Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ticket de métro : le début de la fin

Souriez, vous êtes fliqués (encore un peu plus)

Les carnets de tickets magnétiques de la RATP sont progressivement retirés de la vente par Île de France mobilités à partir de ce jeudi. Un pas de plus vers la disparition de ce morceau de carton plus que centenaire, qui prendra complètement effet en 2025. Les voyageurs devront se tourner vers des alternatives digitales.

 

La dématérialisation des titres de transport est sur les rails de la RATP . À compter de ce jeudi, il ne sera plus possible d’acheter de tickets de métro en carton, qui occupent les poches des Franciliens depuis 121 ans, dans une centaine de stations de métro et RER en Île-de-France.

Objectif : supprimer définitivement le petit morceau de carton doté d’une bande magnétique, de 6,5 par 3 centimètres, d’ici à 2025. À la place, les usagers devront utiliser des alternatives digitales, plus avantageuses et pratiques, selon la RATP. […]

[…]

Chaque année, près de 5 millions de tickets sont démagnétisés « du fait de leur proximité avec des clés ou des pièces de monnaie », argumente la RATP pour orienter les voyageurs vers une solution de dématérialisation. D’autant que le réseau estime que sur un carnet, 1 ticket sur 10 en moyenne n’est pas utilisé car perdu, abîmé ou oublié.

La RATP considère dès lors qu’il est plus utile de regrouper au même endroit ses billets, sur un passe ou un téléphone.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lesechos.fr

 

Identité numérique et flicage, sur E&R :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2827043
    Le 15 octobre à 07:57 par RKrishna
    Ticket de métro : le début de la fin

    Ces personnes se rendent compte du fait qu’il y a des gens sur Terre qui ne souhaitent pas utiliser de nouvelles technologies ? Est-ce que ça s’imprime dans leur cerveau ou pas ?

     

    Répondre à ce message

  • #2827112
    Le 15 octobre à 10:31 par Foot X
    Ticket de métro : le début de la fin

    On passera donc du ticket de métro à l’IA intégrale... comme dans le monde réel depuis 10 ans.
    Vu qu’on est à l’époque où les gars vantent les méritent de se faire stériliser comme on stérilise des clébards par aplaventrisme devant leurs mauvaises femmes qui les a cocufié 10 fois et qui continuera... Plus rien ne peut étonner.

     

    Répondre à ce message

  • #2827114
    Le 15 octobre à 10:38 par paramesh
    Ticket de métro : le début de la fin

    l’association des rouleurs de joints d’île de France va être fort triste, je compatis.

     

    Répondre à ce message

  • #2827120
    Le 15 octobre à 10:44 par René F.
    Ticket de métro : le début de la fin

    Si la RATP était vraiment privée, il y aurait toujours des tickets de métro ... mais avec de la publicité inscrite dessus, qui rapporterait de l’argent à l’entreprise.

     

    Répondre à ce message

  • #2827137
    Le 15 octobre à 11:18 par Roland de Roncevaux
    Ticket de métro : le début de la fin

    d’un point-de-vue purement capitaliste, la digitalisation apparaît comme une atteinte au libéralisme... on dérive vers un capitalisme monopolistique, centralisé, bureaucratique, autoritaire.

    En effet, ces "outils numériques" promus (par leurs vendeurs et leurs affidés bureaucratiques) comme une simplification et une dématérialisation. Hors, c’est tout le contraire d’une dématérialisation : le numérique est hyper-matériel, avec les outils de support. C’est aussi une complication : le numérique est une logique rigide (rentrer le réel dans le Nombre) en lui-même, et le support technique tombe en plus souvent en panne.

    La tentation du "Logos du Nombre" (informatique, argent) est la principale faille du système de domination. Le numérique consiste en fait à réduire le réel à des équations. Mais c’est une vieille illusion que de confondre la carte et le territoire. La carte est utile à l’homme, mais elle n’est que le reflet trompeur du territoire. Je pense que ce système s’effondrera sous le poids de ses contradictions.

    J’ajoute que le côté "flicage généralisé" et "fracture numérique" finira par coûter plus cher au système qui pense pouvoir utiliser la contrainte à tout-va. La force du capitalisme était son accolage au libéralisme, qui le rendait séduisant ou pratique. Le capitalisme autoritaire me semble cumuler détestation publique et rigidité pratique.

     

    Répondre à ce message

  • #2827182
    Le 15 octobre à 12:36 par rhésus négatif
    Ticket de métro : le début de la fin

    le choix de la facilité et du collectivisme.

    on ne peut pas etre de droite et utiliser les transports en commun.

    je prefere marcher 8 kilomètres que de voyager en bétaillere.

     

    Répondre à ce message

    • #2827715
      Le 16 octobre à 14:39 par domus
      Ticket de métro : le début de la fin

      bah, on suppose donc que vous êtes jeune, pas handicape ou avec des difficultés pour marcher ! Tant mieux pour vous, profitez-en.

       
  • #2827192
    Le 15 octobre à 12:47 par Toubib
    Ticket de métro : le début de la fin

    Moi je pense surtout aux SDF qui grattent quelques pièces pour survivre dans le métro ou qui s’y réfugient l’hiver pour pas mourir de froid. Tout cela ne sera plus possible pour eux et n’oubliez pas qu’ils prévoient de supprimer l’argent liquide pour 2022 donc plus de monnaie ni de petit billet pour eux aussi. J’imagine que les futures caméras de surveillance placées partout par ce gouvernement serviront à les achever de pouvoir survivre. Et vous savez il y a aussi bon nombre de gens qui avaient pris l’habitude de passer derrière un autre usager du métro dans les portes pour ne pas payer, ces gens ne sont pas des voyous mais des gens qui travaillent et qui galèrent et qui le 15 du mois n’ont déjà plus rien dans leur frigo.

     

    Répondre à ce message

  • #2827211
    Le 15 octobre à 13:38 par Jean Barton
    Ticket de métro : le début de la fin

    Dans le porno, ça fait bien longtemps que les filles n’ont plus le ticket de métro.

     

    Répondre à ce message

  • #2827717
    Le 16 octobre à 14:43 par domus
    Ticket de métro : le début de la fin

    tant qu’il y aura des gens qui accepteront, les autres seront éjectés comme pour le passe et les vaccins. Et bien Evidemment ce sont les jeunes qui sont les plus enclins à aimer ce genre de manip, ils ne peuvent pas vivre sans leur portable.

     

    Répondre à ce message

  • #2830143
    Le 21 octobre à 04:56 par emmaB
    Ticket de métro : le début de la fin

    Prochaine étape, l’argent liquide ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents