Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un décès pour 700 vaccinés en France et dans le monde, montre une analyse de corrélation

Ce 13 mai 2021, l’ingénieur Philippe Pradat et la toxicologue Véronique Malard ont adressé un courrier aux sénateurs et sénatrices sur une analyse de corrélation entre l’augmentation du nombre de morts labellisés Covid et l’augmentation du nombre de vaccinés. Leur conclusion est simple :

« pour chaque 700 nouvelles personnes vaccinées, il y aurait un décès à déplorer. »

Cette analyse de corrélation a été d’abord faite au niveau de la France, puis répliquée au niveau des données du monde entier. Les résultats sont identiques.

Les auteurs du courrier se permettent de conclure :

« Au regard de ces faits, il est urgent d’arrêter la vaccination, et de bloquer la mise en place du passeport sanitaire, qui au-delà d’être liberticide, ne servira à rien, car les vaccinés sont porteurs du virus et le disséminent. »

Attention : cette analyse devra sans nul doute être regardée de près et suivie dans le temps pour la compléter et en démontrer la pertinence s’il y a.

Les agences de santé n’ont jusqu’à présent pas ou peu attribué des causalités de décès au vaccin sauf dans des cas « très rares », cependant les agences nationales norvégiennes et danoises ont été plus précautionneuses dans leur choix en suspendant puis arrêtant le vaccin Astra Zeneca ou Johnson. Rappelons qu’en Inde, le régulateur avait demandé des informations supplémentaires à Pfizer pour les spécificités de la population indienne – le laboratoire Pfizer avait en conséquence retiré sa demande de mise sur le marché.

Aux États-Unis, les essais des vaccins sur les enfants ont commencé. La position de la FDA (Federal Drug Administration) a donc changé depuis la déclaration de son ancien directeur Dr Stephen Hahn Oncologue et radiothérapeute qui avait déclaré :

« la FDA n’autorisera pas ou n’approuvera pas un vaccin que nous ne nous sentirions pas à l’aise de donner à nos familles. Au nom des plus de 17.000 employés de la FDA, je souhaite aujourd’hui prendre les engagements suivants envers le public américain et cette commission. La FDA n’autorisera ou n’approuvera aucun vaccin COVID-19 avant qu’il n’ait répondu aux attentes rigoureuses de l’agence en matière de sécurité et d’efficacité. Les décisions d’autoriser ou d’approuver de tels vaccins ou thérapeutiques seront prises par le personnel de carrière dévoué de la FDA. Nos décisions seront guidées par nos processus d’examen approfondi et par la science. La FDA ne permettra à personne de faire pression pour changer cela. Je me battrai pour la science, Monsieur le Président. Je me battrai pour l’intégrité de l’agence et je ferai passer les intérêts du peuple américain avant toute autre chose. »

En décembre 2020, le Dr Hahn avait été mis sous pression par le président Trump sur Twittter « Sortez les vaccins contre les barrages maintenant, Dr Hahn @SteveFDA », « Arrêtez de jouer à des jeux et commencez à sauver des vies !!! » Depuis, sa remplaçante Janet Woodcock directrice par intérim a pris une toute autre position : « l’élargissement par la FDA de l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin COVID-19 Pfizer-BioNTech aux adolescents âgés de 12 à 15 ans est une étape importante dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 ».

En France, le gouvernement est engagé dans une course effrénée à la vaccination en utilisant comme mesure d’efficacité, le risque relatif (95 % d’amélioration) qui est importante en apparence, mais contestée, car certains, dont le Pr Raoult, avancent que ce chiffre serait plus proche de 50 % voire 30 %. En utilisant la mesure d’efficacité du risque absolu individuel (moins de 1 % d’amélioration), certains se posent la question de savoir si le patient prendrait la même décision de se faire vacciner en voyant ce chiffre.

