Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump à Paris pour le 11 Novembre : la Police redoute la mobilisation des Black blocs

En marge des commémorations du 11 Novembre et du Forum de la paix organisés à Paris ce week-end, un rassemblement de « plusieurs milliers de personnes » est organisé place de la République. La préfecture de police craint la présence massive de militants radicaux.

 

Paris sera au centre de l’actualité mondiale ce week-end et les menaces qui pèsent sur la capitale ne sont pas prises à la légère par les autorités françaises. Paris accueillera 72 chefs d’État ou de gouvernement et 98 délégations étrangères pour les commémorations du 11 Novembre et le Forum pour la paix qui auront lieu samedi et dimanche. Une situation sensible en termes de sécurité, d’autant que la préfecture de police a autorisé dimanche un rassemblement contre la venue de Donald Trump qui se tiendra place de la République à 14 heures.

Selon une note confidentielle de la direction du renseignement de la préfecture de police, à laquelle a eu accès Le Parisien , « plusieurs milliers de personnes » sont attendues à ce rassemblement. Le document mentionne également « un risque de débordements dû à la création attendue d’un Black Bloc ». Cette mouvance, régulièrement présente dans les manifestations, avait rassemblé 1 200 personnes lors du défilé parisien du 1er Mai dernier. Elle est composée de militants vêtus de noir, cagoulés, cassant du mobilier urbain, dégradant des commerces et affrontant les forces de l’ordre. Concrètement, la mouvance Black Bloc s’inscrit en opposition au capitalisme, aux gouvernements, aux forces policières et à la mondialisation.

Selon la note confidentielle émanant de la préfecture de police, « si l’option du rassemblement est confirmée, 200 à 400 éléments à haute potentialité violente pourraient chercher à partir en déambulation sauvage et tenter de rejoindre les abords de l’ambassade des États-Unis, du palais de l’Élysée et/ou de la grande Halle de la Villette où sera inaugurée la première édition du Forum de Paris sur la paix ».

Lors de la manifestation du 1er Mai à Paris, 1 200 militants du Black Bloc étaient présents en tête de cortège, contre 400 à 500 attendus. Au total, 31 commerces avaient été mis à sac, et 16 véhicules incendiés par les casseurs encagoulés. Pour éviter tout dérapage, le nouveau ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a tenu à répondre par le nombre. Près de 10 000 membres des forces de sécurité seront ainsi mobilisés à Paris ce week-end « pour sécuriser l’ensemble du dispositif : les lieux où se rassembleront les autorités et les différents sites qui pourront accueillir les manifestations », a-t-il précisé jeudi.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

Sur les idiots utiles du Système, lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Puisque Trump vient de dire qu’il était très insultant de la part de Macron d’avoir appelé à la constitution d’une grande armée européenne, prête à intervenir tous azimuths, les médias vont le snober pendant la commémo et se braquer vers leur idole : le boucher Netanyahou qui vient parader sur l’immense charnier de cette guerre sioniste .

     

    Répondre à ce message

  • " La police redoute la manifestation des Blaks Blocs ", alors pourquoi elle (Castaner) l’a autorisé ? On peut penser que cela cache une sale combine .

     

    Répondre à ce message

  • La Garde Républicaine est une subdivision de la Gendarmerie Nationale , qui assure des missions d’honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de l’ état ( l’armée du président ) , les Black Blocs , qu’il va réutilisé contre le public , le gens du peuple .

     

    Répondre à ce message

  • Les Blacks Blocs ce n’est pas la police déguisée en vandales gauchiasses ? De plus je me demande comme en cette période de fichage et surveillance généralisé de tels groupes peuvent prospérer et sévir à ciel ouvert ! C’est comme avec le cannabis, la cocaïne ou l’héroïne, des milliers de kilomètres carré de terres agricoles sont occupées par la culture du chanvre et de la coca mais on nous fait croire qu’en une époque où il existe des avions et la technologie satellite permettant de repérer depuis l’espace un coquelicot perdu dans un champs de blé de 1000 hectares mais des milliers d’hectares de culture de drogue passent inaperçus !
    C’est quand même drôles toutes ces choses qui ont l’apparence d’échapper à la surveillance et répression de l’état alors qu’elles sont à une échelle si énorme qu’il est impossible que cela puisse passer inaperçu...et qu’en revanche un pauvre con lambda qui pour s’amuser a planté 3 misérables pieds de cannabis dans son jardin doit prendre des précautions extraordinaires pour éviter de se faire gauler par la patrouille ! Si il a eu le malheur de planter ça de manière à ce que ces 3 plants soient visibles depuis l’extérieur ou d’un voisin il est foutu !

     

    Répondre à ce message

  • S’ils « redoutent », c’est qu’ils ont des éléments liés à des personnes. Dans ce cas, comme pour le coup de « l’extrême-droite » avec un type de 62 ans qui auraient avoué le projet de poignarder Macron, que ne procèdent-ils pas à un coup de filet préventif ? Bref, on nous prend encore et toujours pour des cons sur toute la ligne.

     

    Répondre à ce message

  • Cette organisation fasciste est connue du gouvernement, ainsi que ses commanditaires il faut arrêter de nous prendre pour des dindons .Ceci est de laisser faire cette organisation pour venir foutre le bordel .Autrement dit mettre des braises sur le feu avant la journée du 17 .Toutes les ressources de ce gouvernement vont être employées pour semer le chaos avant de se faire foutre dehors par le peuple .
    La venue de Trump est un bon prétexte, et un contre feu de la journée du 17..

     

    Répondre à ce message

    • #2078744

      "Toutes les ressources de ce gouvernement vont être employées pour semer le chaos avant de se faire foutre dehors par le peuple ."

      Arrêtez de rêver, le peuple ne foutra jamais dehors ses maîtres pour la bonne et simple raison que le peuple aime sa servitude. Au contraire, quand la crise va s’aggraver le peuple suppliera le gouvernement de le protéger et de venir à son secours.
      Les révolutions n’ont jamais été l’initiative des peuples mais ont à chaque fois été fomentées par des groupes organisés qui tendaient vers le même but (ex : les conjurés des clubs jacobins et loges du Grand-Orient pour renverser la monarchie en agitant le peuple).

       
    • Tortue Géniale
      Oui les révolutions sont l’oeuvre d’associations de malfaiteurs qui fonctionnent en réseau. Comme nos conards de frères la truelle.
      Il ne faut rien attendre du peuple.
      C’est à nos vraies élites de se bouger le cul, mais probablement ont- elles ralliée le camp du mal.
      Puisque tout ce cirque perdure depuis 200 ans.

       
  • Témoignage d’une connaissance qui partit à Gênes en 2001 avec les militants Attac en autocar depuis Paris (il n’en était pas, et eux ne le savaient pas) faire du journalisme indépendant auto-financé sur les manifs anti-G8. Et aussi faire un petit voyage vers un port historique européen.
    Il se retrouva dans les rues avec les Black Blocs, qui étaient les casseurs, et offraient donc l’occasion de photos intéressantes. Constatant que ce reporter inconnu ne cassait ni voitures ni rien, une des filles en noir lui arracha son appareil photo et en retira la pellicule, qu’elle détruisit.
    Plus tard, dans le dortoir, le reporter (qui rapporta quand même pas mal de photos) vit arriver vers 4h du matin les militants Attac, couverts de sang. Ils s’étaient fait tabasser par la police italienne, laquelle rentrait dans le dortoir de fortune où étaient réunis les manifestants pour la nuit, et tapait sur tout le monde, sauf.... du côté où se trouvaient les Black Blocs.
    Le reporter se trouvant de ce côté-là, il échappa aux coups et blessures.
    Bizarre, non ?

     

    Répondre à ce message

  • Ce que les militants mondialistes n’apprécient pas :

    09/11/2018 - Presidential Proclamation Addressing Mass Migration Through the Southern Border of the United States :
    https://www.whitehouse.gov/presiden...

    IN WITNESS WHEREOF, I have hereunto set my hand this
    ninth day of November, in the year of our Lord two thousand eighteen, and of the Independence of the United States of America the two hundred and forty-third.

    DONALD J. TRUMP

     

    Répondre à ce message

  • #2078718

    Comment la préfecture de Paris peut-elle autoriser une telle manifestation sachant les risques de débordements ? Est-ce donc à dire que ceux qui autorisent ce trouble à l’ordre publique annoncé sont les complices de cette mascarade ? Si oui dans quel but ? Empêcher une partie des français de témoigner de leur sympathie pour les invités non compatibles avec la vision mondialiste ?
    D’autre part, il est pour le moins étonnant que ces "black blocs" soient définis comme anti-mondialiste alors que dans ce cas précis il manifeste leur hostilité envers une figure qui s’oppose aux mondialistes.
    ll ne faudra pas être surpris si aucun de ces terroristes ne soit appréhendé.

     

    Répondre à ce message

    • Trump est un capitaliste nationaliste pur et dur qui roule pour le commerce et l’argent pratiquant comme ses amis sionistes la loi du plus fort égotique ... en deux mots un anti Chrétien !
      Le Christ rappelons le c’est positionné clairement contre le commerce et l’état :
      " Rendez à César ce qui est à César " ...
      " Le commerce c’est le cancer du monde " Céline .

       
  • ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌" La préfecture de police craint la présence massive de militants radicaux."
    La "gentille" préfecture annonce la couleur : Les Black Blocs sont les méchants anars qui vont casser ... l’état via le préfet (tel ZORO ) va protéger contre la casse des gros méchants Black blocs et ainsi redorer son blason !... Le scénario est clair, non ?
    Faudrait en chopper un de ses Gros méchant Black Blocs pour voir pour qui il roule ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents