Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un commissaire européen accuse le FN de "faire peur aux agriculteurs"

Aux agriculteurs ou aux nantis de l’Union européenne ?

En visite au Salon de l’Agriculture, Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture et au développement rural s’est posé en défenseur des paysans, accusant Marine Le Pen de vouloir leur faire peur en reprenant les arguments des partisans du Brexit.

 

Le 2 mars, au Salon de l’Agriculture à Paris, le commissaire européen Phil Hogan, a défendu la politique agricole commune (PAC) de Bruxelles contre les attaques de Marine Le Pen. Cette dernière avait notamment appelé à « franciser » les aides distribuées aux agriculteurs et à ne plus passer par l’intermédiaire de l’Union européenne. Une « mauvaise » idée, selon le commissaire irlandais à l’agriculture et au développement rural.

Phil Hogan en outre jugé que cette proposition de la candidate du Front national (FN) n’était pas crédible. Tentant de faire d’une pierre deux coups, le commissaire a établi un lien entre le programme de Marine Le Pen et le Brexit, l’accusant de faire croire aux agriculteurs, comme ce fut le cas au Royaume-Uni, « que tout ira bien si on se débarrasse de l’Europe ».

 

Méfiance vis-à-vis du processus démocratique français ?

Pour le commissaire, choisi par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker sans autre processus démocratique que son adoubement par un vote du Parlement européen, les agriculteurs britanniques seraient les « grands perdants » de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et de la PAC. « Les agriculteurs britanniques réalisent maintenant qu’ils vont perdre environ 15 000 livres, chacun », a-t-il affirmé, avant d’ajouter : « Il n’y a aucune proposition du ministre pour [les] remplacer ».

« En France, rien ne garantit que les agriculteurs, qui constituent moins de 2 % de la population [active] du pays puissent continuer à bénéficier de 9 milliards d’euros d’aides sur le budget national », a-t-on fait savoir « dans l’entourage » du commissaire.

Marine Le Pen, partie prenante d’un processus démocratique qui l’engage, du moins en théorie, devant ses électeurs, a rappelé ce 2 mars 2017, les « mesures immédiates » qu’elle prendrait en faveur de l’agriculture dans le cas où elle serait élue.

La candidate du FN prône un «  patriotisme économique » qui permettrait aux collectivités territoriales d’acheter en priorité des produits agricoles français, ainsi qu’une reconfiguration des « relations commerciales » entre producteurs et grande distribution, à qui Marine Le Pen reproche de « capter des marges de plus en plus importantes ».

Quand à sa proposition de renationalisation de la politique agricole, décidée aujourd’hui par une Commission européenne qui n’est pas constituée à la suite d’un suffrage direct, la candidate frontiste fait valoir que la France verse chaque année « 20 milliards [d’euros], presque 21, à l’Union européenne ».

« On nous en rend 13, politique agricole commune comprise », a-t-elle rappelé au micro de France Bleu ce 2 mars 2017. « Et bien, on récupère ces 20 milliards et on maintient nos aides, quitte à les augmenter un peu », a-t-elle expliqué, rappelant les chiffres donnés par le gouvernement sur son site, economie.gouv.fr. Un site qui indique en outre que la France était en 2015, le troisième pays contributeur net de l’Union européenne.

L’agriculture française menacée par l’Europe néolibérale,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et, bien sûr, comme d’habitude, le "commissaire européen" est obèse, ressemble à un employé de bureau minable, chauve, binoclard et avec le nez qui pend...ça en devient risible.
    On dirait qu’il existe une usine pour fabriquer ce genre de sous-humains insupportables.

     


  • « En France, rien ne garantit que les agriculteurs (...) puissent continuer à bénéficier de 9 milliards d’euros d’aides sur le budget national », a-t-on fait savoir « dans l’entourage » du commissaire.



    Si ça, ça n’est pas faire peur aux agris, qu’est-ce que c’est ?


  • Phil Hogan peut raconter ce qu’il veut aux agriculteurs français, il est trop tard. Ces derniers ont compris que Bruxelles les prenait pour des imbéciles, et les propos d’un Phil Hogan ne pèseront pas lourd dans leurs décisions.


  • La propagande de Bruxelles bat son plein, et ira crescendo jusqu’aux presidentielles .. la même régime que celui appliqué à Trump, mêmes recettes mêmes ingrédients !.. pas sûr que la sauce soit au gout du peuple.. la crétinisation a ses limites !


  • Suicidez-vous confiants donc en silence !


  • Ce sont eux qui font peur aux agriculteurs , car ils commencent
    à comprendre que leur projet euro-mondialiste est mauvais pour eux ,
    et que leurs promesses ne sont que des mensonges.....ils ont arrêté
    d’espérer .


  • Un commissaire européen (copain de Junker) anti-FN, irlandais vient s’ immiscer dans la campagne présidentielle ! C’est qui déjà la candidate qui nous parle de souveraineté ? Si ça n’interpelle pas les français de voir des personnalités étrangères nous expliquer comment on doit voter ! Je comprends les britanniques qui ont voté pour le Brexit lorsqu’ils ont vu nos hommes politiques français leur expliquer comment voter. J’espère qu’il nous reste encore un minimum de fierté ?


  • Tout à fait d’accord sur le fait de favoriser les agriculteurs français. Par contre, les mesures coercitives, non. Il faut éclairer la liberté des consommateurs – et leur faire donc confiance – en mettant en clair l’origine des produits et le prix payé au producteur. Remplacer ce qui est une forme d’asservissement par une autre ne me semble pas une bonne idée.
    De plus,il ne faut pas ignorer que certaines personnes n’ont pas d’autre choix que d’acheter le moins cher.


  • C’est vrai que ceux qui se sont suicidé n’ont plus peur ,n’est ce pas Mr Phil Hogan ,vous devriez aller voir leurs familles pour leur expliquer si vous reste encore un peu de courage .Mais je doute qu’un commissaire pro-européen est un brin de courage.


  • Vivre avec 300 euros par mois, c’est ça qui fait peur aux agriculteurs !

     

  • Je sors du salon de l’agriculture, où est exposé le plus gros des tracteurs Deutz-Fahr . Je demande le prix : 200 000 euros tout de même . Cela explique que des grenouilles paysannes qui veulent se faire aussi grosses que le bœuf connaissent des difficultés de trésorerie...

     

    • En parlant de boeuf , ça tire très bien sur une charrue ... un boeuf !!!

      C’est d’ailleurs fait pour ça ... ( et pas pour être bouffé !!! )


    • Le plus cher des tracteurs reste le Fendt avec l’option "black beauty", mais ces tracteurs appartiennent rarement à des exploitations agricoles, mais plutôt à des entreprises de travaux agricoles(ETA.).
      Et ce genre de tracteur quand il finit sur une exploitation agricole, ce n’est pas sur celle qui a des soucis de trésorerie.
      Vu le prix des tracteurs aujourd’hui, il n’y a pas d’achat plus réfléchit que celui-ci sur les exploitations.
      On est dans un autre type de prise de décision, que : Berline ou SUV...
      Je commence a en avoir ras la casquette de nourrir des ânes.
      Bon c’est dimanche, mais faut quand même que j’aille traire, je te souhaite une bonne fin de journée devant la télé le réchin.


  • De chez nous, comme "kommissaires" ont a déjà Croquignolle, Ribouldingue et Filochard. Maintenant ils vont nous chercher Filogane pour fout’ la trouille à nos cul-terreux... ben mince alors... sont à cours d’idées à Brussel... on dirait le cousin de Schultz sans barbe... tous de la même portée la dedans...


  • Marion Maréchal-Le Pen à l’Institut d’État des Relations Internationales de Moscou :
    https://www.youtube.com/watch?v=3L_...


  • C’est tellement fréquent en effet de voir des agriculteurs suicidés pour cause de peur du FN...


  • Bonjour à tous,
    Actuellement en parcours à l’installation en agriculture, je peux vous dire que les aides AREA et biosécurité sont divisées en deux avec la modification des grandes régions. Il faut savoir qu’une installation est très coûteuse et que ces aides sont nécessaires pour respecter les normes d’hygiènes imposées. La vrai question : où va tout cette argent ? J’ai la conviction qu’il s’agit d’un pillage parfaitement organisé : prendre au maximum et donner le moins possible avec une recherche du parfait équilibre sans révolte....


  • Reprenez les rennes de votre destinée, l’Europe ne vous aidera pas où plutôt aidera qui elle veut et si possible plus c’est gros plus c’est beau. Ici, le litre de lait est rétribué 18 CT d’€ à l’agriculteur comparer à la grande surface et cherchez l’erreur.


Commentaires suivants