Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Synthèse écolo-mystico-bobo

Rencontre du parasitisme bourgeois et de la vacuité féminine

Pour l’intellectuel ou le philosophe, il est parfois de ces moments de grâce où se condensent en un seul objet des pages et des pages de pensées complexes. En l’offrant à la sagacité de ses élèves, cet objet le dispense de toute description supplémentaire.

 

La vidéo que vous allez visionner possède cette valeur apophtegmatique. Elle se présente comme un concentré pur d’une critique profonde de notre monde. Elle révèle en un éclair tout ce que nous ont appris des Günther Anders, des Daniel J. Boorstin, des David Riesman, des Guy Debord ou des Christopher Lasch. C’est un objet pur qui fascine l’esprit et l’entraîne dans des vertiges insondables lorsqu’on saisit qu’il ne s’agit pas d’une parodie potache.

Diane Goldstein, dont on apprend incidemment que « dans la famille Goldstein, on se transmet les bijoux de mère en fille » (Vogue, 16 juillet 2020), est une synthèse miraculeuse de pauvreté syntaxique (le « mystisme » – [sic !], « un navre de pet » – [re-sic !], « je pratique le yoga quotidiennement tous les jours si ce n’est tous les deux jours »), de bric-à-brac idéologique (« citoyenne du monde », « le mélange des genres, c’est quelque chose que j’affectionne tout particulièrement »), de fourre-tout culturel (« coussins d’Ouzbékistan », « un grigri d’un mélange amérindien et grec », « la Californie mélangée avec l’Inde »), d’imprécisions historico-géographiques (« le désert navajo » – comprendre probablement le désert en territoire des Navajos – « situé entre la frontière mexicaine et Dallas » [sic !]), de délires mystico-new-age (« j’ai été initiée au yoga iyengar », « des pièces de mon appartement connectées spirituellement », « l’astrologie et le tarot »), de propositions dénuées de sens logique (« ma relation à la mode est intimement liée à moi-même et à ma relation avec ce que j’ai voulu faire dans mon appartement »), etc.

Où l’on découvre ce que le narcissisme d’une femme bourgeoise et oisive, dont les revenus réels sont probablement assurés par le mari et/ou par l’héritage, peut engendrer comme parodie spectaculaire, comme inutilité sociale, mais aussi comme prédation culturelle. Car en effet la satisfaction égocentrique que lui procure son capharnaüm d’arts ethniques chinés à Jaipur ou en terres navajos se chiffre souvent en désastre locaux économiques, culturels ou écologiques. Les œuvres d’art locales disparaissent pour prendre la poussière dans les salons bourgeois de Paris, New York ou Londres. La spéculation sur des produits naturels régionaux (par exemple ici le palo santo) génèrent des pénuries chez les populations indigènes, détruisent des écosystèmes humains ou naturels, voire favorisent des guerres locales. Enfin, l’utilité sociale de notre quadra désœuvrée constituant son loufoque patchwork est pour le moins sujette à caution.

Comme dirait Alain Soral, un plombier ou un facteur, une institutrice ou une infirmière, au moins on sait à quoi ça sert.

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

176 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2537797
    Le 1er septembre à 16:16 par Dr en façade
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    Avec tout son pognon, madame ne s’est pas fait refaire une poitrine XXXXL, des babines botoxèes et le fion à la Miki Ménage, un oubli certainement, je ne vois que ça

     

    Répondre à ce message

    • #2538020
      Le 1er septembre à 21:18 par Gallinacé Young Leader
      Synthèse écolo-mystico-bobo

      Non c’est vrai, mais madame a un pyjama mexicain, fait avec du tissu d’inde et des motifs amérindiens
      Ça vaut tous les gros nichons et les culs de rappeuses du monde camarade
      Et un tableau d’une ami disigneuse et tatoueuse dans son salon, ainsi qu’une branche sèche trouvée dans le désert
      Merde quand même, comme on dit en catalogne

       
  • #2537799
    Le 1er septembre à 16:20 par Macron/Rothschild Millésime 2020
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    La valeur travail à bien changé, depuis l’époque de ma grand-mère femme de paysan dans le Quercy et ce truc

     

    Répondre à ce message

  • #2537832
    Le 1er septembre à 17:11 par Sociologue de comptoir
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    Quoi !
    Le théâtre de la main d’or à réouvert
    Putain merci enfin de vrai sketch
    Ça faisait longtemps

     

    Répondre à ce message

  • #2537851
    Le 1er septembre à 17:58 par Si on peut plus dèconner
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    Pierre-Jean Chalençon à finalement sautè le pas, il a réussi sa transition de genre
    Content pour toi Pierre-Jean
    À la revoyure au bal des quenelles ou à chez Jean Marie

     

    Répondre à ce message

  • #2537864
    Le 1er septembre à 18:22 par Effet retard
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    Vient d’être relâcher de l’UMD de Cadillac je pense

     

    Répondre à ce message

  • #2538111
    Le 1er septembre à 23:41 par Clockwork
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    La séance kitch de yoga, on dirait la vieille et ses chats, dans Orange Mécanique
    Manquait plus qu’’Alex et ses drooguies

     

    Répondre à ce message

  • #2538214
    Le 2 septembre à 07:34 par Éleveur de pioupiou
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    Quand je vois ça, je me dis... qu’est ce qu’elles ont l’air intelligente mes volailles
    Que la décoration de mes bâtiments avicoles est chaleureuse 
    Combien j’ai de la chance de ne pas élever cette espèce là

     

    Répondre à ce message

    • #2538641
      Le 2 septembre à 20:00 par Lardenoy
      Synthèse écolo-mystico-bobo

      Merci ! Un grand éclat de rire c’est précieux en ce moment ! Oui, mon chat ou les oiseaux libres et harmonieux que j’aperçois de ma fenêtre me parlent de joie, de vie, de beauté, de bonheur...bien davantage que cette dinde formatée pas même comestible à Noël...Il existe en France un "pays réel" et c’est toujours agréable de le constater !

       
  • #2538291
    Le 2 septembre à 10:46 par Natacha Cras
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    Une autre bourgeoise, Aurore Roegiers, bien allumée :

    https://www.youtube.com/watch?v=1G9...

     

    Répondre à ce message

    • #2538415
      Le 2 septembre à 13:30 par Pintade de combat
      Synthèse écolo-mystico-bobo

      On reste dans la connasse subventionnée
      Titou Lecoq, Diane Goldstein, Solveig Halloin, Isabelle Alonzo, Aymeric Caron, etc....

       
    • #2538642
      Le 2 septembre à 20:01 par Grossopétassoconnassophobie
      Synthèse écolo-mystico-bobo

      Y’a que la bourgeoise pour se faire chier ainsi, même la racaille de banlieue, la petasse rurale, la poivrote de bistrot, ne font pas autant de cinéma, c’est vrai que cette catégorie de connasses est une plaie purulente de notre société, dont seule l’amputation peut soigner le mal

       
  • #2539407
    Le 3 septembre à 23:00 par Ori Didineff
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    Bernard Campan, on t’a reconnu !

     

    Répondre à ce message

  • #2539649
    Le 4 septembre à 12:22 par Melissa
    Synthèse écolo-mystico-bobo

    "Absolutly Fabulous" ^^

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents