Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se suicide

Il est des faits divers symboliques, et celui-ci en fait partie. Quels romans que nos crimes !, affirmait Boudard, pour qui les faits divers disaient leur époque. Ce qui s’est passé à Pessan, un petit village du Gers, dit malheureusement la France d’aujourd’hui.

 

Un peu de géographie et d’histoire, qui disparaissent progressivement
des programmes des petits Français – et c’est pas par hasard – pour commencer...

 

Cet homme de 81 ans s’était remarié (pour la 2e fois) en juillet 2018 avec une Gabonaise de 49 ans. Les unions entre retraités et femmes africaines ou d’Europe de l’Est ne sont pas légion mais se développent. Il y a bien sûr le tourisme sexuel en sens inverse (de la France vers l’Afrique) mais ce n’est pas le sujet. Ici, ce qui nous intéresse, c’est qu’un Français de 81 ans puisse épouser une Africaine qui a 32 ans de moins que lui.

Cependant, on a vu des différences qui ne mènent pas à des drames, enfin pas à l’intérieur du couple : Brigitte a 25 ans de plus qu’Emmanuel, notre Président bien-aimé, et cela a l’air de bien se passer, surtout depuis que le visage de Brigitte a été rafraîchi par une petite chirurgie à l’Hôpital américain de Neuilly. Pour les Français, c’est moins le cas mais ça n’est pas le sujet. Le sujet est : une union entre deux âges et deux mentalités très éloignés est-elle possible ? Réponse : oui si l’amour est sincère, et partagé.

Or à Pessan, il semble que cette union du lapin et de la carpe était un peu branlante, selon La Dépêche :

« La relation qui s’est installée démarrait donc sur des bases compliquées, voire ambiguës, et sans doute fort éloignées des aspirations des deux concernés. Elle s’est donc assez vite dégradée et distendue. La dame d’ailleurs s’était récemment rapprochée du Centre d’information des droits de la femme (CIDF). Le monsieur, lui, a fini par découvrir que son épouse avait entamé une relation avec un autre. Une certitude que les enquêteurs ont appris de sa main sur des documents laissés par lui peu avant la mise en œuvre de son acte irréversible. »

Le 20 août 2019, après un an de mariage, c’est le drame. Le quotidien régional précise :

« Mardi, alors qu’elle était encore allongée sur son lit, il lui a tiré une balle dans la tête avec son fusil. Puis, il s’est assis au sol, adossé à une armoire, et a appuyé une seconde fois sur la gâchette. Autant dire que la scène découverte par la fille du défunt comme par les enquêteurs de la gendarmerie était assez insoutenable.
“Nous avons bien entendu procédé aux vérifications d’usage, pour en conclure, comme on pouvait le supposer, qu’il n’y a pas a eu l’intervention d’un tiers”, indique la procureur de la République d’Auch, Charlotte Beluet. Ainsi donc, d’un point de vue judiciaire, l’affaire devrait s’éteindre rapidement, mais au sein de la petite communauté pessannaise, elle devrait plomber l’ambiance encore un certain temps. »

C’est sûr que l’ambiance va être plombée, d’autant que cette semaine était celle de la fête traditionnelle du village. De là à dire que les jeunes époux ont tout gâché, à l’image de ces malheureux qui se jettent sur les rails d’un train ou d’un métro et font râler des milliers de travailleurs pressés qui vont arriver en retard au bureau, ce qui va entraîner des conflits, des engueulades et des burn-out... Un effet domino surmultiplié !

 

 

Maintenant, quelle leçon tirer de cette histoire tragique ?

Que l’amour entre deux générations est compliqué ? Oui et non. Que l’amour entre deux continents est compliqué ? Pas forcément. Mais si on s’achète une femme – le commerce dans le sens homme/femme est beaucoup plus répandu que celui dans l’autre sens, celui d’une femme qui s’achète un époux – on peut s’attendre à ce qu’elle soit légèrement vénale, et là on n’accuse pas la malheureuse Gabonaise, qui était peut-être sincèrement amoureuse (de son vieux mari), même si elle a eu une « liaison » ensuite. Le fric, on l’a compris, complique tout, dès lors qu’il est primordial dans un couple. Certaines ethnies pour lesquelles le fric compte plus que l’amour se déchirent dessus constamment.

Il y a trois sortes de mariages : d’amour, de raison et d’argent.

Le mariage d’amour n’empêche pas (trop) la raison de fonctionner ni les problèmes d’argent, le mariage de raison peut laisser place à une certaine tendresse qui ressemble à de l’amour (sur la longue distance, alors), et le mariage d’argent peut parfois rapprocher les êtres... Nous vivons dans un Occident qui permet, grâce au différentiel de revenus, à des hommes de se payer des femmes de pays pauvres ou moins riches.

 

JPEG - 139.1 ko
On a incliné la photo de Nadine, un peu comme celle de Woerth à la montagne, parce qu’elle prend moins de place allongée que debout

 

Cela a toujours existé dans la bourgeoisie – mariage de raison ET d’argent, pas forcément d’amour – mais aussi en dehors, on pense au couple emblématique entre Nadine Lhopitalier (ou Tallier) et Edmond de Rothschild, où se mêlent inévitablement argent et amour (et sexe), puisque le Monmon devait bien fantasmer sur la sémillante catho roulée comme une starlette quand il a divorcé de sa première femme... Nadine apprendra et le judaïsme et les bonnes manières, pour devenir la bonne cliente de la télé que tout le monde ou presque connaît.

L’extrait de film qui a peut-être rendu le Monmon ouf de désir :

 

 

L’argent ne gâche donc pas tout, il peut perturber l’amour quand il est prédominant, mais il y a deux sortes d’argent prédominant : le manque d’argent et le trop d’argent. La misère peut ruiner un couple, mais la richesse aussi. Regardez ces anciennes épouses de stars américaines qui se sont liguées en une espèce de syndicat des « ex » pour prendre les meilleurs avocats et mieux soutirer du pognon à leurs salopards de maris qui les ont lourdées pour des plus jeunes, en général les mêmes greluches avec 30 ans de moins...

