Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Tensions Iran-USA : échec de la mise en orbite du satellite iranien Zafar

Le lancement du satellite Zafar « a échoué », a déclaré sur Twitter le ministre iranien des Télécommunications, Mohammad Javad Azari Jahromi. L’Iran n’a donc pas réussi, dimanche, à mettre sur orbite son engin d’observation scientifique dans le cadre d’un programme spatial que le pays dit « pacifique », mais que les États-Unis ont qualifié de « provocation ».

 

« Le (lanceur) Simorgh a propulsé avec succès le satellite Zafar dans l’espace mais le lanceur n’a pas atteint la vitesse nécessaire pour mettre le satellite sur l’orbite voulue », a précisé le porte-parole du département spatial du ministère de la Défense, Ahmad Hosseini, sans indiquer où se trouvait désormais le satellite.

[...]

Ce lancement intervient dans un contexte de tensions accrues entre Téhéran et Washington depuis le retrait des États-Unis en 2018 d’un accord sur le programme nucléaire iranien. Washington avait par le passé mis en garde contre le programme spatial iranien, qualifiant le tir par Téhéran d’une fusée en janvier 2019 de violation d’une résolution de l’ONU visant à limiter le développement de ses capacités balistiques.

[...]

Le 1er février, le chef de l’Agence spatiale nationale Mortéza Bérari avait indiqué à l’Agence France-Presse (AFP) que la fabrication de Zafar avait « commencé il y a trois ans avec la participation de 80 scientifiques iraniens ». Sa « mission principale » devait être de « collecter des images », avait-il indiqué, notamment pour étudier et prévenir les séismes, « empêcher les catastrophes naturelles » et développer son agriculture.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Quand on est capable de lancer et de positionner un satellite on est en possession de fusées intercontinentales . De quoi faire réfléchir les judéos-us .

     

    Répondre à ce message

    • #2385216

      D’accord avec Icar et Lir , toutefois c’est un foirage. Si on y ajoute ce qui s’est passé avec l’avion abattu le mois dernier (attaque de hackers ou coup de stress) c’est plutôt inquiétant. Je pense que si guerre il devait y avoir contre les US ou l’entité sioniste ils se feraient sacrément déboîter à mon avis. Je ne me réjouis pas en disant ça je crains juste d’être réaliste. La propagande du Hezbollah est sympathique, celle de l’Iran aussi mais il faut garder les pieds sur terre. Ils ont ont des capacités de nuisance, de résistance sur leur terrain c’est indéniable mais en terme de technologie ils sont à la ramasse et de loin.donc prudence et félicitations d’en être là tout de même, beau parcours avec les conditions défavorables (embargo, retard à la base etc..)

       
    • @ le chêne : l ’Iran est bien conscient je pense de cette disproportion et il s ’efforce ainsi de ne pas répondre ( que de manière très limitée quand il le fait ) aux provocations américano -sionistes afin de ne pas offrir un prétexte d ’agression ; il me semble toutefois qu ’on se tromperait en raisonnant sur un Iran isolé pour la raison que la Russie et la Chine ne permettraient pas sans réaction une agression significative contre ce pays ; non que ni la Chine ni la Russie seraient mus par les seuls sentiments d ’amitié altruiste mais parce qu ’il en irait de leurs propres intérêts vitaux . Ainsi , ’Iran déjà dispose d ’une sorte de " couverture " avant même d ’intégrer plus solidement le bloc militaire eurasiatique en constitution ( ou déjà constitué ? ) et dont elle est une pièce stratégique majeure .

       
  • Le fait meme que les iraniens aient ce niveau de technologie est vraiment impressionant sachant les sanctions qu’on leur impose !

     

    Répondre à ce message

    • #2385234

      C’est clair.
      Et Ariane a aussi connu des échecs, peut-être même plus cuisants que celui qui nous est rapporté ici.
      En quelques mois, depuis le retrait US du programme nucléaire en 2018 en fait, c’est toute une palette de technologies à très haute valeur ajoutée que l’Iran met au su de tous ; nucléaire médical et énergétique (voire militaire, faut pas se voiler la face, c’est pas non plus des Bisounours et ils en ont peut-être marre des sanctions et des violations de leur territoire), techno balistique et production de satellite.

      Khadafi voulait aussi un satellite indépendant pour l’Afrique (plus le pétro-Dinar). Un jour, il s’est réveillé mort.

       
  • Les Iraniens n’auraient pas dû informer le monde de cet échec, ils auraient dû faire comme les Amerloques en 1969, qui ont proclamé à la face du monde qu’ils avaient envoyé 3 gus sur la Lune alors qu’ils les ont fait tourner autour de la Terre avant de rentrer at "home, sweet home".

     

    Répondre à ce message

    • #2385498

      Oui mais quand même noter qu’au niveau balistique c’est très probant. Juste le lanceur un peu court des pattes arrières pour placer le satellite pile poil sur son orbite. Un coup de clef de 12, un peu d’huile de coude et c’est réglé (c’est le message, la Corée du Nord faisait pareil, aujourd’hui D. Trump fait la bise à Kim Jung Il).
      L’échec est très très relatif. La communication est à lire dans ce qui relève du champs du possible noyé dans cette déconvenue.

       
  • #2385758

    Mouais, le satellite a surtout heurté le dôme.... comme tous les autres avant lui.

     

    Répondre à ce message

  • #2385986

    Vous emballez pas trop vite les amis. Satellite ou pas, la puissance Iranienne est risible comparé à celle des États-Unis. Le seul élément qui empêche la destruction de ce pays c’est la protection Russe.

    Faut bien comprendre que les États-Unis ont une puissance de feu encore jamais vue sur la planète. La plupart de cette puissance est développée dans des programmes militaires secrets. Tout ce que nous avons vu lors des précédentes interventions ne représentent rien, la réelle force de frappe n’est jamais vraiment sortie
    Croyez bien qu’en quelques minutes ils peuvent anéantir tout les système d’un pays (électricité, communication, installation souterrain etc) et rendre obsolètes n’importe quel système de défense

     

    Répondre à ce message

    • #2386292
      Le 11 février à 19:30 par l’artilleur de Metz
      Tensions Iran-USA : échec de la mise en orbite du satellite iranien (...)

      Il faut surtout se souvenir que la puissance fantastique des USA ne les a pas empêchés de se faire torcher par de courageux petits hommes jaunes sous alimentés qui poussaient sous un orage de fer et de feu une bicyclette chargée de 3 obus de mortier ... alors vos commentaires de spécialistes à la "C’est dans l’air" il y a longtemps que je n’y crois plus, désolé.

       
  • #2386053

    Le nations les plus avancées ont eu des ratages , donc ne préjugeons pas de cet échec .Les Iraniens ont largement prouvé qu’ ils peuvent désormais jouer dans la cour des grands et leur seul point faible concerne les sanctions iniques qu’ on leur impose .Pour ce qui est de l’ éventualité d’ une guerre contre l’ Iran , les atlanto - sionistes y réfléchiront deux fois voir davantage ...Ils ont échoué face aux Afghans , aux Yéménites et bien d’ autres nations alors les Iraniens vous n’ imaginez même pas .La puissance américaine ne sera d’ aucun effet face à un ennemi de cette trempe

     

    Répondre à ce message