Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Verdict du procès des attentats de janvier 2015, dits de Charlie Hebdo et de l’Hypercacher

Dans ce procès, qui a duré 54 jours, les principaux protagonistes sont soit morts, soit en fuite (les frères Mohamed et Mehdi Belhoucine, et Hayat Boumeddiene, la femme d’Amedy Coulibaly). Et on ne parle pas des commanditaires car, comme on dit sur E&R depuis cinq ans, les commanditaires sont comme par magie les exécutants.

« En revanche, Saïd Makhlouf échappe à la qualification terroriste car si, “en recherchant des armes pour le compte d’Amedy Coulibaly, il lui a apporté un soutien logistique incontestable et déterminant et a ainsi participé à un association de malfaiteurs”, “il n’est toutefois établi d’aucune manière la preuve qu’il connaissant les projets terroristes d’Amedy Coulibaly, dont il n’était pas un proche”. » (Le Monde)

Le verdict a allumé des seconds couteaux, qui ont pris cher dans ce réquisitoire pour avoir participé, de près ou de loin, sans vraiment le savoir (Coulibaly cachait son jeu, pas son idéologie extrémiste), aux deux tueries. Il s’agit principalement du trajet des armes qui ont fini dans les mains des frères Kouachi et de Coulibaly. Sans parler de l’indic Claude Hermant, qui se trouve au centre du jeu mais pas au centre du procès...

On arrive alors à des petits trafiquants de cité, suffisamment intégrés dans la voyoucratie pour faire parvenir des armes de guerre aux tueurs. Mais pour eux, une arme est une arme, qui sert habituellement à un braquage ou à la sécurisation des deals de drogue, pas à une tuerie dans un journal ou dans une supérette.

De ces dizaines de jours de procès, d’interrogatoires, il reste une impression de flottement de la justice, une justice qui a attrapé des petits poissons, et on sent que les gros sont ailleurs, ricanant devant cette mise en scène. Car comment appeler le procès d’une bande de délinquants mineurs devenus majeurs par le fait terroriste de trois assassins, qui étaient d’ailleurs peut-être quatre, mais dont le quatrième aurait renoncé au dernier moment, comme Salah Abdeslam lors des attentats de novembre 2015...

« Concernant Nezar Pastor Alwatik, contre lequel vingt ans de réclusion criminelle ont été requis, l’accusation s’était interrogée : "Devait-il passer à l’acte ?" L’hypothèse selon laquelle un autre terroriste aurait dû agir en même temps que les frères Kouachi et Coulibaly – et aurait renoncé à la dernière minute – a hanté toute l’instruction. L’arsenal découvert au domicile "conspiratif" d’Amedy Coulibaly à Fontenay-aux-Roses était en effet impressionnant et aurait pu suffire à armer un autre terroriste. » (Le Monde)

– La Rédaction d’E&R –

 


 

« Messieurs, je vais demander de vous lever », déclare le président Régis de Jorna, qui s’apprête à énoncer les peines décidées à l’encontre des accusés.

Reconnus coupables, les accusés du procès des attentats de janvier 2015 sont condamnés aux peines suivantes :

Ali Riza Polat : 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une période de sûreté des deux tiers – pendant laquelle aucune demande de libération conditionnelle n’est possible ;

Nezar Pastor Alwatik : 18 ans de réclusion criminelle, assortie d’une période de sûreté des deux tiers ;

Willy Prévost : 13 ans ;

Christophe Raumel : 4 ans – M. Raumel a déjà effectué une détention provisoire de 3 ans. Les peines inférieures à un an étant habituellement aménageables, il devrait pouvoir bénéficier de mesures alternatives à la détention ;

Amar Ramdani : 20 ans assortie d’une période de sûreté des deux tiers ;

Saïd Makhlouf : 8 ans ;

Mohamed Amine-Farès : 8 ans ;

Abdelaziz Abbad : 10 ans ;

Miguel Martinez : 7 ans ;

Metin Karasular : 8 ans ;

Michel Catino : 5 ans ;

Les accusés se sont levés pour entendre la peine prononcée contre eux. Christophe Raumel, seul accusé non-détenu, a été invité à se rendre à la barre. À l’annonce de la peine de 18 ans prononcée contre lui, Nezar Pastor Alwatik, l’air stupéfait, a basculé en arrière sur son banc, puis s’est relevé au bout de quelques instants.

Un léger murmure a suivi l’annonce de la condamnation à 20 ans d’Amar Ramdani. Ali Riza Polat est, lui, resté silencieux. Les accusés et le parquet national antiterroriste ont dix jours pour faire appel. « L’audience criminelle est levée », annonce Régis de Jorna. Le procès des attentats de janvier 2015 est terminé.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

Charlie ou le lancement du national-sionisme

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonsoir,

    N’ayant pas tout suivi, à quelles occasions toutes ces personnes ont-elles été identifiées et arrêtées ? Question réelle.

    Merci

     

  • ... Si dans 50 ans, les historiens s’intéressent à ce procès, ce qui m’étonnerait fort, alors ce sera uniquement pour la parodie de justice qu’il représente et pour le tournant que symbolise le verdict :
    C’est flagrant comment on n’a pas jugé des accusés pour les faits qu’ils ont réalisé, mais pour des intentions que l’accusation leur a fait porter .

    L’autre particularité de ce procès, c’est la surreprésentation des parties civiles ( environ 200 ) et le temps qu’on leur a accordé , face à l’intérêt qu’on a porté aux accusés , leur parcours, leur mobiles,leurs relations, .......

    Je ne citerais qu’un seul exemple : Comment Lassala Batilly a pu oser se considérer comme une victime et se porter partie civile ?
    Alors que ce monsieur devrait aller tous les jours fleurir la tombe de Coulibaly . Car grace à ce criminel abattu par la police, Batilly a tout obtenu : la notoriété, la nationalité française et certainement un emploi stable et une vie bien plus agréable , qu’avant janvier 2015.

     

    • Cet homme a bien agit. Après il y a sans doutes une exploitation médiatico-politique. Mais lui n’a rien fait de mal.
      Quel est votre problème avec lui ? Je n’y vois que de l’aigreur...et là, vraiment de la xénophobie gratuite et sans fondement.


    • j’ai beaucoup de respect et de même de sympathie pour Lassana Batilly . Oui, il a trés bien agi, de façon responsable . Cela valait certainement les félicitations des ministres, mais sa naturalisation d’office était déja moins justifiée .
      Par contre dans le procès, il avait sa place comme témoin, mais certainement pas comme partie civile . Je ne lui jette nullement la pierre, je critique ceux qui l’ont instrumentalisé et surtout son avocat qui lui a dit de se porter partie civile .
      Pour rappel, çà ne lui coute rien, puisque cette flopée d’avocats des parties civiles est payée par le fond d’indemmisation des victimes d’attentat


  • C’est qui le commanditaire ?

     

  • Et qu’en est il du type d extrême droite Claude Herman l’indic de la police , qui a vendu les armes au frères Kouachi sans qui tout ça n’aurait pas exister pour paraphraser l’ignoble avocat assassin de la liberté d’expression Richard malka ,une vraie tête a claque !
    Quoi qu’il en soit , il reste une ombre sur cette parodie de justice qui sera levée si un jour là justice redevient française !

     

    • résumé de l’extreme droite francaise : probablement plus d’indics et d’agents provocateurs que de militants.


    • faut aller lire les comptes rendus sur twitter, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a un QI au-dessus de la mêlée des accusés. Interprétation perso : Avant d’entreprendre son petit business il avait pensé à sa défense et à son assurance presque tous risques (indic) si d’aventure son petit trafic se passait mal (il réarmait des kalash démilitarisées, achetées légalement en Belgique et fabriqués tout aussi légalement en Tchéquie) ...Voilà, dans ce monde de putes, il était une belle pute, et comme tout le monde le sait, les belles putes s’en sortent toujours mieux que les sales putes


  • Parodie de Justice.
    Etat criminel.

     

    • Ils ont condamné des "terroristes" qui sont considérés comme des "résistants" de l’autre côté, comme les nazis fusillaient des "terroristes" pendant l’Occupation, considérés comme des "résistants" de l’autre côté . Cette "cour d’assise SPECIALE" est illégitime et même probablement illégale, la justice n’est pas rendue "au nom du peuple français" car il n’y a pas de jurés tirés au sort . Il est vrai que dans une cour d’assise normale les jurés auraient pu être menacés de mort par les accusés, cela s’est vu et explique la formation d’une cour d’assise spéciale .


    • " Cour d’assise SPECIALE " sans jurés tirés au sort car ils auraient été menacés de représailles . Cette cour "spéciale" a frappé très fort car elle n’a rien à craindre . Si les magistrats sont laxistes avec les délinquants et criminels allogènes c’est parce qu’ils ont PEUR des représailles, c’est pourquoi je suis favorable à la multiplication de ces "cours d’assise SPECIALES" .



  • les principaux protagonistes sont soit morts, soit en fuite



    En fuite ? Vous y croyez ? Hautement improbable qu’ils soient en fuite, ils ont plutôt été éliminés par les services. Échapper aux services de police et de renseignement est, en particulier de nos jours, une chose extrêmement compliquée demandant un quotient intellectuellement largement supérieur à la moyenne et un certain nombres de compétences très pointues. Quant à ceux qui y parviennent c’est rarement à vie, ils finissent souvent par tomber. Théodore Kaczynski est un exemple.
    Et entre parenthèses, cette clique de bouffons est composée d’individus qui en savent le moins et qui sont le moins impliqués dans cet attentat. Dans tout attentat il y a 3 acteurs principaux : les agents des services, les mercenaires directement liés aux services (individus qui sans faire officiellement partie des services ont toutefois conscience de leurs liens avec ces derniers) et les golems qui n’ont rien compris, qui ne savent pas pour qui ils agissent réellement, qui parfois sont envoyés sur les lieux d’un attentats sans même savoir ce qu’ils ont à y faire vraiment...quand il y a nécessité d’organiser un procès pour des raisons de communication publique (le système va parfois laisser vivre quelques uns de ces individus afin de mettre en scène un procès. C’est exactement le même fonctionnement qu’avec le trafic de drogue qui n’existe qu’en raison de la complicité pleine et entière des gouvernements à travers le monde mais qui organisent régulièrement quelques ridicules saisies et arrestations de dealers de seconde zone pour sauver les apparences.

     

  • E&R est - je pense - souvent Juste.


  • un vrai sketch , les avocats des parties civiles étaient tellement nombreux, qu’ils ont fait écrouler leur banc
    " Les services techniques s’affairent autour d’un banc sur lequel étaient assis des avocats de parties civiles et qui s’est effondré sous leur poids au moment de l’annonce des peines dans un fracas qui en a fait sursauter plus d’un. ......"

     

  • Après avoir vu quelques dessins du procès, tu te demandes comment le gars qui prend piges peut encore conserver son masque sur le cornet...
    Question santé, que l’on se rassure, selon un lien de causalité, les gros qui courent encore devraient donc maigrir.


  • Saura t’on un jour qui tenait le manche à balai ? Est-ce le même qui jette le balai au placard ?


  • Bernard Bajolet, patron de la DGSE de 2013 à 2017, a déclaré devant le juge d’instruction qu’il ne donnerait pas le nom du commanditaire " pour ne pas mettre en danger la source " . Quelle délicatesse ! Les parents des victimes apprécieront . Salope . Gueule de faux jeton .


  • 30 ans pour la merveilleuse Hayat Boumedienne c’est trop cher .


  • Amedy Coulibaly et Hayat Boumedienne c’étaient Roméo et Juliette version 2015 .


  • Hayat Boumedienne c’était "la femme de l’année" 2015 . Pas une putain de cinéma . Condamnée à 30 ans par des magistrats insensibles .

     

    • Pour les islamistes Hayat c’est Jeanne d’Arc, pour moi elle vaut autant qu’Eva Braun ou que Claretta Petacci . Aurait peut être pas dû se remarier avec un islamiste tunisien - qui eu cependant le bon goût de se faire tuer à Baghouz . Dans 50 ans il y aura peut-être une avenue " Hayat Boumedienne " à Paris, en remplacement par exemple de l’avenue Georges Mandel . N’en déplaise au renégat Clovis, ça va débaptiser sec .


  • Petit rappel : quand les nazis fusillaient un "résistant" ils disaient qu’ils avaient fusillé un terroriste . Le tribunal sioniste de Paris vient de condamner par contumace la RESISTANTE Ayat Boumedienne a 30 ans de prison . " Selon que vous serez résistant ou terroriste les jugements de cour vous rendront blanc ou noir " .

     

    • autant, je qualifie les combattants palestiniens de glorieux resistants, face aux colonisateurs de leur patrie, autant il m’est trés difficile de voir dans cette Ayat Boumédienne, une résistante.
      Au contraire, je trouve que c’est la seule condamnée qui mérite sa peine, car elle connaissait les projets funestes de son mari et s’était par prudence exfiltrée de France, juste avant les attentats .


  • Qu’attend le cinéma musulman pour sortir un film sur Hayat Boumedienne, héroïne de la résistance musulmane ? Ce ne sont pas les très belles actrices arabes qui manquent . C’est ce que devrait faire Kéchiche, mais ce dégénéré préfère filmer la chatte de la belle dépravée Adèle Exarchopoulos .


  • Une formation adéquat en prison en feront un ingénieur ou un nouveau Moliére. Ou, qui sait, un médecin de maison de retraite pour sauver des vies.


  • Pour 20 morts, 30 ans aménageables à partir de la 20e année. Soit un an par mort.

    En légitime défense, on prend 5 ans. C’est vrai que le gars qu’on essaie de trucider à 5 contre 1, n’a aucune excuse : on l’a choisi parce qu’il était facho. Et ça ne se compare pas.


  • Avec les remises de peine, ça fait un an par mort.

    On prend plus cher pour une caricature de presse.


Commentaires suivants