Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un père porte plainte après l’audition de son fils de 9 ans pour apologie du terrorisme

Un homme a porté plainte pour diffamation après l’audition le 15 janvier de son fils de neuf ans par la gendarmerie de Villers-Cotterêts (Aisne) parce qu’il aurait crié « Allah akbar » pendant une minute de silence en hommage à Charlie Hebdo, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de Soissons.

Les soupçons pesant sur l’enfant « sont sur le plan de la matérialité des faits totalement infondés », a affirmé le procureur de Soissons, Jean-Baptiste Bladier.

L’enfant avait été entendu le 15 janvier par la gendarmerie de Villers-Cotterêts, en présence de son père, dans le cadre d’une enquête pour apologie du terrorisme, selon la même source. « On est dans une cantine municipale qui accueille plusieurs écoles, pendant la minute de silence il n’y a aucun témoin qui entend ce garçon de neuf ans venir dire “Allah akbar, vive le Coran” », a raconté le procureur.

« C’est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère qui est l’une des employées de la cantine, qui le dit à la personne qui encadre la cantine, un signalement est rédigé, (...) on prévient la brigade de gendarmerie », a poursuivi M. Bladier.

L’enfant incriminé « répond aux enquêteurs qu’il ne comprend pas, il y a eu un quiproquo entre les deux enfants », a indiqué le procureur.

Mécontent, le père dépose plainte le 23 janvier pour dénonciation calomnieuse et diffamation, a rapporté M. Bladier, qui a souhaité que les conclusions de l’enquête servent pour l’avenir à « éviter de s’emballer inutilement ».

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre les délires collectifs avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il semblerait que gendarmes et policiers veuillent rivaliser de servilité - et de ridicule .

     


  • Mécontent, le père dépose plainte le 23 janvier pour dénonciation calomnieuse et diffamation, a rapporté M. Bladier, qui a souhaité que les conclusions de l’enquête servent pour l’avenir à « éviter de s’emballer inutilement ».



    Elle se faisait attendre mais voici la face justificative d’une monstruosité juridique et morale qui n’aurait jamais dû voir le jour !
    Un juge qui promet plus de discernement dans l’accueil des plaintes pour "apologie au terrorisme" quand c’est toutes les plaintes visant des enfants qu’il faudrait envoyer au panier....et même le trouble à une minute de silence n’est pas entrer dans le code pénal (sauf aujourd’hui,à l’insu de tous et au bénéfice de quelques uns ?) et n’a pas à devenir l’égal d’un crime de sang ou alors,c’est la porte ouverte à tout les abus possible...une spécialité Vallsiste,comme on sait !

     

  • Ça devient grave, et les principaux fautives sont les élites.

     

    • C’est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère qui est l’une des employées de la cantine, qui le dit à la personne qui encadre la cantine, un signalement est rédigé, (...) on prévient la brigade de gendarmerie »

      Non, les principaux fautifs ne sont pas les élites, cette micro élite personnellement impuissante et n’agissant que par proxie, mais les gens ordinaires, les masses, qui les suivent aveuglément.

      Après tout, on ne peut pas reprocher à un loup d’agir comme un loup, mais on peut être perplexe en constatant que les moutons les suivent dans leurs délires...


  • Voilà une bonne chose. Surtout que le père demande de lourdes compensations financières a toutes les personnes qui ont propagées les ragots.
    Comme quoi le "péché de la bouche" devient a la mode.


  • Ce qui est tout simplement scandaleux c’est le prise d’otage du pouvoir sur les enfants. On n’a tout simplement pas a intervenir auprès de mineurs(où est l’accord explicite des parents ?) et par la contrainte, dans les écoles, sur des évènements d’ordre politiques dramatiques. Il ne faut pas confondre ’éducation ’ et élevage. Quand un système scolaire sert de relai au pouvoir politique, il outrepasse très abusivement sa vocation et ceux qui s’y emploient basculent au rang de propagandistes en quittant ceux des éducateurs. Si l’école sert désormais ouvertement de système de formatage politique pour le pouvoir en place, il ne faudra s’étonner ni de la méfiance qu’il va inspirer, ni des conséquences que cela aura.

     

    • "Prise en otage des enfants par le pouvoir"....Celle là , on la voyait venir depuis longtemps, souvenez vous lors des manifs contre le mariage dénaturé , la psychologue hystérico féministe qui avait déclaré que les enfants n’étaient pas la propriété des parents...Tout est lié !le hasard n’existe pas !


  • Si on ne trouve rien à reprocher à cet enfant de neuf ans, on dira, quand même, que c’est peut-être lui qui a cassé le vase de Soissons, l’enquête le déterminera.On baigne dans une sorte gouvernance qui s’apparente à de l’*diocratie.


  • D’après M Bartolone, ce type d’hommage était traditionnellement réservé aux "décès survenus parmi nos forces armées et parmi les otages.
    Dans cette affaire, les journalistes de Charlie hebdo n’ont jamais été otages mais victimes d’un assassinat !Aucune revendication n’ayant été faites avant les meurtres, il est temps de remettre les choses à leur place !

     

  • J’espère qu’on ne se souviendra pas de janvier 2015, comme le mois où la France dirigée par les socialistes héritiers de mai 1968 a basculé dans la dictature et la répression.


  • en quoi dire "dieu est grand " et "vive le coran" est il de l apologie du terrorisme. est ce que la police et la gendarmerie n ont rien de mieux a faire ?

     

  • La bonne femme de la cantine qui est allée faire de la délation calomnieuse à sa chef doit être virée sur le champ / Le prof de philo a bien été suspendu pour apologie de bla bla sans qu’un procès n’ait lieu sans même qu’il sache quels faits lui sont reprochés exactement : c’est la même histoire des on dit de collabo, et au final personne ne sait exactement qui a entendu quoi et du zèle de petit kapo à la fin .

    Mais que font les associations de défense des droits des enfants  ? N’y a t il donc plus de juristes en France, ailleurs qu’à se pavaner au diner du crif ? Imaginez ce gosse entre les convocations à l’école et à la cantine ou il a du se justifier de propos non seulement qu’il na pas tenu mais qu’il ne comprend pas , qui s’est certainement fait engueuler voire plus par ses parents et qui finit chez les gendarmes auditionné pour apologie de... et tout ça pour rien .

    Ces histoires injustes me foutent la haine et je suis une petite nana bien normale et pacifiste je n’ose imaginer ce que cela suscite chez d’autres . Et tout cela est loin de s’arrêter vu les fruits que culbuto et el blanco ont récolté niveau popularité.


  • HOULALA...

    Les tribunaux sont rapides et efficaces pour ces conneries d’apologie de terrorisme...
    Par contre, quand il s’agit de juger les membres de la LDJ, les moyens manquent cruellement.

    Et grace à Charlie, Valls a promis de créer des miliers d’emplois (c’est bon pour paul emploi), au lieu de lancer une politique de croissance.


  • C’est le père qui était visé manifestement. On se sert maintenant des enfants pour étayer des dénonciations. La terreur pointe son nez. Les collabos de l’oligarchie sont à la manoeuvre et font tout ce qu’on peut s’attendre d’eux, des personnages secondaires dans un film sur l’occupation et la police de Vichy chargés des basses besognes et fiers de les accomplir. Ils s’habillent d’ailleurs comme de vrais figurants et ont le regard franc comme des ânes qui reculent.
    Et comme pendant l’occupation j’imagine que les lettres de dénonciations arrivent déjà chez les préfets, les procureurs, les gendarmes, la police…Monsieur Valls entend-il créer une police spéciale pour traiter ce genre d’affaires ?


  • Y a quoi de répréhensible dans la prétendue réplique du gamin ?

    Pour la rigolade, je serais le père, je crierais "Dieu est grand, vive la Bible/Torah !" lors de la prochaine audience.

    Qu’on foute en taule les gars qui crient "Vive Israël ! Israël vaincra !". Ca, c’est de la véritable apologie du terrorisme.


  • Pour punir les pères, ils sont capables de leur enlever leurs fils "en grand danger moral"...


  • Si c’est celà être français
    alors je ne veux plus l’être. ..
    nous sommes là risée d’y monde entier. ..


  • Les membre de ce gouvernement sont des crétins ! Les situations deviennent ubuesques. Les tribunaux doivent maintenant gérer des disputes de récréations niveau primaire.


  • Seule la LICRA a le droit de porter plainte en France... Bon, je ne vois pas pourquoi puisqu’elle est sûre de gagner. Il serait plus judicieux de lui filer directement un chèque pour éviter toute perte de temps... Bref, ce monsieur perd le sien... En plus, il doit s’appeler Mohamed ou Hamid. Autant dire "j’ai le sida, qui en veut" comme dirait notre ami...


  • Ce qui me fait peur et honte pour l’image de notre pays ,c’est le relent islamophobique des personnes travaillant dans les écoles(j’y travaille et j’y entends des propos racistes tenus par des adultes et cela quotidiennement) ce qui m’emméne à me demander si la mère du dénonciateur aurait-elle agi ainsi si cet enfant était francais de souche et fils d’une amie ?et si c’étais un autre éleve que son fils qui l’aurais dénoncé ?


  • Coquins comme peuvent l’être les enfants parfois, je vois très bien le tableau d’ici : deux gamins se disputent dans la cour de l’école, l’un des deux dit à l’autre :

    "J’vais dire à la dirlo que t’as crié Allah Uakbar pendant la minute de silence à Charlie Hebdo"

    L’autre :

    "Pff ! T’es pas cap !"

    Et vous connaissez la suite.

    Et voilà comment, grâce aux socialistes, on donne aux enfants le moyen de faire une affaire d’état d’une stupide dispute de préau d’école.


  • Minable. On nous dit combattre le terrorisme et on entend parler que de gamins dans les écoles.. Qu’est ce qu’ on est tombés bas. Et dire qu’on a pas fini de creuser.


  • Il est évident qu’il est beaucoup plus fazile de s’en prendre a un gamin de 9 ans,qu’aux vraies causes... !!!Mrs les politocards du pouvoir et du système,je vous suggère implicitement de mettre sous surveillance toutes les écoles maternelles pour détecter les futures terroristes...


  • Le retour du bon vieux temps de la Kommandatur ...

     

    • Plutôt le retour du bon vieux temps du totalitarisme communiste de l’ex-URSS. Bientôt "ceux-qui-ne-sont-pas-Charie" -y compris les pauvres gosses- seront internés en hôpital psychiatrique afin d’y être "traités" par électrochocs et drogues psychotropes, jusqu’à leur complète "réhabilitation citoyenne". Ce n’est pas le parti socialiste pour rien...


  • CES AUDITIONS D’ENFANTS sont une violation extrêmement grave de la notion d’irresponsabilité des mineurs. Nous plongeons droit dans l’arbitraire. Ils sont beaux les prétendus humanistes de gôche.


  • Quelque chose me dit que ça va trés mal finir leurs conneries...


  • Faudrait peut être que les dépositaires de la force et de la justice se réveillent !!
    Quand on commence à auditionner des enfants de 9 ans pour du terrorisme (ou son apologie) ... bon... il y a pas de conscience ou quoi ?

    Ils font faire tout ce que le pouvoir leur dit de faire ? envoyez les gens en prison sur denonciation, pour un mot, une parole ? on va où ? C’est le délire totale, plus aucune dignité.

    Finalement peut être que les Américains ont raison de rester armés...


  • Si l’on continue dans cette escalade absurde qui ne vise rien d’autre que les libertés d’expression, c’est dans la rue que les plaintes seront posées. A mon avis des jours de "très colères" sont entrain de s’amonceler.


Afficher les commentaires suivants