Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Oscars 2020 : victoire de la "diversité" et discours crétins de stars

Les César et les Oscars sont l’occasion de nous lâcher un peu sur les dommages collatéraux du carpet bombing mondialiste et surtout de mesurer l’avancée de la bien-pensance dans la sphère publique, le cinéma étant un vecteur de propagande extrêmement efficace, donc dangereux.

 

Chaque année, en France, on a droit à une surpolitisation sociétale des remises de prix, dont personne n’a rien à battre dans le public. On rappelle sur Wikipédia ou dans les émissions de promo que Machin ou Bidule a eu un César un jour, mais ça n’a pas d’impact. Des acteurs de merde ont reçu un César alors que des grands acteurs reconnus par le public n’en ont jamais eu ou alors l’ont reçu tardivement, ce qui est encore pire (rattrapage foireux).

Ces remises n’ont donc aucune valeur chez nous, car le milieu du cinéma est complètement déconnecté du réel, en plus d’être consanguin, surcocaïné et en partie pédophile. Et quand il essaye de s’y coller (au réel), ou recoller, c’est encore pire : on se noie dans des clichés abominables qui sont l’œuvre de « fils de » ou « filles de » passés par les écoles de cinoche ou le piston parental, quand c’est pas les deux (le scandale des notes trafiquées en 1993, Romain Goupil président du concours d’entrée en 2005, on en passe et des meilleures)... Wikipédia nous informe sur cette reproduction des élites bourgeoises :

En 1993, des examinateurs du concours s’aperçoivent que leurs notations sont remaniées, que des notes de candidats reçus au concours de 1992 ont été conservées, que huit candidats auraient vu leurs notes truquées en 1993 et que cette fraude aurait bénéficié, en 1992, au fils du conseiller culturel du Premier ministre. Le président du jury de concours, également délégué général et directeur des études, reconnaît avoir favorisé certains candidats, enfants de personnalités amies ou « haut placées ». Pour ne rien arranger, le président de l’école justifie maladroitement ces pratiques de repêchage en évoquant un « usage » fondé sur « le flair » du délégué général et regrette ce qu’il qualifie de « campagne de délation ». La colère gronde parmi les professionnels embauchés par l’école et parmi les élèves, la presse se fait le relais du scandale, l’Inspection générale diligente une mission d’inspection sur la question. Le président du jury donne sa démission le 9 novembre 1993.

Il y a un rejet du politique en ce moment, mais aussi un rejet du cinématographique, pas le genre en soi, mais ceux qui ont fait main basse dessus et qui ne partagent pas. Car il s’agit d’un pouvoir, et politique, pas uniquement financier.

 

 

Aux États-Unis, il faut reconnaître que la remise des Oscars est quelque chose de plus professionnel et de plus crédible. S’il n’y avait pas la mainmise sioniste sur Hollywood et sa production, cette industrie pourrait se dire indépendante politiquement. Hélas, tous les acteurs sont de gauche ou font semblant de l’être, parce que le public américain qui va voir leurs films est cette masse de jeunes malléables cérébralement, et c’est le gauchisme qui résume le mieux les valeurs dont les jeunes sont porteurs (comme des maladies infantiles), entre 15 et 25 ans. Après, ça se gâte, quand on rencontre le réel, le monde du travail ou du non-travail. On appelle ça le chômage, et son cortège de galères : précarité, manque de fric, désocialisation, drogue, prison...

 

 

Le gauchisme, ou les valeurs de la gauche d’aujourd’hui – pas celle d’hier parce que là on en est très loin –, c’est quoi ? C’est la générosité, l’empathie, penser aux pauvres (mais juste penser, hein), aux autres, donner des droits aux minorités, surtout si elles sont souffrantes (la minorité pédophile n’a pas droit aux droits, vous remarquerez), sauver la planète (de quoi ?), retrouver le sens du collectif dans un monde pourri par l’individualisme bourgeois...

Tout ceci est fort noble et nous y adhérons, sauf tomber dans le piège des minorités agissantes qui utilisent la sentimentalité de la jeunesse pour avancer leurs pions maléfiques. C’est en ce sens que les acteurs américains, qui sont pour beaucoup de gens des modèles de pensée (aïe), ont une responsabilité écrasante dans l’avancée du mondialisme et le recul des vraies valeurs, celles qui ont fondé une civilisation basée sur une croissance de la justice sociale.

 

 

Si Bong Joon-ho a raflé avec raison quatre Oscars pour son Parasite, cette « charge féroce et animale sur la société sud-coréenne », dixit troiscouleurs.fr, certains ont osé dire que c’était une victoire de la diversité, ou de la non-blanchitude (là on manque de concepts, va falloir en produire de nouveaux), et c’est peut-être vrai, même si le film vaut le déplacement.

 

 

« Un tout petit peu moins blanches »... Il y a longtemps qu’on n’hallucine plus à la lecture de ce genre de délires, on nage en pleine folie mondialiste, et les acteurs, responsables au premier chef de la propagation de ce virus de la connerie, en rajoutent des tartines.

 

JPEG - 43.1 ko
Brad Pitt avec l’homme du Mossad et producteur à Hollywood, Arnon Milchan

 

Brad Pitt, le dhimmi du sionisme auteur de World War Z, le film de zombies (autant dire les islamistes ou fous de Dieu) avec au moins 150 scènes de placement du produit « Israël » dedans, y a été de son couplet anti-Trump en recevant son Oscar (20 Minutes) :

« Du côté des seconds rôles, Brad Pitt a récidivé avec Once Upon a Time in Hollywood, tout comme Laura Dern avec Marriage Story. Rarement politique, Brad Pitt a adressé une pique sur l’impeachment de Donald Trump : “J’ai droit à 45 secondes, c’est 45 secondes de plus que les sénateurs républicains ont données à John Bolton” (après avoir refusé d’entendre des témoins, le Sénat a acquitté Donald Trump la semaine dernière). »

C’est pas Clint Eastwood qui aurait dit ça ! Passons du côté des femmes maintenant. Vous allez voir que c’est pas mieux.

Renée Zellweger a reçu l’Oscar de la meilleure actrice dans un rôle principal ; elle a incarné Judy Garland dans le biopic Judy (pas la guenon de Daktari, l’enfant star d’Hollywood). Le biopic, c’est quand on n’a pas d’idée, alors Hollywood fait des films sur Hollywood, ça plaît aux nostalgiques, à l’image de la tournée « musicale » des années 80 en France. Et ça n’a pas loupé, la Renée, retapée au marteau piqueur par un chirurgien pressé, nous a fait pleurer avec la souffrance LGBT (la souffrance des Noirs et la lutte pour les droits civiques, à côté, c’est rien) :

 

 

Si on écoute la R’née, on a l’impression que dans les années 50, dans les bus américains, les homos étaient tout au fond et se faisaient brûler sur des bûchers pour éclairer les longues et froides nuits du Sud profond...

 

Nous sommes tous des voleurs de lait

On a gardé le meilleur pour la fin, Joaquin Phoenix, sacré meilleur acteur dans un rôle principal, celui de Joker. Joarchin nous a fait une sortie sur les vaches, tenez-vous bien :

« On s’est donné le droit d’inséminer artificiellement une vache, quand elle met bas, on vole son bébé. Et ensuite, on prend son lait qui était destiné à ses petits, et on le met dans notre café et nos céréales. »

 

Et après le bol de céréales on part au boulot. Eh ouais Joachin, tout le monde souffre sur cette Terre de larmes.
On le voit, la démagogie et la crétinerie des acteurs d’Hollywood est sans limites. On sait qu’ils sont tous tellement déconnectés du réel qu’ils payent des gourous ou des conseillers – nos hommes politiques font pareil – pour tenter de comprendre un tant soit peu les gens normaux et leur vie lamentable. L’effort est louable, mais les conseillers en question reprennent évidemment les modes du moment, et les stars se retrouvent avec des discours indigents sur la souffrance des vaches, des pédés et des sionistes.

Aux prochains Oscars, si Joachin accroche un bon film, on attend sa sortie larmoyante contre les souffrances du lait et des bactéries. Mais attention, Jo, il y a les bonnes et les mauvaises bactéries.

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

Oscar, César et Cannes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Etre pervers à ce point dépasse l’entendement des gens simples, c’est pour çà qu’on a une propension à les croire .
    Pour mentir de cette façon, avec tous les accents de la sincérité, il n’y a qu’une seule solution, ce mentir d’abord à soi-même pour être dans la peau du personnage .
    En conclusion, oui ce sont des ordures ... mais quel talent !


  • #2385062

    Non vous charriez, c’est le film "parasite" qui a tout raflé. Ah ? On me dit dans l’oreillette qu’il ne s’agit pas de ce que je pensais


  • #2385066

    Joachin et les enfants de la bande de Gaza , un petit mot,les éborgnés , les amputés, des gilets jaunes ,un petit mot, le suicide des paysans , des artisans, des petits patrons ,un petit mot, les victimes du sang contaminé , un petit mot , les yéménites bombardés, assassinés,un petit mot, les viols par les migrants de la Saint Sylvestre, un petit mot, les grooming gang, les escrocs a la taxe carbone, un petit mot , les attentats sous faux drapeaux ,un petit mot, les assassinats ciblés des états unis et d’Israël , l’AIPAC, le CRIF, un petit mot ?????
    Joachin on pourrait savoir si tu te soucis autant des enfants palestiniens, syriens, serbes, ukrainiens, yéménites.... si les victimes de la crise des subprime , de la dette mondiale, des Grecs par Goldman Sachs Rotchild Sorros ,ils t’intéressent autant que les vaches dans nos champs, mes cochons dans ma porcherie, mes poules dans mon poulailler et mes canards en parc ?

     

    • @ Anarchiste de la campagne

      Eh oui ,le principal n’intéresse personne ,parce que ce n’est pas porteur. Il vaut mieux parler des banalités et faire semblant .Et puis ,c’est le dernier de leur souci .Ces gens la vivent dans un autre monde pour venir s’empiffrer sur celui-ci .


  • Renée Zellweger : la plus sale gueule féminine d’Hollywood, regard haineux .

     

    • La façon dont ils lui ont ravalé la surface est atroce. Elle avait ces yeux bridés typiques aux nations nord-européennes, car elle a une mère Sami et avait elle-même un type Sami qui plaisait à certains (dont moi, je l’avoue). Or elle s’est fait débrider les yeux et est à présent méconnaissable.


  • Les globalistes de l etat profond utilisent depuis toujours le cinéma et les cérémonies pour véhiculer leurs messages. Hollywood est une usine de propagande.
    Joaquin Phoenix, sacré meilleur acteur dans un rôle principal, celui du film sataniste Joker, fait l’apologie d un des commandements des mondialistes du Nouvel Ordre Mondial inscrit sur la Georgia Guidstone : "rendre sa place a la nature".


  • Je suis désolé mais prétendre qu’il y a des bonnes ou mauvaises bactéries me semble pour le moins un jugement attif pour ne pas dire discriminatoire.
    Je dirais qu’il y a des bactéries et certaines sont plus ou moins favorables à l’organisme humain.
    Si l’on fait l’analogie avec un organisme social, comme par exemple l’état français, il y a des gens. Certains étant plus ou moins favorables à ce que l’harmonie règne au niveau de l’ensemble. Et ce n’est pas discriminatoire, c’est fonctionnel.


  • À force de se faire épiler le trognon, voilà ce que ça donne ...



  • la minorité pédophile n’a pas droit aux droits, vous remarquerez



    Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir tout fait pour ! Propagande médiatique, cinématographique...articles de presse sur la sexualité infantile...introduction de l’éducation à la sexualité dans les écoles...Frédéric Mitterrand, Cohn Bendit, Thierry Lévy...faisant l’apologie du cul avec les gosses...tout a été fait fait pour préparer les esprits...mais il y a quand même des limites anthropologiques dans l’abject au-delà desquelles même la populace la plus abrutie est réticente à aller !


  • Les acteurs c’est un peu comme mes collègues. Il est préférable qu’ils se cantonnent à ce qu’ils savent faire de mieux et évitent de parler du monde qui les entoure...


  • En ce qui concerne Joachin Phoenix, il est végétalien depuis sa naissance et est engagé avec peta entre autres pour le bien etre animal, qui est un vrai question.Donc son discours au oscarrs je ne pense pas qu’il soit tiré d’un gourou qui lui dirais ce qu’il dois penser sur cette question.

     

    • Ben voyons.


    • Si Joaquin Phoenix est engagé avec Peta il n’est pas du tout végétalien depuis sa naissance, il l’est devenu bien plus tard.

      Enfant de la communauté, il a grandi (embastillé par ses parents et avec ses frères et soeurs) dans une secte pédophile avec un gourou qui prostituait les enfants et les jeunes adolescentes adeptes afin "d’attraper" de nouveau disciples.

      http://www.leparisien.fr/societe/el...

      Si la cause animale est louable (surtout concernant les modes de surproduction et la surconsommation), qu’en est-il des petits de l’homme ?

      Monsieur Phoenix, avec son vécu, serait certainement beaucoup plus honorable et courageux de mettre sa notoriété au service de la protection des enfants. Il y a tant à faire, et dans son milieu professionnel une véritable cause dans laquelle s’investir.


    • « En ce qui concerne Joachin Phoenix, il est végétalien depuis sa naissance »
      S’il l’a été depuis sa naissance, cela signifie qu’initialement on a choisi pour lui. Déjà. Pour le reste, il a beau être un acteur exceptionnel, il n’en demeure pas moins que si avoir des convictions garantissait d’être pertinent, ça se saurait. Malheureusement ce n’est pas tout à fait le cas a priori. On aura au moins appris qu’il a plus de considération pour les vaches et pour Bolton que pour Trump (la face du monde s’en trouve changée). Pas sûr que ce soit Trump le plus plaindre !


  • "La cérémonie des Oscars est la plus grande fête juive du monde".

    Woody Allen.


  • Pleurer sur le sort de Bolton...

    Pitt est un minable.

     

  • Excellent article, plein d’humour, comme En Bref. Je me marre mais on est obligé de se marrer face à la stupidité. Quand je vois le doc sur les travailleurs pauvres aux USA, ces idiots , en plus, culpabilisent. Ben oui ils n’ont pas travaillé assez dur ! Mais que cette pensée dégénérée me désespère. Elle est moins présente en France, bien que la contamination a commencé depuis quelques temps. C’est vraiment la pensée perverse qui consiste à sciemment appauvrir pour s’enrichir d’une côté et à faire culpabiliser les pauvres de l’être. Heureusement les autorités veillent : "les places de parking deviennent gratuites pour ces sales pauvres travailleurs SDF !!!!" hahahahhaha comme nous les restos du coeur si bénis, et qui ne font qu’entretenir la pauvreté, toujours plus de pauvres, sans en attaquer les causes profondes qui sont plus que sociologiques d’après moi, mais carrément spirituelles et psychologiques... "Vous construisez de BONS hôpitaux pour VOS victimes"... La bonté, le pansement du pervers. Et Macron, comme ses prédécesseurs nous promet la même chose, en fait il l’accentue avec ses maîtres... Mais encore faut il se défaire du joug de l’esclavage pour ne plus en subir les effets et les conséquences, et çà c’est une toute autre histoire. Mieux veut en rire donc... Nous sommes de passage.


  • Parasite est un bon film,une critique du darwinisme social & des bobos globish
    Certes c’est des asiatiques mais ça change des films féministes/noirs/shoah/lgbtq


  • Festival international de crachats sur la France. Tout, pourvu que cela ne soit pas français. Crachats à jets continus sur la France. Extase sur France Culture, "les anti-français parlent aux anti-français", radio pro-musulmane dans le 9-3 par haine de la patrie française, et génocidaire en Palestine par amour de "Zion".. Et les gueules des organisateurs !

    Et en plus, il sont ignares ; la Corée du Sud est un pays ultra nationaliste et sur le pied de guerre depuis 60 ans contre des fous collectivistes, et ce sont des anticommunistes décidés et surtout qui savent ce que c’est que l’horreur communiste.

    N’oublions pas au passage les soldats français du corps expéditionnaire morts pour la liberté pendant la guerre de Corée (ils attendent les hommages de Macron, eux) et qui sont enterrés là-bas, au pays du beau matin clair.

    On peut pas demander cela à ces eunuques travestis de France Culture, de mourir pour une juste cause et pour les autres Quand il y a coup dur, décamper à Brooklyn, et se faire servir des dîners fins arrosés de vins de champagne français au Waldorf Astoria, oui. Mais bien sûr, le champagne californien est meilleur que le champagne français ! Ben voyons ! (Pour le foie gras, trop fort, il savaient pas faire, alors ils le font interdire au niveau "mondial").

    Le patriotisme, c’est ce qui nous les rend sympathiques, les coréens, avec les chers taïwanais, (hommage à Tchank Kaï Tchek et au Kuomintang) restés sans concessions aussi malgré les humiliations vis-à-vis de la gauchiasse génocidaire, et qui sont persécutés par les mondialeux milliardaires.

    Enfin hommage au Comité Sud-Vienam présidé par le regretté Holeindre qui a pris la défense du Vietnam du Sud, pays de héros balayé par la lâcheté universelle

    Ne les oublions pas, ces chinois, ces vietnamiens, ces coréens, quand on veut les noyer dans la merde mondiale. Ils ont décidé de défendre leurs femmes et leurs filles et refuser de les voir livrer aux Weistein adipeux et à tous ces maquereaux écouillés.


  • Les animaux sont une autre catégorie et je comprends totalement J. Phoenix .

    Ils sont loin d’être une « minorité » et leurs souffrances physiques sont loin de se prêter à l’ironie.

    Je suis végétarien, donc certes pas vegan, mais pour autant je trouve que ce site gagnerait fortement en faisant plus souvent le distinguo entre cette mise en avant ridicule des minorités de tout poil et la considération - même médiatisée - envers nos amis à pelage, à plumes et à écailles !

    Pensez Voltaire ! Pensez de Lamartine !

     

    • Ce site gagnerait surtout à ce que les nouveaux inquisiteurs du capitalisme vert se prennent la main et se jettent dans le vide ! Le droit à l’ironie, comme à la liberté d’expression doit être total.

      Quelle belle âme vous faites, que de bons sentiments qui vont droit au cœur des patrons de L214, cette association pleine d’amour et d’argent venant d’Open Philanthropy Project...

      Pendant que vous révisez vos recettes Vegan et achetez des bouquins sur la permaculture, des paysans crèves de ces nouveaux diktats à la mode et des cargos "Mercosur" déversant leurs merdes infâmes dans nos ports... Quelle ironie n’est-ce pas !?


    • Si M Phoenix est sincère je l’approuve, on peut être riche et sensible à la souffrance animale. On ne peu opposer la souffrance des enfants à celle des animaux, on a un seul coeur qui s’apitoie à ces deux causes.L’une n’étant absolument pas incompatible avec l’autre.
      Hollywood est aussi sous l’influence du complexe militaro industriel via le Pentagone. Chez nous dans un registre voisin du cinéma nous avons les Bobards d’or le 24 février à Paris.


    • @Yankee98 : je vous soutiens complètement. Je comprends le rejet de certains pour la religion vegan, délire de gauchiste bobo donneur de leçons... mais le problème de la souffrance animale reste un vrai problème. C’est bien de comprendre les idéologies politiques, et comment elles instrumentaient certaines souffrances, mais ça ne devrait pas nous faire complètement fermer les yeux sur ces souffrances. Tout le monde voient toujours l’amélioration de la condition animale comme un truc de gauchiste, alors que les National Socialistes avaient beaucoup fait pour le droits de animaux : interdiction de la vivisection, du gavage d’oie, interdiction de pratiques cruelles sur les animaux (donc interdiction du rite d’abattage kosher) https://fr.wikipedia.org/wiki/Prote...

      Le respect de la nature et des animaux est une des choses qui distingue les barbares des êtres civilisés. Une civilisation digne de ce nom ne peut maltraiter les animaux et dérégler, souiller la nature. Evidemment, comme pour l’écologie, le problème de la souffrance animale (comme celle de la souffrance humaine) est directement lié à l’explosion démographie ( et pas que blanche, bien sûr ). Il faut bien nourrir toute cette masse. Il faudrait interdire l’élevage industriel, et se contenter des méthodes d’élevage à l’ancienne. Il faut fermer les chaines de fast-food, et manger moins de produits d’origine animale, mais de qualité. En attendant cette utopie, même en conservant l’élevage industriel, on pourrait améliorer la condition des animaux avec plus de régulations, plus de contrôles, et plus de répression. Il faudrait aussi interdire le halal, le casher, le gavage des oies et les cirques itinérants. La chasse est une pratique grotesque de nos jours.


    • #2385627

      Je vous reçois 5 sur 5 yankee98 sur la souffrance de masse infligée aux animaux d’élevage (j’exclus ici les braconnages exotiques, les viandards et la chasse à la glu, ça nous emmène trop loin - je respecte la chasse comme héritage anthropologique et droit historique conquis, et quand c’est pratiqué dans les règles), mais je priorise avant tout la question sociale (en fait, de simple survie ou de vie digne) et la souffrance de masse infligée aux animaux d’élevage humains que nous devenons (j’en suis, et vous aussi).

      En fait, j’étends cela même aux végétaux, et aux champignons qui sont de discrets fouteurs de merde dans la classification du vivant (ni végétaux, ni animaux). J’aime reconnaître à ce qui pousse un tout petit degré de sentience, de sensibilité, de je ne sais quoi - enfin, juste ne pas les prendre pour des objets de mes caprices. Et, pour tout dire j’aime aussi les cailloux, en fait.

      Bref. Mais je priorise la question sociale avant tout et ne veux plus me jamais laisser berner par les diversions mondialistes/libérales. Quand j’étais jeune, biberonné par SOS Racisme, je croyais - car je ne pensais pas, je croyais ce que l’on me disait de croire - comme Didier Fromet aujourd’hui, que le Front national c’était le Mal absolu. J’ai rencontré de Jeunes Socialistes qui me demandaient de signer une pétition pour une instance dont Cambadélis était président (vers 1997) - avec le recul, je vois que j’ai refusé en toute ignorance cette humiliation supplémentaire.

      Les diversions qui nous éloignent du seul vrai problème, l’accaparement des richesses par le 1/1000ème, la mise en esclavage d’un vulgum pecus (j’en suis, encore) qui l’accepte, les visées de gouvernement mondial au profit d’une élite cachée et de ses affidés, les projets dans les cartons de dépopulation mondiale ("La guerre contre les peuples" disait la regrettée feue Claire Séverac) sont innombrables et constamment renouvelées.

      Je côtoie du syndicaliste SUD, censé être plus à gauche que la CGT (scission sur la gauche depuis les grèves de 1995, après la scission sur la droite faite par FO sur injonction USA). Ils organisent des ateliers sur les personnes qui se sentent "racisées". Les maîtres du jeu rigolent bien, si jamais ils tombent sur le tract.

      @Candide -> merci pour la référence Open Philantropy, l’on est abonné chez moi à la newsletter L214. Mais vous êtes injuste avec Yankee98 : il n’est pas vegan (dixit), et il fait sûrement comme moi : il achète en circuit court.


    • La souffrance animale comme toutes les horreurs que le monde capitaliste a fait naitre n’est pas la question ici. Toute cause, aussi légitime soit-elle, ne dois pas empêcher de voir la globalité des mensonges que le monde marchand nous donne à voir. Les oscars comme toutes les grandes messes du capital sont un outil au service des plus grands.

      Pourquoi le Véganisme est promu dans tous les médias par exemple ? En France, les règles d’élevage sont les plus strictes du monde et pourtant 80% des viandes consommées dans les cantines sont étrangères, 70000 T de viande argentine et brésilienne se préparent à rentrer en Europe et les petits éleveurs se suicident à tour de bras !

      Pendant que les animalistes préparent l’opinion à ne plus manger de viande, des financiers investissent dans l’industrie des insectes et de la viande cellulaire… Il faut sortir des refuges idéologiques identificatoires pour voir derrière les apparences et sortir du « diviser pour mieux régner ».


    • Très bon commentaire @Candide et très bonne conclusion.


  • Parasite est un film fascinant qui a mérité et de loin ses trophées.

     

    • A croire que les fans se sont donnés rendez-vous ici ! Je n’ai pas trouvé le film complètement nul, mais franchement je ne comprends pas cet engouement pour une famille de racailles qui vit de ses arnaques...


    • Parasite commençait très bien mais finit de façon brouillonne. Dommage il est bon mais il aurait pu être bien meilleur.


    • @ Caro
      La "famille de racailles qui vit de ses arnaques", c’est digne de Balzac ou de Céline : réaliste et authentique.
      C’est en cela que le film est intéressant et subversif, jamais une production française ou américaine ne serait allée sur ce terrain, car en Occident les pauvres sont toujours dépeints comme gentils - sauf quand ils sont racistes, évidemment (cf. les misérables)


    • @Bernard Lapotre : "car en Occident les pauvres sont toujours dépeints comme gentils - sauf quand ils sont racistes, évidemment ". Je trouve qu’il y’a une vrai différence entre le cinéma français et le cinéma américain dans la vision des pauvres. Dans le cinéma français, le réalisateur germanopratin qui ne connait rien à la France périphérique, idéalise parfois le beauf (à l’écran j’entends). C’est toujours des gens vulgaires, braillards, incultes, mais qui ont bon coeur et un sens de la famille et de la communauté ( Les Ch’tis, Les Tuches, Camping, ou un de ces nombreux films de porno social présentés à Cannes). Aux Etats-Unis, le bouseux est plus souvent dépeint de manière négative ( What’s eating Gilbert Grape, Boys don’t cry, Million Dollar Baby, 8’Mile, Gran Torino, ou encore la série Breaking Bad). Ils sont malhonnêtes, racistes, homophobes, misogynes, et ne sont même pas foutus d’aimer leurs propres enfants. Pour avoir grandi dans la classe ouvrière en Lorraine, la vérité est quelque part au milieu. Il y’a de tout.


  • " Si on demande aux acteurs d’apprendre leur texte par coeur, c’est pour que le reste du temps ils ferment leurs gueules."

    Alain Soral


  • Quand je vois un cretin integral comme Riviere Penis, ca me donne envie de manger un bon steak tartare


  • Quel désastre cette industrie...


  • Ce que dit cet article est faux, au sujet des spectateurs de films qui ressemblent à ces acteurs et réalisateurs gauchistes : en fait les gens qui traditionnellement vont au cinéma sont des gens des classes laborieuses et classes moyennes et ne ressemblent en rien à ces idiots qui défilent devant la caméra pour ramasser leur petite statuette en étron doré a l’or fin.

    Voilà pourquoi les salles de cinéma souffrent et pourquoi certaines commencent même à fermer. En ce moment la mode est aux salles ou les gens ont de grands fauteuils et ou ont leur sert des mets du genre popcorn recouvert de beurre et coca a volonté.

    Le public ne trouve rien d’intéressant à voir et fuit ces films idiots avec leur morale gauchisante. Dernier exemple : le film Harley Quinn, qui aurait du être un succès et pourtant est un four car dégoulinant de féminisme et de gauchisme. De plus le grand changement démographique qui voit les blancs disparaitre petit à petit ne fait qu’empirer les choses. Car ni les noirs ni les hispaniques ne sont autant cinéphiles que les blancs.

     



  • Donner des droits aux minorités, surtout si elles sont souffrantes (la minorité pédophile n’a pas droit aux droits, vous remarquerez)




    Ca, ce n’est plus qu ’une question de temps, le progressisme y travail depuis des décénies, ils auront un jour eux aussi leur lettre majuscule dans le sigle extensible a l infinie des auto-proclamés " opprimés" sexuels


  • Ces gens qui dorment sur des parkings aux usa sont quand même bien considérés par les autorités.
    Bah oui, normalement c’est interdit. Ils enfreignent la loi et c’est toléré, de surcroit gratuitement.
    Merde, quand même.
    Sont chiants les pauvres.
    France 24 va faire un sujet là dessus chez nous ? Nan je dis ça parce qu’on y est.

     

  • la diversité dans une profession noyautée par une seule communauté depuis des décennies.


  • Il faut voir Ricky Gervais qui a présenté les Golden Globes. Il lance des vannes tous azimuts contre le politiquement correct, les Majors, les multinationales ou les acteurs. Allusions à la pédophilie et Epstein. Il lance, entre autres piques « si vous gagnez ce soir, n’utilisez pas cela comme une estrade pour faire un discours politique, OK, vous n’êtes pas en mesure de faire la leçon au public sur quoi que ce soit.
    Vous ne connaissez rien au monde réel. La plupart d’entre vous ont passé moins de temps à l’école que Greta Thunberg, alors si vous gagnez, montez ici, acceptez votre petit prix, remerciez votre agent et votre Dieu et foutez le camp (fuck off). OK ?. »
    Il faut voir les vidéos non censurées, difficile à trouver Youtube a coupé le son sur les "gros mots" comme sur celle-ci
    https://www.youtube.com/watch?v=4jx...
    Un festival de vannes bien envoyées. E&R devrait trouver une vidéo non censurée et la sous-titrer en français pour les non-anglophones. C’est un monument de l’humour corrosif qui a fait jaser dans les médias américains.

     

  • #2385637

    A propos de la photo Pitt/Milchan/Jolie : Milchan est du Mossad, mais Jolie est aussi connue pour avoir, par patriotisme paraît-il, volontiers prêté en connaissance de cause son concours à des opérations psy-op (ou guerres de 4ème génération, comme on veut) de la CIA par diverses collaborations médiatiques/humanitaires.

    Et, bon, c’est vrai que Joaquin Phoenix mériterait un Gérard d’or (même si la co....rie est la chose la mieux partagée au monde). De là où il est, son paternel River l’attend sûrement pour lui souffler dans les bronches.

     

  • #2386469

    perso, meilleur film que j’ai vu sorti en 2019 :

    Golden Glove, (Der Goldene Handschuh) de Fatih Akin,

    je n’ai pas vu beaucoup de films récents,
    mais celui-là pique comme il faut


  • Ca fait un moment qu il n y a globalement rien a attendre des gens du show biz ! La litanie bien apprise sur les minorites, l environnement, la lutte contre la haine et autres discriminations sont tellement rebarbatives que je me demande si on a pas a faire a des robots ou des hologrammes... Avant meme qu ils l ouvrent on sait deja sensiblement ce qu ils vont dire !
    La bien pensance et le politiquement correct sont le miel des journalopes et des imbeciles pas etonnant qu ils soient toujours au rendez vous et en extase de ce genre de grandes messes !


  • Le Joker est surtout un honteux plagiat de la valse des pantins.
    J’ai vu qu’Eminem était passé aux Oscars. Gros mots censurés, bien sûr. Lui qui se moquait il y a vingt ans de Will Smith qui ne jurait jamais sur ses CD.
    Allez, bonne soirée. Demain, je pose la langue sur une jolie frisette, et ça, c’est essentiel.


Commentaires suivants