Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Une épidémie redoutable" : l’Académie de médecine pour le vaccin anti-covid obligatoire

Bien que la campagne de vaccination contre le Covid-19 ait démarré avec un certain retard en France, elle atteint aujourd’hui un bon rythme avec quelque 600 000 doses injectées par jour. Or elle risque de se heurter au refus « des hésitants et des opposés à la vaccination », constate l’Académie nationale de médecine.

 

Le vaccin contre le Covid-19 devrait être obligatoire, estime l’Académie nationale de médecine.

Dans un communiqué publié ce 25 mai, l’Académie constate qu’« obligation » n’est pas « un gros mot » quand il s’agit de vaccination contre le Covid-19. Elle rappelle que la France a dépassé, le 15 mai, 20 millions de primo-vaccinations, soit 30 % de la population française, et que l’objectif est d’atteindre 30 millions de personnes primo-vaccinées à la mi-juin.

Toutefois, « il sera très difficile d’obtenir avant la fin de l’été un taux de couverture vaccinale qui assurerait une immunité collective suffisante pour contrôler l’épidémie, soit 90 % de la population adulte ou 80 % de la population totale (enfants inclus) », indique le communiqué.

 

Les réticents

Et il ne s’agit pas uniquement du manque de vaccins, car leurs livraisons permettent d’atteindre et de maintenir un rythme de 600 000 doses injectées par jour. Le problème viendra des hésitants et des opposés à la vaccination.

« L’importance de ces deux catégories récalcitrantes [est] actuellement estimée à 15 % pour chacune d’elles », souligne l’Académie.

Elle rappelle que le pays a traversé une période de pénurie de vaccins, rendant obligatoire « une priorisation évolutive des candidats à la vaccination », mais que la situation a changé aujourd’hui.

« Les perspectives d’un approvisionnement croissant risquent de placer la France devant le paradoxe d’un excédent de doses face à une couverture vaccinale insuffisante. »

Qui plus est, l’extension de la vaccination aux adolescents et enfants, nécessaire pour l’acquisition d’une immunité collective, risque de se heurter à un autre obstacle, celui de « la réticence de parents ».

 

Les recommandations

Toujours selon le communiqué, l’obligation vaccinale pour le Covid-19 était jusqu’ici « rejetée sur l’argument réaliste du manque de vaccins », mais une telle mesure avait été appliquée en France pour plusieurs maladies, dont la variole, la diphtérie, le tétanos, la tuberculose et la poliomyélite. Les vaccins actuellement homologués en France « permettent de recourir à l’obligation vaccinale face à une épidémie redoutable », souligne l’Académie, indiquant qu’ils ont « un taux d’efficacité de 90 à 95 % contre les formes graves » de la maladie.

Cela étant, l’Académie nationale de médecine recommande de mettre en œuvre le « passe vaccinal » et de rendre la vaccination exigible dans plusieurs cas, notamment pour l’exercice de toute activité professionnelle essentielle et des activités professionnelles comportant un contact avec le public, en préalable à toutes les activités comportant déplacements ou rassemblements ainsi que pour les donneurs de sang, de tissu ou d’organe et les étudiants avant la rentrée universitaire 2021.

 


 

Les savants et sages de l’Académie, pour mieux appréhender cette « épidémie redoutable », devrait écouter cette vidéo très factuelle, qui permet de mieux situer la mortalité de l’année 2020, celle des deux vagues vendues par les politiques et les médias (on inclut dedans les Lacombe et les Blachier), au regard des années précédentes, des tendances longues et notamment de l’évolution de la structure par âge de la population en France.

 

Rassurer et alarmer quand il y a lieu, sur E&R :

 






Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ces "officines " de médecine , académie, conseil de l’ordre , qui regorgent de menteurs de rapaces et d’incompétents veulent rendre le vaccin " poison " obligatoire ! mais si une loi était votée , les obligeant à indemniser de leurs poches par dizaines de milliers d’euros pour chaque victime décédée ou handicapée à cause de cette saloperie , il est certain que leur enthousiasme pour le vaccin obligatoire serait revu à la baisse ! et là , on peut même envisager qu’ils déconseilleraient vivement le vaccin ! Aucune confiance à faire à ces fumiers ! Tout le monde ne s’appelle pas Didier Raoult !!

     

    Répondre à ce message

  • De toutes façons, les vaccinés n’ont rien à craindre des non vaccinés en théorie, puisqu’ils sont censés être protéger. Cette peur hystérique caractérisée démontre bien que leur sérum ne fonctionne pas, donc se faire vacciner est doublement inutile, puisqu’inefficace et que la maladie n’est pas très dangereuse. Les gens d’ER savent prendre soin de leur santé et préserver leur immunité, j’ai personnellement jamais demandé au gouvernement de prendre soin de ma santé, ou de quoique ce soit d’ailleurs.

     

    Répondre à ce message

  • Le problème avec cette injection ce n’est pas dans l’immédiat mais bien après, car le produit injecté est composé de nanoparticules qui eux vont faire leur ravage dans quelques années plus tard, disons aux alentours de 2030. Avec 30% de la population mondiale "vaccinée" cela représente une réduction à peu près de 2,1 milliards d’êtres humains. Allez billou un peu d’effort pour arriver à 500 millions d’habitants !
    NB : Comme ce "vaccin" n’empêche pas la transmission, ni d’être contaminé, il devient une sorte d’abonnement semestriel pour les années à venir et, Burla PDG de Pfizer aura ainsi le jackpot jamais réalisé.

     

    Répondre à ce message

  • Voir le texte complet sur le site des fumiers séniles de l’Académie de médecine qui veulent rendre la vaccination obligatoire
    https://www.academie-medecine.fr/ob...
    Extraits :
    ’L’extension de la vaccination contre le SARS-CoV-2 aux adolescents et aux enfants devra être envisagée dès que les protocoles vaccinaux seront homologués dans ces tranches d’âge. Nécessaire pour l’acquisition d’une immunité collective, cet élargissement rencontrera un autre obstacle à surmonter : la réticence de parents qui ne manqueront pas d’objecter que la Covid-19 est généralement bénigne dans le jeune âge.’ (...)
    ‘L’obligation vaccinale doit maintenant être envisagée (…). En pratique, la mise en application d’une telle obligation ne pourra être instaurée que de façon progressive. C’est pourquoi l’Académie nationale de médecine recommande :
    - de mettre en œuvre sans tarder le “passe vaccinal” préconisé précédemment
    - de rendre la vaccination contre le SARS-CoV-2 exigible :
    ➢pour l’exercice de toute activité professionnelle essentielle : conduite du gouvernement et de l’État, enseignement, services de santé, de sécurité et de défense (police, services d’incendie et de secours, armée), services d’approvisionnement de la population (alimentation, eau, énergie, numéraire, matériels informatiques) et autres services de la fonction publique ;
    ➢pour l’exercice des activités professionnelles comportant un contact avec le public, notamment dans les secteurs du commerce de détail, de la restauration, de l’hôtellerie, des établissements culturels et du sport ➢en préalable à toutes les activités comportant déplacements ou rassemblements, telles que les voyages internationaux, les cures thermales ou les occupations associatives ;
    ➢pour tous les donneurs de sang, de tissu ou d’organe ;
    ➢pour les étudiants avant la rentrée universitaire 2021.’’

     

    Répondre à ce message

    • ces fumiers périphrasent, il suffisait d’écrire ... de se prononcer pour l’obligation d’inoculation pour tous
      le seul argument se résume à celui "d’immunité collective" pour une pathologie qui, lorsqu’elle est bien traitée, présente une mortalité de 4/1000 .... vous verrez un jour ils préconiseront la consultation d’images pornographiques pour traiter la stérilité

      ilpour l’instant il ne s’agit que d’un avis consultatif, mais qui vaudra blanc seing pour ceux qui pourront s’en inspirer afin de finaliser les politiques entreprises

      seul un chaos majeur en 2022 peut maintenir macron, et disons le , ce type fait le "job", et rien en lui ne semble indiquer qu’il ne souhaite pas le mener a bien durant les années a venir

      ce qu’un virus ne peut faire ( ou n’a pas pu faire ... ) un inocula le fera

       
    • le corona circus aura permis à la médecine d’ afficher son amour du fric, du vedetteriat, du projet mondialo-sioniste !
      c’ est faire grand cas de la santé publique, que d’ envisager une immunité collective contre la grippe...alors non seulement l’ immunité collective contre la grippe est un mirage (virus increvable et installé chez les mamifères depuis pfuuuii !), mais en plus, la population possède déjà une immunité très efficace, naturelle, gratuite, et qui s’ entretient avec des vitamines et du grand air (solliciter ses poumons en millieu sain) !

      la peur est peut être mauvaise conseillaire, mais alors par contre, elle est le meilleur argument de vente pour tous ces vautours républicains.

       
    • Le problème est qu’il est illégal de rendre obligatoire une injection qui est encore expérimentale.
      A défaut d’être intègres, les melbres de l’Académie devraient savoir ça

       
  • Je viens de vérifier les infos de l’année dernière, à la même période, Mai 2020...Bah c’est pareil, épidémie en baisse, déconfinement...

    ...et pourtant personne n’était vacciné.

