Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Stop Hate Money (de Tristan Mendès) essaye de faire censurer Soral répond !

Un pas de géant vient d’être fait dans la traque de la « haine en ligne » : l’organisation de délation sioniste qui se cache (ils s’inventent des nazis pour les chasser) sous le nom de Stop Hate Money tente désormais de faire censurer l’émission Soral répond ! en s’attaquant à ses diffuseurs. Au secours, ils veulent nous tondre la haine sur le dos !

 

 

La raison invoquée par l’organe de délation et de traque bancaire sioniste, c’est l’existence, « peut-être », souligne Alain Soral en utilisant le conditionnel, de « réseaux pédocriminels » en lien avec des réseaux de pouvoir :

« On peut peut-être se poser des questions sur certains réseaux qui existeraient, ça pourrait rappeler un peu l’affaire Dutroux, de réseaux, on va dire, pédocriminels qui auraient à voir peut-être avec la haute maçonnerie, tout ça existe, une haute maçonnerie aussi communautaire... »

 

 

Question : a-t-on encore le droit, en France, en janvier 2020, de se poser des questions sur des réseaux organisés qui profitent de leur pouvoir, de leur accès aux plus hautes fonctions, ministérielles et autres, pour violer la loi et des enfants ?

 

Hypocrisie médiatique

La question s’est posée en Belgique il y a 24 ans, et la réponse, lors du procès en 2006 de Marc Dutroux (tout seul , bien entendu), a été « non » par une justice belge qui était pourtant juge et partie dans l’affaire ; idem pour la police. Alors la question devient : la justice et la police ont-elles protégé de hauts responsables politiques belges mouillés dans l’exploitation et le trafic d’enfants ? Tout a été fait pour que la question, si elle a pu être posée, n’obtienne pas de réponse. Pourtant, les journalistes sérieux qui ont lu les enquêtes sur Dutroux ont compris qu’une organisation a bloqué et l’enquête et l’extension des responsabilités. C’est pourquoi, pour la presse mainstream, il n’y a pas eu de « réseau » à l’œuvre dans les crimes de Marc Dutroux. Or, tout seul, cet homme, pourtant surveillé par la gendarmerie, et probablement indicateur pour elle, n’aurait pas pu organiser tous ces enlèvements et l’exploitation de ces enfants, puisqu’il y a eu exploitation sexuelle avant la mort pour certains.

En France, rien de tout cela : les pédophiles sont des beaufs d’en bas, des bourrins qui violent et prostituent leurs enfants uniquement dans leur entourage, contre espèces sonnantes et trébuchantes, la preuve d’un retard mental, social et éducatif évident. C’est l’affaire d’Angers, c’est l’affaire d’Outreau. Mais il y a une autre pédophilie, que personne d’honnête ne peut nier, et qui ne débouche jamais sur la moindre interpellation, le moindre procès, la moindre condamnation. Tous les journalistes mainstream le savent mais le taisent. S’ils le disaient, leur carrière serait brisée, ils seraient l’objet de toutes les attaques. Pourquoi ? Parce qu’il y a une organisation ou une auto-organisation – je te tiens, tu me tiens par la barbichette – de pédophiles haut de gamme qui savent très bien que le premier tombé risquerait de faire tomber tous les autres. On le voit avec l’affaire Matzneff qui mute déjà en affaire Cohn-Bendit.

 

Stop Soral Money

Tout à son travail de sape antifrançais, Tristan Mendès, à travers Stop Hate Money, continue de traquer les résistants à l’ordre sioniste, puisqu’il s’agit de ça. Pas un centime ne doit tomber dans l’escarcelle de Soral et d’E&R, il y va de la survie de ce Système bien amoral qui attaque les justes et protège les injustes. Car dénoncer de la pédophilie haut de gamme, c’est défendre les enfants, des enfants doublement sans défense, puisque la justice n’ose pas y aller ! Et ne parlons pas de la haute pédophilie dans la justice, cela nous entraînerait trop loin.

Oui, notre Système est vérolé par des personnalités puissantes et amorales, dont le Système a besoin et qu’il défendra bec et ongles. En face, ou plutôt en bas, les Français, les parents, les défenseurs des enfants réclament justice, et il semble que le mouvement Me Too va toucher ce petit entre-soi qui se joue des lois depuis trop longtemps pour assouvir ses fantasmes dégueulasses. Ce n’est que le début, le combat continue !

Quant à Tristan, qui porte bien son prénom, nous lui souhaitons bon courage pour retenir le barrage qui fuit de toutes parts. D’après nos calculs, il ne devrait plus tenir bien longtemps, que Soral et E&R soient ruinés ou pas. Le mouvement est lancé, il ne s’arrêtera pas, à l’instar des Gilets jaunes. La justice ne se fera pas toute seule, il faut parfois l’aider...

Pendant que des pédophiles sont en liberté, Stop Hate Money s’en prend à Soral. La jolie diversion que voilà...

 

 

La réponse du berger à la bergère :

 

 

L’inversion accusatoire habituelle, quand la vraie haine dénonce la fausse

 

 

Si le mouvement Stop Hate Money était juste, il devrait bloquer les subventions et les dons au CRIF. On attend toujours.

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants