Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trois initiatives cruciales pour la Suisse en novembre

Entretien avec Dominique Baettig

Le 30 novembre prochain, les électeurs suisses pourront se prononcer sur trois initiatives aux enjeux cruciaux. La première souhaite restreindre l’immigration de telle manière que la population vivant en Suisse n’augmente pas au-delà de 0,2 % par an [1], la deuxième propose d’abolir les forfaits fiscaux offerts aux étrangers [2] et la dernière permettrait à la Suisse de sauvegarder ses réserves d’or [3]. Le politicien suisse Dominique Baettig, qui ne suit pas la ligne officielle de son parti (UDC) sur Ecopop, nous livre son avis sur ces questions qui touchent à des thèmes aussi importants que l’immigration, la fiscalité et la souveraineté nationale.

 

Propos recueillis pour E&R par Alimuddin Usmani.

 

Alimuddin Usmani : Le 30 novembre prochain le peuple suisse se prononcera sur l’initiative Ecopop, qui souhaite ramener le solde migratoire annuel en Suisse à 0,2 % de la population permanente. Que pensez-vous de cette initiative ?

Dominique Baettig : L’initiative Ecopop est très importante pour l’avenir de notre pays. Elle transcende les clivages gauche/droite et cristallise les inquiétudes de la population autochtone qui voit se dessiner l’avenir radieux migratoire concocté par la droite économique et la gauche moraliste. Un cauchemar de 12 millions d’habitants, une surdensité urbaine, du béton partout, l’explosion des prix de l’immobilier, l’installation d’entreprises étrangères ou multinationales qui amènent avec elles cadres et employés. Le modèle suisse est privé progressivement de sa substance par substitution de population, accroissement de sa dépendance avec l’Union européenne, disparation de sa culture démocratique de proximité. La sous-enchère culturelle, économique (on ne forme plus assez en Suisse, on va chercher des employés ailleurs, meilleur marché) s’accélère et la population s’effraie aussi de voir ses décisions politiques (loi Weber, initiative sur l’immigration de masse, expulsion des criminels étrangers, acceptées par le peuple) systématiquement contournées ou disqualifiées par les milieux de l’économie et la gauche moraliste, soi-disant antiraciste. L’initiative Ecopop pose les vraies questions de l’avenir de ce pays et envisage une croissance différente, écologique, soucieuse de la qualité de vie, de souveraineté nationale et locale, de maîtrise des flux migratoires. Elle fixe des limites claires au solde migratoire (0,2 % du solde migratoire) et apparaît plus crédible que l’initiative de l’UDC qui laisse une marge de manœuvre trop floue (les besoins de l’économie).

 

L’initiative souhaite également allouer 10 % de l’aide au développement à la promotion de la planification familiale volontaire. Cette forme d’ingérence est-elle selon vous nécessaire ?

L’aide au développement, qui devrait d’ailleurs être plafonnée et plus incitative pour la responsabilité individuelle, peut très bien être une forme de promotion de la planification familiale volontaire. C’est une évidence, du bon sens qui diminuera aussi la paupérisation.

 

Concernant la problématique de l’immigration, le cas de l’Érythrée est éloquent. Ce petit pays de 6 millions d’habitants est considéré comme une fabrique de réfugiés. Une grande partie des réfugiés érythréens choisit la Suisse comme destination finale. L’année dernière près de 6 000 Érythréens ont demandé l’asile en Suisse, soit 1 habitant de l’Érythrée sur 1 000. Si l’on appliquait la même proportion à la Chine et à l’Inde, on aurait affaire à pas moins de 2,6 millions de Chinois et d’Indiens qui demanderaient l’asile en Suisse chaque année. Que vous inspire ce cas précis ?

Le droit d’asile, le statut de réfugié a subi une dérive dramatique. Il s’agit d’une forme détournée du droit à l’immigration, immigration qui s’impose, sans consulter la population locale et avec la bénédiction de certains milieux économiques qui y trouvent une main-d’œuvre bon marché et une arme de stratégie du chaos pour démonter les acquis sociaux et le droit de propriété. Au droit d’asile il faudra dorénavant opposer le droit de vivre dans sa culture, le droit à la propriété privée et collective nationale, le droit de bien vivre dans sa souveraineté nationale et l’autosuffisance économique la plus large possible, le droit à la démocratie de proximité. Les Érythréens ont bénéficié d’un statut particulier puisqu’ils ont pu invoquer pour obtenir le droit d’asile, qu’ils refusaient de faire leur long service militaire ou qu’ils étaient déserteurs. Cette exception doit cesser, surtout que cette communauté ne s’intègre guère (l’asile sera, au terme de la longue procédure, refusé) et que le séjour permet des rentrées financières qui repartent au pays via des canaux contrôlés par l’État érythréen. La gauche moralisatrice est responsable de cette exception scandaleuse puisqu’un déserteur (et ils disent qu’ils le sont presque tous !) pourrait, selon elle, être maltraité s’il n’est pas accueilli en Suisse.

 

Les Suisses vont également avoir la possibilité d’adopter l’initiative « Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires (abolition des forfaits fiscaux) ». Les étrangers fortunés peuvent effectivement bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Pensez-vous que cela serait une erreur de l’accepter ?

L’abolition des forfaits fiscaux est cohérente par rapport aux autres thèmes visant à contrôler les flux migratoires et la croissance démesurée. Même si l’on ne sait pas vraiment si les autorités en tirent bénéfice ou pas, l’idée de favoriser les riches étrangers alors qu’on refuserait les pauvres n’est pas éthiquement défendable.

 

Enfin le pays votera sur l’initiative « Sauvez l’or de la Suisse » qui possède 3 exigences : 
- stopper les ventes d’or ;
- rapatrier en Suisse tout l’or de la Banque nationale stocké à l’étranger ;
- la Banque nationale suisse doit détenir au moins 20 % de ses actifs sous forme d’or.
Que recommandez-vous ?

L’initiative « Sauvez l’or de la suisse » est aussi très importante et déclenche déjà, comme Ecopop, les cris d’orfraie de la classe politique. Les milieux financiers internationaux cherchent à disqualifier le rôle des monnaies argent/or depuis des années pour les remplacer par des valeurs papiers, reconnaissances de dettes. Les ventes d’or doivent être stoppées pour conserver assez de réserves garantissant souveraineté et prospérité (alors que le papier ne vaut presque plus rien). 20 % des réserves de la Banque nationale doivent être composées d’or, ce qui n’est pas trop contraignant. Et les réserves doivent être rapatriées pour être sous contrôle national souverain. Grâce à l’initiative, nous savons que 70 % des 1 040 tonnes d’or suisse sont conservées sur le territoire, ce qui est une très bonne nouvelle. L’Allemagne et l’Autriche ont engagé des procédures similaires de rapatriement de leur or.

La classe politique fait du chantage en faisant croire que cette initiative empêchera la distribution des bénéfices aux cantons. Est-ce bien le rôle de la BNS que de redistribuer le produit de la vente, à bas prix, des bijoux de famille appartenant à la prospérité de l’économie suisse et au succès de son modèle qui suscite des envies et de la jalousie ?

Voir aussi, sur E&R :

Sur le rôle de l’or dans l’économie, chez Kontre Kulture :

Sur l’immigration, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #998115

    Grande sagesse du peuple suisse...mais quelle chance d’avoir refusé d’entrer dans l’UE,. Nous en sortiront bientôt... Refuser le métissage du peuple est une évidence... C’est une théorie prônée toujours par la même communauté dont mr Attali est un bon propagandiste. Mais cette communauté se refuse à appliquer ce "bienfait" pour eux même... Ouvrez vos yeux.

     

    • #998298

      Les deux premières propositions peuvent êtres validées, mais pas la proposition de sauver l’or suisse, j’en doute. chiche récupérez l’or stocké en Amérique.Nuire aux pauvres immigrants c’est permis et possible. toucher aux intérêts des grandes familles du peuple élus contrôlant la FED !!!!! bonne chance.


  • A quand la révolte des pays d’ou viennent ces immigrés qui possèdent des richesses naturelles que nous exploitons depuis des dizaines d’années ?
    Parce que si votre équation c’est, nous continuons à exploiter ces pays mais fermons nos frontières, ca ne marchera pas.
    Par contre si il y a une vraie volonté d’arrêter l’exploitation de ces pays ; alors oui je vous rejoins, sur le combat de l’immigration.

     

    • #998141

      le petit peuple, l’arrière garde de la France, n’a rien exploité du tout et n’est bénéficiaire d’aucune ressource.
      Et c’est pourtant lui qui subit les conséquences désastreuses de cette immigration incontrôlée. Ouvrez les yeux...


    • Donc on demande aux immigrés de rester chez eux et nous de dire que si nous les exploitons, chez eux !, c’est pas de notre faute. ? Que nosu somes l’arrière garde etc...
      C’est pas un peu lâche ?
      C’est de leur faute si ils sont obligés de se casser de chez eux, pour venir faire les esclaves ici. ?
      Alors que leur pays pourrait les garder si nous arrêtons de les exploiter.
      Vous voyez bien que si nous ne nous révoltons pas d’abord contre ceux qui organisent le pillage de ces pays, le combat contre l’immigré , au final, ne sera qu’une diversion de plus.
      Ceci étant, je suis pour l’installation des peuples sur leur propre terres. L’immigration est souvent quelmque chose de violent et mortelle parfois pour certains. Donc oui stop aux pillages de ces pays afin que ces populations, puissent trouver un avenir chez EUX ! Pour l’instant nous bombardons ou exploitons ces pays (mali, centre afrique, cote d’ivoire etc...)


  • La Suisse : ces Helvètes ! Probablement la seule démocratie de la planète, aujourd’hui !
    Toutatis


  • #998128

    Les suisses sont entrés tout récemment dans l’espace Schengen et maintenant, il regrette leur décision.
    Il ne fallait tout simplement pas y entrer. Je ne comprends pourquoi ils ont pris cette décision, la situation désastreuse des pays voisins ne les ont donc pas dissuadé ? Il fallait qu’ils vivent eux-même l’expérience pour qu’ils s’en rendent compte.

     

    • Le peuple suisse a subi du chantage, soit il acceptait Schengen et la libre-circulation des personnes, soit les accords bilatéraux avec la dictature UE tombaient


    • #999994

      Avant la votation sur l’Espace Schengen, la propagande médiatique et mensongère a été très intense pour que les suisses acceptent d’y entrer. Le Conseil Fédéral avait prévu 6 à 8 mille immigrants de plus par année et ça a été 10 fois plus, soit 60000 ! Le canton du Tessin, canton italophone à la frontière de l’Italie s’est vu submergé par les arrivées des immigrants italiens, entraînant des problèmes de logements, de circulation, de chômage, de concurrence déloyal dans le secteur de la construction, de baisse des salaires, etc.. Ce qui a poussé notre gouvernement à se creuser la cervelle pour établir une clause spéciale pour ce canton, afin de la protéger un peu de Schengen. Juste des paroles et des grattements de tête,... ils n’ont toujours rien proposé ! Et les problèmes ne font qu’empirer !


  • #998160
    le 13/10/2014 par l’oracle a dit....
    Trois initiatives cruciales pour la Suisse en novembre

    le modèle suisse n’est pas un modèle à suivre pour la France. Historiquement, notre pays repose sur un état fort, hégémonique même, mais qui a fait sa force depuis 700 ans- en gros !
    Changer et adopter les référendums d’initiative populaire nous ferait entrer dans une autre dimension : celle de la politique à très court terme, au jour le jour et, au final, renforcerait le pouvoir de Bruxelles, qui aura le dernier mot ( en sa qualité d’arbitre.)
    de toute façon, à étudier de près le modèle suisse, il est clair que le parlement suisse garde la main sur le résultat final : par son droit à amender, édulcorer les décisions du peuple...voire à refuser d’appliquer purement et simplement les dits référendums ! le plus intéressant, c’est de constater que même l’UDC de Freysinger n’est plus assez à droite aux yeux d’une partie de l’opinion qui veut aller plus loin que la dernière initiative sur l’immigration de masse...à suivre, donc.

     

    • #998256

      Bonjour cher Oracle,

      je trouve votre commentaire interessant, meme si je ne suis pas du tout d’accord avec vous mais c’est cela qui est bien dans la puissance des debats . Vous pensez donc que un pays comme la France a raison de ne jamais organiser un referendum ? Je crois l’inverse de vous, le peuple de France doit probablement sentir des enormes frustrations ( qui sont visibles , demandez aux touristes qui visitent votre pays) . En fait, les citoyens Francais peuvent exprimer leurs opinions que une fois toutes les cinq ans , et je trouve que c’est plutot deprimant pour une grande nation comme la France. Avez vous un referendum en projet en France ( comme l’Angleterre qui va bientot organiser un referendum sur EU) ? Je trouve que c’est dommage.



    • il est clair que le parlement suisse garde la main sur le résultat final : par son droit à amender, édulcorer les décisions du peuple...voire à refuser d’appliquer purement et simplement les dits référendums !



      Oui, tu as raison. Plusieurs de nos choix n’ont pas (encore) été appliqué car bruxelles les a déclaré non-compatible avec les accords de schengen. Suite à cela (février 2014), une initiative UDC qui nous amènera à voter, est en cours de signature pour rappeler à notre cher conseil fédéral que le choix du peuple suisse fait foi prioritairement de tout autre accord.

      Tout n’est pas simple mais nous avons les outils pour combattre ce qui n’est déjà pas si mal.


    • #1000002

      @oracle,

      IL faut distinguer un référendum d’une initiative populaire :
      - Un référendum c’est un vote sur une loi déjà accepté par les deux chambres du parlement, qui a lieu après la récolte de 50’000 signatures valables.
      - Une initiative est une loi proposée par un groupe de citoyens visant à modifier la constitution. Pour aboutir, c’est-à-dire passer en votation, elle doit recueillir 100’000 signatures valables.

      Donc, quand le peuple se prononce sur un référendum et qu’il est accepté, la loi votée au parlement est éliminée ! Dans ce cas, je dirais que la démocratie est efficace ! C’est comme ça qu’on est pas entré dans l’UE, en refusant que le Conseil fédéral entreprenne des démarches pour la demande d’adhésion ! Ouf !
      Par contre, pour les votes concernant les initiatives, même si elles passent en votation, le parlement traîne pour élaborer les lois d’applications, ou les promulguent en ne respectant pas l’intention des promoteurs de l’initiative. Par exemple, ça fait 20 ans que le peuple suisse a accepté l’initiative des Alpes demandant à limiter la capacité des transports routier de camions à travers les Alpes à 100’000 par jours. On ne voit toujours rien venir et le trafic ne fait qu’augmenter. Pourtant on a les capacités ferroviaires pour faire transiter le fret à travers les Alpes, mais les lobby routier sont puissants. On a aussi voté plus récemment en 2009 pour la reconnaissance de la médecine complémentaire, et là aussi il ne se passe rien concrètement !

      Le problème c’est qu’en proposant de modifier la Constitution, ça laisse beaucoup de marge d’interprétation !


  • Ces questions concernent aussi la France. Il faudrait que le peuple exige une réforme qui vise à rendre le référendum populaire obligatoire...


  • #998405

    La Suisse n’est pas forcément un exemple, assise sur ses capitaux et dont l’Histoire se résume à l’invention du coucou et du gruyère (j’exagère volontairement). Mais poussons le raisonnement plus loin : il serait bon de limiter drastiquement les permissions de travail en Suisse des frontaliers français qui profitent des salaires suisses élevés et retournent les dépenser en France. On limite ou on limite pas ?

     

    • « La Suisse n’est pas forcément un exemple, assise sur ses capitaux et dont l’Histoire se résume à l’invention du coucou et du gruyère (j’exagère volontairement). »

      La courtoisie m’empêchant de vous livrer dans son entièreté le fond de ma pensée, je me contenterai de vous soumettre le lien suivant :
      http://www.globalinnovationindex.or...
      (pages 25 et 36)

      Bien à vous


    • @Mamie Limitez,mais qui va ensuite aller bétonner,gâcher,creuser sous la pluie ? je dis ça parce-que j’ai travaillé dans ce contingent de frontaliers,par un pur hasard et à mon poste(centraliste béton,de la m.rde,certes,mais pour l’instant la construction,c’est du bétonnage et du ferraillage),le type qui m’a appelé,ça faisait presqu’une année qu’il cherchait un Suisse et qu’il ne trouvait pas,il m’a fait venir en désespoir de cause (on se détestait en-plus,surtout lui et moi et vice-versa,mais le type avait besoin d’un gars compétent à ce poste pour que ses chantiers publics tournent,pas le choix ; et j’étais très étonné en arrivant,un salaire comme-ça et personne pour la place ?!)...après,je ne défends ni Pierre,Paul ou Jacques et ce boulot je l’ai envoyé ballader malgré le salaire conséquent(et puis,j’avais le trésor public qui m’attendait de l’autre côté,je ne voulais pas qu’il s’inquiète) mais tant que les jeunes hommes continueront d’aller se cacher dans des bureaux avec clim’,on ne vous laissera pas le choix (j’ai posé de la fibre optique aussi autour des rails,de nuit,faut creuser,se les geler,les pieds dans une tranchée inondée,drainer l’eau,etc,pour que vous ayiez de l’internet au petit matin)...et ça se dégrade à vitesse grand V,des hommes arrivent à la trentaine aujourd’hui sans jamais avoir touché à un outil,forcé,sué,ça ne peut donner que de la compromission tout ça (et non de la guerre civile)...bien à vous...Féthi


    • @Mamie Par-contre ça manque éminemment de respect,j’ai vu trop de choses aberrantes dont celle-ci : on doit creuser à un endroit,une canalisation d’eau(potable en-plus) passe par là,bien...il y a deux choses à faire au choix : soit il y a une vanne et on la ferme nous-mêmes,soit on voit ça avec votre service,régie des eaux,dans les deux cas ça prend deux minutes...et bien là non,les types se cassent à 17 heures en laissant pisser l’eau et j’arrive à 22 heures dans un océan pour moi tout seul...le matin j’étais chaud dans les bureaux,je voulais en virer un pour l’exemple mais tout-le-monde s’en foutait,vos ingénieurs rigolent "c’est pas mon problème"...j’adore cette expression "c’est pas mon problème" !...après "c’est pas mon problème",c’est l’engrenage,on peut plus discuter...bien à vous...Féthi


    • #999604

      @Zvončar
      Merci pour ce document intéressant. J’ai forcé volontairement mon commentaire et je vois avec joie que certaines réactions ne se font pas attendre. Néanmoins, je n’ai pas de retour réellement probant (pas le salon de l’Auto !) sur les applications que la Suisse met en oeuvre pour le reste de la planète... Ainsi vous ne m’empêcherez pas de penser que la Suisse profite de son statut indépendant et d’une richesse incomparable, et qu’en cas de nouveau conflit, comme par le passé, aura une position trouble comme à son habitude (cf. mission Bergier). Avec comme sièges de l’ONU NewYork et Genève, ainsi que cette fumisterie de GIEC basé en Suisse également, il est vrai que nous sommes tranquilles... Je respecte le peuple suisse mais il ne faut rien attendre de ce pays pour le reste, et l’avenir nous le confirmera.


    • #1000210

      @Mamie,

      Pourriez-vous allez au-delà des clichés ?
      Je vous envoie la liste de quelques inventions helvétiques qui ont conquis le monde. Vous pouvez les découvrir en image et en détails sur Swissinfo.

      L’aspirine (1897)
      La souris d’ordinateur (1981)
      La feuille d’aluminium (1924)
      La machine à écrire portable (1935)
      La mini-trotinette (1999)
      L’éplucheur Rex
      La bande Velcro (1951)
      La fermeture éclair Riri (1923)
      Le mixeur-plongeur (1950)
      La capsule à café
      Le moteur à combustion interne (1807)
      Le chocolat au lait (1875)

      Quand au coucou, sûrement que votre référence doit être Astérix, il provient de la Forêt Noire (Allemagne).

      Et s.v.pl. ne confondez-pas l’histoire du peuple suisse avec celle de l’État suisse, bien que leurs liens soient nombreux !


  • Cet article est très instructif. Après un référendum d’initiative populaire, les magouilleurs politiciens peuvent amender et magouiller pour entuber le peuple. Je n’étais pas au courant.Si tu es suisse et que tu lis ces lignes, ne vote jamais en faveur de l’Europe à moins que tu aies
    des tendances suicidaires. En France, s’il y avait un référendum pour sortir de l’union européenne, je serais pour la sortie de cette organisation catastrophique.
    Mon pays c’est la France pas l’union européenne.


  • #998585

    Quand la Suisse parle de diminuer le flux de l’ immigration , elle parle aussi de l’ immigration intracommunautaire UE. Donc la Suisse en a aussi marre et dit stop à la meute de français, de belges, d’ espagnoles, de portugais, aux frontaliers français.
    En tant qu’ africains on dit à la Suisse de fermer ses frontières à double tour, de mettre un soldat à chaque mètre le long de ses frontières mais on demande juste une chose d’ aller au bout des choses, d’ être conséquent et honnête, en un mot : nous rendre nos milliards volés par nos despotes africains et autres nègres de service à la solde de Bouana qui dorment dans vos banques depuis des décennies, depuis la mort de Mobutu les autorités congolaises réclament le tour des milliards sans succés.
    Trop facile de dire que nous le peuple extraterrestre nous n’ avons rien exploiter alors que vous bénéficiez au quotidien de leurs méfaits ( uranium du Niger, le pétrole du Congo, les richesses du RDC et de l’ Afrique du sud). Tout ce qu’on demande c’est que le leucoderme retourne sur sa planète avec sa désolation, ses crimes et ses mensonges.
    Sommes d’ accord du chacun chez soi, une terre, un peuple, l’ absurde à son comble le leucoderme se revendique sud-africain,mdrr


  • Bonsoir a tous !!
    Étant suisse moité éthiopien, né à Genève, ce poste me touche particulièrement...
    Je suis issue d’un père suisse ayant vécu 8 ans en Éthiopie (Lors du règne du Négus : Haïle Sélassié) et d’une mère éthiopienne naturalisé suisse après 3 ans. ( 1975 je crois)...
    Ayant fait toutes mes études en suisse et obligations civile (service militaire)
    , vivant et travaillant en suisse je me considère comme tel, malgré mon apparence de "beur" (attention pas de péjoration, car à Genève avec le CICR, ONU, OMM, OMC, UIT, CROIX ROUGE, et j’en passe... beaucoup de mixité dans ma génération)

    Premièrement je vous confie que je voterais favorablement à ces 3 initiatives...
    Toutefois je constate la soumission de nos politiques envers l’establishment.... (votation avec M. Moscovici, pas un mot pendant les meurtres à Gaza.., achat a profusion d’euro par la BNS pour maintenir l’échange à 1.20 et maintenir l’exportation de....montres, médocs et autres saloperies, je m arrête la)
    Donc peut importe les votes, en suisse ils s arrangent pour remettre ça dans les 3 mois (si ça plaît pas au 7 nains et aux banques) avec des textes de lois qui veulent juste dire le contraire, histoire d embrouille les moins malins..

    Et pour tous ceux qui pense que c est mieux ici, je vais les décevoir. ...c est la même situation avec quelques années de retard.....


  • Pourquoi la Suisse a eu la chance de rester neutre pendant la 1er et la 2 eme Guerre Mondial

    Tout simplement les belligérants ont reçu des font pour l’effort de guerre de la Suisse
    Les principaux sont la Goldman Sachs ,les Rockfeller ,les Rotschilds.....

    le droit de votation et d’autre droits sont octroyés par les banques par le principe de la symbiose

    Si vous me croyez pas ,posez vous alors cette question : Pourquoi tout le monde laisse tranquille la Suisse ?

     

    • #999205
      le 14/10/2014 par l’oracle a dit...
      Trois initiatives cruciales pour la Suisse en novembre

      je te crois sur parole ! le hic, c’est que ce modèle de référendums populaires est regardé avec envie par les autres nations européennes . Comment le système s’y prendra-t-il pour vider ces initiatives populaires de leur substance, avant de nous les vendre comme panacée ? L’avenir le dira...


    • #1000013

      le droit de votation et d’autre droits sont octroyés par les banques par le principe de la symbiose



      Je crois que pour affirmer une chose pareille vous devez ignorer complètement la longue tradition démocratique de la Suisse qui date d’avant le développement financier des banques helvètiques ! Qu’à l’heure actuelle, on soit de plus en plus contrôlé et sous pression de l’Empire c’est évident. On n’échappe pas au mondialisme si simplement !
      N’empêche qu’avec notre droit d’initiative, de référendum, et de moratoire( tous 3 différents, voir mon post ci-dessus !), on a réussi à interdire la construction de nouvelles centrales nucléaires, à établir un moratoire sur les OGM, à établir une taxe carbone sur les poids lourds dont la produit est redistribué à la population, à chaque individu ! Bref, on obtient quand même un petit peu plus que sans ces outils démocratiques imparfaits certes, mais existants !


    • #1000449
      le 15/10/2014 par Jojo l’Affreux
      Trois initiatives cruciales pour la Suisse en novembre

      Pour répondre à votre question, c’est :
      1- pour la première guerre mondiale la Suisse n’était pas sur le tracé du Bagdadban, son intérêt militaire pour les puissances allié du bien comme pour l’axe du mal était donc hautement limité.
      2- pour la seconde guerre mondiale Hitler a toujours compté envahir et annexer la Suisse, comme il l’a fait pour l’Autriche, c’est juste qu’il n’a pas eu le temps de le faire, préférant se consacrer à d’autres priorités plus urgente, comme faire main-basse sur plus de ressource naturelle.
      Le modèle d’une invasion de la Suisse, dans tout les cas de figure, c’est Napoléon : vous êtes sur d’y rencontrer beaucoup de résistance et d’avoir à affronter une guérilla motivé, surarmée et bénéficiant d’un relief très accidenté idéal pour harceler vos troupes. L’entreprise, si elle peut rapporter gros, vous coutera aussi très cher en vie humaine tout en demandant une mobilisation conséquente de troupe.


  • Sympa ces votations, ça permettra aussi indirectement de se faire une idée sur le sentiment réel et non biaisé dans les autres nations européenes.


  • Il faudrait avancer un peu.

    Pétition Pays Réels - Droit au référendum :
    Nous, citoyens français, réclamons un vrai référendum d’initiative populaire et soutenons l’initiative de Pays Réels pour réunir les :
    - 185 parlementaires (un cinquième des sénateurs et députés) ;
    - 4,5 millions d’électeurs (un dixième des électeurs inscrits)
    ...nécessaires pour imposer ce référendum.
    L’abstention gagne du terrain à chaque élection. La défiance envers les politiciens grandit chaque année. Notre pays traverse une grave crise politique. Pour en sortir, une seule solution : rendre la parole au peuple, par le biais de la démocratie directe, dont l’autorité devrait naturellement être supérieure à celle de la démocratie représentative.
    Pays Réels est une initiative de citoyens pour la plupart non encartés.
    La plupart des parlementaires appartiennent à des formations politiques qui ont défendu à un moment ou à un autre le référendum d’initiative populaire. On imagine mal qu’ils se déjugent alors que ce référendum serait enfin à portée de main. paysreels.org
    ¤ Contre la trahison des élites > Agir pour une Constitution d’origine Citoyenne.


Afficher les commentaires suivants