Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Téhéran demande la protection des négociations sur le nucléaire de l’œil indiscret de Tel-Aviv

Cette requête intervient après que les autorités suisses et autrichiennes ont ouvert séparément des enquêtes sur des soupçons d’espionnage informatique dans des hôtels où se déroulaient des négociations.

L’Iran a demandé au gouvernement autrichien de prendre des mesures immédiates pour protéger le lieu des négociations nucléaires, ont rapporté samedi les médias iraniens. Cette requête intervient après des soupçons d’espionnage informatique dans des hôtels suisses où se déroulaient ces discussions.

Les autorités suisses et autrichiennes ont indiqué jeudi avoir ouvert séparément des enquêtes sur des soupçons d’espionnage informatique dans des hôtels où se déroulaient des négociations sur le nucléaire iranien. Israël est pointé du doigt par des experts informatiques.

Dans un communiqué, l’ambassade d’Iran en Autriche « a demandé au ministère autrichien des Affaires étrangères de prendre immédiatement toutes les mesures pour assurer la sécurité du lieu des négociations, notamment des mesures de protection informatique », a rapporté l’agence Isna.

Les ambassades iraniennes à Berne et à Vienne ont également demandé, dans des communiqués séparés, que les gouvernements suisse et autrichien informent l’Iran « des résultats de leurs enquêtes sur l’espionnage des lieux des négociations ».

Poursuite des négociations à Vienne

Les délégations iraniennes et celles des pays du groupe 5 1 sont actuellement réunies à Vienne pour tenter de faire progresser les négociations afin d’aboutir à un accord final d’ici la date butoir du 30 juin.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui a quitté vendredi l’hôpital de Boston où il avait été admis à la suite d’une fracture du fémur en Haute Savoie,l a pour sa part annoncé qu’il allait se réengager « pleinement » dans les pourparlers.

Ces discussions entre diplomates et experts des 5 1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France plus l’Allemagne) et de l’Iran ont donné lieu à de nombreuses sessions de négociations, pour la plupart en Suisse et en Autriche, depuis novembre 2013.

Selon une source diplomatique citée vendredi par l’agence de presse russe Tass, les négociations sont actuellement pratiquement bloquées. La date butoir en vue d’un accord définitif pourrait être reportée.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour ne pas être espionnés par les israéliens ,les Iraniens ne devraient négocier qu’avec les Russes et les Chinois et "peut-être les Indiens" parce que tous les autres représentants de l’OTAN sont des sionistes intégristes (pléonasme)


  • Que peuvent encore se dire ces guignols sur le nucléaire iranien après des mois et des mois de baratins ?
    La vérité c’est que les négociations actuelles sont purement d’ordre économique, les US sont juste en train de s’assurer que les marchés majeurs de l’Iran leurs seront reservés, une fois l’ambargo levé, et qui l’aura dans le derrière une fois de plus ??? Merci l’UMPS.

     

  • Ils peuvent toujours demander mais tant que des bhl et d’autres menteuses feront pression en France, pays des droits de l’homme de l’avant garde, rien ne changera, maintenant vous êtes prévenu, la politique de la starification des assassins, c’est ça !


  • À part peut être la Russie demander aux larbins des sionistes de vous protéger.... C’est un euphémisme...


  • Ils est interdit en Iran d’avoir un telephone intelligent
    surtout pour des gens qui travaillent pour la securite
    du pays car le diable se cache partout,bref en est
    en pleine paranoia chiite.encore un moyen de controler
    le peuple........

     

    • Il n’y a rien de paranoïaque la dessus. C’est toi qui est trop ignorant ou naïf. Il n’y a rien de pire mouchard que ton smartphone. Il connait en permanence ta position, garde en registre tous tes déplacements, des recherches internet, tes appels/messages, de plus rien de plus facile d’y place un logiciel espion. C’est un secret pour personne. D’ailleurs tu peux en placer toi même sur le smartphone de ta femme/copine si tu as des doutes sur elle, où dans le smartphone de tes enfants pour surveiller leur déplacement. Plusieurs voleurs (abrutis) ont été arrêté par la police car ils ont été retrouvé grâce à leur géolocalisation.


    • Avec les nouvelles applications par exemple ils peuvent savoir le rythme cardiaque, ce qui peut en dire long sur l’ état de santé des citoyens.


