Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Stéphane Édouard – Nathalie Loiseau est-elle vraiment conne ?

Petit portrait de la féministe LREM Nathalie Loiseau par le sociologue Stéphane Édouard, spécialiste des relations homme-femme.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le monde est sans pitié. Dati, Vallaud-Belkacem, etc, avaient le physique et l’estampille "minorité ethnique" (elles avaient été embauchées pour ça). Elles cochaient deux cases et elles ont pu sévir des années et pourrir notre justice et notre éduca-Sion antinationale sans problème. La pauvre Nathalie n’en coche aucune, elle est foutue d’avance. Comme je le disais en début de commentaire, le monde est sans pitié.

     

    • Pourtant, elle a bien une case, mais elle est bien vide.


    • Oui mais bon, attends, t’as vu ce numéro ? Même Dati et Vallaud-Belkacem deviennent intéressantes face à cette chose !


    • Ben si ! Les marionnettes politiques sont choisis par l’oligarchie pour leur incompétence crasse. On ne leur demande pas de réfléchir, on leur demande de coller au scénario ! Pour ce qui concerne le Parlement européen (qui n’a qu’un role consultatif), il en faut des pas très fûtés qui peuvent faire illusion. Loiseau (ni rare, ni drôle) est donc bien celle qui est recherchée.


    • @Syzygy

      Regardez autour de vous au boulot, ne me dites pas que si une nana fait une bourre, elle ne limite pas la casse si elle remplit les deux cases que je nommais. Il suffit de regarder autour de soi dans la vie de tous les jours. Quant à la politique, les lois scélérates passent mieux quand elles viennent du diable masqué par un joli minois. En revanche, jolies ou pas, la fin des traîtresses est la même, elles finissent oubliées de tous. Qui s’intéresse encore à Belkacem, Dati ou Rama Yade ?


    • Elle coche tout de même la case "femme" et la supercase "féministe". Sinon elle ne serait pas là.
      Ce qui me désole c’est qu’elle ait pu oser cocher la case catholique. Mauvais choix marketing. Et puis elle est tout le contraire d’une catholique.


    • #2202998
      le 22/05/2019 par Louis Abdelaziz Brandon de la Frounse
      Stéphane Édouard – Nathalie Loiseau est-elle vraiment conne ?

      @Syzygy
      Loiseau (ni rare, ni drôle) mais de mauvaise augure


  • A partir du moment ou une politicienne n’est pas mignonne, ca saute aux yeux que les femmes n’ont rien a faire en Politique.

    Les gauchistes leur ont interdit le droit de vote durant des siècles, car elles allaient machinalement répéter le catéchisme du curé. Quand le curé disparu de la sphere d’influence, elles ont été mises en avant car elles allaient machinalement répéter le catéchisme de la démocratie, droit-de-l’hommiste, progressiste, capitaliste.

    C’est cet atavisme a machinalement répéter ce qu’elles entendent qui les mettent aux premieres place a l’école et nulle part dans les domaines ou il faut réfléchir.

     

    • Quels sont les siècles durant lesquels les gauchistes ont interdit aux femmes de voter ?
      Quest- ce que leurs curés leur disaient au juste et a quelle occasion ?
      Comment fait on pour débiter autant de c... en aussi peu de mots ?
      Une synthèse !


    • @Marion Sigault BRAVO !! Ne laissons pas passer ces commentaires complètement crétins juste "anti-femme" et qui piquent les yeux (même si nous ne sommes pas """féministes""") ! :) Le nombre d’imbéciles hommes et hommes bêtes et moches en politiques démontre immédiatement que ce n’est pas le sexe qui fait la différence.... Je ne suis pas certaine que mon commentaire passera la barre des modérateurs mais tant pis il fallait l’écrire :)


    • Je ne sais pas si Jeanne d’Arc était mignonne ou si c’était un laideron, mais ce qui saute aux yeux, c’est que la Politique, elle a sacrément eu raison de s’en mêler !
      Et elle l’a visiblement fait parce que les mecs de son époque lui apparaissaient comme de sacrés empotés...
      Respect aux femmes Gilets Jaunes qui vont réfléchir sur un rond-point, pendant que beaucoup de leurs contemporains ont piscine chaque samedi !


    • l’ère républicaine a mis beaucoup de temps a donner le droit de vote aux femmes, pas seulement à cause de sa misogynie très XIXème, mais peut-être aussi parce que traditionnellement les femmes étaient les garantes de la morale traditionnelle dans le foyer, souvent un peu bigote (notamment dans les familles bourgeoises de l’époque, les premières visées par un éventuel élargissement du droit de vote), et étaient donc très naturellement de l’avis du curé (au sens : oreille attentive aux prescriptions de l’Eglise). Aussi, il était sans doute difficile pour les républicains de donner un pouvoir politique à celles-ci, après les efforts consentis pour chasser l’Eglise de ce terrain-là, par tous les moyens.
      Une fois les femmes"libérées" d’une Eglise en plein désarroi et gagnées à l’idéologie libérale-libertaire, il n’y avait plus aucune raison de leur barrer cet accès à l’expression politique.
      Discours répandu par Zemmour notamment, il faudrait lui demander ses sources, mais cela semble plausible, et intelligible en tout cas.

      Après, le côté "singe savant" et "conformiste" souvent associé au type féminin (qui a son intérêt, sa justification), par rapport au désir "aventureux", "marginal" qui procède plutôt d’un désir ou d’un besoin de type masculin (qui a également sa justification), c’est encore autre chose...et n’empêche pas de rencontrer beaucoup d’hommes très moutons, et des femmes réellement indépendantes (et pas pour singer l’idéologie dominante).


    • Les femmes ( et hommes ) de valeur ne sont jamais promus par l’oligarchie maçonnique qui a besoin de grosses brelles bien dociles pour appliquer ses lois scélérates et mortifères...raisons pour lesquelles depuis Simone Veil ( on fera une peut être exception pour Marie France GARAUD ) , on se tape des fonds de cuve... !! CQFD


    • @ Marion Sigaud

      Il a raison, sauf qu’il s’agit de la Gauche et pas des gauchistes.

      Pendant la Ière, la IIe et la IIIe République, qui sont des régimes de gauche anticléricaux, les femmes n’ont pas eu le droit de vote.

      Il ne leur a été rendu qu’en 1944.

      Avant 1789, les femmes possédant des fiefs étaient convoquées aux États généraux, quand elles étaient chef de famille (veuves ou marchandes publiques) elles votaient aux assemblées municipales.


    • @Tetar 1er . Très juste et bien dit .
      La femme depuis la nuit des temps est la gardienne de la tradition car c’est elle qui est la première éducatrice et qui donc transmet a sa progéniture les bases nécessaires a son adaptation dans la communauté. Elle transmet aussi la vertu , la piété et le sens du sacrifice . Aussi , sans son amour et son affection l’arrivée dans ce monde pour un être vivant serait bien cruelle .
      Une femme vertueuse , morale et chaste peut en remontrer a tous les hommes qui d’ailleurs seront enclins a lui marquer un grand respect .
      D’un autre coté, une femme peut avoir le visage d’un ange mais le cœur tranchant comme un rasoir.
      Elle est aussi la personnalisation de l’illusion qui enchaine l’homme a la nature matérielle grossière et éphémère. La beauté et la jeunesse captive le jeune homme , elle lui apparaît comme la promesse d’un grand bonheur et peut devenir a ses yeux l’objet ultime de son adoration tant que lui même vierge , ne l’a pas connue charnellement , là on rentre dans l’attachement et dans l’esclavage du plaisir des sens et de par la nature dans ses conséquences. Certains parleront des joies de la vie de famille et même de bonheur quand d’autres y verront un puit sans fond rempli de douleurs et de misères . De toutes les manières il s’agit d’une situation temporaire dont il faudra sortir de grés ou de force . Mieux encore , il conviendrait de ne point y entrer mais pour cela il faut être pleinement conscient de Dieu et captivé par Sa beauté Ses divertissements et Ses saints noms , réaliser qu’Il est et Lui seul l’objet ultime de notre adoration . Et donc pour ne pas y perdre son salut il convient que l’union de l’homme et de la femme soit centrée sur le vrai but de la vie humaine en suivant les principes de la religion . On peut bien oublier tout ses devoirs mais jamais celui , suprême, qui consiste a servir Dieu avec amour et devotion , et ce service pour combler l’âme se doit d’être ininterrompu et immotivé (comprenons sans aucun motif matériel ) .


    • A propos d’une femme qui n’avait pas le droit de vote et a fait de la politique en son temps : https://www.youtube.com/watch?v=fnH...


    • « Comment fait on pour débiter autant de c... en aussi peu de mots »
      C’est vrai que c’est impressionnant. Il y a comme ça des choses en totale apesanteur.


    • @tatiebaba

      Vu ta critique, tu t’adresses manifestement à Jul... puisque @Bravo Marion disait en substance la même chose que toi... tu t’es emmêlé les pinceaux... surtout ne rentre jamais en politique... !


    • Vous êtes sûr d’aller bien @Karl L ?! On ne voit pas en quoi la commentatrice à laquelle vous vous adressez se serait emmêlée les pinceaux. Elle s’adresse en effet à Marion Sigaut pour s’associer à la critique que cette dernière fait du commentaire initial. Quoi de plus simple et compréhensible !


    • #2202401

      à "Marion Sigaut" (si c’est elle, car un beau masque est vite porté)

      "Quels sont les siècles durant lesquels les gauchistes ont interdit aux femmes de voter ?"

      Je répondrai par deux questions :

      1) depuis quand les "gauchistes" ont-ils du pouvoir (et pas seulement le pouvoir) ?
      2) depuis quand les femmes ont-elles le droit de voter ?

      Ensuite, une simple soustraction nous dira s’il faut conserver ou non un "s" à siècles.

      Quant à savoir si, durant la même période, les curés avaient encore de l’influence sur les femmes, je laisse les spécialistes en décider, bien que j’aie ma petite idée sur la question


    • @JUL Vous avez déjà vu des femmes sexy en politique ? à par en Italie dans l’ex gouvernement de Berlusconi y a que des thons.

      Les femmes pouvaient voter avant la révolution, mais qu’à propos de ce qui concernait les foyers. Les révolutionnaires ont abolit cela.

      Si ils ont fait rentrer les femmes en politique comme d’abaisser l’âge de voter c’est pour faire baisser le niveau de conscience politique. Il existe deux catégories improductives : les femmes et les jeunes. Virez les du champ politique et on va pouvoir aborder des sujet sérieux.


    • @JUL @Tatar 1er et @ifuckcharlie
      commentaires très justes !

      @Marion Sigaut : il n’était pas question de manipulation consciente du curé, mais simplement de discours : le curé faisait un sermon catholique et traditionnel à tous, les femmes auraient voté ce qui se rapprochait de ce discours, par logique et par loyauté. C’est quand même la maison et l’Eglise les lieux qu’elles fréquentaient le plus. Ce qui est écrit par JUL me paraît exact, même si les mots "machinalement répéter" peuvent heurter, le tout semble absolument correct.

      La gauche et la Franc-Maçonnerie en ayant parfaitement conscience, ont flatté l’ego des femmes, ont cassé l’esprit et l’influence catholiques (depuis avant 1789), ont détruit la tradition et la famille .... ainsi, les femmes ont eu l’illusion d’être libres, accomplies et fortes, grâce au droit de vote, au travail et au fric, alors qu’elles ne sont arrivées qu’à s’asservir à ces 3 composantes de la vie moderne ...

