Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Stéphane Blanchonnet : retrouver la grandeur française

Le programme de l’Action Française

Stéphane Blanchonnet, président du comité directeur de l’Action Française, est reçu le 6 octobre 2015 dans les locaux de TV Libertés.

 

Que veut l’Action Française ? Renverser la République ? Non, l’accomplir. Créer les conditions d’une Restauration. La Ve République, on le sait tous, est d’inspiration monarchiste. De Gaulle, lui-même, a été très influencé par la pensée maurassienne. Selon Blanchonnet, le chef de l’État a bien une dimension monarchique, mais il est encore un chef de parti. Pour qu’il soit l’incarnation vivante de l’unité, il faut un roi héréditaire, médiateur entre le passé, le présent, et l’avenir. C’est en ce sens que l’AF veut reprendre l’aventure capétienne. Et restaurer le sacre, symbole de la monarchie.

 

Blanchonnet cite Saint Thomas d’Aquin : "Tout pouvoir vient de Dieu par le peuple."

Ceux que l’idée monarchique fait rire doivent savoir que l’Action Française est avec le Parti communiste le mouvement politique qui a le plus grand rayonnement intellectuel en France. Ces deux mouvements sont le soubassement des principales idéologies actuelles. Et ceux qui associent l’AF à un mouvement confessionnel se trompent, même si beaucoup de catholiques se retrouvent dans ses rangs.

 

L’émission est ici :

 

L’Action Française, imperturbable, avec ses valeurs, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1291082

    C’est impossible de placer un roi sur le pouvoir dans la situation actuelle .

    Il faut faire élire un président qui résoudra nos problèmes , et qui une fois ces problèmes résolus se sacrera roi de France , mais il est nécessaire qu’il fasse ses preuves avant et qu’il ramène l’équilibre et la puissance de la France avant .

     

  • Monsieur Blanchonnet est victime des préjugés de son temps. L ’histoire ne repasse jamais les plats, aussi parler de revenir à la monarchie ou refaire du catholicisme religion d’état est une perte de temps et un mirage pour le peuple...
    De la même manière que la république a détruit les particularismes régionaux et arasé toutes les différences, de la même manière, Burxelles détruira les particularités nationales...ceci est peut-être injuste mais irrémédiable !

     

    • #1291232

      Qu’est-ce qui est irrémédiable ou nécessaire dans l’histoire ?

      Il fut un temps où l’on proclamait irrémédiable le communisme russe. Ou le National-socialisme de Hitler ou le Fascisme de Mussolini.

      Tout au plus, pourrait-on parler de l’irrémédiable disparition de certaines espèces, de certains minerais ou d’autres composantes de la nature.

      Les arguments pour ou contre le retour d’un régime monarchiste doivent être normatifs, et non pas s’appuyer sur des propriétés aussi peu vérifiables que l’irrémédiable.


    • #1291315

      Commentaire frappé au coin du bon sens.
      Les réorganisations structurelles de nos sociétés ont toujours(?) été violentes et injustes pour les peuples, pas de raison que ça change. Qu’on cherche des marges d’ajustement pour rendre la chose moins pénible, au niveau national par exemple, ça va de soi, mais la dynamique générale d’ "unification" perçue (à juste titre) comme un asservissement semble inéluctable.
      La grande inconnue, c’est la gestion par les décideurs de ce que Michel Drac pointe avec perspicacité comme l’effondrement de la civilisation de la dette. A titre individuel, c’est tout vu, localisme, coopération au sein de microstructures les plus autonomes et décorrélées de la logique de marché possibles. Après, roi, président ou autre, l’Histoire ne semble pas avoir démontré qu’il y en ait eu un pour rattraper l’autre. Tous victimes de la compet’ pour plus d’espace vital, plus de ressources, plus, plus, encore plus.


    • Il existe des combats perdus d’avance qu’il faut tout de même mener.

      Pour quelle raison ? simplement pour l’honneur ! et en l’occurrence pour la fierté de nos racines et de notre culture millénaire !

      c’est voué à l’echec ? ah merde, ok ! j’vais aller regarder secret story alors...


    • #1292861

      Vu les autres commentaires, un exemple illustrant mon point ci-dessus me semble requis.

