Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Stéphane Édouard – Qu’est-ce que le "mode de vie européen" ?

Stéphane Édouard, sur E&R :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2280507

    Le mode de vie Européen ? C’est l’alliance de la technologie et de l’esthétique d’une part ( la Tour Eiffel, par exemple) et de l’autre, l’alliance de la tempérance et de la liberté...

     

    Répondre à ce message

    • #2280598
      Le 19 septembre à 13:00 par Fanfan1926
      Stéphane Édouard – Qu’est-ce que le "mode de vie européen" ?

      Je plus sous :
      Tempérance des tribunaux envers les delinquants d’en haut et d’en bas,
      Esthétique anounesque.

       
    • #2280716
      Le 19 septembre à 15:52 par Le casse-couilles
      Stéphane Édouard – Qu’est-ce que le "mode de vie européen" ?

      Le king : la liberté ? quelle liberté ? la liberté républicaine ?

      La Tour Eiffel c’est 1889, à l’époque y’avait pas de technologie... juste des lampes à huile. Personne ne la trouvait esthétique à l’époque... sauf les républicains, déjà là !
      C’est eux qui ont décidé que la Dame de fer ne serait pas détruite après l’exposition universelle ! Depuis on a ce truc au milieu de Paris !
      Et maintenant avec un mur de verre autour de 3m de haut, grâce à l’Anne Hidalgo qui ose se représenter !

       
    • #2281128

      C’est sûr qu’entre désindustrialisation d’une part, plug anal d’autre part, et enfin tempérance et liberté à coups de délits d’opinion et de LBD dans la tronche, on est bien niveau mode de vie européen !

       
  • #2280567

    Pour une description plus hétérosexuelle des européens : Sparte et les Sudistes de Maurice Bardèche

     

    Répondre à ce message

    • #2280611

      @françois
      Je viens de le lire, brillant comme tous les livres de Bardèche ("Nuremberg", "Qu’est que le fascime"...) !
      Un auteur très peu connu du grand public (et pour cause) mais qui mérite d’être lu.
      Le procès de Nuremberg ou les prémisses de la société droitdelhommiste (largement communautarisée) d’aujourd’hui...

       
  • #2280570

    S’il faut définir un "mode de vie européen"...

    D’abord, il faut se pencher sur le mode de vie des peuples venus des steppes pontiques (culture de Yamna), appartenant aux haplogroupes R1a, R1b et autres. Et de ce mode de vie, seuls deux grands marqueurs sont encore visibles :

    - l’usage de langues indo-européennes, issues du proto-indo-européen. Ces langues ne sont pas propres à l’Europe puisque le sanskrit en est aussi une. Les religions des indo-européens, elles, ne sont leur sont pas spécifiques : tous les paganismes ne sont qu’une grande variation autour de constantes commune à l’humanité entière. Mais la langue, oui, est une singularité.

    - l’importance du blé, dans l’alimentation. Là encore, le blé est cultivé ailleurs, mais la base de l’alimentation des indo-européens est le pain de blé, ce n’est ni le riz, ni le maïs, ni le mil.

    Ensuite, l’Europe d’aujourd’hui, du Portugal à la Finlande et de la Russie à l’Irlande, est marquée par la religion chrétienne. D’autres régions du monde le sont aussi, mais comme pour la langue et le blé des indo-européens, pas un pouce de territoire européen qui n’ait porté l’empreinte chrétienne (de plus ou moins longue date mais globalement une empreinte ancienne).

    L’architecture romaine est aussi une propriété européenne, une marque des européens. C’est une architecture inspirée de la Grèce mais diffusée par la romanité et même après la chute de l’empire. Là encore de Dublin à Moscou et de Séville à Stockholm, les mêmes frontons, les mêmes corniches, les mêmes colonnes.

    Enfin, pour ce qui est de la pensée scientifique issue de la philosophie grecque, elle s’est diffusée exclusivement dans les élites, mais accordons qu’à l’époque moderne, toutes les élites européennes y avaient été éduquées. Pour le droit romain, l’influence est aussi très inégale selon les pays.

    En résumé, s’il y a un "mode de vie européen", c’est : langues indo-européennes + blé + christianisme + façade romaines + hellénisation des élites

     

    Répondre à ce message

    • #2280663

      Très en accord avec votre synthèse autour du thème mode de vie européen.
      Évidemment il faut s’entendre à partir de quand ce mode de vie peut-il être considéré comme relativement constant. An mille ? 19ème siècle ?
      Je rajouterais pour ma part qu’il s’agit plutôt d’un modèle sédentaire où il y a eu tentative de trouver un équilibre entre rationnel et intuitif, matériel et spirituel. La mécanisation s’accélérant ayant fait basculer vers le rationalisme et le matérialisme au détriment de l’intuitif.
      L’équilibre est fortement rompu depuis plus d’un siècle maintenant. Il en découle une perte des valeurs et un oubli de la place de l’être humain dans une vision holistique.
      Le prix se payant de plus en plus rapidement, il y a nécessité de revenir à un équilibre bien plus juste où le bon sens, la sagesse et la mesure retrouvent leur juste place d’arbitres.

       
    • #2280781

      À Personne

      Oui, à partir de quand... Eh bien, bien pour le blé, il arrive au néolithique, pour les langues indo-européennes, leur arrivée aurait eu lien pendant une période étalée sur le néolithique et l’âge du bronze, le christianisme apparaît aux Ier-IIe siècle en Méditerranée, à la fin du Ve chez les Francs, au Xe siècle en Pologne, à la fin du XIVe en Lithuanie... l’architecture romaine se diffuse avec l’empire puis reprend avec la Renaissance et le baroque, jusqu’à l’haussmannien, l’hellenisation des élites est préchrétienne dans le monde romain, puis elle suit l’expansion chrétienne... Ce qui est sûr est que ces caractères ont fini par recouvrir l’Europe, et qu’ils sont présents aujourd’hui depuis suffisamment longtemps pour l’avoir marquée en profondeur. On pourrait ajouter le climat : un mode vie en climat tempéré, ni dans la jungle, ni dans les glaces, ni dans le désert...

      Après, est-ce que l’opposition entre intuition et raison, ou romantisme et classicisme, appartient en propre à l’Europe ? Il faudrait le vérifier... En Chine par exemple, il me semble qu’elle est tout à fait locale. La Chine d’ailleurs a valorisé les sciences depuis des millénaires. Enfin partout où il y a civilisation, il y a forcément une valorisation des sciences, et une tension entre la raison qui permet de bâtir des temples, des routes, des canaux, un droit, une économie, etc. et l’intuition... Pas sûr que cela soit une spécificité européenne. De même, pas sûr que l’opposition entre justice et liberté soit propre à l’Europe. J’ai le souvenir de mythes amérindiens théorisant assez bien les rapports difficiles de l’individu et du groupe, dans la mythologie et le droit sumériens aussi je crois qu’on voit cela... Peut-être que Stéphane Édouard est allé un peu vite...

      Par exemple, je dis bien le blé et non la culture du blé (culture au sens de culturel). Parce que les rites accompagnant le blé se retrouvent aux antipodes chez les peuples cultivant le riz ou le maïs... C’est la matière qui singularise, l’élément concret et matériel. Mais on sacrifie de la même façon pour faire pleuvoir sur le blé ou le maïs. Donc le blé, son agriculture et ses recettes, mais pas ses rites.

      Si on veut définir un "mode de vie européen" il faut qu’il n’appartienne qu’à l’Europe (qu’il soit apparu chez elle ou lui appartienne depuis suffisamment longtemps pour lui avoir servi de matrice) et qu’il la recouvre tout entière. Ce n’est pas évident...

       
    • #2281045
      Le 20 septembre à 01:06 par Pauvre Martin
      Stéphane Édouard – Qu’est-ce que le "mode de vie européen" ?

      Merci Vellave, valeureux Arverne, vous m’avez enchanté (dans le meilleur sens du terme).

      En découverte des "steppe pontique", "culture de Yamna", "haplotypes R1a et b", "agriculture du blé" : vous avez semé bien des pistes d’intérêt pour ma curiosité.

      Les autres particularismes que vous soulevez m’intéressent depuis longtemps : je les omets, donc.

      Et surtout : merci Personne, pour votre grain de sel et avoir posé les questions que je n’aurais osé ou su poser.

       
    • #2281105

      Oui, merci pour votre finesse et vos connaissances. J’avais aussi pensé à la Chine, à l’Inde concernant le culturel. Et pourtant un "mode de vie" inclut ces caractéristiques. Alors oui rien n’est si simple. Le blé est un déclencheur auquel je n’aurais pas pensé. Merci pour vos écrits éclairés.

       
    • #2281130

      J’y reviens, tant la base que vous proposez me semble solide. Le climat, qui produit telles ou telles espèces de plantes et au final espèces d’animaux. Et puis l’homme et ses caractéristiques d’adaptation, de créativité, sa capacité de reliance au plus Grand que lui-même est là. Un bout de bois devient un outil puis un jour un instrument de musique qui accompagne ses chants. Et ses particularités individuelles, un Mozart, un Archimède, un Einstein mais aussi un Jeshua ou un Gotama.... Cela donne le vertige.
      Alors la culture européenne, son mode de vie ? À la Française sûrement, à l’italienne aussi. À la Romaine, à la Grecque ? Évidemment.
      Une longue chaîne de cause et effets sans fin, qui continue aujourd’hui qui rencontre ses apogées et ses crises, ses grandeurs et ses petitesses.
      Certe il y a tout ce qui nous sépare mais aussi ce qui nous rapproche nous les êtres humains... Notre capacité à nous relier à ce qui nous dépasse et nous nourrit, nous habite et nous dynamise, le Vivant. Le célébrer, le respecter, participer à son jaillissement créatif. L’être humain à l’image de Ce qui l’a créé.

       
  • #2280584

    Stéphane Édouard fait des progrès : moins de digressions, plus concis !
    Il prouve qu’il peut être aussi bon sur d’autres sujets que celui du rapport homme-femme .

     

    Répondre à ce message

  • #2280587
    Le 19 septembre à 12:39 par VIVACHAVEZ
    Stéphane Édouard – Qu’est-ce que le "mode de vie européen" ?

    "Je fais le taf avec ma tête de guyanais".

    C’est sûr qu’intellectuellement, on ne risque pas de confondre Stéphane et Taubira......

     

    Répondre à ce message

    • #2280617

      @vivachavez
      Preuve que l’on peut être guyanais et de culture européenne comme d’autres venus d’ailleurs pourraient le devenir avec un minimum de courage et de réflexion (je parle, bien entendu, de la véritable culture française et non pas de la merde culturelle d’aujourd’hui)...

       
  • #2280613
    Le 19 septembre à 13:15 par VIVACHAVEZ
    Stéphane Édouard – Qu’est-ce que le "mode de vie européen" ?

    Quand Stéphane sort la sulfateuse, ça n’est pas pour faire de la figuration.......

     

    Répondre à ce message

  • #2280725

    Bravo pour le travail. J avais lu cette conf de Camus etudiant... rappel necessaire.
    On pourrait conclure sur Celine comme souvent et sa mystique de l’aryen qui a plus de sensibilite dans un seul regard, dans sa soif d’absolu, qu’une armee de bretons. Mais qui de fait baiser par sa gentillesse.

     

    Répondre à ce message

  • #2280823
    Le 19 septembre à 19:22 par Le Malicieux
    Stéphane Édouard – Qu’est-ce que le "mode de vie européen" ?

    L’un des aspects que j’ai noté en France, et au contact de divers européens... vous appréhendez les choses de façon plus débonnaire, et c’est une bonne chose.

    En Amérique, on a toujours le regard rivé sur la ligne d’arrivée , vite vite vite...

     

    Répondre à ce message

  • #2281262

    les valeurs greco-romaines : article interessant ici sur les valeurs romaines
    https://neo-masculin.com/mos-majoru...

    je note par exemple : la frugalité, la dignité (serieux dans l’attitude) ,le patriotisme (fierte d’appartenir a une certaine culture,societe)...

     

    Répondre à ce message