Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un naïf interviewé par un larbin

"Fly Rider" interviewé par Hugo Clément

À peu de choses près, « Fly Rider » et Hugo Clément auraient pu faire partie d’un boys band ou jouer dans une version 2019 de Hélène et les garçons. D’un côté le blond soi-disant populiste, de l’autre le brun soi-disant populaire. Lookés rebelles propres, les deux font la paire et le Système semble tout à fait à l’aise avec ce genre d’oppositions sous contrôle.

 

 

Le Gilet jaune Maxime Nicolle alias « Fly Rider » est encore trop naïf, trop gentil, trop sensible aux sirènes, à la flagornerie, à la popularité. En s’affichant avec Hugo Clément, livreur Deliveroo de l’info devenu fonctionnaire du cool et du pop, l’intérimaire dans les transports originaire des Côtes-d’Armor espère-t-il lui aussi obtenir les faveurs d’Agathe Auproux ?

Crédule, l’anti-Macron ne se rend pas compte qu’il est précisément aux mains du système qu’il conteste et prétend renverser lorsqu’il « dialogue » avec le nouveau chouchou du culturo-mondain. Pire, le Gilet jaune ne semble pas percevoir le piège dans les questions du « journaliste » de Konbini News.

« Si nous n’invitons pas des gens comme Maxime Nicolle, cela va développer le fossé qui existe déjà entre les gens et les médias. »

 

Konbini, Hugo Clément, Macron et le système libéral

« Konbini, c’est avant tout une plate-forme interactive de divertissement légale et gratuite qui a pour objectif de fédérer à la fois les marques soucieuses de toucher les 15-35 ans, les jeunes avides de nouveaux contenus et les producteurs qui souhaitent monétiser leurs idées, en diffusant sur Internet avec de nouveaux formats des contenus audiovisuels, premium et exclusifs – musique, séries et événements spéciaux – en symbiose avec l’univers des marques. »

« Notre conviction, qui n’est pas partagée par tout le marché, est qu’il faut privilégier les contenus et d’abord intéresser une cible – en l’espèce les jeunes – avec des divertissements de qualité. Cela implique que les marques soient moins intrusives et n’interviennent pas dans la conception des contenus au risque d’en diminuer l’attraction, mais qu’elles apparaissent en parallèle du contenu. La publicité sur les programmes devient un produit dérivé du programme. »

La présentation de Konbini par son président David Creuzot est assez claire : Konbini est une société de production qui propose de « communiquer différemment auprès des jeunes » et de « créer des contenus pour les marques », en d’autres termes de vendre de la merde à des imbéciles à faible pouvoir d’achat à l’heure d’Internet.

Derrière le site de « pop news » se cache donc une agence de publicités s’appuyant sur Facebook et dépendante d’annonceurs comme Coca-Cola, Nike, Netflix, Mondelez International, L’Oréal et Orange... Des grands groupes qu’il ne conviendrait pas de contrarier.

Outre le couple d’entrepreneurs-startupeurs David Creuzot et Lucie Beudet, une autre fée s’est penchée sur le berceau de Konbini : Gaspard Gantzer, camarade de promo d’Emmanuel Macron à l’ENA et candidat aux législatives sous les couleurs de LReM. Les conseillers du président de la République s’intéressent évidemment aux médias numériques et David Creuzot a notamment intégré la délégation officielle d’Emmanuel Macron au Burkina Faso fin novembre 2017... [1] Quant à la directrice de la communication du site, c’est une ancienne du PS et des cabinets ministériels...

 

JPEG - 33 ko
David creuzot, macronien attardé pur jus

 

En bas de cette hiérarchie, Hugo Clément est donc l’un des petits kapos de la société de consommation néolibérale qu’il incarne parfaitement. Petit minet et gentil garçon relooké en tough guy, faux dur, faux bad boy, faux beau, faux reporter, le trentenaire mannequin pour chemise passé par Slate, France 2, Canal + et TMC (Groupe TF1) a flairé le bon coup en misant sur le Net.

« Si ce chien ramenant toujours des infos, talentueux, intelligent même si pas cultivé, est apprécié par son ancien employeur, sa propension à croire qu’il réinvente le journalisme, à s’indigner tous les quatre matins en ligne et à donner des leçons en tartuffe moraliste en agace vite plus d’un. » (Libération)

« Dans le fond, Hugo Clément est très macroniste, adepte de la start-up Life et des initiatives coup-de-poing, fan de Jérôme Jarre et de sa "Love Army". »(Libération)

Surnommé « Égo Clément », ce fils d’universitaires qui fleure bon la bourgeoisie de gauche défend naturellement l’ensemble des progressismes (pro-migrants, pro-gays, pro-avortement, pro-euthanasie, antiraciste, féministe, écolo et végétarien) mais ne semble pas avoir de combat plus fort que la gestion de son image. Preuve en est certaines anciennes déclarations (« La quasi totalité de la classe politique actuelle est le produit d’un système de domination et de reproduction sociale contrôlé par et pour les élites », « Quand vous entendrez un homme ou une femme politique attaquer "le système", "les élites", "la caste" ou "les bien pensants", soyez-en sûrs : il/elle se moque de vous ») ou certains témoignages à son sujet :

« Je trouve ça hypocrite de se faire passer pour un modèle de Tintin reporter progressiste, pour le champion antiraciste de la défense des opprimés alors que ce n’est pas du tout le genre de personne que j’ai connu. C’est marrant comment on peut s’inventer une image, surtout quand on est érigé en star montante ! » (Nassira El Moaddem, ex-camarade de promo)

L’idole des filles de trente ans qui n’accèdent pas aux stars de cinéma (après Asia Argento et Agathe Auproux, le voilà en couple avec Alexandra Rosenfeld [2]) tient donc autant de l’opportuniste que du soumis, parfait cocktail pour un commissaire politique 2.0. aux atours de branché.

 

 

De Hugo Clément à Vincent Lapierre

Face à la radicalisation populaire, le système politico-médiatique a plusieurs stratégie de secours : l’une d’elles mise sur le renouvellement de l’opposition contrôlée. Promouvoir des gentils sans culture, des rebelles mous et formels, des « jeunes » aux dents longues sans idéologie profonde.

Quand Hugo Clément droitise son look pour la jouer viril (tatouages, cheveux courts, polo de faf), Vincent Lapierre travaille son look gauchiste à la Besancenot (veste en cuir, écharpe et capuche) pour repositionner son image. De moins en moins assimilé à E&R donc de plus en plus promu complaisamment par le Système, le minet-reporter a, comme Hugo Clément (même approche du média internet, mêmes physiques...), un coup à jouer dans la période actuelle.

 

 

Cupides et arrivistes, plus proches de la staritude que de la révolution, le pouvoir a donc de plus en plus intérêt à faire monter des faux opposants et mettre en avant des fausses alternatives ; des « rebelles modérés » pour éviter que les vrais, les sérieux, ceux qui savent et ont l’expérience ne soient trop exposés.

 

Rendre à César ce qui est à César

Les Gilets jaunes sont en train de vivre à vitesse grand V ce que certains vivent depuis quinze ans.

Traités d’antisémites, de nazis, de racistes, bloqués par la police pour des spectacles et des conférences, purgés des réseaux sociaux, blacklistés par les banques et les assurances, supprimés des plateformes de financement participatif, Alain Soral, E&R et Dieudonné sont les véritables insoumis, les véritables résistants, les premiers des Gilets jaunes. Ceux qui tiennent tête au Système, ceux qui l’ont pratiqué. Les plus formés, les plus tenaces, les plus héroïques. Les plus légitimes. Si les Gilets jaunes ne le savent pas tous, le Système le sait. [3]

 

La prochaine arme du Système : qualifier les Gilets jaunes de « terroristes » ?

« Fabriquer des bombes artisanales, c’est du terrorisme, ce n’est plus de la protestation. »

Il y a deux choses à retenir de l’interview de Maxime Nicolle par Hugo Clément :

- Immédiatement qualifié de « complotiste » par L’Express du magnat israélien Patrick Drahi, « Fly Rider » et les Gilets jaunes seront-ils bientôt accusés de terrorisme ?

- Une partie du Système ne comprend pas cette stratégie. Il suffit de lire les réactions des journalistes et des experts ou des followers de Konbini : comment pouvez-vous donner la parole à ce pauvre, à ce dangereux, à ce non-éduqué ?

Quelles que soient les acteurs de la France des Gilets jaunes, l’avenir nous dira probablement prochainement si le sérieux l’emporte sur le frivole, le fond sur la forme, le vrai sur le spectaculaire.

Notes

[1] Bizarrement, Hugo Clément était également sur place pour l’émission "Quotidien" et son départ de l’équipe de Yan Barthès date de ce déplacement où le reporter avait annoncé sur Twitter la disparition d’Emmanuel Macron...

[2] Miss France 2006 et miss Europe 2006 (origines espagnoles par sa mère et juives hongroises par son père)

[3] L’arnaque de la dette, la problématique de la création monétaire, l’expropriation par l’usure, les réseaux politico-médiatiques, les manipulations communautaires, le chantage à l’antisémitisme et au racisme et tout ce que les Gilets jaunes ressentent à l’intuition (pédocriminalité, opérations de guerre, métissage organisé etc.) : Alain Soral, E&R et Dieudonné n’ont jamais rien lâché sur ces questions.

Voir aussi, sur E&R :

Le sérieux est chez Kontre Kulture :

 






Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2123993
    Le 14 janvier à 21:13 par solon
    Un naïf interviewé par un larbin

    ces deux zozos seraient pas en train de nous enfumer ?

     

    Répondre à ce message

  • #2124000
    Le 14 janvier à 21:27 par péquenot blanc de plus de 50 ans
    Un naïf interviewé par un larbin

    C’est beau l’adolescence .... surtout à 30 ans

     

    Répondre à ce message

  • #2124015
    Le 14 janvier à 21:54 par Anonyme
    Un naïf interviewé par un larbin

    Bonjour, j’ajoute mon grain de sel à cause de tous ceux qui critiquent des gens comme Eric Drouet et Maxime Nicole.Il faut quand même rappeler une chose, c’est que sans des gens comme ça qui se sont lancés dans l’action du jour au lendemain, il n’y aurait pas de Gilets jaunes, il n’y aurait pas ce mouvement dont on parle aujourd’hui dans le monde entier. Grâce à des petites gens qui ne sont que chauffeurs routiers et qui, contrairement à ce qui est dit restent tout à fait modestes. Maxime Nicole a certainement voulu faire avancer le débat en se laissant interviewer par cet Hugo Clément qui à 29 ans connaît déjà toutes les ficelles du métier et surtout celles des journalistes pourris du système. Et lui Maxime Nicolle ne fait que les découvrir. il a eu ce courage. Evidement c’est plus difficile que d’être derrière un petit écran d’ordinateur et de divulger des remarques prétentieuses.

     

    Répondre à ce message

    • #2124149
      Le 15 janvier à 07:18 par Fiodor Vassilievitch Tokarev
      Un naïf interviewé par un larbin

      Moi je trouve très bizarre, que l’on ne lui sorte pas deux ou trois casseroles, même des fausses histoires, quand on voit tout ce qui a été dit sur le boss Soral et comment ils l’emmerdent pour lui que dalle huuum étrange !
      Ils savent pourtant super bien le faire,, alors pourquoi rien,là ??
      Tu trouves pas très bizarre, toi ?

       
    • #2124571
      Le 15 janvier à 18:09 par Bardamu C. L. N.
      Un naïf interviewé par un larbin

      Bien parlé Anonyme !
      Nicolle parles avec son coeur, gratuitement, face à des malins biens payés (politiques et journalistes) qui parlent avec leur abstraction mentale égotique marchande !
      Les politiques "démocrates" obéissants à la finance et pas au peuple l’ont trahis en 2005 en ne respectant pas le référendum et ils voudraient nous faire croire qu’un "grand débat" va être la solution ? On nous prend vraiment pour des cons !...
      Une société "moderne" qui OBÉIT à l’abstraction argent corollaire du commerce est une société malade !

      Réclamer du pouvoir d’achat c’est vouloir solutionner l’effet d’un problème avec sa cause : l’ ARGENT !

      Sans commerce pas d’argent et donc pas de maître, la contrainte par la force physique étant évidemment injuste !

      La vraie révolution à faire c’est de remplacer l’argent (abstraction contre nature) par la gratuité comme nous l’a recommandé le JUSTE :

      " Puis, s’étant fait montrer la « monnaie du tribut », sur laquelle était l’effigie de César, il leur dit : « Rendez donc à César ce qui appartient à César (l’argent) et à Dieu ce qui appartient à Dieu (la gratuité), car nul ne peut servir deux maîtres aux valeurs opposées ».

       
  • #2124041
    Le 14 janvier à 22:29 par francois guyot
    Un naïf interviewé par un larbin

    Pour répondre a Hugo Clément , je dirai qu’on vit dans une dictature mole . Et c’est pire qu’une dictature dure ! Car on endort le peuple en les faisant consommer et en les abrutissant avec la télé , les médias et la pub , mais les conséquances a long terme sont catastrophique et dévastatrice pour le peuple et le prolétariat . Ce jeune crétin formaté au politiquement correct est completement déconnecté !

     

    Répondre à ce message

  • #2124637
    Le 15 janvier à 19:42 par sonny
    Un naïf interviewé par un larbin

    Maxime tu as très mal défendu Christophe. Toutes les questions qui t’ont été posées étaient à charge contre Christophe, et toi tu as validé ces questions en donnant presque des excuses, alors qu’il fallait simplement dire que Christophe a voulu défendre une femme qui se faisait tabasser par un flic "armé comme un porte avion"
    Si tu veux qu’on s’en sorte, c’est mieux de laisser le témoin à quelqu’un d’autre parce que tu as enfoncé notre mouvement, et tu nous fais du tord. Même si le journaleux ne fait pas parti des médias main stream, il t’as baisé la gueule. Tu penses que le monde est un monde de bisounours. Par les questions qu’il t’a posé, ce journaleux a l’ambition de rentrer dans un média main stream pour gagner +. Avec cet interview, il espère être repéré pour les médias main stream. Tout cela payé avec les subventions de notre argent. Tu as compris ou pas ?

     

    Répondre à ce message

    • #2125383
      Le 16 janvier à 19:56 par Ami, entends-tu...
      Un naïf interviewé par un larbin

      Mets ça sur le compte de sa jeunesse en politique. Il est intelligent. Il sait qu’il risque sa vie pour un mot de travers..... laisse-lui le temps de grandir. Eric Drouet se retire tout doucement. Tu vois bien que ces mecs ne sont pas mûs par la gloire mais sont profondément patriotes... jusqu’à preuve du contraire. Une qui semble par contre très intéressée par le show et la reconnaissance nationale c’est la Priscillia Ludosky. A s’en méfier comme de la peste.

       
  • #2124699
    Le 15 janvier à 20:31 par Auri
    Un naïf interviewé par un larbin

    "Fly rider".........Quel drôle de nom. Ça ne voudrait pas dire enculeur de mouche par hasard ? Pour quelle autre raison voudrait-on chevaucher ces insectes ?

     

    Répondre à ce message

  • #2125150
    Le 16 janvier à 14:16 par Caro
    Un naïf interviewé par un larbin

    Naïf, Maxime Nicolle l’est certainement, mais quand je vois tout ce qu’on lui crache à la gueule ici ou là ! Sérieux les gars ! C’est quand même lui qui a demandé à je ne sais plus quelle secrétaire d’Etat ou ministre le montant de son salaire (lui foutant bien la honte au passage). Lui encore qui ose sortir un peu des sentiers battus en évoquant des caisses noires, des politiques pédophiles, etc. C’est ce non-politiquement correct et lui seul qui nous permettra d’aller de l’avant. Il faut que les gens ouvrent les yeux, c’est tout ce qui compte, fut-ce par l’intermédiaire d’une personne un peu maladroite.

     

    Répondre à ce message

  • #2125152
    Le 16 janvier à 14:19 par Fascagat pauvret drôlé
    Un naïf interviewé par un larbin

    On sent les rides et la dureté du travail sur leurs visages émaciés, on sent la rudesse et les carences d’une nourriture pauvre, les cernes sur leurs yeux fatigués , ça respire la précarité et les trois/huit, l’épuisement d’un travail physique , surtout chez Clement
    Mais Fly-Rider a de la corne sur le doigt signe d’une activité intense sur les réseaux sociaux
    Quelle tristesse je vais de ce pas chialer
    Quand je vois ça je revis Balzac, Victor Hugo, les misérables bref l’horreur absolue

     

    Répondre à ce message

    • #2125669
      Le 17 janvier à 09:28 par Caro
      Un naïf interviewé par un larbin

      @Fascagat : tu me fais penser à une collègue qui me disait : "tu te rends compte, parmi les gilets jaunes, il y en a un, je le connais, bah il a de la thune !" ... pour réclamer le RIC, tout ça, c’est certain, quel intérêt si on est au-dessus du SMIC, tu rejoins aussi son avis.... ?

       
    • #2125988
      Le 17 janvier à 17:20 par Fascagat pauvret drôlé
      Un naïf interviewé par un larbin

      @Caro
      Je saisi pas ton intervention, je suis simple d’esprit , ouvrier agricole
      Juste je trouve qu’ils ont des têtes d’ados ,même mes garcons font plus adultes, et comme souvent mes gosses me donnent la mains pour le bétail je trouve ridicule de suivre un gars qui parait avoir 15 ans, c’est tout
      Mais si tu veux, je fous un gilets jaunes à mes garcons et ils vont te paraître aussi légitime que ces deux péquenot adolescents tout droit sortis des Goonies ou de Jumanji
      Bon je te laisse, à son age et père de famille, je m’inquiéterai, d’avoir le corps et la tête de pré-ado, voilà tout , il pourrait jouer avec ma petite dernière, que je ne serais pas inquiet, c’est dire

       
  • #2125674
    Le 17 janvier à 09:52 par mickahell
    Un naïf interviewé par un larbin

    Dommage car Maxime Nicolle est pas un mauvais bougre, mais il va découvrir au fur et à mesure tout les entubages médiatiques et politiques.
    Il a vivement critiqué Kombini après son interview.
    Pour un autodidacte il est plutôt bon et si il suit honnêtement sa voie, il passera par au moins Asselineau (voire E&R).
    Mais bon pour l’instant il en est encore au stade Le Média de la France Insoumise dérange le gouvernement donc ça lui plaît . (La naïveté honnête)
    Bref à suivre !

     

    Répondre à ce message

  • #2127145
    Le 19 janvier à 06:43 par Joss
    Un naïf interviewé par un larbin

    Bonjour à tous.
    je trouve au contraire que Maxime Nicolle s’en sort plutôt bien malgré les questions merdeuses de la Stasi.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents