Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Syrie : banalisation de l’horreur

La lettre désespérée d’Alep

Si nous n’écrivons pas plus fréquemment nos lettres d’Alep, et pourtant vous, nos amis, ne cessez de les demander, c’est parce que nous pensons que la répétition de la dénonciation des crimes commis et des souffrances endurées par les Syriens, risque de les banaliser. Nous craignons que, à force de lire les atrocités qui sont commises en Syrie, vous ne perdiez votre faculté d’indignation, que vous vous résigniez à accepter l’inacceptable, et de ce fait, que nous participions tous à la banalisation de l’horreur. Et pourtant, nous ne pouvons pas ne pas raconter et partager avec vous les souffrances de notre peuple.

Alep manque d’eau et les Alepins ont eu très soif et très chaud cet été. Ce n’était pas à cause d’une sècheresse ou de la baisse du niveau de l’eau dans l’Euphrate. La station de pompage existe toujours, elle n’a pas été détruite. Les réservoirs et les bassins sont pleins. L’eau qui s’y trouve est, tous les jours, vidée dans la nature plutôt que d’être pompée dans les conduites d’eau de la ville.

Nous sommes ainsi laissés à la merci des bandes armées qui ont décidé de nous laisser sans eau (avec 40 degrés à l’ombre) pendant de nombreuses semaines. Les files d’attente sont très longues devant les robinets alimentés par les puits qui existent dans les jardins publics, les églises et les mosquées, pour pouvoir remplir bidons, bouteilles et seaux. Pour régler ce problème, les autorités n’ont trouvé d’autre solution que de décider d’un programme de forage de 80 puits, qui, avec les puits existants, pourraient satisfaire le minimum vital d’eau d’une population de 2 millions d’habitants. Alep est devenue un gruyère tellement on y fore des puits et les Alepins commencent à oublier ce qu’est l’eau courante puisqu’il leur faut aller chercher l’eau du puits. Il y a un an, pour ce même crime, vous avez été nombreux à protester et vos médias aussi. Aujourd’hui avec la répétition du crime, il est devenu banal et personne n’en parle plus.

Alep manque d’électricité, « on » ne nous la fournit pas ; Ah si, occasionnellement une heure par jour. Il y a 2 ans, quand nous l’avions 4 heures par jour, vous aviez protesté contre ces groupes armés alliés de vos gouvernements qui arrêtaient intentionnellement la fourniture d’électricité. Depuis, les choses ont empiré mais on n’en parle plus, c’est devenu tellement banal et ordinaire.

Il y a un an, quand les barbares ont commencé à détruire les sites archéologiques en Irak et en Syrie, patrimoine de l’humanité et mémoire de notre histoire, certains ont protesté. Depuis, « ils  » continuent à détruire les trésors de la Syrie ; les 2 principaux temples de Palmyre, joyau du désert syrien étant les derniers à être détruit. « Ils  » veulent raser tout ce qui rappelle l’histoire multimillénaire du pays. « Ils  » veulent que l’Histoire commence avec eux et personne ne dit rien ; C’est devenu banal.

Ils égorgent des êtres humains. Vous avez protesté il y a un an quand ils ont égorgé quelques occidentaux. Pourtant ils n’étaient pas les premiers ! Des centaines de Syriens avaient déjà été victimes de cette barbarie. Beaucoup d’autres ont suivi ; le dernier en date était le directeur des antiquités de Palmyre, un savant de 82 ans, mais plus personne ne proteste. Banalisation ! Bof, égorger un être humain comme on égorge un mouton et alors !!!

« Ils  » ont enlevé des centaines de chrétiens et de Yezidis en Irak. C’était il y a presque un an. Vous vous êtes indignés et vos dirigeants ont protesté en faisant des déclarations tonitruantes qui ont fait pschitt comme un pétard mouillé. Depuis, « ils  » ont enlevés des centaines de chrétiens assyriens à Hassake, d’autres à Quariatayn au centre de la Syrie. Et personne n’a protesté. C’est devenu banal, ça ne choque plus ; et alors, dites-vous, si on devait s’indigner aussi parce qu’ils vendent les femmes comme esclaves, on n’arrêterait pas de se lamenter ; pour si peu…