 

La femme est devenue intouchable

Le deuxième enseignement sociologique à tirer de cette histoire (l’octogénaire et la Gabonaise, pas le couple Monmon/Nadine) c’est la tentative de féminicider le truc. Il est évident que les féministes vont se jeter sur le moindre fait divers concernant une femme pour en exploiter la partie exploitable, car elles vont probablement laisser de côté la souffrance de l’homme trompé.

Et ça n’a pas loupé : le parquet d’Auch (la préfecture du département du Gers, pas l’abréviation d’Auschwitz) évoque un « féminicide suivi d’un suicide » ! En l’occurrence, on pencherait plutôt pour un couplicide... Faudra-t-il employer masculinicide à chaque fois qu’un homme se fait buter ? Et quand une femme se suicide, mettons par amour, et donc par la faute d’un homme qui l’a larguée, est-ce là un féminicide, disons indirect ?

Écoutons la spécialiste de la violence des hommes sur les femmes, Caroline de Haas, le (la ?) génie qui préconisait d’agrandir les trottoirs du quartier de la Chapelle à Paris pour que les migrants arrêtent d’agresser les Françaises :

 

 

On en profite pour remettre le coup des trottoirs, dont la vidéo originelle a mystérieusement disparu, mais Valeurs actuelles a fait une sauvegarde :

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2263784

    Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui mais ces agences spécialisées dans les mariages ont eu des comportements scandaleux. En effet elles n’appareillaient pas les couples, elles vendaient des femmes jeunes et d’une grande beauté à des mecs "normaux" d’âge mûr perdu au fin de la campagne... avec pour résultat que l’on connaît : ces femmes en allant en France ne s’attendaient pas à se retrouver dans une ferme du fin fond de la Corrèze, s’ennuyaient à mourir...elles finissaient par se faire draguer par les bellâtres de leur âge du village ou de la ville d’à côté...puis elles se barraient à la moindre occasion. Ce phénomène a été particulièrement visible avec les Africaines dont le prix très bas offraient un rapport qualité prix imbattable.

    Je vis dans un pays étranger en Asie où ce business est aussi très répandu car les hommes à la campagne ont beaucoup de mal à trouver une femme locale avec laquelle se marier, mais ce business est avec un grand niveau de professionnalisme et de sérieux. Les agences procèdent à une sélection des femmes en s’assurant qu’elles viennent de milieux normaux et sains. Ensuite ils appareillent les couples : font en sorte qu’il n’y ait pas une différence d’âge massive. Au pire si un homme de 50 balais souhaite un enfant il lui proposeront une femme de 30 ans mais pas une pucelle de 18 ans...Ils font également en sorte à ce que les femmes soient issues d’un milieu similaire sur le plan culturel, intellectuel, professionnel de celui de leur futur mari. Ils ne vont pas marier une citadine musulmane indonésienne à un paysan bouddhiste éleveur de porcs coréen...les femmes proposées sont aussi normales, ils ne proposent pas des beautés à des paysans lambdas car ils savent qu’elles finiront pas être draguées par le jeune médecin, instituteur...du coin... et se barreront avec !
    Mais en France j’ai vu des trucs de dingues ! Des Africaines d’une beauté exceptionnelle (jeunes, corps de rêve, traits du visage fins et harmonieux) appareillé avec des gars grossiers, alcoolos (d’authentique "hilly billies" digne d’un mauvais film d’horreur hollywoodien !) Faire un truc pareil c’est cruel et littéralement criminel ! Car cela finissait toujours par un drame pour les deux personnes concernées : la femme malheureuse qui se retrouve isolée dans un milieu très particulier auquel elle ne s’attendait pas...un gars qui finit par être cocu et la risée du village entier...dépression nerveuse, divorce, parfois suicide...

     

    Répondre à ce message

    • Le reportage sur les chinois des campagnes qui ne trouvent pas de femmes avec qui fonder une famille montrait 2 options soit kidnapper une femme déjà marié et la séquestrer soit faire appel à une agence qui va envoyer des femmes indonésiennes musulmanes ou autres religions il fallait qu’elles parlent un minimum chinois et une fois sur place l’Indonésienne était choqué d’avoir été trompe pensant arriver en ville mais en réalité dans un trou perdu de campagne en Chine. Pour se sauver bon courage. Les agences matrimoniales sont rarement sérieuses.

       
  • Dans la commune de Tyrzi dans l’ayeul, Groland du bas.

     

    Répondre à ce message

  • #2263867

    On voit de plus en plus de couples mixtes en général homme français avec femme d ailleurs. Il y a plusieurs raisons : les françaises sont bien souvent devenues matérialistes et insupportables et les femmes plutôt africaines sont encore restées relativement traditionnelles. Quand les enfants sont devenus grands et qu’ on entame la deuxième partie de sa vie, les besoins sentimentaux deviennent différents. Dans le cas présent l issue etait hélas trop prévisible. Déjà qu’ en temps normal un homme et une femme ne sont pas forcément faits pour vivre ensemble, alors la c était carrément le grand écart. L homme devait se sentir bien seul et la femme devait être bien venale. C est la preuve qu’ on ne peut s épanouir qu’ au milieu de ses semblables. Maintenant sur la récupération et la propagande ce sera comme d habitude les féministes vont hurler mais jamais un mot sur les détresses réelles de pas mal d hommes. Ça viendra juste alimenter les statistiques dans un sens. Pour un homme finalement, il vaut mieux qu’ il reste libre et qu’ il conserve sa force de travail et son humour pour conserver un regard distancié.