  • On peut en déduire aussi que s’ils se mettent à espionner de la sorte c’est qu’ils ne peuvent pas tout savoir, quand même, et faire ce qu’ils veulent, malgré les origines, réelles ou pas, de tel ou tel membre haut placé dans les élites américaines. Je continue à penser qu’ils achètent que ceux qui sont à vendre, font du chantage qu’aux faibles et que tout cela ne pourrait jamais avoir lieu s’il n’y avait pas convergence d’intérêts avec les élites des pays hôtes et aussi des guerres intestines au sein de ces mêmes élites.
    Une minorité d’à peine 2%, largement sous-représentée dans les métiers des armes....
    L’exemple de la Russie seule, pour moi, vaut largement toutes les statistiques du monde !!
    Cela ne durera pas éternellement et personnellement, d’une manière froide et analytique, en face et à leur grand étonnement, je leur ai prédit des jours difficiles.
    J’aimerai souligner que je suis d’accord avec Soral sur le fait que beaucoup de juifs ne sont pas du tout sur la même longueur d’onde que leurs élites mais pour ma part je pense que la majorité quand même, par instinct ou conviction, activement ou passivement, les soutient.


  • On peut en déduire aussi que s’ils se mettent à espionner de la sorte c’est qu’ils ne peuvent pas tout savoir, quand même, et faire ce qu’ils veulent, malgré les origines, réelles ou pas, de tel ou tel membre haut placé dans les élites américaines. Je continue à penser que ils achètent que ceux qui sont à vendre, font du chantage qu’aux faibles et que tout cela ne pourrait jamais avoir lieu s’il n’y avait pas convergence d’intérêts avec les élites des pays hôtes et aussi des guerres intestines au sein de ces mêmes élites.
    Une minorité d’à peine 2%, largement sous-représentée dans les métiers des armes....
    L’exemple de la Russie seule, pour moi, vaut largement toutes les statistiques du monde !!
    Cela ne durera pas éternellement et personnellement, d’une manière froide et analytique, en face et à leur grand étonnement, je leur ai prédit des jours difficiles.
    J’aimerai souligner que je suis d’accord avec Soral sur le fait que beaucoup de juifs ne sont pas du tout sur la même longueur d’onde que leurs élites mais pour ma part je pense que la majorité quand même, par instinct ou conviction, activement ou passivement les soutient.
    Ils ne sont pas, d’ailleurs, la seule minorité à adopter ce comportement.


  • La Syrie a condamné le silence observé, face aux crimes commis dans ce pays

    IRIB- Dans des lettres, à l’adresse du Conseil de sécurité et du secrétaire général des Nations Unies, la Syrie a, vivement, condamné le silence international observé vis-à-vis des massacres perpétrés dans ce pays.

    « Le régime sioniste et certains pays de la région sont responsables des violences meurtrières, dans ce pays arabe. Le soutien financier et militaire de ces pays aux groupes terroristes les a encouragés à commettre des crimes contre l’humanité, sur une vaste échelle », a affirmé la Syrie.
    Dans des lettres séparées, à Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies, et au Conseil de sécurité, le ministère syrien des Affaires étrangères a condamné le récent massacre de dizaines de civils, dans le village de Qalb Louza, dans la province d’Idlib, commis par les terroristes du Front Al-Nosra et les Takfiris d’Ahrar al-Cham.

    "Si l’Arabie, le Qatar, Israël, la Jordanie et la Turquie ne mettaient pas des munitions, des équipements, et des refuges à la disposition des groupes terroristes, en violation flagrante des résolutions des Nations Unies, notamment, celle du Conseil de sécurité, concernant le terrorisme, ces crimes n’auraient pas eu lieu", est-il dit, dans ces lettres.

    "Le gouvernement syrien donnera davantage de renseignements au secrétaire général des Nations Unies et au Conseil de sécurité, sur le massacre du village de Qalb Louza", a affirmé le ministère des Affaires étrangères. Ce ministère a, également, condamné le silence observé par certains membres du Conseil de sécurité vis-à-vis de ce qui se passe, en Syrie.
    Au moins, 30 personnes, dont 5 membres d’une famille, 3 religieux et 2 femmes ont été tués, dans le village de Qalb Louza, situé à 35 km à l’Ouest d’Alep.