Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une lycéenne dénonce une prof candidate pour Civitas

Manon Müller fait son devoir de mémoire

Marie-Jeanne est professeur de lettres et de théâtre au lycée Berthelot de Calais. Elle se présente aux législatives pour le parti politique d’Alain Escada, Civitas. Heureusement, devant cette menace mortelle pour la République et la Démocratie, une élève de terminale littéraire (L), Manon Müller – qui ne sait pas encore qu’elle va devenir célèbre – n’écoute que son courage et dénonce l’impudente qui a le malheur de vouloir « rechristianiser la France », ce qui est le fond du programme de Civitas.

 

Manon Müller, c’est la fierté de la France des Loges et des lobbies. Elle applique à la lettre le catéchisme mondialiste opposé à tout ce que la France représente historiquement : l’indépendance, la tradition, la croyance en Dieu, la morale, la Culture, enfin tous ces trucs que les américano-sionistes essaient de nous piquer ou de nous détruire quand ça heurte leur projet de domination mondiale.

Manon, désormais surnommée à vie Manon Dénonce, représente la victoire des valeurs de gauche dans un monde libéralisé. cette association magnifique de la gauche des valeurs et de la droite du travail : exploitation sexuelle et exploitation économique, ça revient à ça. Ce faisant, Manon Dénonce, ce petit soldat inconscient du Mondialisme ravageur, se prépare un futur délicat. Un futur fait d’insultes de migrants déracinés dans la rue, d’un boulot précaire pour des élèves qui lui crachent à la gueule, d’un appart hors de prix, de médias alignés sur la pensée dominante, le tout habillé de ce manteau en poils de rat qu’on appelle Progrès.

Manon Dénonce, sans le savoir, a cédé à ce que l’être humain peut faire de plus dégueulasse, et que même les animaux ne font pas, ils n’ont pas ce vice ou cette faiblesse morale : dénoncer son prochain. Car derrière la dénonciation, il y a le lynchage. Physique ou médiatique.

 

 

Alors nous, on ne va pas dénoncer Manon Dénonce – qui s’est en fait dénoncée toute seule –, juste lui faire comprendre qu’il est aussi dégueulasse en 1942 de dénoncer un résistant ou un juif à la Gestapo que de dénoncer une prof un peu tradi aux autorités médiatiques en 2017. En général, les délateurs finissent pourchassés dans les maquis ou les villages. Mais nous ne souhaitons pas ce destin à Manon Dénonce, simplement la prise de conscience de cet esprit de tolérance et de pardon qui sied à tout humain en devenir et qui grandit l’Homme. Quand on étudie en plus de la Littérature et la Philosophie, ces matières censées élever l’âme, dénoncer devient une forme de sadisme pour un profit personnel très, très, très provisoire.

De la part d’un geek de terminale S fort en maths, cela aurait été plus facilement pardonnable. Sauf que les matheux ne descendent pas aussi bas. C’est ce qui fait la grandeur de la Science : elle ne permet pas d’attaquer les hommes. Autrefois, les études littéraires, on appelait ça les Humanités. Avec Manon Dénonce, ça devient les Inhumanités. Mais comme il faut toujours offrir une porte de sortie pour réparation à celui qui a péché, alors on propose à Manon Dénonce de s’excuser en alexandrins. Cela mettra un terme à la campagne de dénonciation anti-Manon qui se profile sur les réseaux sociaux, et que nous n’avons pas le pouvoir de stopper.

« Ce que fait Mme Vincent en dehors du lycée ne regarde qu’elle. En tant qu’enseignante, elle remplit ses missions avec efficacité. Je n’ai aucun reproche à lui faire », assure Anne Blouin, proviseur. Le rectorat de l’académie de Lille appuie : « Les enseignants, ont le droit de s’exprimer librement et de s’engager politiquement dans la mesure où ils ne le font pas dans le cadre de leur métier. L’enseignante en question ne présente aucun problème. » (La Voix du Nord)

Pour la petite histoire, et le rectorat, et la direction de l’établissement ont envoyé paître Manon Dénonce, qui avait contacté le syndicat enseignant UNSA et la LICRA pour son sale travail. Maintenant, Manon Dénonce va se traîner partout une réputation de balance. Pour l’Amitié et l’Amour, ça va pas être facile.

