Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le cri de détresse des agriculteurs français sera-t-il entendu ?

"Le suicide des agriculteurs est un sujet tabou"

Fin décembre 2016, des jeunes agriculteurs de Haute-Marne ont réalisé le court-métrage J’avais un rêve. Un véritable cri de détresse quant à la situation des agriculteurs français. Sur le plateau de France 24, Jean-Marcel Buat, agriculteur à Wassy, et Olivier Guillaume, agriculteur à Saint-Dizier, reviennent sur les enjeux d’une réalité dramatique.

 

 

L’agriculture française en danger, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On nous encourage à faire des boulots de m*rdes comme commercial, à travailler dans la pub ou le marketing... tous ces trucs futiles juste bons à goinfrer les grosses multinationales...
    Mais alors les métiers vraiment essentiels rien à f*utre ! Tous ceux qui savent faire quelque chose de leur main ou qui savent faire autre chose que goinfrer les grosses boites on les exploite, on les méprise jusqu’à ce qu’ils en crèvent....L’agriculture c’est quand même la base et on les traite comme des esclaves...


  • Quelle idée de souscrire autant d’emprunts ? Mon père m’avait dit : " Ne fait pas de dettes, tu n’arriveras jamais à les payer " Ca m’avait paru bizare quand il m’avait dit ça , mais durant les 30 années suivantes, j’ai souvent pensé à lui durant les crises agricoles. J’ai passé les caps pour avoir écouté à moitié ce que disait mon père ...
    Dans le passé faire une dette était un déshonneur, maintenant j’ai compris pourquoi.
    Je ne boit plus de lait ( Indigeste !!) Je ne mange plus de viande ( trop coûteuse !! ).
    Mon père, mort depuis longtemps avait raison et ce serait à recommencer, je l’aurais écouté à 100 %. Je suis pensionné, j’ai un beau petit capital foncier, j’ai sauvé ma peau, je l’ai échappé belle ...

    Bonne soirée sans dettes ....

     

    • Votre père était visionnaire contrairement à tous ces agriculteurs qui s’engagent dans la voie du suicide... Mon arrière grand père a investit dans la pierre à la Baule lorsqu’il a vu les 1ers touristes quand d’autres investissaient dans des champs et des vaches.

      De mon coté, n’étant pas assez courageux pour tenir 25 ans à réciter des devoirs, je m’étais lancé dans l’artisanat en tant que plombier et carreleur, j’étais certain d’avoir du travail n’importe où en France, et j’ai acheté une grande maison médiévale au cœur de Vannes qui a triplé en 30 ans.

      La France ce n’est que des champs partout, l’Europe entière ce n’est que des champs. Pointez n’importe ou en europe avec Google map et vous ne verrez que des champs. Le lait on en produit plus qu’on en consomme. La viande on en mange de moins en moins. Le bois ça ne vaut plus rien, les meubles louis xv on les trouve à 200 € aux enchères (moins chère que le Ikea), les livres d’art ça ne se vend plus.
      Faut savoir analyser son époque pour survire dans ce monde.

      N’importe qui avec un peu courage qui fabrique son entreprise de plomberie, couverture, soudure, jardinage, dans l’ouest de la France, devient millionnaire. La demande est énorme dans certaines villes ou villages !
      60€ le simple déplacement de nuit en plomberie. 1/3 du salaire d’un agriculteur...


    • Je ne vois vraiment pas ce que ces 2 "commentaires" sont en rapport avec les difficultés des agriculteurs.
      A part avoir hérité vous avez déjà fait quoi pour la France ?
      Je pense qu’avec des gens comme vous chez ER, on est pas prêt de gagner beaucoup de batailles (à moins que vous soyez des trolls).
      Courage aux paysans qui nourrissent les francais, même ceux qui crachent dans la soupe !


    • Juste pour ceux qui ne connaissent pas la Fable de La Fontaine (Esope)
      Le Laboureur et ses Enfants

      Travaillez, prenez de la peine :
      C’est le fonds qui manque le moins.

      Un riche laboureur, sentant sa mort prochaine,
      Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
      « Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
      Que nous ont laissé nos parents :
      Un trésor est caché dedans.
      Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
      Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
      Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’oût :
      Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
      Où la main ne passe et repasse. »
      Le père mort, les fils vous retournent le champ,
      Deçà, delà, partout : si bien qu’au bout de l’an
      Il en rapporta davantage.
      D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
      De leur montrer, avant sa mort,
      Que le travail est un trésor .


