Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syriza tiendra un congrès extraordinaire en septembre

Le comité central du parti de gauche radicale Syriza a voté jeudi soir en faveur de la tenue d’un congrès extraordinaire en septembre, une proposition du Premier ministre Alexis Tsipras afin de définir une position commune vis-à-vis de l’accord avec les créanciers du pays, a-t-on appris auprès du parti.

Alexis Tsipras, également dirigeant de Syriza, a fait cette proposition à l’ouverture de la réunion du comité central du parti, dont certains membres s’étaient opposés à l’accord que le gouvernement avait signé le 13 juillet avec ses créanciers sur un nouveau prêt à la Grèce, accompagné de mesures de rigueur.

"Une majorité a voté en faveur de la tenue d’un congrès extraordinaire en septembre", a indiqué à l’AFP, Costas Zachariades, membre du comité central, composé de 201 membres.

Plus d’une dizaine de membres du comité central ont démissionné

La date exacte du congrès n’a pas été pour le moment précisée.

Après plus de douze heures de réunion, le comité central du Syriza a accepté la proposition du Premier ministre en rejetant celle de "la Plateforme gauche", un courant influent de gauche dure au sein du Syriza ainsi que celle d’autres groupes dissidents, qui s’opposent à l’accord avec les créanciers. Les dissidents souhaitaient un congrès le plus tôt possible avant même la finalisation de l’accord avec les créanciers.

Plus d’une dizaine de membres du comité central ont démissionné à l’issue de la réunion du comité central, selon Costas Zachariades.

Les 15 et 22 juillet, une trentaine des 149 députés de Syriza ont voté contre les premières réformes demandées par les créanciers et le Premier ministre ne dispose plus de la majorité de 151 députés (sur 300) pour appliquer le nouvel accord sans le soutien de trois partis d’opposition.

La décision du comité central du Syriza intervient en pleine négociation entre le gouvernement grec et les hauts représentants des créanciers, UE, BCE et FMI, qui sont arrivés cette semaine à Athènes pour finaliser le nouveau prêt international au pays.

Cet accord doit être mis sur pied d’ici le 20 août.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1239087

    Syriza et Melenfion, même combat , direct dans le fion du peuple

     

    • #1239243

      C’est exactement ça. De beaux parleurs, traitres et imposteurs.
      Mélenchon est encore pire. Espèrons qu’il n’accède jamais au pouvoir sinon la vraie dissidence finirai dans des goulags ou en hôpital psychiatrique comme c’était le cas en ex-URSS.


    • ...comme l’ont clairement annoncés les nervis du NPA à un journaliste d’E&R place de la république....y’aura même des chambres à gaz dernier cri... !!!


  • "Les 15 et 22 juillet, une trentaine des 149 députés de Syriza ont voté contre les premières réformes demandées par les créanciers..."

    C’est tout ! Bande de collabos ! Le parlementarisme est bel et bien le plus grand ennemi du genre humain.


  • En espérant que le traitre Tsipras annonce sa démission et la dissolution immédiate de son parti. C’est ce que tout homme avec de l’honneur ferait.


  • Le mot d’ordre de derriere les coulisses pour les Grecs, et pour les autres aussi, est donc toujours le meme : "Laisser pourrir la situation !"
    La Gauche n’a jamais fait autre chose que de soutenir la ploutocratie apatride. Et si elle ne le fit pas, voyez Jean Jaures, elle liquide ses chefs. Donc ils savent a quoi s’en tenir, s’ils osent "le crime de lese majeste". Donc attendons nous a des retournements de situations prevus, a des arrestations etc etc.


  • Seulement 30 sur 149 pour s’opposer à une telle infamie !!! Les Grecs sont définitivement dans la merde...


  • #1239299

    Le congrès des cocus, un de +, rien d’extraordinaire.


  • #1239375
    le 31/07/2015 par anohymnenational
    Syriza tiendra un congrès extraordinaire en septembre

    un congres extraordinaire pour legitimiser une anarque extraordinaire


  • #1239433

    Alexis Tsipras a un pied dans la dissidence, et l’autre dans le Système.
    Quand un pantin fait ce genre de grand écart, personne ne devrait lui faire confiance.
    Je serais grec, je voterais pour Aube Dorée, c’est sûr.