Devoirs de mémoire chrétienne pour Manon Dénonce,
lire sur Kontre Kulture

 

Par expérience historique, toutes les officines de chantage et de délation finissent mal, voir sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1738583
    Le 2 juin à 20:44 par Poutine
    Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

    Dans mon lycée, le clivage politique est très simple : à gauche c’est les gentils et à droite les racistes. Ils sont tous des fanatiques pro-Clinton, le moindre crachat qu’on peut glisser à la gueule de la bête immonde (Trump), on en profite.
    - En Syrie, les élections sont truquées mais on en fait quand même pour en faire un semblant de démocratie.
    - Injuste que les grands électeurs aient choisi la victoire de Trump car ce n’est pas une vraie démocratie car Hillary avait gagné par le nombre de votes supérieur
    - Impossible à comprendre comment des gens de couleur ou maghrébins votent pour le FN, c’est comme si on est juif et on vote pour les nazis
    - Les britanniques sont tombés dans leur propre piège en sortant de l’UE. J’ai aussi entendu que les anglais s’en prennent plein la gueule à cause du Brexit en ce moment
    - Je me suis fait traiter de macho et anti-féministe parce que j’ai dit qu’une fille qui parlait vulgairement dans un texte réagissait ou ressemblait à une hystérique féministe (Femen)
    - On m’a accusé d’être gênant car j’ai demandé si une fille que je connais était "fonsdé" en cours à cause de la clope

    Voilà l’état de la jeunesse dans l’hôtel France ... J’en ai encore en réserve si certains veulent rire.
    Merci aux modérateurs de m’accorder une bouffée d’air lors de la publication de ce commentaire...

     

    Répondre à ce message

    • #1738649
      Le 2 juin à 22:51 par mik ezdanitoff
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Description qui corresponds bien aux quelques jeunes filles de ma famille, qui oscillent entre 17 et 24 ans ! toutes pro-migrants bien sûr... notons que les nanas sont les pires dans le genre, pour la bonne raison que l’ingénierie sociale marche merveilleusement sur elles (ha, et véganes/bisexuelles aussi, évidemment).

       
    • #1738686
      Le 2 juin à 23:37 par Poutine
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Et les garçons c’est pareil ... La jeunesse de ce pays est quasiment morte, je constate la même chose en lisant les commentaires de ce site ...
      Serions nous des élus ?

       
    • #1738716
      Le 3 juin à 00:30 par sa majesté
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      "l’ingénierie sociale marche merveilleusement sur elles"

      C’est un truc qui me laisse pantois aussi. Dans ma famille y a bcp de filles, et je suis frappé à quel point l’ingénierie sociale a 10 x plus d’impact sur elles que les mecs. Je n’ose pas aller plus loin de mon analyse parce que elle me conduirait inévitablement à devoir conclure que les femmes sont des êtres cons. Et pourtant c’est faux dans le sens que c’est lié aussi à la culture du pays. Au Maroc où je vais souvent (je suis pas marocain) les filles n’entrent pas si vite dans tous ces délires progressistes. Je ne crois pas que ça doit être aussi le cas dans des pays comme la Pologne, Hongrie et encore moins en Russie sans doute aussi parce les familles sont encore très traditionnelles et qu’on y respecte encore certaines valeurs.

       
    • #1738743

      Bonjour,
      En lisant les commentaires comme le tien, je me rends compte que ce qu´on refuse de voir existe. J´ai arrêté l´enseignement en France il y a 10 ans. En gros, c´était la garderie, parfois dangereuse en banlieue, et ca se tenait en centre ville.
      Le nivellement vers le bas, vers le rien étant le mot d´ordre de l´Éduc Nat, c´est une réalité qu´il faut accepter. Si les plus de 50 ans ont voté Macron, faut pas espérer de la " genération internet ", qui, en plus d´être lobotomisé, n´a même plus un niveau scolaire correct.

      Si on ne peut plus croire ni dans les vieux luttant contre le fascisme, ni dans le jeunes, décérébrés, le pays, enfin la zone géographique France, va de manière certaine vers l´apocalypse.

       
    • #1738809
      Le 3 juin à 08:24 par Georges 4bitbol
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      @ gilles
      vous avez raison de préciser : la zone géographique France, Macron nous a bien expliqué que Français, ça n’existe pas, c’est comme l’art et la culture qui n’est pas Française mais " en France". C’est pourquoi nombre de communautés dont celle de lumière sont : "de France" ou "en France" et non plus Françaises.
      l’hotel pour nomades d’attali...

       
    • #1738857
      Le 3 juin à 10:28 par Poutine
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Ceux de ma génération sont comme ça mais les profs, c’est pareil. En cours d’histoire on a comparé l’Allemagne de 1933 à la France d’aujourd’hui et j’ai tout de suite entendu "FN FHaine Nazi Marine Adolf" et le prof limite en train de jouir des conneries qui se disaient. Nous avons vu aussi lors de certains cours de géo que les agriculteurs recevaient des aides grâce à l’UE et intuitivement, on voulait nous faire comprendre qu’ils en sont bénéficiaires de cette prison. Dans mon lycée, la conscience politique est très simple : Atlantisme, européisme et europhilie exacerbée, gauchisme, féminisme 2.0, anti-russe, anti-populisme et anti-trump, anti-extreme droite.
      N’en parlons pas des élèves de ES à qui nous n’avons pas de leçons à donner car ils connaissent mieux le sujet que nous en raison de leur filière.

       
    • #1738893
      Le 3 juin à 11:27 par Castanietzsche
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Salut Poutine, merci de ton témoignage !
      Moi j’ai 22 ans, en fac de pharmacie. J’ai déjà rencontré des filles qui s’indignent des même choses que nous (Yémen, Gaza, liberté d’expression...), mais elles ne mettent pas brutalement leurs idées en avant.
      Voilà, limite en mode Taqiya, la subversion est plus efficace par petites touches qu’en déclamant des vérités en mode Alain Soral-débunkage-grosbourrin.

      La règle des trois P : Patience Patience Patience.
      Et crois-moi avec l’effet de groupe (grégaire :p) les gens s’auto-convainquent dans leurs propres visions. Mets-toi à lire, fais lire tes camarades, et pardonne ces pauvres filles d’être tombées dans le piège des médias.
      Et en dissert’ d’histoire reste dans la pensée dominante : États-Unis sauveurs de la planète, la Démocratie écris la avec une majuscule et un ptit coeur sur le "i" en Europe de l’Ouest et en tout moche avec des guillemets en Europe de l’Est, la Gauche avec une majuscule aussi... Carresse les dans le sens du poil ;)

       
    • #1738916
      Le 3 juin à 12:21 par Poutine
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Sauf que c’est pas uniquement les filles qui sont comme ça, c’est tous y compris les profs. Les faire lire ... tu te moques de moi ? Si ce ne sont pas des livres validés par le système, les médias ou la TV c’est faux donc c’est de la propagande etc ... fin bref
      T’imagines sérieusement leur faire lire "Voltaire une imposture au service des puissants" ou "comprendre l’empire" ? Ils sont des fanatiques de la "révolution" et très probablement des francs macs et agents anglo-saxons des lumières. Ils croient encore que c’est le peuple qui s’est soulevé en 1789. Ces gens là sont des déchets, y’a rien à faire avec eux. Essayer quoi que ce soit lors d’un débat en utilisant les meilleurs arguments les ferait utiliser le fameux joker "oui mais toute façon tu penses comme tu veux chacun son opinion / bah ça c’est ce que tu penses nous on pense pas forcément comme ça chacun a son avis là dessus". Puis si on a les couilles d’aller plus loin, "on respecte pas les avis des autres et on sait pas être à l’écoute des autres". Puis ensuite, c’est la ratonnade et la mort sociale avec tout ce qui suit.

      De plus, ER, lire, se préparer aux catastrophes qui arrivent, s’instruire et s’informer c’est de la merde. Y’a que les paranos ou les fous qui font ça sérieusement. Ils sont trop occupés à regarder le dernier épisode de Game Of Thrones, écouter le dernier "ons" de Jul, Niska ou à améliorer leur niveau d’anglais grâce à la merde des séries anglo-américaines, c’est ça le plus important et qui urge le plus. Attends faut bien que je sois meilleur que les autres en anglais comme ça j’aurai une meilleure note sur le bulletin donc je suis plus intelligent ...