  • De l’aveu même de la profession, les agriculteurs, représentent 1 à 2 % de la population française. Quel impact d’écoute auprès des politicards, peut susciter un tel pourcentage de la population ?

    Sans compter que quel que soit le gouvernement "démocratique" en exercice, il est soumis aux oukases de la clique de truands eurocrates.

    Dans un tel contexte et compte tenu de la lâcheté politique atavique, des gouvernements nationaux, que peuvent sincèrement espérer les agriculteurs ?

    Simple : ceux qui ne se sont pas encore suicidés, sont ceux qui n’ont pas encore switché.

    Pour rappel, l’ U E se devait d’être émancipatrice des peuples. Tout le monde serait riche et insouciant. La réalité, on la connaît désormais...


  • Des syndicalistes... Si quelque part en France des syndicats faisaient avancer les choses ça se saurait... Ces deux intervenants ont eu leur heure de gloire télévisée, c’est bon... Le changement c’est pas maintenant. Qu’ils votent FN, au moins ! Mais ces deux là j’en doute...
    "Et le sel, qui c’est qui le paie le sel !"...

     

    • @Bof, encore une victime du syndrome Fernand Raynaud... Ces gars là sont au syndicat local, où se fait le boulot, organisation de l’entraide, soutien juridique, coopérative d’utilisation de matériel...
      Et bien souvent, la "fédé" est le seul lien social de beaucoup d’exploitants, ces jeunes croient encore au combat collectif, que doivent-t-ils faire ? Eclaire nous, pour faire un commentaire aussi méprisant, tu dois être un militant de premier plan, ou pas...Bof...


  • les supprimer fait partie du projet, donc non, ils ne seront pas entendu ou par le FN.


  • Non, il ne sera pas entendu.

    Le problème se situe uniquement sur le partage de la marge sur le prix payé par le consommateur final (Les cours mondiaux sont supportés seulement par les agriculteurs).

    Et là, ni la transformation, ni la grande distribution ne lâcheront le moindre centime, au contraire, ils en veulent encore et toujours plus, quitte à détruire totalement les différentes filières.

    Alors, tous, y compris et même surtout la FNSEA pleurent auprès des pouvoirs publics et de l’Europe pour faire diversion et travestir le vrai débat de fond.

    Il faut que les agriculteurs se réveillent, le salut ne peut venir que d’eux mêmes. Déjà à commencer par s’émanciper de la FNSEA par exemple...


  • #1673750

    Ce sont les sanctions contre la Russie qui ont planté la filière du lait . Les producteurs, qui ne demandaient rien à personne, au premier chef.
    Maintenant que les Russes se sont arrangés pour produire eux-mêmes, ça ne risque pas de s’arranger de si tôt...
    Au lieu d’appeler à l’aide des gens qui n’en ont rien à faire, ils feraient mieux de demander des comptes aux vrais responsables de leur détresse :
    Flamby, Fabius, Merkel, Obama et tous les ministres comme Sapin, Macron ,Le Foll....


  • Un agriculteur gagne de zéro à 350 euros par mois donc se suicide tous les deux jours, alors Flamby vient aux aurores au salon de l’agriculture pour éviter les agriculteurs survivants ; par contre il court au chevet de Théo mis en examen pour détournement de 680 000 euros de fonds publics donnés à une association bidon pour éviter l’explosion des banlieues : ça va durer combien de temps ce merdier ?
    Vive les bonnets rouges et leur violence légitime !


  • L’Europe leur a demandé de se mettre aux normes et ils ont dû s’endetter pour ça.
    Ils devraient vendre en direct et ne plus passer par des intermédiaires.
    Ils faut qu’ils aient leurs propres services de distribution (camions ou autres)
    Moi je suis végétarienne, je vis seule et je dépense 25€ en moyenne en légumes et fruits bio par semaine. J’achète sur le marché et le producteur a beaucoup de clients.
    Les gens veulent du bio.
    Voir également les AMAP, dans ce cas les clients payent d’avance leurs achats.
    Le vrai problème est aussi le manque de dialogue entre les gens.


  • Ensuite la plupart des agriculteurs est endetté car ils achètent d’énormes tracteurs moissonneuses , matos modernes pour facilité le travail , font construire des infrastructures immenses et j’en passe ... pour soit disant pour faire plus de fric mais c’est tout le contraire. Ils ont les pieds et points liés par ses Salopries de banques . c’est l’histoire du serpent qui se mort la queue !!! C’est comme le mec qui accumule les crédits pour payé son précédent crédit. Ils reviendraient le travail a l’ancienne y’aurait peut etre du mieux.

     

    • Vous avez entendus parler des normes sanitaires ? Ce sont surtout les éleveurs qui souffrent le plus, car les normes sont encore plus strictes ! Les gens ne s’ endettent pas de gaité de cœur, c’ est soit la mise au norme par l’ emprunt , soit la trahison de la tradition familiale ... La corde était bien ficelé des le départ, et elle se resserre petit a petit sur leurs cous ! Et pour le passage au bio, ou même au raisonné, il faut avoir la trésorerie pour supporter 3 a 5 ans de vache maigre, le temps que les sols se régénèrent, ce que beaucoup ne peuvent pas se permettre.


    • @briceno, prix producteur, 3 centimes de blé dans une baguette, avec des prix pareils t’es obligé de faire grand, et la plupart des tracteurs prennent entre 1000 et 1500 heures par an, un peu de confort n’est pas négligeable. J’ai un tracteur ancienne génération et j’en emprunte un moderne à mes voisins pour les gros travaux, dans du mauvais terrain le mien me sort du siège à 7 km/h le leur à 12km/h, quelque soit le matériel t’es toujours à fond ! Le travail à l’ancienne... on est déjà vos esclaves en tracteur alors à pied derrière les chevaux...


    • fallait pas voter pour l’UE . content d’avoir des aides et de l’autres ils sont étaient asphyxier par toutes les réglementations et privations. ils n’ont vu que les aides arrivées.
      Après pour les immensités de terre. ils n’on qua se regrouper refaire comme les fermes Soviétiques les kolkhoze. la main d’œuvre sera là
      Malheureusement les agriculteurs sont voués à disparaitre a cause du système et par eux même.
      remplace la l’homme par la machine tu connaitra ton destin.


    • @Iouri Gagarine, en ce moment il y a beaucoup de conversion "bio", rarement par conviction mais plutôt pour se refaire une trésorerie, les aides à la conversion et au maintien au "bio" sont alléchantes et cumulables avec les aides classiques...


    • @briceno, fallait pas voter l’Europe pour avoir des primes ?
      la pac et les primes c’est appliqué depuis 1964, que ce soit moi où les deux gamins de la vidéo, on habitaient encore chez nos pères.


  • Ce qui intéresse l’hyper classe type Bilderberg, ce sont les terres et la programmation de la disparition des paysans suit son cours inexorable avec des "syndicalistes" soudoyés par monsanto et bayer comme feu le sieur Beulin.. Les terres seront exploitées pas des esclaves métissés...

    Il est dans la logique de rendre les paysans fous et qu’ils se suicident, c’est de l’ingénierie sociale paysanne... pas de femme, pas d’argent, des dettes et surtout pas d’espoir...

    Et le journaleux à la gueule de Jacques Essebag avec la voix de Cukierman qui en rajoute en se demandant si les paysans se sont pas foutus dans la merde tous seuls...

     

  • Hahaha, et si au-lieu de "faire de la thune" les agriculteurs revoyaient leur modèle pour redevenir des paysans ?

    Mes grands-parents avaient une petite ferme, avec des tracteurs et une moissonneuse vieux de 30 ans (bon, mon oncle était mécanicien agricole, ça aide...) et quelques hectares de terres et de forêts. Ils vivaient simplement, et une fois fait le plein de réserves pour la famille (grains pour les bêtes, fruits, légumes, viande, lait, etc...) ils transformaient ce qui était nécessaire (saucisses, boudins, beurre, alcool, etc...) et revendaient le reste aux minoteries, coopératives laitières et voisins pour améliorer l’ordinaire et acheter ce qu’ils ne pouvaient produire eux-mêmes.

    Ils n’étaient pas plus malheureux que bien des agriculteurs bien mieux lotis...