      Entre le 5è siècle avant J.C., âge de la démocratie grecque, et la Révolution française de 1789, le régime démocratique fut mis de côté et oublié pendant presque deux mille cinq cent ans.


  • La monarchie héréditaire reposant entièrement sur les épaules du monarque, c’est très bien quand le roi est capable , quand il ne l’est pas c’est la cata . Souvenons-nous : comme l’Empire Romain a vite dégénéré ! Auguste : ça va ; Tibère : les esclaves aux murènes ! Caligula : mon cheval sera sénateur ! Claude : de notoriété publique fait cocu toutes les nuits par Messaline . Néron un monstre qui tue son épouse enceinte d’un coup de pied dans le ventre etc... Les rois de France ? Charles VI le roi fou règne une cinquantaine d’années : guerre de cent ans . Le grand Louis XIV suivi par l’incapable semi-pédé Louis XIII . Puis l’infâme queutard Louis XV . Puis le serrurier Louis XVI . Le podagre voltairien Louis XVIII . Le grand dadais Charles X et ses ordonnances pour étrangler la liberté de la presse . Le tartignolle Louis Philippe, de la branche pourrie des Orléans . Conclusion : ne plus jamais revoir cette clique .

     

    • Etourderie : c’est évidemment Henri IV qui précède Louis XIII...


    • @mimi

      "ne plus jamais revoir cette clique"

      encore faut t’il avoir vécu sous le roi, ce qui n’est pas votre cas (ni moi)
      tout les jours nous pouvons constater ce qu’on construit nos rois,
      aujourd’hui nous constatons que ces bourgeois au pouvoir le détruise

      (maintenant il est vrai que dans l’immédiat il est inimaginable de prédire un nom sur un trône)


  • Nous n’avons pas besoin de Rois.
    Il faut "juste" que les Français réapprennent le patriotisme et que l’Ecole retrouve sa vocation à l’Excellence. Le Génie français inscrit en chacun de nous fera le reste.


  • Ca ne sert à rien de beaucoup parler (typique aux français ?), il faut passer aux faits. Pour la souveraineté il faut que chaque personne redevienne souveraine en quittant ce système malsain. Quand beaucoup de personnes auraient quittées le système, il s’écroulera tout seul, car il est fondé sur le mensonge, le vol, l’injustice, la tromperie et la force. En Allemagne, en Suisse et en Autriche il y a pas mal des personnes informées qui ont quitté le système et ont créé des mouvements de réflexions (spiritualité , droit naturel etc…) Informez-vous


  • #1291216

    Je pense que tous ces mouvements existants en France, qui se battent becs et ongles pour sauver notre dignité et surtout notre identité, sont indéniablement les bienvenus et nous ne pouvons que les encourager. Face à tant de violences, de doutes et de troubles... nous devons, par tous les moyens possibles et inimaginables, aider à propager leurs idées et soutenir leur combat.

    Notre pays est en déclin. Il y a plus que jamais URGENCE. Une inquiétude grandissante se fait sentir chaque jour un peu plus. Il en va de la survie de notre nation.


  • Je l’avais écouté : très riche en apport informatif. TVL est un medium puissant bien conçu qui donne la parole à tous mais à dominante dissidente ce qui est normale puisque les médias mainstream marginalisent ces personnalités. Hier soir sur TVL, il y avait aussi le témoignage bouleversant d’un policier qui racontait qu’il postait des commentaires anonymes sur FB utilisant un pseudo et discutait avec des patriotes-souverainistes français ; il a fait entrer dans son cercle de discussion UNE COLLÈGUE policier qui l’a dénoncé à sa hiérarchie. Il a été mis en accusation par sa hiérarchie et blâmé devant en cour martiale (qui l’a jugé sans comprendre, la sentence était prise avant que la justice se prononce). Depuis il est mis à l’index pendant 2 ans sans salaire avec l’impossibilité de percevoir le chômage. Juste bon à percevoir le RSA et encore si sa hiérarchie + place bauveau ne lui mettent pas des bâtons dans les roues si cela venait à se savoir. Depuis 2012, il explique l’extrême dérive policière où la solidarité entre gens d’une même corporation n’existe plus seule la délation entre collègues devient un lieu commun ; le moindre commentaire jugé de travers par les uns et les autres se transmet à la hiérarchie. Voilà un bel exemple de chienlit si brillamment orchestré par les hauts fonctionnaires sionistes et ministres vassaux de la communauté sioniste officiant place bauveau depuis la nomination de notre hystérique catalan. Voici la révélation poignante d’un homme détruit par ses collègues, sa hiérarchie du fait qu’il se revendique patriote : édifiant que notre police et justice parasité par des charlies-charlots de janvier 2015 revendiquant face caméra les droits de l’homme et par derrière vous musellent, vous assassinent socialement. Un jour, ces traîtres paieront la lourde addition de leurs forfaitures.

    https://www.youtube.com/watch?v=uMG...

     

    • Je vous conseille de vous informer, de vous preparer et de quitter ce système malsain, car rien n’est sur. La retraite, les assurances, le boulot rien de tous ça est sur. Moi j’ai fait une expérience similaire à ce Mr via FB de telle manière que je me suis déconnecté de FB depuis 2 ans. Le système peut vous faire enfermer dans la psychiatrie, on va vous inscrire des médicaments qu’il faut prendre, ainsi vous êtes plus productif, car l’assurance maladie paye bien. Il y a un bon client en assurance que lorsqu’il est malade et la medecine de nos jours ne guérit pas le malade mais elle le traite pour qu’il reste malade et dependent des médicaments , ainsi il est profitable à la mafia pharmaceutique. C’est un petit témoignage que je partage avec vous, car j’ai passé par là. Je vous dit que nous avons des moments plus durs devant nous, soyez éveillé.


  • #1291381

    Je suis pour fonder une nouvelle dynastie, mais il faut qu’elle commence dans le courage, l’audace pour vaincre nos ennemis. Je souhaite qu’un français lève l’épée contre ce régime d’occupation xénocrate courtermiste et faquin, je souhaite la justice sociale pour les plus pauvres de notre territoire (au lieu d’instrumentaliser la misère des autres). Si après les Mérovingiens, les Carolingiens et les Capétiens/Bourbons nous pouvions avoir un nouveau Cador, doux avec ses peuples et créant la concorde entre eux cela peut raffermir notre redressement national et donner un coup de jeune justement (clin d’oeil à ceux qui mouillent devant Game of Throne). Je suis d’accord aussi avec l’Action Française dans le sens où la monarchie, c’est l’anarchie plus un : une Stochocratie avec intervention de citoyens dans la politique avec le tirage au sort, en prenant le meilleur de Chouard qui est l’intelligence populaire même, couronné par un pouvoir Royal me semble la chose la plus intelligente à faire en France car cela évitera les corps intermédiaires du pouvoir d’autrefois, une meilleure transparence, et une adhésion souveraine à la France totale, du haut jusqu’en bas.


  • Un roi oui mais pas par hérédité on en revient au tout début il sera élu sur un bouclier et à l’âge de la retraite il abdiquera pour un nouveau vote chaque prétendant avant d’aller vers les élections devra avoir accomplis un certains nombres d’épreuves afin de démontrer sa capacité à gouverner au nom du peuple, la constitution devra aussi prévoir sa destitution pour manquement !... à débattre ....

     

    • Ce que vous voulez est donc le régime des partis et le retour à la guerre civile permanente.
      Pendant 1500 ans, la succession héréditaire et l’inaliénabilité royale ont permis la grandeur de la France et une stabilité inconnue ailleurs en Europe et dans le monde. Il est vrai que ce n’est pas facile à admettre pour un homme moyen de notre époque si présomptueuse.


  • Cet homme ne demande pas pourquoi Louis XVI lui-même avait signé la constitution civile du clergé. Si l’AF est un mouvement laïc, comment peut-elle revendiquer l’héritage de la tradition, quand la monarchie française est de droit divin, historiquement ? L’AF ne le peut qu’en immatérialisant la fonction liturgique du monarque.
    Est-ce l’unité de la nation qui fait la grandeur de la France, ou est-ce le monarque, par la grandeur divino-humaine du sacre, qui est source de l’unité de la nation française ? Cette question de fond n’est pas posée. Les gens sans charisme ne choisissent pas l’évidence de la force charismatique du chef mais les idées et les batailles de textes. Quand il aura été compris que la révolution française a davantage eu lieu pour mettre fin aux prérogatives liturgiques du monarque, qui, dans le sacre devient le grand diacre du peuple de France, et qui ainsi l’unit et le représente devant l’autel, il deviendra évident que la clé de voûte en question, c’est-à-dire l’unité liturgique du peuple de Francde, ne saurait être remise en place par une démarche ou approche laïque. Bien au contraire, une vraie restauration monarchique de la France et du peuple de France ne devrait d’abord concerner exclusivement que ses fonctions liturgiques du monarque , afin précisément de pouvoir mettre en oeuvre la reconstitution de l’unité liturgique du peuple français, en respectant et s’abritant derrière la législation républicaine de séparation de l’Église et de l’État. Le fruit politique mûrirait alors de lui-même, au gré de la régénération de l’unité des coeurs, au sein même de la liturgie. C’est ça l’armature essentielle à reconstituer par une régénération et réorganisation du diaconat aux niveaux paroissial, diocésain, national, par élections paroissiales, diocésaines, nationale. Le diacre national élu exerçant de facto une fonction monarchique. C’est une bataille de personnes , beaucoup plus qu’une bataille d’idées.


  • La droite (la vraie) défend la civilisation chrétienne, c’est pour ça qu’il y a beaucoup de catholiques à l’AF.


  • Le Liechtenstein est un exemple de monarchie démocratique avec un prince ayant du pouvoir.


  • Si j’ai bien compris M. Blanchonnet, l’Action Française prône l’abolition des partis politiques et donc du parlementarisme. Tant que ces deux fléaux n’auront pas été éradiqués, la France continuera de s’enfoncer dans l’abîme.


  • #1291642

    Croire qu’un homme proclamé Roi d’une nouvelle monarchie française pourrait représenter l’incarnation vivante de l’unité, révèle bien là la confusion systématique entretenue entre la Parole de Dieu et celle de l’homme, qui n’a à priori toujours pas saisi le message du Vivant et ce malgré l’extrême patience et générosité du Roi de ce Ciel...

    A travers ces quelques mots ’’ médiateur du Passé, du Présent et de l’avenir’’ tout est dit : aucun Futur n’est possible... L’avenir (jour sans lendemain) est différent du Futur, et l’homme continue de cultiver comme à son habitude tous ces schémas qu’il aime à reproduire sans entendre le Souffle du Sacré... Seulement dans le fond souhaite-t-il réellement l’entendre ce Souffle divin... ? Faut-il rappeler ce que ce simple humain inflige aux êtres portant l’autorité du Ciel, qui ne sont jamais là où on croit qu’ils sont... ? Merci Jeanne pour le courage dont tu as fait preuve face à la cruauté des hommes, cela a dû être terrible mais nécessaire pour accomplir ta mission devant l’envahisseur. Malheureusement, vois aujourd’hui ce que les hommes ont retenu de la leçon...


  • #1291698
    le 13/10/2015 par Travailleur pauvre
    Stéphane Blanchonnet : retrouver la grandeur française

    Vive le Roi !

    Et longue vie au Roi de France !!


  • Voilà un groupe qui me parle ! La France nous protège, nous protégeons la France. C’est beau et logique de ré couronner le Roi. Au moins, au contraire d’aujourd’hui, les élites seraient des nobles. Les gens vont soutenir ce mouvement de plus en plus à une condition : Il faut intégrer une quantité importante de minorités car (religions minoritaires aussi) sans eux, le combat est déjà perdu.
    Merci E R


  • Comme le souligne Blanchonnet, dans le détail, l’organisation monarchique des États européens est plus complexe qu’on peut le penser - et je ne parle pas de sa pratique.


  • toujours intéressant à écouter TVL...de la patience, de l’écoute, du fond...M.Blanchonnet avait réalisé une conférence passionnante avec AS, à Bordeaux je crois...un président charismatique réussirait-il à se libérer de certaines tutelles plus qu’encombrantes pour remettre la France sur les rails d’un Souverainisme intelligent ( un pléonasme sans doute ) ?...ce qu’il faut c’est redonner une âme à ce pays qui l’a perdue en route, mais la France peut-elle se passer de renouer avec son baptême pour retrouver la voie de sa grandeur .


Afficher les commentaires suivants