Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Stéphane Blet joue Le Silence des agneaux, pour réveiller les Français

Stéphane Blet joue au piano les Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach :

 

 

Retrouvez Stéphane Blet chez Kontre Kulture Musique !

Stéphane Blet au piano, sur E&R !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vous,
    jouer les feuilles mortes aussi,
    un plaisir à l’état brut !


  • Malheureusement beaucoup de Français ne se réveilleront jamais, car ils sont déjà morts intérieurement.
    J’en connais bon nombre, y compris dans mon entourage amical ou familial.

    Par exemple :
    Sauver une église : ricanements. Lieu devenu inutile. Laïcité !
    Rénover un château, pourquoi donc ? Vieilles pierres coûteuses. Faisons table rase du passé !

    Aucun legs, aucune continuité. Rien d’autre ne compte qu’ici et maintenant.
    Il faut seulement traverser l’existence en apparaissant le plus sympa possible ("inclusif" on dit maintenant). Après moi le déluge.

    J’ai pour ma part fait le deuil du "grand réveil", et je considère désormais les Français d’âmes et de cœurs comme ultra minoritaires dans le pays.

    Mais au même titre que le confort et la prospérité économique de l’après guerre ont éloignés les Français de la politique, l’adversité qui vient fera peut-être doucement renaître la flamme de l’esprit français chez les générations futures.

    Je garde espoir.

     

    • depuis 1789 c’est le galo-romain qui dirige. c’est le triomphe du violeur de tombes (squelettes des rois detterés de saint denis et jetés a la voirie ) et de l’incendiaire d’églises et de chateaux.

      les francs (qui étaient déja moniritaires et le sont encore plus maintenant ) ont perdu quasiment tout pouvoir.

      il ne reste plus de l’heritage germanique que l’art gothique des batisseurs de cathedrales.

      comme vestiges ils ne laisseront que des parkings de supermarchés et des centrales nucléaires. et les colones de buren.


  • Avec les Variations Goldberg, on est au sommet de la musique européenne (ou mieux, d’inspiration chrétienne)
    Merci de tout cœur Stéphane Blet pour votre interprétation, même si une minute passe très (trop) vite..


  • Magnifique de beauté...exaltation de l âme


  • Stéphane, Merci pour ces mini-concerts, très agréables mais frustrants car coupés avant la fin du mouvement en cours.
    C’est voulu.
    Dans la deuxième vidéo, certaines notes rappellent "Que ma joie demeure" du même Bach.
    C’est théoriquement de la musique religieuse, le cadre du salon est très beau (piano à queue, fauteuils, canapé etc.), mais le rapprochement avec le titre d’un film plus ou moins d’horreur est inquiétant.
    L’allusion aux agneaux, abattus dans son enfance, évoqués par l’étudiante dont le rôle est interprété par Jodie Fodter, fait peur. Les Français seraient les agneaux massacrés ?
    Lors de l’évasion sanglante de l’ex-psychiatre psychopathe Hanni..., on entendait la musique de la variation Goldberg de Bach (commande de Goldberg à Bach ?). Cela met plutôt mal à l’aise.
    Je me demande si à la fin du film en question, on ne voyait pas Hannibal dans une salle de concert où jouait un pianiste. Et également des personnages du film auxquels il ne voulait pas que du bien...
    Ou alors je confonds avec un autre film. Stéphane, jouez-nous SVP une musique un peu plus romantique et pas trop triste non plus (Adieu, Feuilles mortes) pour nous remonter le moral. Vous pourrez peut-être revenir bientôt en France. L’espoir fait vivre.
    Sinon vous avez toujours la possibilité de vous reproduire avec une gentille et jolie Turque pour transmettre vos gènes précieux à des enfants si vous n’en avez pas encore.
    Bach était un génie qui aurait pu composer de très beaux opéras s’il en avait eu la possibilité. Pour moi, la fin de la Passion selon Saint-Matthieu ("Leise, leise") est tout à fait divine, ma musique préférée chez Bach.


  • Merci de nous faire connaître cette merveille qui aurait été composée pour un mélomane insomniaque...

    Elle aurait été écrite originellement pour le clavecin mais à mes yeux elle prend toute son ampleur au piano car les effets possibles sont plus nombreux avec ce dernier instrument.

    Je me permets de signaler deux interprétations selon moi de grande qualité :

    1. au clavecin par Jean RONDEAU :

    https://www.youtube.com/watch?v=1At...

    2. au piano par Daniel BARENBOIM :

    https://www.youtube.com/watch?v=pXB...

    Je trouve cette dernière bien meilleure que celles jouées par Glenn GOULD, Murray PERAHIA ou d’autres artistes célébrés par les médias dominants mais qui dans cette oeuvre sont loin de l’excellence agréable à entendre.

    Je serai heureux de connaître l’avis de Stéphane BLET s’il veut bien prendre en compte ce message.

    Peut-être pourrait-il consacrer un épisode de Musiques en liberté à la comparaison de quelques enregistrements des variations Goldberg.