Certains des organes scientifiques français se prêtent même à de la désinformation sur les vaccins pendant que des citoyens et des médecins travaillent à comprendre la véritable balance bénéfice/risque en s’interrogeant sur les risques réels des moins de 50 ans pour cette maladie. Tout cela forme la base de la validité du consentement éclairé qui est remis en cause par le Dr Umlil et expliqué dans ses interviews.

 

Courrier reproduit

La France met en place depuis quelques mois une campagne de vaccination Covid intense et nous voulons vous alerter sur les effets de cette campagne vaccinale.

En premier, il convient de rappeler que les essais cliniques de phase 3 sont en cours, et ne seront terminés qu’en 2022 voire 2023. La sécurité des vaccins Covid n’est donc pas connue à ce jour. En ce qui concerne les effets à long terme, il est impossible de savoir quelles pourraient être les conséquences de la vaccination. Il est nécessaire de rappeler qu’aucun vaccin à base d’ARN messager ou de construction génétique dans un adénovirus n’a jamais été injecté à grande échelle sur une population saine.

En revanche, il est possible d’analyser les premiers résultats des vaccinations déjà réalisées.

1/ Les effets indésirables et les décès suite à la vaccination elle-même : les rapports hebdomadaires de l’ANSM (Accueil - ANSM (sante.fr)) recensent les effets indésirables à court terme des vaccinations. L’analyse des données montre que trois décès surviennent pour 100 000 vaccinations, ce qui est très supérieur à ce qui a été observé dans le passé pour une vaccination « population entière ». De plus, 31 893 effets indésirables ont été provoqués à de jour par la vaccination, soit 148/100 000 vaccinés. Parmi ces effets indésirables, 25 % sont déclarés comme graves, soit 37 pour 100 000 vaccinés. Sachant que dans la population des 0-39 ans, il y a eu depuis le début de la pandémie 322 décès, soit 1/100 000 personnes (La démographie des décès par COVID-19 – France (ined.fr)), il parait évident qu’il est criminel de vacciner les plus jeunes. En résumé, le rapport bénéfice/risque n’est absolument pas en faveur de la vaccination.

2/ La mortalité Covid induite par la vaccination : l’analyse des données publiques officielles (mortalité et vaccination, https://coronavirus.jhu.edu/map.html et Our World in Data) permet de réaliser un graphique simple et très éclairant. Pour chaque jour, entre le 1er mars et le 5 mai, nous avons tracé un graphique avec en abscisse (axe des x – horizontal) le nombre total de personnes vaccinées au moins une dose et en ordonnée (axe vertical des y) le nombre total de décès. Il y a donc un point par jour sur le graphique (ci-dessous).

 

 

On s’aperçoit très facilement que ces points sont quasi parfaitement alignés. On peut, grâce à un logiciel banal comme Excel, tracer la droite qui suit au plus près la totalité des points, cela s’appelle une droite de régression. Le calcul de cette droite permet d’obtenir un coefficient de corrélation (r2 En statistique, le coefficient de détermination linéaire de Pearson, noté R2 ou r2, est une mesure de la qualité de la prédiction d’une régression linéaire. il est compris entre 0 et 1 et plus il est proche de 1 plus cela signifie de la puissance de la corrélation).

Plus les points sont proches de la droite plus le coefficient est proche de 1. Ici nous obtenons un r2 supérieur à 0.99 ce qui démontre que la droite décrit parfaitement les points du graphique.

Cela veut dire que le nombre de décès covid en France est proportionnel au nombre de personnes vaccinées.

Les paramètres de cette droite permettent de calculer le nombre de décès (y) correspondant à un nombre de vaccinations (x). Les résultats sont effarants. Chaque fois que 700 personnes sont vaccinées, une personne de plus décède de la Covid. Si l’on vaccine 80 % de la population française (l’objectif pour atteindre la soi-disant immunité collective), plus de 76 500 décès seront à déplorer. Cette observation permet de comprendre pourquoi le nombre journalier de décès Covid reste stable en France autour de 250/jour depuis des semaines.

Tant que l’on vaccinera, des décès Covid seront à déplorer.

Lire l’article entier sur francesoir.fr

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je ne retrouve pas le chiffre de l’entête (1 mort pour 700 vaccinés) dans la suite de l’article. Quelqu’un peut-il m’indiquer comment on y arrive ?

     

    Répondre à ce message

    • Pour retrouver les 25.000 morts émis sur le graph, vous divisez 17.500.000 vaccinés / 700 ce qui vous donne le nombre de morts ; ce qui représente environ + de 26% de la population française vaccinée, à ce jour, sur une population globale estimée à 67 millions d’habitants. Ce qui représente + de 1 français sur 4 vaccinés.

      L’article ne parle que 25.000 personnes mortes après la première dose injectée mais il n’émet pas l’hypothèse de morts réels après les 2 doses ce qui augmente considérablement le nombre de morts en France par et du fait de la vaccination. Certains laboratoires (Pfizer) insistent pour passer à 3 doses de vaccins. Combien mourront-ils après la 3è dose ? sachant que beaucoup de vaccinés choisirent BioNTech (vaccin de Pfizer) le plus mortel à ce jour par rapport aux vaccins mis sur le marché.

      Vu le nombre considérable de morts connus à ce jour, j’emploie le mot d’holocauste. C’est une boucherie ; l’ingénierie sociale marche à fond les ballons sur les esprits faibles car ils sont dominés par la peur. Or la vaccination tue plus que les morts réels suite à l’arnaque du pseudo virus (covid 19) diffusés sur les médias mainstream chaque jour par le croque-mort en chef salomon, petit-fils de (?), cela ne s’invente pas.

       
  • Je connais des amis qui m’ont dit qu’un ami médecin connaissaient 2 personnes mortes du vaccin...

     

    Répondre à ce message

  • Une remarque sur le coefficient r² : s’il est supérieur à 0.99, ca signifie que la variation des x correspond à 99% de la variation des y.

     

    Répondre à ce message

  • Ce graphique sur la "corrélation" vaccinés/morts du covid est ridicule. Une corrélation n’implique pas forcément une causalité dans un sens ou dans un autre (je mange 3x par jour et le soleil se lève 1 fois par jour, il est idiot d’en conclure que je mange à cause du soleil, ou que le soleil se lève parce que je mange 3 fois). Les chiffres des derniers jours me donne raison, en effet la linéarité est cassée depuis une semaine (la "ligne" n’est plus droite, le nombre de morts a baissé alors que le nombre de vaccinés est le même). On ne peut rien déduire non plus du r2 (trop faible, contrairement à ce qui est dit). Si l’on suit les conclusions des auteurs, cela veut dire qu’il n’y a plus que des morts du vaccin (et non du virus), et qu’ils meurent tous le jour même de leur 1ère dose, au rythme régulier de 1 sur 700 (alors que les vaccins et les populations vaccinées changent), c’est absurde et idiot.
    Ce qui ne veut pas dire non plus que le vaccin ne tue pas. On dispose de certains chiffres qui démontrent une dangerosité relative, voir élevée, des vaccins. Cette dangerosité va probablement augmenter avec le temps, quand nous verrons les effets sur le long terme.
    Concernant les données traitées dans cet article, trop de paramètres entrent en compte et nous n’avons pas tous les chiffres, car ces chiffres sont truqués/faussés/cachés à foison. Avec le rivotril par exemple (30% des "morts du covid" ? Mon estimation au pifomètre - le plus sûr système d’analyse dans ce marais de mensonges, outil d’analyse d’ailleurs utilisé en recherche mathématique bien plus souvent qu’on ne croit). Avec le "comptage des morts" par les hôpitaux, truqué lui aussi, depuis le début (mort testé positif = mort du covid ? On ne sait même pas).
    Voilà pour ma critique de cette mauvaise utilisation de l’outil mathématique. Outil dont nous n’avons nul besoin (tout comme nous n’avons nul besoin d’être un infectiologue ou épidémiologiste) pour savoir qu’on se moque de nous depuis bien longtemps avec cette grippe-19, et que je me ferai "vacciner" le plus tard possible (jamais, si c’est possible).

     

    Répondre à ce message

    • "Les chiffres des derniers jours me donne raison" pui plus loin, tu dis que les chiffres sont faux, alors quand est-il ? il faut s’y fier ou pas, ou seulement à ton pifomètre.
      Est-il concevable d’après ton pifomètre qu’un mort du vaccin ne soit pas compté "mort du covid" ?
      Selon le mien (pifomètre) ça l’est. Donc les morts baissent, du à l’effet des hausses des températures sur les maladies pulmonaires, et les morts de la vaccination ne sont tout simplement pas compté.
      CQFD

       
    • Merci, enfin quelqu’un d’intelligent.
      Et il serait aussi plus intéressant d’avoir une courbe nombre de morts vaccinés vs nombre de vaccinés.

       
  • Depuis quelques temps, l’ANSM n’indique plus le nombre de décès dû au vaccin dans leurs fiches de synthèse. Il est maintenant mentionné " Concernant les cas de décès déclarés, les données actuelles ne permettent pas de conclure qu’ils sont
    liés à la vaccination. Ces événements continueront de faire l’objet d’une surveillance spécifique".

     

    Répondre à ce message

  • Les fiches de synthèse de l’ANSM n’indique plus le nombre de décès liés au vaccin. Il est mentionné "Concernant les cas de décès déclarés, les données actuelles ne permettent pas de conclure qu’ils sont liés à la vaccination. Ces événements continueront de faire l’objet d’une surveillance spécifique".

     

    Répondre à ce message

  • Depuis le début rien, pourtant j’ai une profession au contact du public en région parisienne.
    Puis mes proches se font vacciner et là contamination avec 10 jours au lit avec tous les symptômes sauf complications respiratoires.
    Maintenant, je me méfie des vaccinés comme de la peste !

     

    Répondre à ce message

  • C est terrible comment avec un peu d ingenierire sociale les hommes de bien et des moutons prêts à se jeter du haut de la falaise. Il est évident que quelque chose ne tourne plus rond. Les conséquences risquent de nous faire entrer dans une nouvelle ère de manière brutale s ils ont décidé d avancer le calendrier .

     

    Répondre à ce message

  • La vaccination a débuté le 27 décembre 2020. Il y a eu 62867 pseudo morts du Covid à cette date (en 10 mois), soit environ 210 par jour. A ce jour 107812 morts sont déclarés donc une différence de 44945 morts en 4,5 mois, soit environ 330 par jour. Soit 157% de hausse de la mortalité, il est donc prouvé que la vaccination est très efficace pour vous expédier dans l’autre monde. Sachant que 30% des Français sont vaccinés et sont susceptibles de contaminer les autres, en combien de temps la population sera t’elle réduite de moitié et quel est l’âge du Capitaine ? Vous avez 2 heures !

     

    Répondre à ce message

  • Serge Monast, Pierre Girlbert, Aron Rousso ect... beaucoup beaucoup de lanceurs d’alerte on prevenu.
    l’Ecatombe est inevitable, seul les reveillés surviveront

    https://odysee.com/@RenardBute:3/ec...

    https://odysee.com/@neimad:c/fauci-...

    https://odysee.com/@MKWhiteRabbit:3...):2

    https://odysee.com/@neimad:c/Le-pla...

    https://odysee.com/@neimad:c/bilder...

    https://odysee.com/@neimad:c/D’apr%C3%A8s-l’ONU,-la-solution-au-r%C3%A9chauchement-climatique-passe-par-la-d%C3%A9population-mondiale:0

    https://odysee.com/@marcelv74:1/3-p...

    https://odysee.com/@NOM-NWO:9/Aaron...’interviewenfran%C3%A7ais(2007):8

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents