensable....et la masse éveillée l’imposera....à nous de l’éveiller...pour cela, expliquons leur la cause des maux qui les touche...se que fait très bien Soral.....

    VIVE SORAL, VIVE CHOUARD, VIVE LA DISSIDENCE ET VIVE LA FRANCE !!!


  • #754786
    le 12/03/2014 par Rocco
    Sommes-nous en démocratie ?

    Insupportable je n y arrive pas ! Je pense pas que ça change de cette manière c est même sur, même ces histoires de se réunir et faire parler les gens en public, ça veut dire qu on ne laisse pas les timides s exprimer et c est souvent eux qui ont de superbes idées, le jour ou il comprendra ça la le changement sera possible !!!!

     

    • #755344
      le 12/03/2014 par anonyme
      Sommes-nous en démocratie ?

      excellente remarque !
      Et c’est aussi pour ça que je n’ai jamais cru à la validité de la "démocratie directe" et toutes ces utopies anarchistes. La démocratie représentative a erte plein de défauts mais c’est la seul sur laquelle on peut espérer construire une démocratie valable (avec bien sûr une lutte continuelle, on le voit bien avec la débacle actuelle, mais ça n’empêche pas)


    • #755492
      le 12/03/2014 par y
      Sommes-nous en démocratie ?

      Il existe d’autres méthodes que l’oral pour s’exprimer. L’écrit, ou l’internet. Et puis même si les timides ne s’expriment pas, ils pourraient toujours participer au vote en dernier ressort, comme en Suisse.
      Quant au système représentatif, il est le parangon d’un régime qui donne la primauté aux grandes gueules.
      Enfin, c’est en forgeant qu’on deviens forgeron. Démosthène, champion de la démocratie athénienne contre Philippe II de Macédoine était bègue quand il était jeune. Et pourtant ...

      Fonder un système politique sur la timidité ou l’éloquence, me semble très très léger. L’argument ne tiens pas.


  • #754796
    le 12/03/2014 par Bobo
    Sommes-nous en démocratie ?

    Bravo et très content de revoir Etienne Chouard. Mais je n’ai pas réussi à reprendre la liste des livres présentés. Quelqu’un l’aurait-il ? J’ai des achats à faire...

     

    • #754814
      le 12/03/2014 par zorg
      Sommes-nous en démocratie ?

      Liste détaillée sur le blog du plan C, en cherchant la même vidéo (descendre un peu vers le bas)


    • #755113
      le 12/03/2014 par Bobo
      Sommes-nous en démocratie ?

      @ Zorg

      Pas trouvé "le blog du plan C", dommage...


    • #755255
      le 12/03/2014 par Thomas
      Sommes-nous en démocratie ?

      « Ecoute la france qui gronde » de J.M. Jeanneney

      « L’argent » de John Kenneth Galbraith

      « L’enjeu des retraites » de Bernard Friot

      « Les Confessions d’un assassin financier » de John Perkins

      « Principes du gouvernement représentatif » de Bernard Manin

      « La politique de l’impuissance » de Jean Paul Fitoussi

      « Le fabuleux destin de la courbe de Phillips : Les théories de l’inflation et du chômage après Keynes » de Hoang-Ngoc Liêm

      « Les partis politiques : Essais sur les tendances oligarchiques des démocraties » de Robert Michels

      « Propos sur le pouvoir » d’Alain

      « La démocratie athénienne à l’époque de Démosthène » de Mogens-Herman Hansen

      « Démocratie antique et démocratie moderne » de Finley et Moses

      « Petite histoire de l’expérimentation démocratique » de Yves Sintomer

      « Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ? » Philippe Derudder

      « Eloge des frontières » de Régis Debray

      « Le contrat social » de Rousseau

      « Comment les riches détruisent la planète » Hervé Kempf,

      "Théorie de la classe de loisir" de Thorstein Veblen (que j’ajoute après avoir lu le précédent)

      « L’entraide, un facteur de l’évolution » de Kropotkine

      Frédérique Bosqué nous ajoute « Nouvelles formes de richesses » de Patrick Viveret.

      "Rousseau, citoyen du futur" de Jean-Paul Jouary

      "ROBESPIERRE PARLE AUX FRANÇAIS" commenté et façonné par Philippe Landeux

      "Robespierre" de Jean Massin 

      "Marat" de Jean Massin

      "Voltaire : L’or au prix du sang" de Michel-J Cuny 

      "Petit cours d’autodéfense intellectuelle" de Normand Baillargeon et Charb 

      « La grande relève » de Jacques Duboin

      Et quatre dernier en vrac sur lesquels je n’ai pas encore fais de recherches : Michel Clouscard (peut être ajouté sur conseil d’AS celui là), Economix, 5000 ans d’histoire de la dette et Contre histoire du libéralisme de Losurdo(?)


    • #755260
      le 12/03/2014 par anonyme
      Sommes-nous en démocratie ?

      Il suffit pourtant de taper Plan C et hop ! le tour est joué.
      Allez, je vous mâche le " boulot "
      http://etienne.chouard.free.fr/Europe/


    • #755295
      le 12/03/2014 par Bobo
      Sommes-nous en démocratie ?

      Voici les références d1 - "Economix", de Michael Goodwin (auteur) et Dan E. Burr (dessins),

      2 - "Dette : 5000 ans d’histoire", de David Graeber,

      3 - "Contre histoire du libéralisme"de Domenico Losurdo,

      4 - "Rousseau, citoyen du futur" [poche], de Jean-Paul Jouary,
      disponible (et c’est épatant) en double CD : "Rousseau, citoyen du futur : livre audio 2 h",

      5 - "1789-1792 / 1792-1794 les deux Révolutions françaises", d’Henri Guillemin,

      6 - "Manifeste de l’anarchie" d’Anselme Bellegarrigue.


    • #755301
      le 12/03/2014 par chouardien
      Sommes-nous en démocratie ?

      Salut à toi Bobo.
      Voici tous les livres qu’il a cité :
      - "les chaînes de l’esclavage" de marat
      - "Marat" de Jean Massin
      - "le manifeste complet de l’anarchie" de Anselme Bellegarrigue
      - "1789-1792 / 1792-1794 les deux révolutions françaises" de Guillemin
      - "la morale anarchiste" de Kropotkine
      - "l’évangile expliqué aux enfants" de Tolstoï
      - "l’esclavage moderne" de Tolstoï
      - "Rousseau, citoyen du futur" de Jean-Paul Jouary + version audio sur cd (2 cd)
      - "Congo, une histoire" de Van Reybrouck
      - "Contre-histoire du libéralisme" de Domenico Losurdo
      - "Dette 5000 ans d’histoire" de David Graeber
      - "Economix" de Michael Goodwin


  • #754807
    le 12/03/2014 par bousel
    Sommes-nous en démocratie ?

    Très bonne intervention, seul bémol le manque de culture monétaire pour un intervenant de ce niveau...Oui Monsieur Chouard, la monnaie actuelle est périssable ! Et même si l’on peut l’épargner, cela n’a aucun intérêt... (les grands de ce monde INVESTISSENT, les idiots utiles épargnant sur livret A...)
    Chaque année on a ce que l’on appel l’ INFLATION...ça vous parle l’inflation Monsieur Chouard ?
    Car, selon vous Monsieur Chouard, achète t-on la même chose avec 20 euros en 2002 et 20 euros en 2014...on connait tous la réponse...

     

    • #755388
      le 12/03/2014 par anonyme
      Sommes-nous en démocratie ?

      J’apporterais à mon tour un bémol mais concernant la votre de réaction. En effet, parler d’idiots utiles concernant les gens qui épargnent sur Livret A me semble au minimum être une formule pas très heureuse à l’encontre des gens du commun que sont la plupart d’entre nous. Les pauvres, ou ceux qui n’ont pas suffisamment de moyens pour le leur permettre, ne disposent tout simplement pas d’assez d’argent pour se permettre d’investir, avec les risques que cela induit. Il ne faut pas voir des idiots partout me semble-t-il, fussent-ils utiles :-)


    • #755685
      le 13/03/2014 par DL
      Sommes-nous en démocratie ?

      Je pense que vous n’avez pas compris ce qu’était une monnaie périssable. L’inflation (ou la déflation) est lié à l’élasticité de la masse monétaire en circulation et non au type de monnaie. Pour le coup la monnaie actuelle n’est pas périssable inflation ou non .Je vous conseil de lire "le travail et l’usure" de Ezra Pound ou de regarder les conférences d’Etienne Chouard qui a très bien compris tout ça.


  • #754862
    le 12/03/2014 par François(un autre)
    Sommes-nous en démocratie ?

    L’informatique a déjà des solutions pour ce qu’il propose.

    J’ai découvert Chouard il n’y a que quelques semaines, (j’ai entendu parlé de lui il y a longtemps, sans plus d’intérêt) et je commence à être fan, je trouve que son discourt a un écho très intéressant avec celui de Benjamin Bayart (que j’écoute depuis longtemps).

    Je comprend qu’il irrite ceux qui ont déjà tout misé sur un calife à mettre à la place du calife, mais comme personne ne représentera jamais 51% de la population au premier tour, il faut bien s’organiser autrement.

    Le tout, ou du moins le début, serait de trouver un outil d’écriture / ré-écriture de la constitution.

    Dans ma logique, j’utiliserai le principe de développement des logiciels libres.

    À partir d’un service Internet, un site serait le minimum. Publier les constitutions existantes, en laissant la possibilité à chacun de se les approprier pour en proposer des modifications qui pourront être reprisent par qui seraient du même avis. Ce qui permettrait de lier les citoyens par affinités et améliorer le développement.

    À partir d’une application de type GitHub rien de tout ça ne me semble impossible.

     

    • #755244
      le 12/03/2014 par Matteuv
      Sommes-nous en démocratie ?

      Ca me parait très censé ce que tu dis effectivement !

      Internet est un outil qui permet de surmonter la plupart des obstacles logistiques que pose l’idée d’une écriture citoyenne de la constitution.


    • #755272
      le 12/03/2014 par Jan Van de Velde
      Sommes-nous en démocratie ?

      Salut,
      vous pouvez jeter un oeil içi :
      http://ggouv.fr/


  • #754869
    le 12/03/2014 par gogeric
    Sommes-nous en démocratie ?

    On peut etre choques par ce que chouard raconte mais il apporte quand meme une chose que jusqu’a maintenant personne ne veut apporter (pas meme le FN) qui est une reflexion et une SOLUTION ("UNE" pas "LA") qui est faite pour etre rationelle et durable, parce que c’est bien beau de critiquer le pouvoir en place mais il va falloir penser a assurer une alternative parce que pour l’instant en dehors de critiquer et d’eveiller la population aux erreurs de nos gouvernants (ce qui est bon pour l’exploration des causes) je n’ai vu AUCUNE solution proposee sur ce site (que j’affectionne particulierment ne me lisez pas mal) et quand je dis solution je parle bien de solutions durables, qui assurent une souverainete populaire dans le temps, Quand aux sources d’inspirations de Chouard il faut savoir qu’il cite les auteurs pour ce qu’ils ont dit et ce qui sert sa cause, donc si rousseau est anticlerical (ce que je ne crois pas) ou si Soral est antisysteme si cela sert la cause de Chouard il va les citer. Et il ne se prendra pas la tete avec les omertas qui peuvent exister sur l’un ou sur l’autre...

    Pour ca il merite le respect, il fait un vrai travail de reconciliation, et il laisse la parole a ses opposants (surtout a ses opposants de son point de vue la confrontation est benefique ce que je crois )

    Il diffuse des idees de valeur (qu’on peut ne pas aimer) comme le tirage au sort, le revenu de base, l’impossibilite du plein emploi etc... et propose des solutions auxquelles on peut reflechir

    Et vraiment : On ne sera pas en democratie tant que le systeme electif (aristocratie) restera en place...


  • #754871
    le 12/03/2014 par Eric
    Sommes-nous en démocratie ?

    Certains commentateurs sont très durs avec Etienne Chouard alors que depuis plusieurs années il défend la plus révolutionnaire et la plus intelligente des idées : l’écriture de la Constitution de la France par des citoyens tirés au sort. Etienne Chouard s’attaque à la cause de notre impuissance politique, à la cause des innombrables conséquences néfastes que nous subissons quotidiennement.

    J’imagine que ces mêmes commentateurs sont persuadés que seul le FN pourra rendre au peuple français sa souveraineté alors même que le FN est un parti politique et que tous les partis usurpent par essence la souveraineté des citoyens. Bref, je trouve ces commentateurs incohérents.

     

    • #755380
      le 12/03/2014 par Mundus
      Sommes-nous en démocratie ?

      Eric@
      parce que bcp, trop, n’ont pas encore compris que les partis politiques comme l’élection étaient anti-démocratique, ils sont enfermés dans leur vision maçonnique de la politique, du ’’prétendu’’ gourvernement représentatif et qu’ils sont persuadés que la Marine va sauver le monde, la galaxie et l’univers.


  • #754872
    le 12/03/2014 par machiavel1983
    Sommes-nous en démocratie ?

    Je ne vais un peu m’attarder sur les commentaires de gens qui disent qu’il est limité à l’extrême gauche, au marxisme (à mon avis, ils ne savent même pas de quoi ils parlent et n’ont certainement jamais lu Marx) etc. sans se rendre compte que ce sont EUX qui ont l’esprit fermé dans leur propre paradigme, dans leur propre dogme, incapable de s’ouvrir à de nouvelles perspectives !

    Ce que j’aime chez E&R c’est que c’est un site trans-courant qui pousse les lecteurs et les spectateurs à ne pas rester figé dans leurs dogmatismes, à être capable d’apprécier des traditionalistes comme Guenon, des anarchistes comme Kropotkine, des libéraux, des Marxiens, des catholiques intégristes etc. à trouver des points de convergence entre ces personnes de différents horizons , à prendre ce que l’ on considère comme le bon et laisser de coté ce que ‘l on considère comme mauvais et à se construire sa propre cohérence !

    Ceux qui reprochent à Chouard de parler d’anarchisme (Alain Soral en parle également) ou de Rousseau, sont trop dogmatiques pour faire de pareilles synthèses, ils pensent détenir LA Vérité et s’y tiennent !

    E&R doit beaucoup irriter ce type de personne, ça me partait évident !En tous cas bonne continuation à E&R !


  • #754874
    le 12/03/2014 par Louis Delga
    Sommes-nous en démocratie ?

    En résumé, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.
    Les autres ne sont qu’une poignée en ce moment, et il est temps MAINTENANT de les priver de leur liberté ; c’est à nous d’agir, TOUS ENSEMBLE, pour déloger ces escrocs politiques et financiers, et choisir notre avenir démocratique.
    Merci à Etienne Chouard pour sa passion dans son discours.


  • #755043
    le 12/03/2014 par Colonel klink
    Sommes-nous en démocratie ?

    Bien que Chouard soit quelqu’un de sympathique et honnête, il reste sclérosé sur ses idées reçues, ses lieux communs, ou autres poncifs sur tout ce qui concerne toute ces illusions et concepts concernant les appellations gauche, droite, extrême droite, démocratie, économie etc...

     

    • #755868
      le 13/03/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Sommes-nous en démocratie ?