La Syrie se vide de son peuple, surtout de ses chrétiens. Ils sont devenus les « réfugiés  » qui vous dérangent tant. Il faut les écouter raconter leurs souffrances et les dangers qu’ils affrontent pour passer clandestinement en Europe. Ah, ils n’ont qu’à rester chez eux, dites-vous ? Mais chez eux, c’est l’enfer, c’est le chaos, c’est la mort. Ce ne sont pas des migrants comme vous vous plaisez à les appeler pour soulager votre conscience, ce sont des réfugiés ; et puis, si les réfugiés vous dérangent tellement, pensez-y doublement la prochaine fois avant de déclencher la guerre dans leur pays. Entre-temps, arrêtez celle que vous avez déclenchée en Syrie et vous verrez le flot des réfugiés qui vous dérangent se tarir, les gens préférant de loin rester chez eux et garder leur dignité. Il ne faut pas oublier les milliers de réfugiés qui sont morts par noyade ou asphyxie. Vous ne vous êtes indignés que quand vos médias vous ont montré l’image déchirante et médiatisée du petit Aylan sur une plage turque. Il fallait le faire avant et aussi, maintenant, après ce drame.

Mais, mourir en mer, c’est devenu tellement banal !

Devant tant de misères, de souffrances, de morts, de destructions et de drames, nous, les Maristes Bleus, ne pouvions pas rester les bras croisés. Nous dénonçons, nous attirons l’attention, nous refusons l’inacceptable, nous protestons, nous informons et nous agissons.

 

Lire la suite de la lettre numéro 23 sur mondialisation.ca

L’évolution de la situation à Alep sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1266758
    le 12/09/2015 par vigile
    Syrie : banalisation de l’horreur

    Après avoir fait détruire l’Irak et la Libye , les sionistes détruisent petit à petit la Syrie . Ils encouragent même la destruction de ses plus beaux monuments hellénistiques, eux qui n’ont jamais su construire quelque chose de beau, et qui sont tout juste capables de souiller le parc de Versailles par "le vagin de la reine" .

     

    • #1267053
      le 13/09/2015 par Anony
      Syrie : banalisation de l’horreur

      Comme vous, je pense qu’ils jubilent à la vue de la destruction des monuments vestiges d ’ une civilisation qu ’ ils jalousent férocement.


  • #1266772
    le 12/09/2015 par The Shoavengers à la FED
    Syrie : banalisation de l’horreur

    A quoi sert de demander ou d’attendre une changement positif là-bas si nous ne sommes pas capables de le faire ici ?


  • #1266784
    le 12/09/2015 par anohymnenational
    Syrie : banalisation de l’horreur

    meme eux alimentent la progapande mondialiste , responsabilité collective ,justification de l’immigration par la guerre et par consequent concordance de vue avec bruxelles .

    des chretiens parmis les refugiés ? sans doute mais aussi ceux qui justement ont egorgé des
    syriens . comment est ce possible que ces gens la malgres tout ce qu’ils ont subit et subissent encore tiennent un discours que jacques attali , bhl ,conh bendit fabius et co peuvent approuver ?


  • #1266793
    le 12/09/2015 par foreteller
    Syrie : banalisation de l’horreur

    L’agonie interminable de la Syrie a valeur d’exemple : les sionistes nous montrent ce qui risque de nous arriver si nous ne filons pas doux . Comme ils ont laissé détruire les deux plus beaux temples hellénistiques du pays , ils seraient parfaitement capables de faire détruire le château de Versailles, splendeur qui les agace au plus haut point car c’est la preuve éclatante du génie des architectes et artistes Aryens .

     

    • #1267021
      le 13/09/2015 par Samus-Aran
      Syrie : banalisation de l’horreur

      Tu penses vraiment qu’ils seraient aussi fourbes et rancuniers que ça ?

      J’avoue que je n’en sais rien.

      Mais, si jamais c’était le cas. Les mecs, ils ont un sacré problème.

      Un grain. Ils spéculent même dessus. Moi, je ne spécule plus, à ce niveau là. Je suis sûr que ça ne va pas bien dans leurs têtes. J’envoie tout à la déchetterie.
      Ou je trouve une solution (pas finale), mais, une base commune et on fait tout fructifier ensemble. Ou une ligne de départ pour essayer d’être meilleurs.

      Au bout d’un moment, il faut se remettre en question, non ?