      La seule remarque je ferai à JUL c’est que l’entreprise de démolition de l’Eglise et la mise en avant des femmes sont intrinsèquement liées, voire concomitantes. L’une ne pouvait aller sans l’autre, pour annihiler la force de l’Homme et permettre au fric et à la marchandisation du monde et des êtres, de régner.

      Signé : une femme


    • @Marion Sigaut : Le Moyen-Age n’est pas l’ère obscure et sombre qu’on dépeint dans les livres d’Histoire, soit, c’est vrai. Mais ça n’empêche pas JUL d’avoir raison : les paysans étaient mus par leur bon sens. Et les femmes bourgeoises comme les paysannes, sous l’autorité du père et / ou du Père, en cherchaient la reconnaissance et les faveurs. Et c’est ça, au fond, qui change le monde. Le désir de reconnaissance, comme l’instinct de survie, du groupe.
      A lire (sur KK) : l’Entraide, un facteur d’Evolution. C’est un livre incroyable.


  • A Mme Sigaut, de 1789 à 1944 je dirai, donc moins de deux siècles, effectivement il y a erreur. Les curés sont actifs en confession ou pendant le sermon.

     

    • Et qu’est-ce que les curés disaient aux femmes en confession qui les incitait à voter quoi ? On peut savoir au juste ?
      Quels sont le sermons que les curés disaient exclusivement pour les femmes et qui ne touchaient pas les hommes ?
      De quoi parle-t-on ici ?
      Si j’en crois ce que vous en dites, les curés ont donc commencé à influencer les femmes à partir de 1944 puisque auparavant elles ne votaient pas. Pas besoin de les influencer donc.


    • Sous la République des Jules, lorsque les lois scolaires ont été mises en place , on s’est aperçu rapidement que l’objectif recherché n’était pas atteint. Les jeunes garçons refusaient d’adopter les idées républicaines de leurs instituteurs. Car entre l’instituteur et la mère l’enfant opte pour sa mère. Donc, très vite on a décidé d’étendre l’instruction laïque obligatoire aux jeunes filles. Le slogan officiel était "donnons de bonnes épouses républicaines à nos bons républicains ".
      De fait les femmes étaient, dans l’ensemble, plus bigotes et conservatrices que les hommes. Cela a été le cas jusqu’à ces dernières décennies.
      C’estpour cela que le suffrage a été étendu aux femmes si tardivement. La droite n’en voulait pas par idéologie. La gauche faisait semblant d’en vouloir mais reportait sans cesse la chose par calcul politique.
      Tout ceci est parfaitement documenté.


  • Sans prétention et sans être sociologue ,je pense qu’elle est vraiment très con .


  • Oui d’accord, elle n’a pas inventé l’eau chaude... mais Macron est un tel boulet en chute libre ...que même une volcanique bimbo siliconée prix Nobel d’économie des cycles industriels en zone fiscalement attractive ...n’aurait pu nous arracher ni la moindre attention ...ni un soupçon de début d’érection... !!


  • Rien que pour le titre de l’article, ça mérite 5 étoiles.


  • Mince, je croyais que c’était une chanteuse !

     

  • Elle est vraiment...
    Elle est vraiment...
    Elle est vraiment phénoménale !


  • La politique de la post modernité européiste en déliquescence est un véritable spectacle grand public où les acteurs z’et.... actrICES sont "castés" façon offres d’emplois à Pôle Emploi... sauf que les émoluments sont effectivement beaucoup plus gras que ceux que Paul emploie !

    Nathalie Loiseau est une synthèse...

    PS : Les analyses de Stéphane Edouard sont croustillantes tout en étant précises, pointues, documentées et drôles. On adore.

     

  • Du coup c’est les complotistes qui vont lui mettre des claques aux européennes. Je n’irai pas voter, mais pour ceux qui sont motivés mettez leur la pâtée histoire de leur faire fermer leur claque merde.

    Cette Loiseau est le portrait typique de la catho zombie décrit par Todd.