     

    • @hahaha, pourquoi t’as pas repris la ferme ?
      Trop feignant ?


    • @ ahahah
      et des bougies pour s’éclairer , et chier dans la fosse a purin , leur course et les vacances en tracteur et les études des enfants à la maison en ramassant les patates
      pauvre crétin


    • @hahaha suivant ton commentaire, il faudrait donc que les paysans retournent en arrière de 50 ans, avec la cuisine peinte à la suie, des bons vieux draps de lin glacés et humides l’hiver, la salle de bain dans l’évier de la souillarde et les chiottes au fond de la grange qu’il faut vider au printemps avec une casserole attachée au bout d’un bâton ? Et même s’il le faisaient, est ce que tu crois qu’au prix où est rendu le cochon, ils gagneraient plus de 500€ par mois ?
      Toi t’es un garçon qu’a fini dans la fonction publique territoriale d’une commune à la con à se trimbaler toute la journée avec une clé à molette à la main ? Me tromperais-je ?


    • Hahaha, n’en jetez plus, la cour est pleine :)

      On peut vivre plus simplement et essayer d’être au maximum autonome sans s’éclairer à la bougie et aller pisser au fond du jardin. Sans se priver des technologies d’aujourd’hui, en s’unissant avec d’autres et tout de même avoir des revenus, il me semble... Il faut des agriculteurs pour le pays, personne ne dit le contraire pour ceux qui arrivent à s’en sortir. Mais plutôt que d’en arriver à des extrémités (qui arrangent les élites), redescendre à des échelles locales et ne plus bosser exclusivement pour des intermédiaires qui se gavent devrait être une solution... Est-ce si difficile à envisager et sortir du tout noir/tout blanc ?

      @laurent71 : parce que je n’en suis pas le proprio, tout simplement
      @acier : désolé de te décevoir, je ne suis pas fonctionnaire, et 90% des boulots que j’ai fait dans ma vie étaient manuels...


    • @Hahaha, 75% de la ,surface agricole utile en France est louée à des tiers. Un agriculteur n’est pas forcément propriétaire, et même de plus en plus rarement.


    • Hahaha, @laurent71 : effectivement, tu as raison camarade. C’est pour le moment impossible, mais cette idée de tenter l’expérience ailleurs (region où le bâti et le foncier sont moins chers) me tourne dans la tete. L’avenir nous le dira... (quand je serais moins fainéant aussi huhu)


    • Hahaha c’est la Saône et Loire où la terre agricole reste la moins cher de France en moyenne.
      Quant à la fainéantise, je l’ai jamais considéré incurable...


    • Hahaha, merci pour l’info Laurent. C’est en plus une très belle région, ce qui ne gâche rien...


  • #1673849

    On qualifie de larmoyante l’intervention de Ruffin aux césars et là comme la vidéo n’émane pas de gauchistes il faudrait y souscrire sans réserves !?
    Ce sont les JA, la FNSEA c’est à dire ni la gauche du travail et de moins en moins la droite des valeurs. Bref, c’est productivisme et OGM à gogo.

    Je ne nie pas les difficultés du monde agricole mais n’oublions pas le reste.

    Enfin, au risque de paraître sans coeur, n’oublions pas non plus qu’il y a près de 10 000 suicides par an en France et que les agris (plus de 3% des actifs) annoncent 150 suicides par an. C’est choquant et horrible bien sûr, mais visiblement la désespérance les touche autant que les autres.

     

  • Ils ne seront pas plus entendus que les cris des pauvres vaches sacrées qui se font ... massacrer ... dans les abattoirs ( et sur le chemin ) ...

    Et les " dirigeants " et leurs foutus " marchés " sont sourds et aveugles comme des taupes ... ou plutôt font semblant d’êtres sourds ... tout en étant réellement aveugles ...

    Quand à la population , avec leurs portables branchés dans le cul , et qui n’entend pas , ni les paysans , ni les cris des animaux , eux sont destinés à tout simplement crever de faim ... entre autres ...

    Le karma + la connerie ... ça craint à mort !!!


  • #1673889

    Je rencontre souvent des éleveurs et je leur glisse parfois que l’abattage des animaux n’est pas étranger aux coups du sort qu’ils subissent, autant que les consommateurs, d’ailleurs . Ils me répondent souvent : j’y crois pas. Ils ne veulent pas y croire pourtant il y a une relation évidente de cause à effet.

     

  • #1673900

    Il va arriver un moment où il n’y aura plus qu’un agriculteur en faillite par département.

    Et plein de terres en friche et de villages en ruines.

    A ce moment là, les campagnes sinistrées feront pendant aux villes en guerre civile où misère et chômage rivaliseront de santé

    Ce sera Rome après la victoire des champs catalauniques : la fin.

    Alors, on se souviendra de cette vérité (biblique) : " il faut que le blé meure pour que naisse l’épi"

    Ce n’est donc que sur la faillite de l’U.E. que ressusciteront la France et son agriculture


  • L’industrie a tué l’artisanat et des millions d’artisans, l’industrie tue la paysannerie : grâce aux machines agricoles de plus en plus performantes, il y aura de moins en moins d’exploitations qui seront de plus en plus vastes . L’extinction de l’artisanat et de la paysannerie sont causés par le progrès technologique .


  • Le concept de hiérarchie supérieure en France est tellement fort que c’est encore mal vu d’agir sans être au "haut" de cette hiérarchie.La crainte de déplaire à son chef de syndicat. Même l’animateur se sent attaqué quand on "ose" dire, en toute raison : pourquoi ne pas en parler (un suicide par JOUR !).
    Les médias ayant peut-être encore une forme de "hiérarchie supérieure" RESSENTIE en termes de droit à la diffusion de l’information...et pourtant !


  • La solution serait de travailler en partenariat avec des étrangers dont les pays manquent de terre agricole.


  • "On entretient les terres" "Sans nous, ce serait moche".
    La blague...
    Y’a pas pire pollution du sol que celle provoquée par l’agriculture intensive de masse, y’a pas plus laid et plus vide de vie qu’un champ de betterave de plusieurs dizaines d’hectares, où l’on a arraché toutes les haies et labouré en profondeur.
    Les mecs se croient encore paysans. Ils sont de fait devenus prolétaires.
    L’industrie agricole est une industrie comme une autre : un arraisonnement inhumain du cosmos au profit. Ces "agriculteurs" sont les outils de leur propre malheur, et du nôtre par la même occasion.
    Je connais des agriculteurs qui sont passés au bio/vente directe et qui expérimentent l’agroforesterie. Les types m’ont dit "certes, on gagne un peu moins (et encore, pour un temps), mais on arrive à s’endormir".

     

    • totalement d’accord avec vous, Gabriel !


    • 22 000 exploitations qui font de la betterave sur 500 000, faut pas généraliser, et pour ce qui est de polluer, tu dois prendre tes sources à la télé (2016, 4 reportages à charges par mois contre l’agriculture française, et uniquement française...). Le journaleux dit avec des trémolos dans la voix : L’agriculture française première consommatrice de pesticide en Europe, et les cons de scander en chœur : Salauds ! Salauds ! Salauds !
      Ne serais qu’en tonnage de pesticide(tonnage qui ne veut rien dire, on travaille en dose...) la France est deuxième derrière l’Espagne... Et si on ramène ça à la surface(France 27 000 000 ha de surface agricole utile, plus grande surface agricole utile d’Europe.), l’agriculture française se situe à la neuvième place, derrière il n’y a plus que des pays qui ont des agricultures anecdotiques.
      Les trois productions qui demandent le plus de traitements sont la betterave, la pomme de terre et le vin. France, premier producteur de betterave en Europe, premier producteur de pommes de terre en Europe, et deuxième producteur de vin au monde...
      Si on ramène la consommation de pesticide à chaque production spécifique, l’agriculture française est la plus raisonnable d’Europe, malgré des attaques qui ne sont pas que médiatiques, mais aussi administratives, puisqu’aux réglementations européennes viennent s’ajouter des réglementations francofrançaises au nom du principe de précaution, pour protéger les consommateurs bien sûr... Comme l’année dernière où en France les producteurs de cerises se sont vu interdire le dernier insecticide encore autorisé, entre 80 et 90% de la récolte française détruite, et le consommateur enfin protégé contre la cerise traitée française à pu se gaver de cerises espagnole traitées avec ce même insecticide.
      Pour l’arraisonnement au profit, j’ai envie de dire pour qui ?
      avec une fourchette de revenu entre 0 et 350 euros par mois, il est clair que les fumiers de prolétaires des campagnes sont vraiment accros au fric !
      Pour tes "connaissances" qui sont passé au bio, ils gagnent moins de 350 ou moins de zéro ?
      Les aides pour le bio sont plus élevées que les aides classiques et elles se cumulent...
      http://www.egaliteetreconciliation....
      Il y a mon adresse à la fin, je suis prêt à discuter de tout ça avec toi d’homme à homme, camarade !


  • Situation terrible... Mais il va bien falloir aussi que les agriculteurs remettent en question leur manière de procéder - certains le font bien sûr - et regardent en face leur responsabilité dans des choix qui tuent la terre et cherchent le profit à tout prix.
    Il va nous falloir revenir à une agriculture locale plus humanisée et lui donner collectivement les moyens de vivre. Nous avons besoin des agriculteurs et ils ont aussi besoin des autres.


  • La société de consommation tenue par les publicitaires et les marketiciens pseudos-féministes "libérateurs" des femmes ont réussi à faire de la mère au foyer et de la paysanne... des ploucs, des moins que rien alors que c’est tout le contraire : c’est l’inversion des valeurs !

    Comme l’a dit quelqu’un, la femme moderne préfère ramassé l’olive sur ça pizza plutôt que la ramasser par terre...


  • Les "Autorités" préfèrent saigner à blanc les "chauffards" de la route que nous sommes, avec tout l’attirail et autres dernières technologies pour nous faire les poches. Pour éviter des morts sur la route nous dit-on ... pourquoi les suicides très nombreux de nombre de nos agriculteurs sont-ils passés sous silence. Ça devrait être une priorité nationale ! A mais je suis con, ça coute des ronds ...


  • Ils viennent pleurer sur un plateau télé ,et si j’ai bien vu sur un sondage, 35% d’agriculteurs voteraient FN .Que font les 65% des agriculteurs ,seraient’ils joyeux avec 354 euros /mois ou sans salaires ??
    Ce qui me gêne ,c’est les 35%. Ils attendent quoi ?? pour voter au moins à 85% ,90% , de crever main dans la main ??


  • Ils ont raison.. aucun politique ne parle du calvaire des agriculteurs, c’est une honte. J’ai vu l’insupportable Yann Moix dans ONPC face à Dupont-Aignan oser comparer les casseurs de banlieue aux agriculteurs qui manifestaient parfois violemment pour se faire entendre en sous-entendant que si on parlait de "voyous" pour les uns, il faudrait le faire pour les autres aussi ! Mais quelle arrogance de bobo mondain ! Est-ce qu’il a seulement conscience, lui bien planqué sur les plateaux télé et au cœur de la jetset parisienne, de la dureté du métier d’agriculteur ? Lui qui n’a jamais travaillé de sa vie, peut-il imaginer quelqu’un qui travaille 15h voir plus par jour ? C’est là qu’on se rend compte de l’énoooorme fossé qui existe entre ce monde et le vrai monde, celui des gens qui triment.

    Quand je pense à mon père qui approche des 60 ans et qui continue à bosser comme un fou, seul sur son exploitation, 90h par semaine ! Depuis des années, pas de vacances, pas un jour de congé, pas une grass mat’... jamais. Et un "salaire" de misère.... Son cousin s’est suicidé il y a quelques mois, un de ses meilleurs amis l’an dernier... Le suicide dans les campagnes c’est une réalité. Un agriculteur endetté qui n’arrive plus à joindre les deux bouts n’ira pas se plaindre ou mendier quelque part. Ce n’est pas l’éducation qu’on leur a donné... Et puis c’est tabou comme ils le disent. Donc ils passent à l’acte. J’ai toujours peur pour mon père...

    Je voulais re-regarder la vidéo "J’avais un rêve" voir la partager sur les réseaux sociaux, mais je ne la retrouve plus avec du son, quelqu’un saurait-il où je peux la trouver avec le son ?
    Merci !

     

  • Cela debouchera sur des Jacqueries...a moins qu’ils ne reglent leurs problemes avec un changement d’orientation vers l’agriculture bio-dynamique, comme en Allemagne performante sous Hitler.