     

    Répondre à ce message

    • @identité effacée : La campagne que je connais où vivent encore mes grands parents sont peuplés de néo nazis qui n’ont jamais vu de noirs ou d’arabes de leurs vies. Ils arrêtent l’école des 16 ans. Ça saccagent les skates Park autres infrastructures de la mairie, torturent les chats bref l’horreur ça boit et fait du bruit chaque week end et mercredi soir. Par contre pas de suicide mais la misère qui s’ installe ça vote FN et les républicains ça s’est vu au dernière élections. Quant à l’andalousie c’est magnifique mais hors période touristique c’est déprimant l’immobilier reste quand même onéreux à cause des retraités anglais et hollandais. L’alcoolisme sévit aussi là bas et plus qu’on y pense corona&cie.

       
  • #2263924
    Le 23 août à 12:53 par Identité effacée
    Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

    Je vis a la campagne et je vous assure qu’il ne faut pas trop idéaliser les campagne françaises. Ce qu’elles sont devenues, il fait de moins en moins bon y vivre ! Dans mon petit village il y a eu 3 suicides et deux morts par overdose de médicament (type opiacée) en l’espace de 10 mois . Que des quadragénaires. Et là je ne vous parle que de ceux qui sont morts , je n’ai pas encore parlé des vivants, ou plutôt des morts-vivants . Ce n’est pas la bouteille qu’ils boivent, c’est la bouteille qui les boit ! Une jeune femme est venue s’installer dans notre village et en a peine un an j’ai vu sa physiologie changer du tout au tout. Elle est devenue cernée, bouffie, rougeode . Ne sse coiffait plus, ne s’habillait plus... je la voyais encore tituber l’autre jour en sortant du PMU. Les gens ne boivent pas que de la flotte ici et il serait grand temps de parler des dégâts de l’alcool dans nos campagnes. Comment un gouvernement peut-il laisser un peuple se dégrader de la sorte ? L’alcool est un réel problème , non seulement il n’est pas bu de manière festive, mais il créé beaucoup de violence dans notre communauté .

    Voilà, et pour finir j’aimerais parler de ce hollandais mort dans sa voiture il y’a quelques années non loin de mon village. Il s’est fait avoir, il avait acheté une maison qui était bien mal en point, tout le monde dans le village le savait qu’il avait été pigeonné. Les gens se sont bien foutus de sa gueule, riant de lui et se moquant de son accent hollandais. Le pauvre, il ne parlait pas un mot de français. Sa maison a commencé à avoir des fissures traversantes d’une gravité absolue, elle eset devenue inhabitable et menacait de s’effondrer. Il captait rien a la langue française, je suis sure qu’il aurait pu trouver un arragement avec un avocat, un assureur....personne ne l’a aidé, il a tout laissé derriere lui , il n’avait plus rien et il n’a pas osé demander de quoi manger aux gens du village tant ils étaient médisants. Il est mort seul dans sa bagnole. C’est cela aussi les villages en France. C’est d’un triste.

     

    Répondre à ce message

    • Merci pour ce témoignage.

      Le retour à la terre, tel qu’il est prôné par certains, n’est pas à la portée de tous... Il faut y vivre ou y avoir vécu (c’est mon cas) pour le savoir.

       
    • #2263971
      Le 23 août à 15:10 par Identité effacée
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      Bonjour Ladko et merci de votre intérêt , hé oui, les campagnes sont très touchées par le suicide , beaucoup plus que les villes . J’essaye de vendre ma maison mais l’immobilier est particulièrement difficile en ruralité . On y fait beaucoup de travaux et on comprend très vite qu’ils ne seront jamais remboursés à la vente . Le niveau de vie s’est trop dégradé pour moi , et puis j’en peux plus de ne jamais tenir une conversation profonde ou métaphysique , car oui, l’inculture et l’illettrisme sont de plus en plus visibles dans nos campagnes … C’est triste à dire mais faut avouer que dans les villes françaises les gens sont beaucoup plus cultivés que dans les campagnes . Et puis il y’a de plus en plus de cas sociaux en milieux rural français. Bien sûr ils votent tous à gauche , boivent leur RSA , au 10 du mois le PMU est vide car ils ont plus un rond ! Ils n’ont aucune conscience politique, pour eux le nationalisme est un gros mot qui veut dire « facho » ou « nazi ». . Je vois également beaucoup de ce que j’appelle des « nègres mentaux » : des blancs avec des Dread Locks toutes sales, sorte de punks à chiens mal lavés qui fument de la drogue toute la journée assis sur le parvis de l’église désespérément vide. Des transistors avec du Reggae à tue-tête et autour d’eux des grands chiens pelés qui m’ont l’air maltraités … ça aussi c’est la réalité. Ça me fait de la peine .

      Je tiens à dire que j’ai acheté il y a deux ans une petite grotte andalouse aménagée , avec eau et gaz, Blanche comme de l’albâtre, dans la pointe sud de l’Espagne. On peut presque voir Gibraltar depuis le sommet la grotte (pour que vous situiez à quel point c’est au sud) . Ça nous a coûté 20 mille euros, trois fois rien pour une vraie habitation de 100 mètres carrés, joli comme tout. Authentique ! l’ambiance de mon village andalous y est très différente par rapport à mon village Français . C’est un village réellement émouvant , il y a des historiens, des tailleurs de pierre , des cœurs simples , des gens de passage en extase devant nos grottes . La misère y est plus heureuse je dirais… Aucun désastre d’alcool ou de faits divers glauque . Je n’en démords pas que la France est devenue bien triste . Ce n’est plus du tout la France de mon enfance . C’est un autre pays , un pays qui s’est perdu . Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi on continue d’appeler ce pays « France ». Déprimant … on voudrait tellement partir pour toujours .

       
    • Bonjour.
      Merci pour votre témoignage.
      Peut t’on connaitre la région d’ont vous parlez ?
      Et le pauvre hollandais, il a acheté dans quel département ?
      Merci d’avance

       
    • Je penses que c’est un problème global (alcool) et c’est sur que le relatif isolement des campagnes n’aide pas à se sentir forcément très bien si on n’est pas équilibré à la base. Mais je penses que le problème de l’alcool est généralisé dorénavant. Les beuveries en ville c’est pas des exceptions non plus. Disons que le relatif anonymat en ville rend la chose plus distante de nous autres.

       
    • #2264012
      Le 23 août à 16:59 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @ Identité effacée

      la franchise de ton témoignage m’a scié !
      Je savais déjà tout ça, j’ai un pote qui a quitté un petit appart’ rue de la Roquette, pour s’installer à Angers, qu’il a aussi quittée pour retourner chez sa mère dans un bled du Loir-et-Cher, avant qu’elle ne meure.
      Bon, lui était déjà alcoolique, avant de partir, hein... lol
      Cependant il fait les mêmes constats que toi : morts-vivants, etc...

      - Mais j’espère que ceux qui viennent nous dire que Paris, c’est Porte de La Chapelle, et que les campagnes françaises sont idylliques t’ont bien lue...
      D’ailleurs, personne n’est venu te contredire.
      Merci encore.

       
    • C’est vrai que la France est sinistre, alors que l’Espagne a conservé un art de vivre et une sociabilité qu’on s’explique mal car la population est aussi âgée, les églises désertes, l’urbanisme aussi calamiteux, mais en bas des tours un bar attire les habitants et sauve l’ambiance. Il y a certes un pays basque et une Catalogne mais selon le côté de la frontière c’est très différent.

       
    • #2264063
      Le 23 août à 19:05 par Yves-Sans-Logement
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @Identité effacée
      Alors je sais pas si c’est ton coin ou si c’est moi , mais dans ma cambrousse c’est plutôt agréable et plutôt sympa, pas de tox, quelques fumeurs de joints mais je les vois jamais au premier grand village le plus proche moins de 1700 habitants, des retraités, des gens tranquille, plutôt très pauvres, mais peut-être que Midi-Pyrénées est le seul paradis de France, mais j’en doute, ayant des amis un peu partout en Occitanie et que @laurent71 me dit pareil de chez lui, je sais pas ou tu es mais des suicides en milieu paysan, ça fait 20 ans que ça dure, pour le reste, un peu d’alcoolisme , quelques cas-soce mais comme je les fréquente pas, j’m’en branle , pour le reste venant de la ville, il y a 10 ans, honnêtement ma cambrousse c’est Byzance, c’est le paradis puissance 10, que dis-je puissance 1000, mais tout dépends de ce que tu appelles par campagne, moi on est moins de 100 dans mon village pour plus de 1000 hectares, pas un commerce, premier MacDo a 45/50 minutes, premier super marchés un mini-truc presque 12 kilomètres, que des prairies, des coteaux, des bois , des vaches, des brebis , des cochons , niveau travail je fais de l’agricole pour moi et pour d’autres, je me suis reconvertis plutôt rapidement ,donc ton témoignage m’attriste, parce-qu’il est déprimant
      Regardes l’Ariège, Haute-Pyrénées, Comminges, Ardèche, Cévennes, Béarn tout ce que l’on appelle la Gascogne , Bigòrra, Gers, il y a des trous perdu loin de tout
      Mais faut aimer vivre a la rude et pas forcement avoir envie de vivre avec d’autres, tu sais nous on vois personne de la semaine, parfois même plus, sauf le dimanche a la messe 10 minutes en sortie et encore bonjour au-revoir, de temps a autres une bouffe avec des voisins et c’est rare, les seules personnes que je fréquente c’est des agriculteurs comme moi, nos femmes se fréquentent un peu pour les gosses ,mais la vie a la campagne ça reste une vie modeste , travail, coopérative, un peu le rugby et la ferme, une fois par an la fête au village, les marchés et voilà
      Vivre a la campagne c’est aussi apprécier la solitude, le calme ,le temps qui passe, l’hivers en famille ,c’est vraiment un autre monde, que la ville, les potes ,les sorties, l’agitation, etc...
      Salut camarades j’espère que vous trouverez tous votre rêve, mais Arguenos ,Cazaunous dans le 31160 c’est mille fois mieux que le quartier Arnaud-Bernard a Toulouse 31000 et pourtant il n’y a que 1h45 qui sépare, donc le choix est vite fait
      Crdlt

       
    • #2264254

      @Identité effacée
      Votre témoignage me fais penser aux régions/campagnes anglaises.... c’est partout comme sa là bas, les reportages ne manquent pas seulement nos merdias de masses pourris, se gardent bien de parler et de relayer cette destruction à tout les niveaux des peuples européens aux profits des « chouchous » issues du Tiers-Monde !
      Mais sinon mit à part cette situation catastrophique, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

       
    • #2264265
      Le 24 août à 08:11 par Yves-Sans-Logement
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @Pierre Loup
      Vous êtes pas un peu malade on se croirait dans un film d’épouvante a vous écouter
      Venez a Samatan, l’Isle-Jourdain, Saint-Bertrand-de-Comminges, Bagnères-de-Bigorre, Ax-les-Thermes, Marciac, Lectoure, Vic-Fezensac, oui il y a certes des gitous qui cambriolent, quelques cas-soces, quelques punks et dreadeus fumeur de joints, quelques allogènes pénibles, mais j’ai l’impression a vous entendre que vous parlez de Toulouse, Marseille ou de Paris, faut pas délirer, vous devez fréquenter de mauvaises personnes, c’est pas possible, les gens bien se fréquentent, se connaissent, évidement si on passe sa journée au bar, a traîner ou sortir la nuit certes, mais quand on ne fréquente que de bonnes personnes, que dans le cadre professionnel ou amical, familial ,il y a pas de problème, vous vivez dans des ghettos c’est pas possible, ça fait peur ,je ne vois pas du tout tout ça dans ma campagne, certes ça c’est dégradé en 10 ans, mais quand même, mais il fait bon vivre en campagne encore, purééé ou vous vivez ?
      J’ai l’impression de voir délivrance (le film) en vous écoutant, des tox, des punks, des cas-soces, des consanguins, des analphabètes, des voyous, des alcooliques, des allogènes, mais ou vous vivez ?
      Moi je vois des travailleurs, des agriculteurs, des pères de familles, des artisans, des commerçants (marchés ou vente directe), des retraités, des sportifs, dites moi vos coins que je n’y aille pas !
      Ou je suis dans le dénis avec mes amis ou c’est vous qui délirez
      Que la campagne se dégrade certes, mais vous pouvez pas comparer le niveau de vie aux villes et banlieues, j’ai pas eu une agression, une altercations en 10 ans, vous provoquez les histoires ou quoi ?
      On ne m’a jamais rayé la voiture, ni brûlé, m’a femme sort faire ses courses avec les enfants au marché pas une agression ,ni insultes, c’est quoi votre délire le catastrophisme ?
      Vous n’êtes pas sérieux, demandez a la ferme E&R, a Marco, a Laurent paysan E&R , a Nicolas Fabre du Morvan, mais ou vous vivez ?
      Cordialement les camarades

       
    • #2264289

      D’où vient le désespoir des français ?
      - leurs politiques les trahissent depuis au moins trente ans, leur mentent et leur plantent régulièrement des couteaux dans le dos
      - le pays est occupé depuis la seconde guerre par un gouvernement d’occupation qui veut notre mort
      - on nous a saignés avec l’Union Européenne, l’Euro et la dette
      - tout un fatras de lois nous a privés de toutes nos libertés, tous les organismes ou presque que nous finançons ne servent qu’à nous endoctriner ou nous fliquer
      - la mentalité progressiste repose sur un déni de réalité qui rend fou
      - l’immigration a créé une nette fracture entre les gauchistes humanistes et les autres, tout en mettant de la méfiance partout (c’est prouvé, plus on introduit d’étrangers, plus les gens deviennent méfiants, et idem pour l’Etat, plus il se mêle de votre vie, moins les gens se montrent solidaires entre eux) et en nous ruinant
      - on nous a dépossédés de nos richesses, de notre terre, de nos territoires, de notre passé et on souhaite maintenant nous retirer notre avenir

      Consolation ou espoir ?
      Les générations à venir sont nettement moins couillonnes que les précédentes, je vois beaucoup de jeunes gens qui ne se font avoir ni par la propagande (qui permet l’Occupation) ni par les bons sentiments (qui permettent la submersion migratoire). Les temps seront durs, mais au moins, on sortira enfin de cette léthargie débile et stupide qui fait de nous un peuple de cons outrageusement soumis, nian-nian et gentilés. Nos ancêtres doivent avoir honte de ce que nous sommes devenus, de ce que nous avons laisser faire de notre pays.Retournons ce qui nous arrive en opportunités. C’est l’occasion de tout remettre à l’endroit, et de réapprendre à marcher droit.

       
    • #2264346
      Le 24 août à 11:54 par Identité effacée
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      Je vous remercie de tous ces messages. Voilà, tout mon village était sans connexion depuis plus de 24 heures, pas de téléphone, pas de télé, l’horreur ! Sinon j’aurais pris le temps de vous répondre à chacun, un à un. Oui, ça aussi c’est un autre problème de la campagne française : la divine connexion internet ! . La France est trop centralisée, au moins en Espagne ce sont des communautés autonomes, c’est pas Madrid qui décide de tout ! Ici on est clairement abandonnés par Paris .

      Palm Beach ! Je suis moi aussi sciée de ce que tu me dis là. Vous savez chez nous on a des parigots de passage qui viennent passer une semaine pour s’extasier devant un arbre (lol) et ils passent leur temps à critiquer le tout Paris. Des bobos....En attendant, ils rentrent tous peinards à Paris au bout d’une semaine , cultivant une vision idyllique , voire irénique (re-lol) du milieu rural Qu’ils viennent donc y vivre ! Qu’ils se prennent la réalité en pleine face.

      Je ne suis pas loin du....Gers ! Si j’ai un conseil à vous donner , ne vous faites pas avoir par les prix attractifs de l’immobilier . Avant de vous installer définitivement louez une petite maison pendant deux ans et là vous saurez .

      Vraiment désolée de cette réponse tardive, beaucoup de messages m’ont fait chaud au coeur ! Merci... J’aurais tellement de choses et d’anecdotes à raconter, ce serait plus long que Guerre et Paix !

       
    • #2264358
      Le 24 août à 12:15 par Yves-Sans-Logement
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @l’addition
      Exactement ayons confiance en nos gosses , aux jeunes générations , soyons courageux et avec de l’espoir la pleurniche n’a jamais rien changé, les jeremiades non plus, du courage
      Force & Honneur

       
    • #2264385
      Le 24 août à 12:50 par Yves-Sans-Logement
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @Identité effacée
      J’habite et traille sur l’axe Gers / Comminges (Samatan / Saint Gaudens)
      et honnêtement je vous trouve très dur, avez vous contact avec la section locale, Midi-Pyrénées ?
      Si oui , vous savez que c’est exagéré, non ?
      Amicalement d’un gascon

       
    • Si j’ai un conseil à vous donner , ne vous faites pas avoir par les prix attractifs de l’immobilier . Avant de vous installer définitivement louez une petite maison pendant deux ans et là vous saurez

      Conseil plus qu’avisé : le truc, c’est d’éviter de retrouver à la campagne les inconvénients de la ville. La vie y est déjà suffisamment rude... Autant ne pas cumuler.

       
    • #2265180

      A lire cette série de témoignages, nos campagnes seraient un ramassis d’alcolos incultes et méchants.
      Déjà faire un retour à la terre quand on en vient pas...
      J’ai vécu quatre installations agricoles, la seule où l’ambiance était pas terrible c’était dans le Vercors, sur une commune où il n’y avait plus qu’une famille du cru, le reste étant des néoruraux.
      Pour ma dernière installation en Saône et Loire, sur une commune où je ne connaissais personne, quand nous sommes arrivés avec notre fille de moins d’un an nous nous sommes présentés à nos voisins, et spontanément dans la semaine qui a suivi, des habitants de la commune sont venus nous apporter des vêtement et des chaussures qui n’allait plus à leurs chtits mais qui pourrait sûrement servir à la notre...
      Ensuite pour les vœux du Maire nous sommes allés avec les autres, et après les vœux on nous a donné le micro pour nous présenter.
      Ici la plupart des gens sont simples et braves, dur à la tâche et au mal, et si on les fait pas chier ils se contentent de joies simples, vendredi soir c’était la dernières des estivales gourmandes, une série de fête qui commencent avec les marches gourmandes au printemps et finissent avec la marche des champignons en septembre, le programme est pas hollywoodien, une marche, un marché paysan et artisanal, un concours de bestiaux et un repas, en général entrecôte frittes, faisselles de chèvre à la crème et un morceaux de tarte, le tout sur une programmation musicale du type radio nostalgie. Bref ce qui semble être pour vous des loisirs de beaufs...
      Pas de conversations profondes ou métaphysiques, des paysans et des ouvriers des forges de Gueugnon, ça rigole ça chambre et c’est bon enfant, être au milieu de cinq cent personnes qui s’attrapent par les coudes pour se balancer à table en chantant le Connemara de Sardou ça fait plus chaud au cœur qu’une conversation profonde avec un parisien de synthèse méprisant, qui au fond n’est qu’un marginal.

       
    • #2265198
      Le 25 août à 22:23 par Yves-Sans-Logement
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @laurent71
      salut camarade force & honneur
      merci

       
    • #2265872
      Le 27 août à 08:44 par Yves-Sans-Logement
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @laurent71
      Laurent, je voulais pas te le dire, pour pas te vexer ,mais je me lance par amitié, je pense, que tu fais un replie sur toi autoritaire et paternaliste, tu devrais t’ouvrir au monde , au progrès et au joie du vivre ensemble, moi je me suis lancé
      As-tu pensé a t’acheter un extracteur et a te faire des jus de carottes et de betteraves pour le teint et les cheveux, de manger du quinoa et de boire des green juice, jus detox vegan pour te vider de cette haine machiste qui t’habite, cher ami Laurent on doit changer, le monde qui nous entoure n’est plus le même, on doit s’adapter
      Moi, j’ai acheté des bottes roses et une salopette a fleurs et un bob #MeToo en chanvre bio par respect pour cette nature ,que l’on oppresse, toi, moi et tous les nôtres (nous les paysans arriérés, oppresseurs, pollueurs, analphabètes et incultes), fini l’époque ou je tuais le cochon et les volailles par plaisir sadique, maintenant je leur fais des bisous et je leur donne de doux prénoms comme Brenda ou Dylan, c’est mon épouse qui commande a la ferme et mes enfants choisissent leurs menus et le programme télé et la musique, c’est moi qui fait le ménage et la cuisine en tutu et talons hauts, pour demander pardon a ma femme, pour ces années d’oppression, que je lui ais fait subir et comprendre combien les hommes sont des salops, de profiter de ce pouvoir, dont ils ont abusé au prés des femmes, si douces et si bonnes
      On vit une époque de libération et de progrès, arrêtons de regarder en arrière et pensons a développer organiser des marches de la fierté au prés des agriculteurs qui nous entourent des DJA et de la coopérative et finissons en avec les « s’attrapent par les coudes pour se balancer à table en chantant le Connemara de Sardou » il vaut mieux se prendre par la taille et danser sur du Bilal la raie enduite de vaseline et de paillettes arc-en-ciel
      Participons a ce nouveau monde on pourra dire a nos enfants on était là
      Salut l’ami-e-s paysan-e-s
      Même déconner on a plus le droit, salut bien ta famille, a plus camarade
      Merci

       
    • #2265887

      @Yves-Sans-Logement
      Oui je suis un cerveau malade !
      Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !
      Il n’y à pas d’invasions massive issue du tiers-monde, il n’y à pas d’épidémies de drogues et de médicaments en Occident, il n’y à pas d’appauvrissement des blancs en Occident...
      Eh oui je suis malade !
      https://www.youtube.com/results?sea...

       
    • #2265924
      Le 27 août à 11:03 par Yves-Sans-Logement
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @Pierre Loup
      c’est pas ce que j’ai sous-entendu, je suis pas un péquenaud acculturé et dépolitisé
      Je dis juste tu peux pas confondre Le Malzieu-Forain en Ardèche, Suc-et-Sentenac en Ariège et Fabas Comminges et la banlieue de Lyon, Paris Marseille ou Toulouse que ce soit sur « l’invasions massive issue du tiers-monde » sur « l’épidémies de drogues et de médicaments  » ou sur
      « l’appauvrissement des blancs »
      Ou si tu le fais tu es de mauvaise foi
      Vous dites en campagne on est inculte et il y a tout autant de problème qu’en ville
      Alors dans mon village, je vais parler de ce que je vois, zéro meurtre et ça depuis la dernière guerre, pratiquement 98 % de propriétaires, des agriculteurs, des artisans et des retraités, aucun drogués arrêtés et ça depuis toujours (aucune arrestation pour drogue ou trafic dans l’histoire de mon village, zéro délinquant, les seuls qui y passent, sont des voleurs de matériels et de fioul qui ne sont pas de notre village gitans ou autres )
      Jamais on ne m’a insulté, menacé, ni dans mon village ni dans les villages avoisinant
      Donc venir nous dire que la campagne c’est l’enfer ,désolé, la ville j’en viens il y a de ça une dizaine d’années , je parle pas d’un truc s’en l’avoir vécu
      Ce n’était pas une agression ,c’était de l’étonnement quand je lis les com’ je me dis mais ou vivent ces gars , je connais et travaille dans plusieurs département (32 Gers , 31 Haute-Garonne, 82 Tarn-et-Garonne , 81 Tarn...) et en plus je ne nie pas que tout ce dégrade, je dis faut pas exagérer et comparer Arguenos ,Cazaunous et Toulouse point rien de plus rien de moins
      Mais si tu peux me prouver qu’a Fabas 31, il y a autant d’alcoolisme, de toxicomanie, d’illettrisme et d’insécurité qu’a Toulouse 31 aussi et bien je suis prêt a m’excuser et ça ici devant tout le monde
      La vie est bien plus agréable et ça puissance 1000000000000 , c’est un fait ,pas une agression juste pour te faire chier, Salut camarade, il n’y avait qu’un échange et aucun mépris
      Crdlt

       
    • #2266295

      @Pierre loup, c’est pas l’tout de hurler à l’invasion sans rien faire.
      J’ai la chance de vivre dans un coin où il reste des hommes, pas touristique pour deux sous essentiellement agricole avec un reliquat d’industrie, en gros ici les gens sont nés ici et travaillent, et depuis le temps que c’est comme ça et que ça se passe bien il a été décidé qu’il n’y avait pas de raison que ça change.
      Pourtant on nous a mis des CADA(centre des demandeurs d’asile.) et on nous colle régulièrement des cas sociaux dans les anciennes cités minières.
      Mais on est chez nous, quand quelqu’un est malpoli, on lui apprend la politesse.
      Un malpoli se fait moucher et n’apprécie pas, il revient avec une bande de malpolis, il trouve à coup sûr encore plus de gars du coin sur son chemin.
      Depuis les attentats, les préfectures imposent pour toutes manifestation un nombre de gars avec un brassard "sécurité", on en distribue à tous ceux qui avoisinent le quintal, ça donne une présence apaisante, si on doit faire une fête un peu trop près d’une cité HLM colorée, tans pis pour les entrecôtes, on fait les jambons à la broche, ça trie les entrées naturellement.
      Sur la commune d’a côté(240 habitants) lors d’un marché paysan organisé pour rappeler que le bistrot(repris par une association locale pour pas perdre la licence.) était ouvert, l’association "les amis du CADA" est venue avec quelques jeunes migrants pour vendre des "pâtisseries orientales", en fait ça ressemblait plus à des graines à moineaux recouvertes de miel de supermarché. Le premier des nouveaux arrivants qui a mis les pieds sur une chaise du café c’est entendu dire par un chasseur "ici t’es pas dans l’sable les chaises c’est pour le cul !", leçon acquise immédiatement quand elle est donnée par un maître à qui t’as pas envie de dire non.
      Vers 11h 30, heure de l’apéro, quand ils se sont retrouvés au milieu de 300 gaulois(les petits blancs d’après les médias...), ils ressemblaient à des veaux qui sortent pour la première fois de l’écurie, se déplaçant par petits paquets serrés, épaule contre épaule, l’œil pas tranquille...
      Même les écarts de langage ne sont pas toléré, si un "d’jeuns" dit à un autre "j’vais te tuer", il y a toujours une bonne âme pour lui rappeler le sens de tuer, ou à son père s’il est trop jeune.
      Et ce type de traitement vaut aussi pour les néoruraux, si tu veux vivre tout seul faut aller vivre dans le désert, pas chez nous.

       
    • Identité effacée c’est où chez vous ?
      J’habite Vendeuvre du Poitou, c’est pas très riche, mais c’est calme et agréable. Les gens sont "normaux", ici on retape des maisons en pierre, on chasse le renard, on fait la foire aux melons, et il n’y a pas un seul touriste, on a la sensation d’être tranquille.
      Bien sûr il y a des cas sociaux, des petits vieux tout seuls, et le bistrot a fermé.
      On se mefie des manouches qui laissent leurs déchets quand ils partent, on est nul en politique, le seul sujet politique étant la limitation à 80.
      Les gens qui vivent ici sont nés ici ou à quelques km. Pas de migrants, pas de noir ou d’arabe. 2 voisins se sont suicidés (dans les 50 ans). (Ici un voisin peut habiter à 3 km). Ils étaient divorcés tous les 2 et seuls. Et les enfants partis. Faits divers macabres mais la vie continue, on n’est pas dans la tête des gens, je ne pense pas que ce soit lié à la région. Le sentiment d’échec total, lié à une enfance loupée et jamais réparée peuvent amener n’importe qui à commettre n’importe quoi.
      Sylvain

       
    • @Pierre-Loup,

      vous vous mélangez les pédales.... J’ai pendant longtemps parlé de la situation catastrophique des sous-prolétaires anglais et britannique... Comment leur situation était incomparable avec nos pauvres en France... Cependant vous faites une grave erreur... il y a des très pauvres dans les villes anglaise depuis Charles Dickens mais ça n’est pas du tout le cas de la campagne !!!

      Et là, c’est également différent de ce qu’on peut voir en France... il n’y a pas les taux de suicides de nos campagnes.

      L’extreme pauvreté, c’est dans les zones urbaines...

      Autre situation : la banlieue (Green Belt) c’est pas pour les pauvres... et lorsqu’on parle d’inner cities ça ne signifie pas le centre ville.. mais les quartiers pauvres à proximité du centre ville... ou dans le centre.

      En faite, y’a les beaux apparts exactement sur les grands boulvards... puis les quartiers mitieux qui n’ont pas été régénérés (gentrification)... ensuite la périférie pauvre... et plus on s’éloigne et plus les terrains sont grands et les maisons cossues...

       
    • L’histoire de l’hollandais est bien triste

       
  • Encore un féminicide.Que fait Schiappa ?Vite une nouvelle loi pour interdire aux hommes de se suicider par confort après avoir tué leur epouse.Que les morts soient jugés et punis par la ministre douée de sa bouche.

    Concernant cette histoire,a 81 ans il est souvent temps d’en finir avant de glisser lentement mais surement dans la déchéance.Donc ce Monsieur a décidé d’entrainer dans son suicide cette dame.A eux seuls,ni a Schiappa ni à la "justice",restera la raison et l’injustice ou non de cet acte.

    Il y a une loi au dessus de la loi du moment des hommes et schiappa malgré tous ses amis puissants financièrement et son sentiment de toute puissance actuel ne changera jamais cela.Par contre elle peut encore nuire aux rapports hommes-femmes en faisant ce que désirent ses maitres,ce qu’elle continuera de faire avant qu’une autre ou un autre la remplace.

     

    Répondre à ce message

  • #2264129
    Le 23 août à 21:06 par sylvie une française
    Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

    Bah ! Tout simplement un homme âgé cocufié. Basse vengeance en tuant sa femme et lui n’avait plus grand à chose à perdre.
    Sa femme aurait dû être plus vigilante...

     

    Répondre à ce message

  • Caroline de Haas, la mal nommée, m’a convaincu : il faut poser du pognon sur la table pour que sa clique de greluches incapables de faire quoi que ce soit de productif puisse se gaver sur les deniers publiques empruntés sur les marchés financiers.

    Au passage, les 250 mômes qui crèvent sous les coups des parents ignobles chaque année, on s’en fout ?
    Et la vingtaine de mecs qui se font buter par leur femme, ils ne comptent pas ?
    Le cancer tue 147 500 par an. Tranquillement. Les causes rapportent trop de thune. Caro s’en tape.
    Les maladie cardio vasculaire c’est 140k morts par an.
    Les drogues ? 94 000 morts, dont tabac 60k et alcool 30k.
    L’obésité devrait inquiéter Caro : 55k.
    Suicide ? 12k. Principalement des hommes. Caro s’en tape.
    La route ? C’est près de 5000 morts ! Tranquille...

    Mais Caro nous casse les couilles pour 120 décès, dramatiques, tragiques, certes, mais une goute d’eau dans l’océan de la mortalité française...
    Si ces 120 morts sont si importantes, c’est que c’est un filon idéologique pour taper dans le porte-monnaie publique, à dessein, et à crédit.

    C’est une honte absolue. Un braquage.

     

    Répondre à ce message

    • #2264281
      Le 24 août à 09:44 par Allez vous faire enculé-é-é-e-s++
      Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

      @Zoz



      (le nombre de morts indiqué est pour la France en 2004) : chutes (10 520 morts, dont 95 % sont des personnes de plus de 65 ans), accidents domestiques. suffocation et asphyxie (3 543 morts), accident de la route 3992 en 2010 et 8 160 en 2001, accident d’avion 2017 Nombres d’accidents 348 Passagers tués 19365, nombre annuel d’accidents du travail pour 1000 salariés et de 33,8 en 2016 contre 118 il y a 60 ans (-71 %). 70 à 100 personnes meurent chaque année dans un accident dû à un train




      Va-t-on interdire, les avions, les voitures, le travail, les foyers, les chutes, les asphyxies, les trains ??
      Ce que nos gouvernants dictateurs de la pensée unique ne comprennent pas c’est que l’on ne peut tout diligenté, dirigé, ordonné, commandé, obligé, il y a des paramètres, de l’ordre de l’impossible, même sous Hitler, Attila, César, Staline, Pol Pot, Amin Dada, Pinochet, Porochenko, Macron, Merkel , Junker, Obama, Clinton, Tatcher, Netanyaou, al-Baghdadi, Bernard Arnault, BHL, Pigasse ,Niel, Drahi, Rothschild...
      Et même ce qui pourrait se gérer par la violence , ne les pas éternellement , les peuples au pied du mur au bout d’un moment résistent voir les Palestiniens, les Ukrainiens, les Serbes quitte a crever
      « Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux »

       
  • #2264272
    Le 24 août à 09:07 par On est une bande de vieux con , aigris et râleur !
    Un Français de 81 ans abat son épouse gabonaise de 49 ans et se (...)

    Ce monsieur a fait une quenelle a la justice des hommes, a Schiappa, aux associations féministes et gauchistes , reste a savoir comment ça va se passer pour lui dans l’au-delà et avec le boss la haut
    Mais pour nos bien-pensants ,c’est rec-di dans leurs culs

     

    Répondre à ce message

  • #2264478

    Toutes ce genre de Femmes cherchant à se « marier » avec des Messieurs Blanc et de surcroît beaucoup plus âgé qu’elles vont réfléchir à deux fois. Ces Messieurs sont sincères et donnent tout lorsqu’il choisissent pour épouses ces femmes.
    C’est à dire que ce Monsieur avait des principes. Amour & Fidélité. C’est tragique.

     

    Répondre à ce message

  • Les hommes utilisent leur argent (et être Blanc en Afrique veut dire argent même si ce n est pas vrai) pour séduire les femmes. Les femmes utilisent leur charme pour obtenir l’argent. Et quand les deux se rencontrent l’âge ne compte pas. Il n y a que l’interet mais quand arrive la fadeur, la déception, la fin du compte de fée. C’est décevant. Ces mariages sont une mascarade. Ça devrait être interdit.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents