Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

Le président américain s’inquiète de voir les petits commerçants disparaître

Le président Donald Trump a de nouveau pris pour cible le géant d’internet Amazon samedi, dénonçant le groupe de l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, pour ses pratiques fiscales et son usage de la poste américaine, pour la deuxième fois en trois jours.

 

 

« Puisque nous en parlons, on dit que La Poste américaine perd 1,5 dollar en moyenne sur chaque colis livré par Amazon. Ca fait des milliards de dollars au total », a lancé Donald Trump dans un premier tweet matinal. Disant citer le New York Times, il affirme que ce journal « indique que "la taille de l’équipe de lobbying du groupe a explosé" ».

Puis il tacle le quotidien Washington Post, propriété de Jeff Bezos, en écrivant que ces équipes supposées de lobbyistes d’Amazon « n’incluent pas le Faux Washington Post, qui est utilisé comme un "lobbyiste" et devrait S’INSCRIRE comme tel ».

« Si La Poste "augmentait ses prix pour les colis, les coûts de livraison d’Amazon augmenterait de 2,6 milliards de dollars". Cette escroquerie de La Poste doit cesser. Amazon doit payer le prix réel (et ses impôts) maintenant ! », conclut le président américain.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1934990

    Le poujadisme de retour en 2018.


  • #1935041

    Onassis : "La condition sine qua non pour devenir riche est de ne pas payer d’impôts" .

     

  • #1935042
    le 02/04/2018 par The Médiavengers
    Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

    Le problème est bien plus vaste que ça. Amazon répond aux conditions de la mondialisation actuelle.
    - Y’-a-t-il une alternative ?
    - Comment "contrôler" une multinationale, ou plus exactement, une entreprise nomade et sans ancrage ?
    - Tant qu’on trouvera les ouvrages d’Alain Soral sur Amazon et pas chez le libraire du coin, je continuerai à commander sur Amazon. Et c’est valable pour n’importe quel produit vendu 10 fois plus cher dans des magasins spécialisés alors qu’ils sont l’un et l’autre fabriqués en Chine. Et je ne parle même pas du fait qu’on ne trouve jamais rien de ce qu’on cherche en magasin mais qui est disponible d’un simple clic grâce à internet.
    Il va falloir réinventer la notion de commerce car on ne revient pas en arrière. Mais pour ça, il faut des visionnaires à la tête de l’Etat, pas des bureaucrates.
    Pourquoi n’existe-il aucune concurrence aux mastodontes américains ? Ça ne vous interpèle pas ? Aucun concurrent à Apple ou Microsoft, aucun concurrent à Facebook, aucun concurrent à Amazon. Pourquoi aucun pays du monde ne s’est jamais lancé à l’assaut de ces entreprises sinon par l’explication qu’il y a sans doute des accords et des pressions secrètes pour permettre à ces entreprises de dominer le monde ?
    Les Japonais ou les chinois seraient incapables de mettre en oeuvre des O.S. et des ordinateurs ? Quelle farce ! Et je ne parle pas des russes ou des Européens, qui ont laissé volontairement leur industrie informatique être réduite en miettes.
    Un concept comme Amazon est à la portée du premier entrepreneur pas trop bête. Alors ?

     

    • #1935102
      le 02/04/2018 par Marie Claude
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      Vous dites : Un concept comme Amazon est à la portée du premier entrepreneur pas trop bête, alors qu’attendez vous pour vous lancer.


    • #1935103

      Les chinois ont à chaque fois un concurrent ou presque pour tous les mastodontes de la hi-tech et autres.

      Concernant le changement d’habitudes. Je suis d’accord avec vous. Mais il y a comme même concurrence déloyale concernant les impôts.

      Les entreprises du même calibre d’Amazon ont des armées de lobbyistes.
      Mais ce n’est pas réellement un problème quand les politiciens cherche avant tout le bien publique.

      Mais si c’était le cas. Cela se saurait depuis belle lurette...


    • #1935133
      le 02/04/2018 par The Médiavengers
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      Ma pauvre Marie-Claude..... Je parie que vous avez écrit ce message en vous croyant plus intelligente.... Mais qui vous a dit que je voulais me lancer à l’assaut d’Amazon ?
      Allez, la prochaine fois sera (peut-être) la bonne.


    • #1935147

      Qu’est-ce qui t’empêche d’acheter les bouquins de Soral sur Kontre Kulture plutôt que sur Amazon ?
      Personnellement j’achète aujourd’hui plus cher mes produits de 5 ou 10€ pour ne pas l’acheter sur Amazon, en privilégiant les boites françaises.
      Et côté livres,cd bluray, la fnac pratique les mêmes prix qu’Amazon.
      Il y a des alternatives, il suffit de faire un petit effort.


    • #1935223
      le 02/04/2018 par cyber_cassandre
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      @The Médiavengers

      en économie et sur internet, on utilise le concept de "plateforme" pour désigner le lieu où se rencontrent offrants et demandeurs

      par définition, plus il y a de monde, plus une plateforme est intéressante

      ce qui fait qu’on arrive très vite à des monopoles presque indétrônables. D’où les Google, Youtube, Amazon, et ainsi de suite pour toutes les spécialités.

      Toute la perversité étant que, pour organiser un tel traffic, une plateforme a besoin d’avancer dès le départ des dizaines de millions de dollars, qu’on ne trouve... que grâce à des réseaux à Wall Street (Nasdaq), ou bien grâce à l’État russe ou chinois.

      L’U.E. est très en retard dans ce domaine : combien de geeks naïfs ont raillé le projet "Quaero" de Chirac, qui nous aurait évité la tyrannie Google ? combien de ces mêmes geeks sont sourds et aveugles à toute alternative à Linux, qui est à Windows ce que les communistes sont aux capitalistes ?

      L’autre solution, qui ne passe pas par l’État, c’est de métamorphoser la relation serveur-client. Certaines blockchains, comme Ethereum, seraient en mesure de créer un Web 3.0 décentralisé. À voir...


    • #1935273

      Il n’est aujourd’hui personne de l’envergure d’Amazon pour lutter contre l’ogre à la logique de retailer : à savoir disposer d’autant d’entrepots dans le vaste monde, disposant pour moitié du produit en stock et pour l’autre moitié appartenant aux marchands de 55% de leurs stock dans ses entrepots : sans parler de la logistique qui accompagne l’ensemble : Amazon est donc un trou noir qui aspire tout (Toys’R Us USA en savent quelque chose)
      Seul Walmart semble s’accrocher aux branches.
      Celui qui semblait s’en approcher et qui réalise presque 6 fois moins de bénéfices avec 6 fois moins d’employés qu’Amazon (300 000), pour un CA plus grand, est le chinois Alibaba qui a une toute autre politique : celle - pou rl’heure - de la mise en relation clients à la manière d’Ebay (sans le système d’enchère). Pour autant les asiatiques ont un adage qui stipule qu’il ne sert à rien de réinventer ce qui existe déjà : autant copier. Or là, ils ne copient pas. Ce qui signifie que, contrairement à ce que vous évoquez, il est incongru d’aller pomper le concept d’Amazon au regard de la taille qu’il fait, mais qu’il est nécessaire d’inventer : tout court.


    • #1935309

      Les Japonais ont Rakuten (sponsor du Barça en sus). Il faudrait que les entrepreneurs français fassent preuve du même néo-nationalisme économique des Japonais. Mais pour cela il ne faudrait pas d’espace Schengen etc.


    • #1935453
      le 03/04/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      @ Paulo
      "Personnellement j’achète aujourd’hui plus cher mes produits de 5 ou 10€ pour ne pas l’acheter sur Amazon, en privilégiant les boites françaises."

      Parfaitement ! et pourquoi privilégier un bon matelas, alors que tu pourrais t’allonger sur une vieille planche à clous rouillés ?

      "Acheter Français" : ’faudrait p’têtre que tu leur fasses passer un sérieux test de patriotisme, aux entreprises concernées, au risque d’une forte déception.
      L’étiquette "fabriqué en France", en quoi est-ce réellement un gage de qualité ?
      C’est comme les produits "bio"...

      Tant qu’à ceux qui viennent nous parler de la Fnac, va voir s’ils ne proposent pas l’euthanasie comme services, parce que là, c’est sans espoir...
      La Fnac... lol, c’est du trollage, c’est pas possible...


  • #1935047
    le 02/04/2018 par pleinouest35
    Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

    Je suis client Premium chez Amazon. Depuis plus de 10 ans j’y ai fait environ 90% de mes achats.
    Contrairement aux grands magasin français, je n’ai jamais de problème de SAV, il y a une très grande rapidité d’expédition (au maximum deux jours), et jamais de difficulté en cas de retour de produit cassé ou défectueux. On va me dire que je détruis le petit commerce, mais la qualité de service est-elle comparable, le choix est-il comparable, le prix est-il comparable ? Je vais vous dire, si les villes ne pratiquaient pas le racket avec le stationnement payant, sans doute que j’irais encore dans les petits commerces !

     

    • #1935063
      le 02/04/2018 par pleinouest35
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      Je dois dire qu’en ce moment je suis à Riom (je déteste cette ville auvergnate), la mairie augmente sans cesse la part des places payantes, alors il y a ces individus en uniforme qui sans arrêt surveillent si vous avez bien mis votre argent dans les horodateurs. C’est une forme d’élevage forcé sur la voie publique. Je n’achèterai jamais sous la contrainte, je ne vais pas risquer une amende salée et le tribunal pour faire plaisir aux commerçants. Qu’ils fassent donc instaurer la zone bleue et peut-être qu’alors je reviendrai ! Marre du beurre, de l’argent du beurre, et de la crémière !


    • #1935117

      c’est justement là où se porte votre erreur de jugement. si vous commandiez vos achats sur fnac où les frais de port sont désormais gratuits vous favoriseriez une entreprise française et à la fois vous boycotteriez amazon dont on connaît sa politique d’évasion fiscale. le premier pas est déja de consommer de manière intelligente. d’autre part savez-vous que vous pouvez commander n’importe quel bouquin sans frais de ports dans une librairie ? il me semble que vos arguments ne sont là que pour vous donner des excuses et justifier votre égoïsme momentané. je suis étonné que quelqu’un avec votre attitude soit un lecteur de votre site. vous me faîtes penser à une amie qui torche ses achats de noel en 2 heures chez elle en allant sur amazon et qui a tout ses cadeaux le 10 décembre sans êtr sortie de chez elle. A bon entendeur.
      _


    • #1935168

      D’accord avec pleinouest. Comme lui je commande à 90% chez amazon, j’ai les prix les plus bas et aucun problème de retour si besoin.

      Dernièrement, j’ai rapporté sans ticket de caisse bien sûr... un article de bricolage dans un magasin près de chez moi. j’ai dû attendre 10 minutes que le patron veuille bien se déplacer. Après m’avoir fait passer pour un menteur puisqu’il n’avait jamais eu de problème avec cet article, il a bien daigné me remplacer l’objet mais on sentait que ça l’emmerdait.

      Chez Amazon, je l’aurai retourné sans difficulté et sans justificatifs.

      Bien conscient que je participe à tuer les petits commerces en achetant sur amazon, je ne suis pas sado-maso non plus..

      Ce n’est pas Amazon le problème, mais bien le mondialisme, l’absence de frontières fiscales, les paradis fiscaux, etc...

      Et puis même si la poste baisse ses prix pour Amazon, qui parle de l’augmentation du CA de la poste grâce aux nombreux colis d’Amazon ?

      Amazon n’est qu’une conséquence du mondialisme et NON la cause.


    • #1935183
      le 02/04/2018 par pleinouest35
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      Glandalf : "si vous commandiez vos achats sur fnac où les frais de port sont désormais gratuits vous favoriseriez une entreprise française et à la fois vous boycotteriez amazon dont on connaît sa politique d’évasion fiscale".

      La FNAC ? Cette Fnac où le cahier des charges des travaux photographiques stipulait qu’elle sélectionne les laboratoires et que les tirages ratés sont gratuits, sauf qu’en l’occurrence il s’agissait des photos ratées par le client et non le labo ? Vous voyez où je veux en venir ?

      Non merci, couillon une fois mais pas deux !


  • #1935081

    Fondamentalement, le problème, et nombreux sont ceux qui sont dans ce cas, c’est que quand on se trouve dans la position de quelqu’un qui subit tout ce qu’une ’’organisation sociale’’ peut faire subir (il y a des degrés selon le standing et le statut) et que ’’justice’’ n’est pas rendue, les pratiques usitées dans un domaine comme le commerce s’exonèrent de toute déonthologie, pour laisser place à toutes les dérives qu’on peut s’autoriser avec des victimes mises dans l’impossibilité de se défendre. C’est ce ’’commerce’’-là qui est pris de plein fouet par la conccurence d’organisations telles qu’Amazon, qui pratiquent non seulement le juste prix mais également un prix juste et pas inscrit dans une pure démarche de prédation sans scrupule avec complicités diverses à l’appui. Remarquons au passage que si le commerce prédateur fait flores, c’est parce que le système fiscal a son plein rendement sur les hauts prix qu’il ponctionne proportionnellement. Ce qui fait que plus une population est en difficulté plus l’état et ceux qui le dominent prospèrent.

     

    • #1935196

      Eh oui Anonyme
      Vous avez mis dans la cible, c’est bien la domination des états et leurs décideurs qui permettent à ces mastodontes de se développer jusqu’au point de carrément cracher sur leurs devoirs fiscaux. Si on continue à les engraisser sans contrôle, au final elle nous domineront dans tous les compartiments de notre société, jusqu’à détenir le pouvoir en lieu et place de toutes nos institutions. C’est ce que comprend très bien Trump, faut dire qu’il a été à bonne école, même si il cherche une vengeance envers le patron de Amazon et surtout du Washington post.
      Le maire qui rend payant le moindre bout de trottoir en y mettant des pistonnés de première pour équilibrer un je ne sais quel budget est le premier à désertifier les petits commerces.


  • #1935152

    Consommez moins, bordel !

     

    • #1935184
      le 02/04/2018 par pleinouest35
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      C’est un peu mon cas. Comme je suis ruiné (j’ai perdu ma maison dans un projet collectif), je me rabats vers les produits chinois : montre chinoise à 13 euros (Winner), ampli chinois (Jungson), moto chinoise (125 Bullit). Pour acheter occidental, encore faut-il en avoir les moyens !


  • #1935247

    Amazon n’est pas près de faire faillite et les commandes ne feront qu’augmenter. Et si ce n’est pas Amazon, ce sera un autre magasin en ligne.

    Et pourquoi ? Parce que les gens en ont assez des centres villes où les mairies font du racket au parcmètre avec des ASVP plus débiles les uns que les autres et que les centres commerciaux de plus en plus grands donnent de plus en plus le tournis.

    Donc la logique est : Amazon + le Drive pour l’alimentaire (et même la livraison des courses)


  • #1935294

    Trump s’en fout d’Amazon et des malheurs du petit commerce.
    Il veut juste que Bezos souffre, pour le contraindre à cesser la ligne anti-Trump du Washington Post.

    J’avais annoncé après le départ de MacMaster (atlanto-non-sioniste) que ça allait saigner. Auparavant, le WaPo soutenait MacMaster, et persécutait pas mal Trump lorsqu’il ne s’alignait pas sur l’avis sur MacMaster.
    Mais depuis, Trump a cessé de zig-zaguer, a nommé Bolton, et s’est clairement positionné dans le camp néo-con et sioniste. Donc c’est la guerre à mort entre Trump et le WaPo.

    Ce n’est pas un hasard si simultanément dans le camp neo-con et sioniste, Mercer, Cambridge Analytica et Facebook subissent une campagne de presse qui va les ruiner. Au fond, Trump, en critiquant Amazon, ne fait que répondre sur le même plan : Faire chuter Amazon en bourse, pour venger la perte de valeur subie par Facebook.

    Trump avait déjà attaqué Amazon, il y a quelques jours, causant déjà quelques milliards de pertes. Mais en fin de journée il avait corrigé son discours, permettant à Amazon de récupérer partiellement. Comme si Mnuchin, ou un autre représentant de Wall-Street, lui avait fait comprendre que les chutes simultanées de Facebook et Amazon, c’était un jeu de con risquant de déclencher l’effondrement général du Nasdaq ; surtout en ce moment où Tesla est menacé de banqueroute.
    Apparemment la trêve n’a pas tenu longtemps.
    Je réitère donc ma prédiction qu’on entendra prochainement d’un scandale avec les investissements de Kushner (vu qu’en plus une tentative avait eu lieu dès le 22 Mars, jour de l’annonce de la nomination de Bolton, même si elle a avorté ; on en a peu entendu parler. Juste une reprise par The Hill et Zerohedge du papier "White House Probes Loans to Kushner’s Business" du Wall Street Journal du 26 Mars. Mais vu l’ambiance féroce de ce conflit interne au deep-state, il est peu probable que le scandale ne finisse par sortir un jour en Mondiovision Dolby THX)

    Hourra à Trump !
    Il est bien parti pour déclencher l’auto-destruction de l’Empire.

    Quand je pense qu’il y a des téléspectateurs scotchés devant la téléréalité !
    Alors qu’entre les lignes des journaux US, on peut assister aujourd’hui à
    "L’Homme Le Plus Puissant du Monde contre L’Homme Le Plus Riche du Monde".
    Super-Trump contre Super-Bezos ! Et c’est pas du chiqué !

    Allez Donald ! Ni trêve, ni pitié, casse-z-y sa petite gueule au Mickey !!


  • #1935323

    Un homme qui possède 120 milliards de dollars... 120 000 000 000... Deux fois le budget de l’armée française ou encore l’équivalent de 1000 F-35, ou 1500 Rafale...
    Tu m’étonnes que ce monde parte en couille.


  • #1935364

    J’achète des livres chez Amazon et je suis obligé de constater que ceux-ci non seulement arrivent dans les temps mais en plus, sont souvent en meilleur état (et parfois moins cher) qu’en magasin spécialisé. De plus, habitant et travaillant en campagne et sans voiture, cela me facilite grandement la vie et me facilite l’accès,à certains "produits" culturels.

     

    • #1935431
      le 03/04/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      Oui : "sauver les petits commerces" est un argument complètement foireux, une espèce de chantage moral, dont c’est la seule réalité.

      - Est-ce que tu as le produit/ l’article que je veux ?
      - Non, tu ne l’as pas : donc, il n’y a même rien à sauver...


  • #1935433

    Pourquoi est-ce que le concept fonctionne si bien ? Parce qu’il est efficace. Pourquoi est-ce qu’il offusque les dominants ? Parce qu’il leur échappe et que les dominants veulent TOUT l’argent. Celui du travail, du commerce, des armes, de la prostitution, de la drogue ; du racket ; TOUT sans rien risquer de la part leurs victimes. C’est ce qu’on appelle un Etat qui pour cela fait des Lois. Mais comme les dominants quand ils sont ’’démocratiques’’ sont des pervers au service de la Névrose, ils sont incapables d’options prenant objectivement en compte la Réalité afin de perdurer vraiment (ils contiennent intrinsèquement les germes de leur propre destruction). Internet est une REVOLUTION qui leur est ennemie, et prend de plein fouet leurs options de ces 75 dernières années.


  • #1935677

    Amazon est quand même le seul épicier de la planète qui possède et fait traverser l’océan à ses propres navires géants porte-container.
    Imaginez ce que cela signifie quant aux quantités supplémentaires de merdouilles importées de Chine, et l’impact sur le chômage en France.

    Quant aux places de parking payantes dans les rues des quartiers commerçants de la ville.
    Figurez vous que bien souvent cela a été sciemment instauré, à la demande des commerçants, afin d’exproprier de fait les voitures des habitants du quartier commercial, pour vous permettre d’y venir sans fournir le moindre effort physique. C’est aux habitants du quartier que cette plaisanterie coûte réellement, pas à vous qui profitez de l’expropriation en échange de quelques euros de temps en temps.

     

    • #1935771
      le 03/04/2018 par pleinouest35
      Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

      Je cite : "Figurez vous que bien souvent cela a été sciemment instauré, à la demande des commerçants, afin d’exproprier de fait les voitures des habitants du quartier commercial, pour vous permettre d’y venir sans fournir le moindre effort physique".

      C’es vrai. Là où j’habitais en région parisienne, les commerçants avaient effectivement réclamé les horodateurs. Résultat un an plus tard : le commerce avait baissé de 30%, mais une société privée se gavait avec les horodateurs.
      Quand on est con... Mais qu’est-ce que c’était drôle. Ah les commerçants !


  • #1935719
    le 03/04/2018 par Docteur Prolo
    Trump dénonce les pratiques fiscales d’Amazon

    Jeff Bezos est marié, père de 4 enfants, libertarien et donateur du laboratoire d’idée libertarien Reason Foundation.

    Bezos devient en novembre 2017 l’homme le plus riche au monde, avec une fortune estimée à plus de 100 milliards de dollars américains (+ 34,2 milliards de dollars par rapport à 2016), devant Bill Gates et Warren Buffet.

    Engagé dans le mouvement transhumaniste et obsédé par le long terme, il a investi 42 millions de dollars dans une horloge mécanique située au Texas, qui pourra donner l’heure exacte pour les dix mille prochaines années.

     

  • #1935922

    Mon commentaire précédent est aujourd’hui confirmé par zerohedge dans l’article Trump Escalates War With Bezos : "Amazon Costs Taxpayers Many Billions Of Dollars" qui dit explicitement que Trump en a après Bezos à cause du Washington Post. Rien à faire du petit commerce, c’est juste un prétexte populiste comme Trump sait si bien le faire.
    Et, cerise sur le gâteau, s’il était encore besoin d’une preuve, on apprend que Trump dinait ce soir avec la tête d’Oracle, Safra Catz, pour voir comment ils pourraient reprendre le contrat de services informatiques qui avait été donné, sans appel d’offre, à Amazon par le Pentagone, pour un montant de 10 milliards au moins (avec au moins 25% de marge nette) Source : article zerohedge "Trump Having Dinner With Co-CEO From Amazon Competitor Oracle"

    C’est ce juteux contrat Pentagone-Amazon (Bezos-Wapo) qui m’avait fait dire que le triumvirat des généraux de la Maison Blanche contrôlaient indirectement le WaPo et s’en servaient pour faire pression sur Trump.
    MacMaster étant viré, il ne reste du triumvirat des généraux plus que Kelly et Mattis, qui font probablement profil bas à l’heure actuelle, car ils peuvent être virés également à tout moment. Le camp non-sioniste semble en mauvaise posture.

    Sauf que :
    les deux ex-Marines, Kelly et Mattis, peuvent encore compter sur un troisième, ex-Marine, qui n’est pas là par hasard, à mon avis, et qui est, surprise, le fameux procureur Mueller du "RussiaGate", que Trump a finalement décidé d’affronter, au moment même qu’il décidait de virer MacMaster. Tant que Trump avait peur de Mueller, il n’a pas attaqué MacMaster ou Bezos.
    Le truc est que Trump a l’habitude de mentir ou de dire le contraire de ce qu’il disait peu auparavant, sans y faire attention. Donc, même s’il n’a probablement presque rien à se reprocher sur le fond, il risque réellement de se faire planter par Mueller. Ce dernier pourrait, par exemple, pousser habilement Trump à mentir alors qu’il dépose sous serment..


  • #1935950

    on ne peut pas avoir un monde meilleur si on ne consomme pas avec plus d’éthique.
    si on ne regarde que ces interets personnels sans aucun recul et sans voir ou cela nous amène, alors le monde ne changera pas.

    les actionnaires principaux d’Amazon, sont les mêmes que Coca, Monsanto, Google, Mac Do, Facebook, Goldman Sachs ; etc

    Ce n’est pas la peine de critiquer la politique expan sionnistes et guerrière des usa, si on leur donne tous les jours les moyens de nous dominer.

    Il faut être cohérent.

    Et puis un prophète a dit "De moi, il (le démon) n’obtient rien, sur moi il n’a aucune prise, mais afin que le monde sache que j’aime le Père, oui, comme le Père va me demander, je vais faire." (fin du chapitre 14 de l’évangile de Jean)


Commentaires suivants