Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Thermopsychose : une réaction en chaîne irréversible pourrait transformer la Terre en étuve

Notre planète fonce vers un point de rupture qui déboucherait sur un scénario catastrophe irréversible. C’est l’avertissement lancé par des chercheurs internationaux dans une nouvelle étude sur le climat, publiée lundi dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PDF).

 

Selon eux, un effet domino pourrait transformer la Terre en étuve d’ici quelques décennies, même si l’humanité parvient à limiter la hausse des températures à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels – l’objectif fixé par l’Accord de Paris.

Si les calottes polaires continuent de fondre, les forêts d’être décimées et les émissions de gaz à effet de serre de battre chaque année des records, la Terre va franchir un point de rupture, concluent des chercheurs de l’université de Copenhague, de l’Université nationale australienne et de l’Institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique en Allemagne.

[...]

 

[...]

Une hausse du niveau de la mer de 25 mètres

Les conséquences seraient dévastatrices. La fonte des glaces de l’Antarctique Ouest et du Groenland conduirait à une hausse du niveau de la mer de 13 mètres. La calotte de l’Antarctique Est, plus sensible au réchauffement qu’estimé précédemment, représente 12 mètres potentiels supplémentaires. Deux-tiers des mégalopoles sont installées moins de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, tout comme les plaines agricoles qui les nourrissent.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

Contre la thermopsychose, les articles d’Hacène Arezki, sur E&R :

La science contre la désinformation
sur Kontre Kulture

 

 






Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’eau mouille, le feu brûle, l’hiver il fait froid et l’été c’est le contraire.
    Comment maintenir l’anxiété et le stress permanents, à propos de tout et n’importe quoi, comme dérivatifs aux vrais problèmes endémiques depuis deux siècles : l’hégémonisme d’oligarques cyniques, cupides et dégénérés, qui élaborent un monde de cauchemar.

     

    Répondre à ce message

  • La glace à un moment c’était bien de l’eau, où qu’il est le problème ?

     

    Répondre à ce message

    • Du coup si le niveau de la mer monte, je ferais moins de route pour voir la mer
      Dommage que j’y vais jamais trop cher
      Je pense que je vais polluer encore plus, que le niveau augmente encore et encore pour que du haut de mes Pyrénées, je puisse aller à la plage à pieds, en tong et en short, avec mon bob pastis 51, et mon tricot de porc

       
    • #2022000
      Le 10 août à 12:53 par le réchauffisme c’est aussi un droit
      Thermopsychose : une réaction en chaîne irréversible pourrait transformer la (...)

      Et on pourra faire du nudisme au Mont Blanc en décembre (que d’ailleurs je trouve bien racisé-e-s et propose de renommer le Mont-e Noir-e non binaire) et se baigner en janvier au lac de Pays Baché, faut voir le coté positif de la chose et arrêter de pleurnicher
      Et puis pensez à tous ces SDF l’hivers, si vous aviez un peu d’humanité, vous polluiez plus, pour qu’ils puissent dormir en string eux aussi et faire bronzette sur leur trottoir, ce qui devrait vous choquer c’est pas le réchauffisme de la planète, mais le peu d’accès aux pauvres et aux SDF à l’écran total indice 10 et à la crème solaire ou Biafine IVEA

       
  • Ouais ça va tellement se réchauffer qu’elle va devenir une cocotte minute, pire, une étoile !
    On profite d’un été chaud qu’on a pas eu depuis des décennies pour bien bourrer le mou aux gens. Pratique.

     

    Répondre à ce message

  • Vous êtes passé à côté de l’interview :

    "Pour résumer l’état d’esprit, nous pensons qu’une gouvernance mondiale est urgente pour éviter le pire"
    https://www.20minutes.fr/planete/23...

     

    Répondre à ce message

  • En même temps, faut bien alerter que le mode de vie choisi par la société technologique qui carbure à l’adrénaline n’est pas d’une très bonne intelligence.

    Et puis de toute façon, l’intelligence au sens où elle est entendue de nos jours, n’est qu’un réflexe de prédation qui conduit (induit) au parasitisme généralisé.

    Le beurre, l’argent du beurre, et le cul de la fermière.

    Maiiiis.. euuuuuh...

     

    Répondre à ce message

    • Au début du XXe siècle, on s’inquiétait des réserves de cuivre, au train où allait le développement des télécommunications...
      Mais le grand danger, c’est de brider la recherche fondamentale et de condamner par avance toute avancée technologique comme le font les écologistes. Autrement dit, de ne plus croire en l’avenir et que l’homme peut résoudre les problèmes qui se posent à lui.

       
  • La NASA avait publié en 2007 plusieurs données sur le réchauffement climatique de la Terre... et du système solaire. On nous disait que les tempetes étaient de plus en plus violentes sur Uranus, Saturne, Jupiter et Neptune. Que l’atmosphère de Pluton avait changé. Que le Soleil était bien plus actif. Que la luminosité de Vénus avait augmentée... Que les calottes de Mars avaient changées, que Triton se rechauffait depuis 20 ans...Que les champs magnétiques avaient eux aussi changés... Il y avait l’hypothèse que le système solaire se déplaçait vers une zone de la galaxie plus dense en gaz stellaire et plus chaude.
    Depuis, plus rien... Il y aurait t’il quelque chose de plus grave à cacher ? Ou du moins, de moins rentable ?

     

    Répondre à ce message

  • L’écologie où personne ne comprend rien est pour cela source d’arnaques fabuleuses : ex les éoliennes : personne ne sait COMBIEN leur KWh produit est payé ! Gigantesque arnaque sioniste dont sont victimes 67 millions de Français ! Même tabac pour le "bio" autre fabuleuse arnaque dont sont victimes les femmes crédules et les "hommes" efféminés qui les imitent ! Vous voulez cultiver "bio" ? Cultivez comme avant 1842, date à laquelle les rosbifs ont inventé l’engrais chimique .

     

    Répondre à ce message

  • Je me rappelle que dans les années 80, la mode état la terreur liée à la couche d’ozone qui se barrait, le trou avait atteint la taille de la Californie et partout où elle était absente, tu te chopais un cancer de la peau rien qu’en étant touché par le soleil. J’ai perdu un été en refusant d’aller où que ce soit où il y avait du soleil (les salopes...). Où sont les catastrophistes de tous poils de l’époque ? (médias, revues "scientifiques", experts). La couche d’ozone ne rapportant pas assez en disparaissant a préféré la fermer et revenir... pour qu’on "découvre" quelques années plus tard que l’ozone se formait spontanément par l’irradiation de molécules d’oxygène avec un rayonnement UV particulier en haute atmosphère. Les dindes ayant propension à ne jamais tirer des leçons de leurs erreurs se font farcir une fois de plus, par les mêmes.

    Moi j’ai arrêté la d’accorder du sérieux dés la source de l’article. Mon cerveau fait machinalement le lien entre certains mots clés et des expressions telles "attention, on est en train de t’entuber", "on te prend pour une truffe" ou encore "propagande mondialiste subventionnée insipide". Mon décodex à moi, il marche au moins.

     

    Répondre à ce message

  • Quand j’étais en primaire (j’ai 42 ans ...) la maîtresse nous expliquait que le trou dans la couche d’ozone grandissait à la vitesse d’un cheval au galop ...

    Normalement, d’après mes calculs, en prenant une moyenne de 25 km/h pour un cheval au galop et un périmètre méridional de la terre de 40 007,864 km (source wik...). On arrive a un tour complet en 66 jours et des brouettes ... Sans compter les pauses.

    Donc il a déjà fait quelques tours le canasson ...
    C’était quoi le sujet ? Ah le réchauffement ? hummmm ...

     

    Répondre à ce message

  • Quand on regarde l’évolution des tempérautures ces dernières années on ne peut pas nier un certain emballement . En 4 ans la terre s’est réchauffée de 0.3 degré (ce qui est énorme car une augmentation naturelle c’est 0.1 degré par siècle). Personnellement je n’oserais pas parier mes économies sur le scénario optimiste (c’est à dire une stabilisation voir carrément une diminution des températures) .

     

    Répondre à ce message


    • En 4 ans la terre s’est réchauffée de 0.3 degré (ce qui est énorme car une augmentation naturelle c’est 0.1 degré par siècle).




      D’où tenez-vous pareille ineptie ? Je suis vraiment curieux.

      Et pour info, si la courbe de la température moyenne globale a grimpé de quelques centièmes de degrés Celsius à la faveur du dernier El Nino, elle est depuis redescendue de presque autant (le reste pour bientôt).

       
    • Je tiens l’information de Jean-Marc Jancovici (qui n’a pas l’habitude de balancer des chiffres au hasard) . Pour ce qui est de l’ évolution des températures j’ai regardé sur wikipedia .
      1 2016 +0,99 °C
      2 2017 +0,90 °C
      3 2015 +0,87 °C
      4 2014 +0,73 °C
      2018 sera aussi une année très chaude ,donc l’écard de 0.3 degré par rapport à 2014 sera plus ou moins préservé. Phénomène el nino ou pas la fameuse pause climatique est bel et bien derrière nous .

       
      • Jancovici sur le climat… Autant je pense utile de l’écouter avec attention sur les questions énergétiques, autant sur l’évolution du système climatique c’est n’importe quoi. Et puis quelqu’un qui continue d’illustrer le réchauffement avec la crosse de hockey de Mann et compagnie n’est pas crédible.
        Néanmoins, je doute qu’il ait dit ou écrit qu’un réchauffement naturel ne puisse excéder 0,1 °C par siècle. Par décennie, à la rigueur (je ne serais toujours pas d’accord, mais c’est quand même dans un ordre de grandeur qui tient la route). Mais bon, si la référence est Mann, alors peut-être l’a-t-il dit…

        Le premier réchauffement du XXe siècle a suivi un rythme, d’après les courbes du GIEC, que reprend Jancovici sur son site, qui n’est pas moins rapide que le second réchauffement, alors qu’on dit du premier qu’il s’inscrit dans la variabilité naturelle, contrairement au suivant.

        Sur les références, je n’accorde pas de crédit aux courbes citées par Wikipedia (les mêmes que Jancovici) : le GISS a suffisamment montré sa partialité et ses magouilles. Je me réfère à UAH.

        GISS vs UAH

        Merci pour votre réponse.

         
Afficher les commentaires précédents