  • #1674111

    Ces pauvres agriculteurs avec ce qu’ils viennent de signer avec certains
    pays concurrents , ils ne sont pas prêts de voir des améliorations de leur
    niveau de vie .
    Quand je vois Hollande avoir l’audace d’aller se pavaner au salon de
    l’agriculture , pour qu’ils ne fâchent pas plus que ça de sa venue ,
    Hollande a dû leur faire encore croire à de nouvelles promesses... ?

    Ils doivent savoir ces agriculeurs que tous les politiques qui sont
    pour cette Europe mondialisée , rêvent de "modernisme" de fermes
    usines et donc des fameuses fermes des milles vaches , même s’ils
    disent le contraire.....leur seul repaire à ses agriculteurs doivent être ,
    ils sont pro-Europe donc ils ne sont pas avec nous , ni pour nous....
    c’est aussi simple que cela....


  • Les cris du coeur ne sont entendus que par qui a du coeur, par conséquent ils ne sont pas et ils ne seront pas entendus par le Système, dont son dragon bicéphale politique UMPS.

    Le FN entend car il écoute mais il ne peut pas agir car il est pieds et poings liés puisque les Français dans leur majorité se foutent complètement de la détresse de leurs compatriotes. Du moins ils préfèrent se soumettre à l’approbation du diktat médiatico-idéologique. Comme des putes avec leur mac.
    Les beaufs continueront d’acheter de la grande distrib’ qui casse les producteurs tout en les rendant dépendants et aucune aide gouvernementale n’arrivera.

    Sauf si vous votez FN ! Votez Front National, le seul parti par et pour le peuple  !


  • ... et une de plus .... Saloperie de pays !!!

    https://news.sfr.fr/actualites/soci...


  • Ne perdez pas courage les gars, Marine arrive.


  • La solution serait de former de petites coopératives à l’échelle locale ou départemental pour partager les richesses de la terre entre les agriculteurs.Moins d’endettement envers les sangsues de banquiers(plus petites productions),moins intermédiaires (prix d’achat des grandes surfaces) et plus de vente direct en sensibilisant les gens à mieux consommer (organiser et propager l’information).Sinon la réglementation Européenne continuera à détruire et appauvrir l’agriculture Française.


  • Il n’y a pas de pays sans paysans .


  • Une remarque et une observation :
    A la 24ieme seconde , le journaliste qui demande : "quels ages vous avez ?" au lieu de " quels ages avez vous ?" . Et après on s’étonne de l’abaissement du niveau du français ...Merci qui ? Réponse : M.DRAHI
    En arrière plan , sur l’écran s’agit il de chemtrails ou de contrails ?


  • le suicide est toujours un drame, mais dans leur cas, il y a mieux à faire que de s’en prendre à sa vie. Pour les petits ou moyens, car les gros ne sont pas touchés par tout ça, au contraire, ils enfoncent les petits et ont des subventions eux !! Donc, Ils sortent de la FNSEA, ils virent tous leurs matériels qui les ruinent et qui ne servent qu’à bousiller la terre, ils arrêtent de maltraiter les animaux ( industriels ) ils se reconvertissent au bio, il y a une énorme demande, et ça empêchera que les multinationales s’engouffrent dans le créneau en important d’autres pays, ils revendent directement aux consommateurs, sans passer par les centrales d’achats, et autres hypermarchés, et ils n’achèteront plus de produits dangereux qui enrichissent monsanto, ils reprennent la main sur leurs semences comme avant, et virent par la même occasion aussi monsanto et consorts, ils redorent leur blason car les agriculteurs ont mauvaise presse et pour cause, et ils s’en sortiront car le français tient à ses agriculteurs et son terroir. Ils sont tombés dans le piège des années 50 et ils n’ont pas vu ce qui allait arriver, ou alors ils ont renié leur métier et ont voulu s’enrichir ?? Peu importe, mais se tuer n’a aucun impact si ce n’est rajouter du drame au drame. Vous croyez que les politiques ou multinationales, ça les touche ? Au contraire, le but étant de tuer tous les petites exploitations pour les raccrocher aux grosses, et ainsi virer les propriétaires des terres, et en faire des employés agricoles, ne leur faites pas ces tristes cadeaux !


Commentaires suivants