       
    • #1738986

      Poutine,
      Il faut avoir une vision sur le long terme, l´affrontement direct n´a pas trop de sens, si ce n´est celui de te détruire, pour rien.
      Bref, la seule chose que tu peux faire, c´est d´agir sur le temps long, -pas 1 an ce qui semble long pour un lycéen-, mais 10 ou 20 ans. Tu trouveras forcément des gens proches de la faschosphère dans ton parcours, tu pourras même en faire douter ou convertir quelques-uns.
      Niveau étude, il vaut mieux que tu infiltres le système, Sciences Po c´est pas un truc d´élite, ca sera plus productif pour ton avenir, et pour la cause que de faire tourneur-fraiseur. Prend exemple sur ton modèle Poutine, il est arrivé président l´air bête et la vue basse, personne ne l´avait vu venir.
      Ou alors, tu fais un parcours à la Damien Viguier, ce qui est assez rare. L´affrontement direct, que j´ai bien pratiqué, n´avance pas à grand-chose, ne peut rien face à la lobotomisation. Faire face à 20 millions d´employés de bureau ayant voté pour un employé de banque, c´est difficile. Surtout, n´espère pas gagner, ni changé le système. Sauve ta gueule déjà, si ensuite tu peux aider le pays tant mieux.
      Avoir un boulot correct, faire 5 gamins bien formés intellectuellement et physiquement, c´est un sacré programme, profitable pour toi, et pour le pays.

      Il y a 20 ans, les gens n´avaient pas le temps de déconner au lycée, le bac était dur, aujourd´hui on le donne, le salaire des profs n´a pas vraiment augmenté depuis 30 ans, une dérive lente transformant une éducation d´élite, en une garderie généralisée. Comme on ne travaille pas, faut bien occuper le temps. Tout ca fait parti d´un plan global de crétinisation. À mon sens il n´y a aucun espoir, sauf un miracle, faut être religieux. Rationnellement c´est fini, le système a tout quadrillé.
      On est pas très loin de Fahrenheit 451, Bradbury / Truffaut, où les résistants s´appellent par un nom de livre, et se rencontrent dans des endroits secrets.

      Personne n´a obligé les gens à voter contre le fascisme en 2002, pour Sarkö en 2007, puis contre, puis contre le fascisme en 2017. Toutes les grandes civilisations ont fini dans la poubelle. Vaut mieux voir la réalité en face, les 20 millions de Macron, ca m´a foutu un coup.

       
    • #1739055
      Le 3 juin à 18:14 par Poutine
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Je ne me battrai pas pour un peuple qui vote Macron
      La seule personne que j’ai rencontré de ma vie qui était éveillée, c’était au collège. Je ne le vois plus. Je n’ai réussi à présent qu’éveiller 1 seule personne parmi mon entourage. Le niveau de connerie est tel, que même en montrant les vidéos, citations, livres et tout ce qu’il existe, ils arriveraient à nier.
      J’avais encore l’espoir de rester en France, mais c’est décidé : Après ce qu’il s’est passé il y a quelques semaines, je m’en irai dans un autre pays, sachant que je suis double-national. Dans un petit coin paumé des grandes villes, du tertiaire, des embouteillages et des employés de bureau ou la population travaille à grande majorité dans le primaire et le secondaire, artisans, ouvriers et petits patrons. Là bas, le samedi soir et dimanche matin, dur de trouver une place pour garer la bagnole près de l’église. On voit partout des croix de Jésus, même affichées en grand dans la rue et chez les habitants. Un petit coin ou les gens sont très attachés à la religion, aux cérémonies religieuses ou on se balade avec une croix énorme dans la rue à Pâques avec une foule derrière soi.

       
    • #1739580

      Vous avez une version qui fait de l’angélisme.. Les bons sont d’un coté, les mauvais de l’autre.. La vérité est qu’il faut vraiment lire les conneries des pseudos éveillés sur les réseaux sociaux pour se convaincre que les gens auront toujours des bonnes raisons de se méfier des « extrémistes ».. C’est le système qui est ainsi.. vous refuser d’incarner la complexité des choses..

      Il est bien là le problème : la fachosphère ça n’est pas que des lumières...
      Comment faire la part des choses avec un président aussi con que Trump par exemple ?!
      La seule solution est d’expliquer la difficulté d’avoir un jugement arrêté... Encourager les gens à faire preuve de sagesse est bien plus utile que des positions partisanes à leur expliquer qu’ils ne pensent pas correctement et que vous allez leur expliquer comme penser correctement...

      C’est pour ça que les gens du système détestent les complotistes car c’est eux qui font le plus de ravages... en encourageant le doute (et la remise en question)... Personne à tout à fait raison.. mais nous gagnerions tous a en parler sereinement...