    Là, quand les chiffres vont remonter d’içi Décembre (bah c’est les périodes de grippe enfait...) ils ont déjà posés les pierres de leur future manipulation avec la 3e dose de vaccin...ensuite les chiffres vont baisser (comme cette année et l’année dernière), puis ca va repartir...et pour expliquer cette hausse malgré les vaccins, ils ont toujours 3-4 variants d’avance sous le coude pour justifier tout ça (sans oublier de culpabiliser les non vaccinés biensûr...).

     

    Répondre à ce message

  • Le Graal pour les amoureux des PO c’est l’ascension du Canigou . Mais attention : sommet à 2784m , c’est à dire un dénivelé de 2700 m ! J’ai essayé d’y grimper... en vélo de course ! Maldonne totale les chemins sont impratiquables c’est de la grosse caillasse . Cependant j’ai vu deux ados et même une fille y aller en vélo électrique à très grosses roues, allègrement . Sinon compter un ou deux jours d’ascension . M’est avis que ce ne doit pas être de la tarte...

     

    Répondre à ce message

  • Les injections géniques appelées "vaccins" sont en experimentation phase 3 jusqu’en 2023. Les labos ont sauté l’experimentation animale, les animaux mourrant pour la plupart, pour passer directement aux humains. Il s’agit directement d’experimentation humaine sans consentement imposée par la propagande en continue, la peur, les pseudos scientifiques achetés et manipulés, la menace, et l’interdiction aux humains d’exercer leurs droits fondamentaux de se déplacer , de travailler, sans se soumettre à l’injection. Une partie des lots seraient des placébos, du sérum physiologique puisque les laboratoires experimentent ils peuvent faire cela "légalement" avec la complicité des "autorités" et de leurs maitres de l’oligarchie financière qui sont les commanditaires. Les laboratoires savent qui a reçu une véritable injection et qui a reçu le placébo via le numéro de lot.

    Les placébos sont destinés probablement en priorité à tous les collaborateurs directs et indirects du système. En particulier les forces de l’ordre et les médecins. Mais ils sont injectés également au hasard à une large partie de la population afin de diminuer les morts directs du "vaccin" et les nombreux effets secondaires graves. Ainsi ceux qui assassinent le peuple, qui commettent ce génocide sur l’humanité entendent tuer par pallier les populations. Par exemple 5% la première année, 5% la seconde etc...leur opération criminelle devant se terminer en 2030.

    Chaque année seront accusés de nouveaux variants par les médias de propagande, quand les morts viendront en réalité principalement directement des injections mais également des mutations virales causées par les "vaccins". L’intention affichée aujourd’hui étant de rendre les injections obligatoires chaque année.
    Les injections qui en plus de pouvoir tuer, et déteriorer gravement le système immunitaire, peuvent rendre infertiles, seront imposées aux enfants en Septembre.

     

    Répondre à ce message

  • Ils sont devenu fous ! Et on voit bien poindre l’argument du nombre "tout le monde est vacciné alors pourquoi pas vous ?" Ben voyons ! Ils feront quoi aux récalcitrants : les camps de concentration ? Chiche ?

     

    Répondre à ce message

  • Si c’était une épidémie redoutable, l’immense majorité d’entre nous a été touchée n’est-ce pas ?donc immunisée naturellement ... donc pourquoi chercher l’immunité collective par la vaccination ??

     

    Répondre à ce message

  • - L’Académie de médecine toujours proche de la firme Servier. Lors de l’instruction préalable au procès Mediator°, un membre (Jean-Roger Claude) de la Commission d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de l’Agence française du médicament a déclaré « J’affirme que je n’ai jamais rien caché. La moitié de l’Académie de médecine était en lien avec Servier » (8).
    L’Académie de médecine en tant que telle a continué d’ailleurs de bénéficier des largesses de la firme Servier, avec un total de 150 000 euros reçus entre
    2014 et 2018, au titre de dons, rémunérations et bourses, et avec un prix “Académie nationale de médecine - Servier” (9,10).
    - Un officiel du Min de la Santé israélien a reconnu le lien existant entre vaccin et myocardite chez les jeunes adultes.
    - Après le japon, la Croix-Rouge américaine  : Les personnes vaccinées ne peuvent pas donner leur sang, car le vaccin détruit complètement leurs anticorps naturels.
    - Le château du comte Dracula transformé en centre de vaccination. Pour encourager les Roumains à se faire vacciner, le château propose des visites gratuites à ceux qui s’y font vacciner. —> vous savez où vous faire vampiriser votre force de Vie.
    - Canada : Un centre de vaccination offre de la glace aux enfants en échange d’un vaccin, pas d’autorisation parentale requise.... La police garde les lieux pour empêcher les parents d’intervenir !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents