Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump annonce un nouvel accord de libre-échange avec le Mexique

Le Président des États-Unis a téléphoné devant les caméras à son homologue mexicain pour le féliciter. Ils sont tous deux tombés d’accord pour associer rapidement le Canada à leur compromis sur ce nouvel ALENA.

 

Plus question de jeter à la poubelle l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), si ce n’est son nom. Donald Trump, après des mois de négociations compliquées avec les autorités mexicaines et canadiennes, ponctuées de menaces, annonce qu’un accord de principe a été enfin trouvé avec Mexico. Le président Trump a téléphoné devant les caméras à son homologue sortant, Enrique Peña Nieto, pour le féliciter. Les deux sont tombés d’accord pour associer rapidement le Canada à leur compromis.

L’ALENA, en place depuis 1994, régulièrement dénoncé comme une machine à détruire l’emploi industriel américain par Donald Trump, a désormais de bonnes chances d’être « modernisé ».

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est à dire que, depuis qu’au Mexique, la ville de Guadalajara aurait « autorisé » le sexe - consenti - en public (dès lors qu’un regard appuyé ne vienne pas le dénoncer), l’ami, chasseur de félines avec les doigts, s’est dit : « Tiens, pourquoi je n’irai pas fourrer par là-bas » ; fourrer son nez, cela va sans dire, au sens de le mettre dans les affaires, hein ? Non, pas l’autre où tu l’as dans l’os.
    Reste à savoir combien feront le mur...
    Quand bien même son aéroport porte le beau nom d’Hidlago, à Guadalajara l’on voudrait s’occuper des « crimes et délits sérieux », dit-on. Oui, conservons à l’esprit qu’il est des Hidalgo qui on le souci de l’indépendance...
    C’est peut-être ça qui le pousse le Donald.


  • Il n’a jamais été question de renoncer à l’ALENA vu que seule une majorité des trois quarts au Congrès pouvait le faire ; Trump n’en a pas le pouvoir ! Moderniser l’ALENA veut dire sauver l’ALENA, donc une sorte de mondialisme régionale... en laissant Trump accéder à la Maison Blanche, le système cherche à duper les masses en leur présentant un président « nationaliste », c’est à dire fort en gueule mais chargé avant tout de rénover le système , donc de le renforcer...

     

    • Il faudrait lire ce que contient ce nouvel accord avant de parler. Celui ci est plus a l avantage des EU. Impose un certain nombre de composant fabriqué aux EU dans les produits fini mexicain.


    • Vous avez lu l’article en entier ? Apparemment non et visiblement, vous n’avez pas compris grand chose de ce que fait Trump depuis le début de son mandat.


    • Je suis mitigé sur votre conclusion, comme vous je vois Trump comme un leurre mais je pense que nous l’avons vue comme le sauveur du monde ou le destructeur des impérialistes or il n’en est rien il est juste en train de défendre les américains pas par amour ou valeur ect... pour le fric, il estime que l’économie réelle prévaut sur la finance c’est tout. Il est bon pour les ricains c’est tout le reste il s’en fiche il sauve l’ALENA certes mais qui refuserait une zone commercial aussi vastes avec un fort potentiel tout en gardant sa monnaie sa souverainté et en imposant au mexicain un salaire minimum de 16$ de l’heure par exemple. Je trouve que c’est bien joué, la France y gagnerai à créer sa zone économique en gardant sa souverainté par exemple avec l’Europe du sud voir certains pays francophone. C’est de la réal politique sur de la réal économie pour l’instant je dit chapeau !!! Mais je ne vois plus Trump comme LA personne qui pourra nous aider idem pour Poutine ils défendent LEURS intérêts donc chapeau


    • Seb59
      Un contenu de texte ne veut pas dire grand chose. Ce sont les faits qui parlent. Et l’Alena a fini par achever le Mexique et le mettre à genou. Surtout son agriculture. Il y a un dumping US qui a réduit à néant le commerce agricole. Une concurrence que les paysans mexicains n’ont aucune chance de relever. Ce soit-disant nouvel accord défavorisera le Mexique puisque Nieto est un toutou qui vend son pays. Un Macron latino quoi.


    • @ anonyme

      Les mexicains n’ont qu’à élire un Trump mexicain.


    • Vous montrez encore une fois toute l’étendue de votre bêtise, Trump a simplement renégocié l’accord afin qu’il soit plus avantageux pour les américains, se qui est le travail d’un président à la base. Cela va faire 20 ans que les américains se plaignent de cet accord bidon.


    • Un contenu de texte ne veut pas dire grand chose. Ce sont les faits qui parlent.

      Hum, ce texte là, c’est un accord international. Une sorte de contrat. Le genre de chose qui finit devant un tribunal pour ceux qui s’imagineraient que c’est juste des mots.

      Je suis d’avis d’attendre de connaître les détails pour avoir un jugement définitif.

      Notez que je ne me fait aucune illusion optimiste pour autant sur le fond.
      Mais disons quand même que les circonstances sont les plus propices possibles : l’élection est juste dans deux mois, les Républicains sont loin d’être assurés d’avoir la Chambre des Représentants, donc, il pourrait y avoir un petit plus.
      Après ils sont fourbes, le petit plus pourrait n’être pas très durable.
      Si par exemple l’accord prévoit de monter les salaires mexicains, il suffit de le piéger discrètement en ne prévoyant rien sur les monnaies respectives. La hausse des salaires mex ferra mécaniquement, à moyen terme, baisser la valeur du peso, et Zou !, retour à la case départ, les salaires mex redeviennent trop bas par rapport à ceux des US, concurrence déloyale, etc.... Autrement dit, l’accord est conçu afin que ses effets s’autodétruisent à moyen terme.
      Evidemment l’électeur lambda ne connait pas les équations de base du commerce internationale. Lorsqu’il se plaindra de la concurrence déloyale résultant de la dévaluation du peso, il ne comprendra jamais qu’il s’était fait rouler : cette dévaluation était un effet prévisible, et prévu par les créateurs de l’accord.


  • Le Texas exporte plus de biens (77 milliards d’euros) vers le Mexique, que le Mexique n’en exporte (68 milliards d’euros) vers le Texas. On ne compte pas la drogue j’imagine. 400 000 emplois texans dépendraient de l’Alena (accord de libre-échange).
    Les Etats-Unis ont bien de la chance avec le Mexique, lequel, malgré une chaîne de volcans au sol aride traversant le pays, arrive à produire quelque chose pour pas trop cher. Il faut préciser quand même que ce sont surtout le Nord et les côtes ouest et est du pays qui cultivent et sont industrialisés.
    D’après le nouvel accord, les salaires des emplois industriels monteraient au Mexique. Le nouveau président du Mexique a dû négocier sec.
    Trump cherche à éviter le commerce avec la Chine ou d’autres nations asiatiques. C’est évidemment plus simple d’acheter des biens produits au Mexique. Il fut un temps après l’Alena, où le salaire mexicain était inférieur au salaire chinois et où tous les petits artisans et petits paysans mexicains faisaient faillite. Je me demande si c’est toujours le cas.


  • Empêcher les mexicains pauvres de venir chercher du travail aux USA (j’invite les personnes censés à se renseigner sur la manière dont les États-Unis asservissent le Mexique) mais accepter le libre-échange profitable aux riches mexicains et américains. Il est beau l’anti système Donald Trump.

     

    • Il a été mis pour préserver les intérêts de son peuple pas pour faire la charité.


    • @michelly Je pense que Tarik est d’autant plus logique que votre réponse est contradictoire. On dirait un tweet de great Trump himself, un entubage du bas peuple. Trump en bon grand patron donc un filou a toujours méprisé la classe populaire et si ce n’est pas un mondialiste typique c’est parcequ’il est un magnat de l’immobilier américain. Remarquez que tout les actes de Trump si ce n’est que ses décisions promesses du début de présidence quand il pensait être encore en campagne ne sont qu’en faveur des riches et juste après une polémique populiste pour ne pas s’aliener sa base. Pendant que la finance et wall street dancent, le peuple se réjouit du america great again et du bon chiffre de l’économie. Ça ressemble beaucoup à l’escroquerie macron en plus sophistiqué. Trump ne parle jamais de salaire minimum, de réduction de dette qui ne sert qu’à la finance américaine ou d’amélioration des conditions de travail du prolétariat. Sur l’avortement par exemple il fait une pierre deux coups en supprimant son financement du gouvernement federal, donc plus d’argent pour le complexe militaro-industriel, loin de mesure de restriction. Tant que Trump sera président les us seront formidable pour la minorité riche dont il est issu.


  • Voilà l’avantage d’élir un milliardaire indépendant et non une femme de ménage de Rothschild.