      @ Werner Klemperer

      Votre commentaire est juste en plus d’être pertinent. E&R étant un espace de liberté, vous avez même le droit d’oser le jugement de valeur et d’affirmer qu’Etienne Chouard est quelqu’un de bien.
      Seulement voilà, il est l’archétype de l’universitaire formaté à l’humanisme frelaté dont il ne parvient pas encore à se défaire. Il est, malgré son âge, une sorte d’adolescent bien intentionné mais qui n’a jamais réellement vécu. Il se trompe à peu près sur tout mais est animé par une volonté de bien faire.
      Qu’il vienne à moi pour quelques heures (après m’avoir signé une décharge de responsabilité, je ne voudrais pas être la cause d’un suicide) et je vous garantis qu’il n’aura de cesse d’aller quérir ensuite une spiritualité dont il est dépourvu !
      Voici qu’il se heurtera en effet au véritable ecceuil des hommes comme lui qui pensent que l’économie ou la politique est une science. Oui, ces personnes se trompent parce qu’elles ne savent rien, leur horizon est trop bas et leur prisme déformant. Il est impossible de comprendre sans avoir une vision globale de la scène. Cela se manifeste très clairement dans cette intervention lorsqu’Etienne Chouard échange avec un adepte de la "décroissance", nous sommes ici dans la pure pensée dogmatique qui ne repose sur rien car oui, la "décroissance" est nécessaire mais cela n’a rien à voir avec les "arguments" avancés.
      Sans vouloir être méprisant, il suffit de regarder l’allure de son audience pour le voir. Pourquoi devrait-il y avoir un uniforme de l’anarchiste comme il y a un uniforme militaire ? Aucune raison objective en effet, pourtant, les opposés étant souvent très proches intellectuellement, chaque camp œuvre pour afficher une apparence pour être identifié. Selon le paradigme de ces personnes, on ne peut être un résistant cheveux aux courts en costume trois pièces et cravate, quel conditionnement, quelle misère !
      Je souhaite donc à Etienne Chouard de grandir très vite pour nous aider à écrire cette constitution dont il nous parle tant, car je crois sincèrement qu’il peut y apporter une contribution utile et que ce terrain-là lui convient.


    • #756293
      le 13/03/2014 par paramesh
      Sommes-nous en démocratie ?

      que Chouard soit limité dans ses analyses politiques j’en conviens volontiers, mais le problème n’est pas là.
      Il s’agit de construire un constitution en béton pour sauvegarder ’la légitimité du peuple à se gouverner lui même : un cahier des charges et une règle du jeu, un système parfaitement fonctionnel où tout pouvoir est contrebalancé par des contre-pouvoirs et où tout pouvoir délégué implique d’avoir réellement à rendre des comptes.
      En cela les analyses de Chouard sont percutantes.
      une constitution ce n’est qu’un début, il faut ensuite l’appliquer puis enfin définir une politique ,et là c’est vrai, Chouard n’a pas les compétences) .
      Mais ce n’est pas parce que un ouvrier ne connaît rien à la thermodynamique qu’il est incapable d’aléser un cylindre


    • #759077
      le 17/03/2014 par Nicolas
      Sommes-nous en démocratie ?

      @heureux qui comme ulysse
      Qui ne peut attaquer le raisonnement attaque le raisonneur.
      C’est bien beau votre tirade sur chouard le naïf dans la lune, mais elle est où votre critique argumentée de sa proposition de tirage au sort, d’écriture d’une constitution par le peuple, de la démocratie et du gouvernement représentatif ? concrètement vos propositions et analyses constructives sont où ?
      Pas mal les étiquettes que vous lui collez. Si on fait une démonstration mathématique et que vous répondez, naïf, ok super, et la démonstration ? vous confirmez, vous infirmez ? vous corrigez ?
      Qui ne peut attaquer le raisonnement attaque le raisonneur

      "Qu’il vienne à moi pour quelques heures (après m’avoir signé une décharge de responsabilité, je ne voudrais pas être la cause d’un suicide) et je vous garantis qu’il n’aura de cesse d’aller quérir ensuite une spiritualité dont il est dépourvu !"
      Ca va les chevilles vous arrivez encore à marcher ? Mais bon dans le bénéfice du doute peut être êtes vous vraiment doué, bien que votre message ne me mène pas à cette conclusion.


    • #759270
      le 17/03/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Sommes-nous en démocratie ?

      @ Nicolas

      Question préliminaire : savez-vous lire ?
      Je n’attaque pas Etienne Chouard, je dis même que c’est quelqu’un de bien. C’est con, hein !
      Ai-je dis que je suis opposé à son système de tirage au sort ? Non, doublement con donc votre commentaire, d’autant que je précise qu’il est dans son registre, s’il veut l’écrire sa Constitution, je veux bien la signer car venant de lui...
      Pour mes chevilles, merci, elles vont bien ! Je précise simplement que le discours d’Etienne Chouard est emprunt d’idéologie, et l’idéologie ne pèse pas lourd face au fait scientifique.
      Que cela vous plaise ou non, les "sciences humaines" n’en sont pas, le fil conducteur qui permet de comprendre tous les développements de l’humanité est ailleurs, et cet ailleurs, Etienne Chouard ne le connaît pas, et il ne le connaît pas car la religion des anarchistes (l’athéisme) ne permet pas de s’ouvrir à la connaissance profonde que seules les grandeurs physiques permettent d’appréhender.
      Un bon conseil et si vous n’avez pas le bagage scientifique nécessaire, commencez par lire l’Evangile ou le Coran, vous finirez peut-être par comprendre. Seulement voilà, nous en revenons à ma première question, là où il faudrait simplement lire, beaucoup se plaisent à interpréter.
      Ce n’est pas à "Sciences-Po" que vous apprendrez que le vrai pouvoir a toujours été entre les mains de ceux qui conservent le seul et véritable avantage concurrentiel, celui de la connaissance scientifique. Vous pouvez organiser la société humaine avec tous les dogmes que vous voulez, ce fait reste invariable au cours des très nombreux millénaires de notre histoire... qui n’est donc pas telle qu’on vous la présente.
      Un conseil aussi, évitez les provocations stériles, il me serait plus confortable de ne pas passer autant de temps à essayer de mettre gratuitement ceux qui me lisent sur les bonnes pistes. Seuls les plus purs aboutiront, pour les autres...


    • #766546
      le 24/03/2014 par jojo
      Sommes-nous en démocratie ?

      Les sciences humaines sont appelées des "arts" par leurs disciples.
      Contrairement aux sciences pures que sont les maths, la bio, la géo, l’astronomie, la chimie ou la physique et qui n’admettent qu’une seule réponse forcément EXACTE reproductible à l’INFINI, les sciences humaines peuvent admettre plusieurs réponses différentes à un problème donné et ce qui aura marché à un endroit ne marchera pas forcément ailleurs.
      Les sciences humaines sont bien plus nombreuses que les sciences exactes bien que certaines reposent souvent sur un socle de sciences pures : l’Histoire, la guerre, l’anthropologie, la politique, l’économie, la sociologie, la médecine et les sciences du psychisme (psycho, chamanisme, religion), sont toutes des sciences humaines.
      C’est un art de rassembler et de guider un troupeau, en fonction des circonstances, de la morphologie du territoire, de la composition du troupeau, il faudra s’adapter, plusieurs solutions seront possible et les solutions qui ont marché hier ne marcheront plus forcément aujourd’hui. Est-il possible d’avoir des dogmes reproductibles éternellement en sciences humaines à votre avis ? Déjà que les dogmes en matière de sciences pures sont finalement souvent revu...


  • #755461
    le 12/03/2014 par anonyme
    Sommes-nous en démocratie ?

    Je trouve aussi étranges que déplorables certains qualificatifs utilisés à l’égard du très intéressant Monsieur Chouard. Arrivé un certain âge, normalement on arrête de jouer avec des gommettes et l’on écoute ce que les gens ont à dire. A défaut on tombe dans des considérations aussi navrantes que celles qui furent il y a peu utilisées par ce crétin de Moscovici à l ’égard de Jacques Sapir.


  • #755476
    le 12/03/2014 par Marco
    Sommes-nous en démocratie ?

    Excellent...
    Et pour poursuivre la réflexion, un article qui met en perspective la colère et le chemin à défricher pour avancer vers une démocratie réinventée :

    http://lescitoyensconstituants.com/...


  • #755893
    le 13/03/2014 par SamWang
    Sommes-nous en démocratie ?

    Bonjour,

    je rappelle ce lien où est esquissé le projet de « rédaction d’une constitution démocratique en LNC ("Langage Naturel Contrôlé", un sous ensemble du langage naturel, pour réduire les ambiguïtés et permettre un traitement automatisé) avec un contrôle automatisé de son intégrité au cours de sa rédaction (*), notamment à titre d’expérience pédagogique, permettant par ailleurs divers autres traitements automatisés (comme la traduction dans toutes les langues "contrôlées", à (court/moyen) terme) ;

    (*) intégrité au moins intrinsèque à la constitution, voire extrinsèque jusqu’à un certain niveau de finesse, si on prend soin de définir le modèle et les règles pour décrire la réalité sociale dans laquelle s’inscrit la constitution ».

    En suivant le lien donné, vous pouvez arriver à cette info complémentaire qui propose la piste de « ACEWiki, un outils libre permettant :

    - d’élaborer du contenu textuel en LNC avec une interface de saisie prédictive (pour contraindre une formulation bien formée) ;
    - de contrôler la cohérence de toute nouvelle assertion (exprimée en LNC) avec une liste d’assertions (exprimées en LNC) toutes cohérentes ».

    A toute fin utile !


  • #755980
    le 13/03/2014 par Thémistoclès
    Sommes-nous en démocratie ?

    Chouard a bien raison : Le Christ et … Henri Guillemin.

    Et ne jamais oublier que ni Robespierre, ni même Danton ne dirigeaient vraiment la révolution française (Cf Des pions sur l’Echiquier de W.G. Carr).


  • #756966
    le 14/03/2014 par elpepe
    Sommes-nous en démocratie ?

    Tous les citoyens n’ont pas la connaissance pour écrire une Constitution qui est comme un méta langage de nos lois, incluant celles qui régissent la vie politique, les pouvoirs et contre-pouvoir, et principes généraux édifiant la démocratie et république.
    Par contre des personnes comme Mr Etienne Chouard et il y en a certainement d’autres, pourraient créer en effet un site web qui permettrait
    - déjà démontrer pourquoi notre constitution actuelle est mauvaise
    - offrir une ébauche de structure d’une constitution, informatique sous la forme d’un blog structuré autour d’un texte, hiérarchique, incluant des outils de collaborations et surtout de votes.
    - pour chaque article ou thématique ouvrir un blog qui permettrait par la collaboration des internaute d’expliquer, critiquer et affiner chaque article, permettant le vote des-lors que des options déterminantes, multiples et possibles existent.
    - aujourd’hui la DGI utilise un certificat unique qui identifie chaque internaute de façon unique, donc la technologie existe qui permet le vote par internet, mais aucun pouvoir en place n’a envie de promouvoir ou développer cette technologie et la plateforme informatique qui rendrait possible des referendums populaires instantanés a cout prohibitivement bas.
    - un tel outil, plateforme informatique permettrait de donner une légitimité extraordinaire et permettrait d’infléchir les pouvoirs en place sans aucune violence.
    - une telle plateforme, devrait être conçue sur le web par un blog, et réalisé par des bénévoles dans un premier temps
    - dans un second temps on aura besoin de mécénat, et inventer la renaissance web 3.0, ainsi que un Data Center a protéger des pouvoirs, Medialeak connaissait la problématique et a des ébauches de solution.


  • #757045
    le 14/03/2014 par benjamin
    Sommes-nous en démocratie ?

    Je ne comprends pas pourquoi ER fait la promotion de Rousseau...

    Rousseau à été le successeur de Weishaupt (illuminés de Bavière) en reprenant son naturalisme et en y ajoutant la notion déjà connus du "contrat social" (concept inventé par le protestant Hubert Languet),
    Contrat social ,qui comme la "lutte des classes" de Marx est une escroquerie.(la lutte des classes à introduit une division la ou il n’y en avait pas, une forme de cancer en somme, une partie d’un organisme qui combat une autre)
    Le maître à penser des révolutionnaires de 1789 est Rousseau.
    N’est-ce pas le F :. Dutilloy, membre du conseil de l’ordre du Grand-Orient qui à dit au congrès des loges du Nord-Ouest tenu à Amiens en 1901 :"Si un jour nous écrasons l’infâme (cad le catholicisme), ce sera sous le CONTRAT SOCIAL". ?

    Pour plus de détail sur la doctrine de Rousseau, voir Mgr Delassus, la conjuration antichrétienne, Tome 2, chapitres 38 & 39.

     

    • #761964
      le 20/03/2014 par Kropotkine
      Sommes-nous en démocratie ?

      Marx serait une escroquerie...
      L’as-tu lu ? Sais-tu ce qu’est la lutte des classes ?
      Par "lutte des classes" Marx entend lutte des classes laborieuses (le Travail) contre les classes possédantes (le Capital).
      "Classes laborieuses" est à comprendre dans son sens le plus large : de l’ouvrier jusqu’au PDG qui travaillent tous deux pour l’entreprise.
      "Classes possédantes" est également à comprendre dans son sens le plus large : du petit épargnant qui a un minuscule contrat d’assurance vie jusqu’au monstrueux milliardaires et autres J.P. Morgan et Rothschild...
      Bref, je te remercie de m’expliquer ou est l’escroquerie dans cette analyse de l’exploitation du Travail par le Capital.
      En effet, je crains vraiment de m’être fait escroquer ou d’avoir à faire à quelqu’un de dogmatique professant des critiques stéréotypées de droite qu’il ne maitrise pas réellement.


    • #768438
      le 26/03/2014 par anonyme
      Sommes-nous en démocratie ?

      J ai toujours eu l intuition que Marx était un escroc mais je n ai jamais pu trouver l escroquerie, j ai énormément travaillé sur ces livres et je ne vois pas ou l analyse en terme de classe sociale est une arnaque, alors si vous arrivez à me convaincre je suis preneur aussi


  • #758414
    le 16/03/2014 par coyoterevolte
    Sommes-nous en démocratie ?

    Bravo M.Chouard.
    Votre tâche est ardue et vous l’accomplissez très bien.
    Je reprends vos discours et idées pour les répandre : je participe à la tâche. Merci pour les bouquins que vous nous conseillez.
    ça fait 20ans que je réfléchis à c’te satanée constipation : ça serait con de prendre un laxatif et de rebouffer la même merde ensuite : le peuple serait à nouveau constipé (ne pas croire que cette conclusion est l’unique résultat de mes recherches).

    La société et la nation sont fondées sur des contrats : Etienne a raison : ces contrats, en l’état, sont pourris et caduques. Occupons nous d’abord des accords primordiaux. On discutera du prix des tickets restaurants plus tard...

    ps : Chouard polit son image de petit gars un peu naif de gauche : ce rôle permet de relayer ses conférences à tout le monde. C’est un avntage considérable.


  • #761081
    le 19/03/2014 par Boris
    Sommes-nous en démocratie ?

    Les conférences de Guillemin en mp3 :

    http://www.ecosynchro.org/henri-gui...


  • #763475
    le 21/03/2014 par CLAP
    Sommes-nous en démocratie ?

    A voir, une nouvelle vidéo sur Chouard : https://www.youtube.com/watch?v=4ZV...


Afficher les commentaires suivants