      Apparemment, ce ne serait pas leur cas.


  • #1266903
    le 12/09/2015 par Hugo
    Syrie : banalisation de l’horreur

    Il me semble qu’ER a une position contredisant ce temoignage, puisque j’ai lu plusieurs fois ici que les migrants ne fuyaient rien du tout et que tout ceci etait du cinema...

     

  • #1266910
    le 12/09/2015 par GregM
    Syrie : banalisation de l’horreur

    "pensez-y doublement la prochaine fois avant de déclencher la guerre dans leur pays."

    Arf, je ne savais pas que j’avais déclencher une guerre.
    On se demande qui cherche à se donner bonne conscience. On vous envahis mais c’est de votre faute.


  • #1267052
    le 13/09/2015 par Anony
    Syrie : banalisation de l’horreur

    D ’ après une connaissance ayant effectué un voyage,certes touristique, en Syrie, ce pays était le plus avancé, ordonné, propre, des pays arabes.

     

  • #1267152
    le 13/09/2015 par Louis Delga
    Syrie : banalisation de l’horreur

    Et le Yemen ? Tout le monde s’en fout du Yemen ?


  • #1267168
    le 13/09/2015 par compris
    Syrie : banalisation de l’horreur

    Concretement que pouvons-nous faire d’ici.


  • #1267186
    le 13/09/2015 par Robin
    Syrie : banalisation de l’horreur

    Quand on voit tous les gens amenés à fuir ce pays, je me dis que le prochain occupant des lieux aura beaucoup moins de monde à déloger... À bon entendeur...

     

  • #1267268
    le 13/09/2015 par Thorfinn
    Syrie : banalisation de l’horreur

    Il y a tellement d’information,de contradiction, de désinformation, qu’à la fin on ne sait plus quoi penser. C’est un véritable foutoir...
    Cette lettre est en totale condraction avec la video de la Syrienne qui nous parlait bien de "migrants économiques", et non de réfugiés. Difficile d’avoir une opinion bien tranchée...


  • #1267929
    le 14/09/2015 par noel
    Syrie : banalisation de l’horreur

    ..... sauf qu’apparemment les migrants venant se réfugier en Europe ont, paraît-il, de l’argent, des cartes bancaires, et sont acheminés vers l’Europe par des associations dites « humanitaires » lesquelles les ravitaillent en cours de route avec fournitures de tentes ! Ne s’agit-il pas d’un plan concerté ? En fait, les « migrants » ne sont pas abandonnés à leur sort, puisqu’une aide « humanitaire » vient leur donner les moyens de parvenir au seuil de nos frontières relativement en bonne santé !

    Sachez Syriens d’Alep, que le peuple français et sa population étrangère présente sur son territoire n’ont plus d’État, ni de souveraineté. La propagande médiatique parle pour lui. Ses votes ne sont plus représentatifs. Le peuple français n’a fait que subir des trahisons en cascade ! Ce ne sont que vitupérations entre partis, familles et clans politiques, divisions internes, personnalisations outrancières du débat et mise au pas des Chambres parlementaires. Et pour l’ensemble des citoyens, un fichage systématique par une loi « martiale » sur le Renseignement. Voilà, la situation actuelle de notre pays France, chers Syriens d’Alep !

    Il est donc vain d’appeler la France « officielle » pour lui demander son avis désormais car aucun homme d’Etat ou parti fort, sain et honnête ne la représente actuellement pour transmettre la voix réelle d’une France cohérente !

    Seules quelques voix dissidentes malmenées représentent une minorité de Français ayant conservé le sens de l’honneur, de la dignité et du respect envers eux-même et autrui. La majorité est sidérée, anesthésiée, lasse, divisée et a probablement baissé les bras car dans l’ignorance des enjeux.

    N’est-ce pas leur but cette guerre psychologique d’usure.

    Les prises de consciences sont lentes, laborieuses. On prêche dans le désert avec le risque de se faire des ennemis dans sa propre famille, proches, collègues.

    Lorsque notre pays, la France, en sera au même niveau que vous, la Syrie, nous approchons de la case “Grèce”, les réveils seront douloureux.

    Chacun fait ce qu’il peut, là où il est, en fonction de son niveau d’intelligence, de sa disponibilité, de sa prise de conscience.


Afficher les commentaires suivants