Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vif débat en Hongrie sur les ONG financées par Soros

L’effet Trump prolongera-t-il l’effet Poutine ?

« L’année de rébellion des Européens chrétiens et nationaux de notre espèce contre les forces libérales et globalistes » (dixit Viktor Orbán) débute sur les chapeaux de roue en Hongrie ! Viktor Orbán va-t-il mettre au pas les ONG comme l’a fait Vladimir Poutine en Russie ? C’est la crainte de plusieurs associations depuis de nombreux mois. Ce conflit latent a pris une nouvelle tournure cette semaine.

La Hongrie vient de connaître une petite poussée de fièvre à laquelle le gouvernement chrétien-conservateur nous a habitué. Mardi, le vice-président du Fidesz, Szilárd Németh, déclarait que « la Hongrie doit être débarrassée des pseudo-ONG de l’empire Soros. Le contexte international le permet désormais ». Le lendemain, il rajoutait à l’émoi en s’autorisant même à désigner ses cibles : Transparency International, Hungarian Civil Liberties Union (TASZ) et le Comité Helsinki. Jeudi, le chef du cabinet du Premier ministre, János Lázár, le recadrait quelque peu en affirmant : « Je ne veux pas me distancer de mon collègue député, mais c’est difficile d’adhérer à son style… ». De son coté, Szilárd Németh rétro-pédalait lui aussi sur la radio d’opposition Klubrádió en disant ne plus vouloir se débarrasser des ONG, préférant mettre en avant le soucis de transparence.

Recadré donc, mais pas désavoué pour autant. « L’homme d’affaires américain George Soros a répété à maintes reprises qu’en l’absence d’une vraie opposition, ce sont lui et ses réseaux qui représentent l’opposition en Hongrie. Donc les gens ont le droit de savoir qui sont ses agents en Hongrie », a aussi déclaré M. Lázár.

Le Président de l’Open Society Foundations, Christopher Stone, lui a rétorqué : « Les fondations Open Society soutiennent les initiatives et les organisations créées par les citoyens eux-mêmes. En Hongrie, nous finançons plus de soixante ONG qui travaillent sur des questions comme la promotion du journalisme indépendant, La lutte contre la corruption et la lutte contre la discrimination. Les fondations de l’Open Society ne sont pas l’opposition, ni en Hongrie, ni ailleurs. Nous sommes les promoteurs d’un débat ouvert. »

Lire la suite de l’article sur hu-lala.org

Sur les forces qui veulent détruire les nations, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Au moins ça a le mérite d’être clair et transparent là bas....


  • Le clan du bien à la Soros contre le reste du monde. En fait cela veut dire "ce que je veux, comme je veux, quand je veux et je vous emmerde". Un vrai saint des temps modernes, ce type là.


  • #1642847
    le 14/01/2017 par fausse sceptique
    Vif débat en Hongrie sur les ONG financées par Soros

    Soros a perdu un milliard depuis l’élection de Trump... c’est un bon début.


  • #1642873
    le 14/01/2017 par André Gauchaise
    Vif débat en Hongrie sur les ONG financées par Soros

    Soros n’est pas à la fête en ce moment. L’élection de Trump lui a coûté cher :

    http://www.capital.fr/bourse/actual...

    Personnellement, j’attends avec impatience le jour où on collera en prison ce malfaisant.


  • #1643142

    Savez-vous que hu-lala.org est un site "d’opposition" justement, animé par une petite équipe de sio-niste, farouchement anti-Orbàn. Ils menaient une campagne pour salir le gouvernement de Viktor Orbàn, durant les attaques tous azimut en 2012 contre la décriée nouvelle Constitution qui se permettait dans sa préambule de déclarer "la fièrté de nos racines chrétiennes" ou de déclarer que "la famille est issue de l’union de l’homme et de la femme"... Arrrh ! ils ont détesté ça. Eux. Fascistes !! Homofobes !!....

    Bref. Ces gens sont bel et bien dans l’autre camps.
    Ils ne parlent pas au nom des 60% qui a voté pour Orbàn.... et ils ne portent pas nécessairement le pays dans leur coeur. (c’est encore des agents Soros)
    /un hongrois/

     

    • #1643441

      La constitution hongroise ne parlait pas simplement des racines chrétiennes de la Grande Hongrie mais aussi de l’opposition à l’avortement et du fait que la Hongrie est la terre du peuple hongrois, ce n’est pas étant que les traîtres mondialistes se sont opposés à Orban car la constitution qu’il a créé leurs empêchent totalement d’agir contre les magyars par l’imposition de politiques anti populaires et anti patriotiques.