       
  • #1738591

    Il vaut mieux qu’elle ait son bac du premier coup la petite peste. D’ailleurs, je ne suis pas sur qu’elle aurait "dénoncé" si nous étions au mois de septembre ou octobre. Hasard des calendriers, çà tombait pile poil pour l’ingénue.

     

    Répondre à ce message

  • #1738599
    Le 2 juin à 21:16 par Jean Sébastien Bach + 5
    Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

    Digne de la propagande dénonciatrice propagée parmi les "jeunesses hitlériennes". Fraulein Manon Muller aurait-elle dénoncée sa camarade Anne Franck planquée dans un placard ? Y a des chances...

     

    Répondre à ce message

  • #1738617
    Le 2 juin à 21:58 par Héliographe
    Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

    On peut se réjouir avec des jeunes aussi bien mis au pas (gleichgeschaltet).

     

    Répondre à ce message

  • #1738676

    Très douée pour la censure elle a le profil pour le journalisme collabo .

     

    Répondre à ce message

  • #1738692
    Le 2 juin à 23:48 par Pandanlagl
    Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

    La révolution culturelle de Mao en France mondialisée.
    Bientôt, comme au Chili, les gens vont commencer à disparaitre.

     

    Répondre à ce message

  • #1738829
    Le 3 juin à 09:32 par demitrius
    Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

    Tiens donc " 1984 " est déjà en application ( les enfants dénonçant les adultes, y compris leurs parents ). Ca avance, ça avance, le formatage !! :(

     

    Répondre à ce message

    • #1738877
      Le 3 juin à 11:05 par Whyldman
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Bah justement.... dès le départ il y a quand même quelque chose de très particulier dans cette histoire.... et qui la rendrait même encore plus grave finalement.

      La comparaison avec "1984" est très juste sur le principe, pas de problème c’est validé pour résumer, mais n’empêche que sur ce point dans "1984" on touche au cadre familial donc privé, qui éventuellement peut "échapper" à la surveillance du système.
      D’où l’intérêt pour le dit système que les enfants soient des balances.

      Mais ici en pratique, il sagit d’une prof qui en tant que fonctionnaire est déjà forcément "référencée" par le système par définition.
      Qui se présente à une élection on ne peut plus officielle... donc y a rien de secret du début à la fin.
      Or pour "dénoncer" encore faudrait -il qu’il y ait quelque chose de caché à un moment ou à un autre....

      Ce qui m’amène à me dire qu’en fait tout ça est encore plus pervers et abject que "1984", il ne sagit plus de dénoncer quelque chose qui aurait pu échapper, mais bel et bien de s’assurer de la diabolisation et même d’ordonner symboliquement le lynchage public.
      Je crois pas qu’il soit autorisé à un prof de faire du prosélytisme dans son établissement, donc cette prof n’a rien caché du tout, elle a justement parfaitement respecté si ce n’est la loi, en tout cas les principes les plus fondamentaux que sa profession exige.

      Pas grave, du moment que t’as pas les bonnes "pensées" aux yeux du système, tu seras quand même une cible via les méthodes les plus perverses et abjectes.
      Cette histoire est même bien pire qu’elle en a pourtant déjà l’air de prime abord...

       
    • #1738888
      Le 3 juin à 11:18 par awrassi
      Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

      Je conseille aux professeurs dissidents de mettre "1984" au programme des lectures obligatoires pendant toutes leurs années d’enseignement. C’est le seul livre à lire maintenant !!!

       
  • #1738884
    Le 3 juin à 11:12 par awrassi
    Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

    Müller, c’est pas très musulman !

     

    Répondre à ce message

  • #1738900
    Le 3 juin à 11:35 par Castanietzsche
    Une lycéenne dénonce sa prof candidate pour Civitas

    Wow, je connais une Marion Müller (rien à voir avec cette Manon Müller) mais elle va certainement en pâtir indirectement, juste à cause de son nom.
    C’est fou ces injustices quand même... Espérons que ça s’oublie vite.

     

    Répondre à ce message

  • #1738930

    Vu le climat actuel, je pense que ce n’est pas la meilleure stratégie que d’attaquer Manon Dénonce. On a vu E&R soutenir le candidat Hamon aux primaires socialistes et causer ainsi la délicieuse dégringolade de Manuel "King Joffrey" Valls. Pourquoi ne pas soutenir inconditionnellement Manon, histoire de la décrédibiliser complètement, et à vie, aux yeux des média ? Vous avez un vrai pouvoir, testé et vérifié, servez vous-en.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents