Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump poursuit sa purge du FBI : le directeur adjoint Andrew McCabe quitte ses fonctions

Le directeur adjoint Andrew McCabe, accusé par le président américain d’être proche de l’ex-patron du FBI James Comey, a quitté ses fonctions lundi avec effet immédiat.

 

Depuis des mois dans le collimateur du président Donald Trump, le numéro deux du FBI, Andrew McCabe a quitté ses fonctions, a confirmé lundi une source gouvernementale. Le numéro deux de la police fédérale était l’objet depuis 2016 de critiques récurrentes de la part du président américain et de responsables républicains, qui l’accusent d’être proche des démocrates. Il quitte son poste avec effet immédiat, mais restera sur le registre des employés de la police fédérale jusqu’en mars pour des raisons administratives.

[...]

Le Président a par ailleurs accusé McCabe d’être un ami de l’ex-patron du FBI James Comey, lui-même limogé par Trump à cause de l’enquête russe. Et il a reproché à l’épouse d’Andrew McCabe d’avoir des liens avec Hillary Clinton, son ancienne rivale à l’élection présidentielle. Peu après avoir écarté Comey de la tête de la police fédérale, Donald Trump avait convoqué à la Maison-Blanche Andrew McCabe, à qui revenait la tâche de diriger par intérim le prestigieux bureau centenaire pour lui demander pour qui il avait voté à la présidentielle, a rapporté la semaine passée le Washington Post.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

Trump face à l’État profond, à lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1890831

    Les commentaires sur le site du Figaro donnent plus d’informations que l’article lui-même.

    Est-ce que la future loi sur les "fake news" va condamner la fausse information ou mésinformation de l’article ou s’attaquer directement aux commentaires qui résument bien mieux la situation.

    Vaste question pour la police de la pensée.

     

    Répondre à ce message

  • Je confirme le commentaire de vincesampras. Le papier du Figaro est une catastrophe.
    McCabe n’est pas viré par Trump, mais par le chef du FBI, parce qu’il est gravement mouillé dans le scandale qui fait l’objet du "FISA Memo". Ce memo a été produit par une commission contrôlée par les Républicains, dont l’agenda est bien différent de celui de Trump.
    Ce n’est pas pour obéir à Trump qu’ils se sont acharnés durant des mois sur cette affaire, mais c’est dans le but de plonger les Démocrates dans le scandale en prévision des élections au Congrès en Novembre prochain. Voir par exemple le courrier du Committee on The Judiciary contrôlé par les Républicains du Sénat) envoyé il y a quelques jours au Democratic National Committee, https://www.judiciary.senate.gov/im... CEG LG to DNC (Steele Dossier).pdf . Le CEO du DNC vient donc de démissionner. Le travail des Républicains semble donc commencer à porter ses fruits. Mais Trump n’y a aucun mérite, il n’y a pas de purge. Trump a simplement la chance de bénéficier des retombées du travail des républicains, après avoir subi cette affaire depuis l’automne 2016.

    En gros, "le FISA memo" démontrerait que cette décision d’ouvrir une enquête sur des prétendues collusions de Trump avec la Russie, elle avait reposé sur un dossier dont l’auteur avait été payé par les Démocrates. Ce qui n’est pas interdit en soi.
    Sauf que le memo montrerait également que ce "petit détail" avait été tenu caché de certains de ceux qui avaient autorité pour décider d’ouvrir l’enquête contre Trump.
    Pardon de le dire, mais à force de vouloir encenser Trump, on fini par oublier de s’informer suffisament. Les infos étaient disponibles, par exemple en suivant Zerohedge ou RealClearpolitics. Il y avait presque un papier par jour depuis quelques temps. Actuellement, même CNN et le WPost en parlent.

    Et il y avait une campagne virulente aux US pour que ce "FISA memo" soit rendu public. Les Démocrates du Congrès s’y opposent, au prétexte du risque de divulgation d’informations classées. Le hashtag #releasethememo fut même pendant un moment en tête des tendances twitter. Trump vient de déclarer à un représentant Républicain "Oh yeah, don’t worry, 100%." qu’il allait faire publier ce FISA memo.

     

    Répondre à ce message

    • #releasethememo, nous montre que le peuple americain est conscient de la situation et du "soft" coup d’Etat evite pour l’instant. En ce qui nous concerne, le plan de 16 ans pour detruire les USA sur google, est la preuve que tous les pays blancs sont attaques par la meme clique en utilisant les memes methodes.

       
    • Intéressant, l’édito du Wall Street Journal, paru juste après mon commentaire, semble avoir été pompé dessus ;=) Spécialement, ils relèvent eux aussi que "Sauf que le memo montrerait également à propos de l’origine Clintonienne du dossier Steele que ce "petit détail" avait été tenu caché de certains de ceux qui avaient autorité pour décider d’ouvrir l’enquête contre Trump."
      Cela sera probablement le point clé qui empêchera de plaider l’erreur involontaire. Et l’accusation finira par remonter à Clinton.

      Or donc, Murdoch marche dans la liquidation en cours du parti Démocrate Clintonien. Tiens donc ! Alors je réitère ma prédiction pour le ticket Démocrate, qui gagnera la présidence en 2020 : Tulsi Gabbard et Schumer en VP. Sinon, Kamala Harris à la place de Gabbard, mais cette prédiction là, bien moins difficile, n’a donc pas réellement d’intérêt.