Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Violences conjugales : les hommes aussi en sont victimes

Est-ce à cause de la très forte médiatisation des violences conjugales, comprenez des hommes envers les femmes, que de plus en plus celles des femmes envers les hommes sortent de l’ombre, comme un retour de flamme ? Toujours est-il que le tabou de l’homme battu est de plus en plus évoqué.

 

On évoque parfois la violence psychologique utilisée par certaines femmes sur leur compagnon ou mari. Mais cette violence est parfois prolongée par les coups.
L’émission de France 2 Ça commence aujourd’hui du lundi 30 septembre 2019, que l’on peut écouter en entier jusqu’au 30 octobre ici, abordait ce thème. En voici trois extraits.

 

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Franchement c’est un truc qui me dépasse. Se faire battre par sa compagne... je suis tombé sur une brochette de trois pères dont les enfants avaient été enlevé par leur conjointe japonaise sur une émission larmoyante de France 2 et c’était un festival de chouineries, de larmes et de dépression. Alors oui la violence psychologique et physique de certaines femmes doit exister mais elles ont aujourd’hui des proies faciles avec des individus totalement sous le joug de l’émotion et de la sentimentalité

     

    • En utilisant les enfants pour vous atteindre, par des négligences médicales, scolaires, psy… cruauté totale, le must du chantage, quand vous tenez à vos enfants, considérant le traitement qui vous est réservé aux Affaires familiales, vous apprenez assez vite à fermer votre gueule, le plus tôt sera le mieux pour vos enfants en fait.


  • Messaline faisait exécuter les hommes qui ne voulaient pas coucher avec elle . " La femme qui se permet tout et qui ne rougit de rien " (Juvénal) .

     

    • Bonjour, bloquer les coups oui mais dans mon cas elle était enceinte et pour elle bloquer voulait dire que je la battais donc c’était pire !! elle devenait hystérique. le chantage, la menace se sachant protéger par sa grossesse étaient devenu quotidien et au fur et à mesure on encaisse, on laisse passer, on serre les dents en attendant la fin de la grossesse en se disant que ça ira mieux après. Mais non, une fois commencé difficile de s’arrêter !! j’ai donc mis fin à notre relation et elle s’est trouvé un autre à maltraiter


  • Je n’ai pas écouté les vidéos et je suis peut-être naïve mais un homme est censé pouvoir maintenir sa femme, bloquer les coups, non ?
    Je comprends pas...

     

    • #2289000

      Alors il faudrait écouter les vidéos pour comprendre, si elles sont là c’est pas pour la décoration. Mais pour vous répondre, oui, un homme peut bloquer les coups et même répliquer avec suffisamment de force pour faire face à plus ou moins n’importe quelle femme, mais, car il y a souvent un mais, nous vivons à une époque où une femme qui bat son mari peut aller porter plainte contre lui si il a le malheur de la repousser un peu trop fort. Résultat, elle récupère la maison, le fric, les mioches, la bagnole, votre honneur et elle prendra un malin plaisir à vous dire que les gamins sont malades les week-end où vous devez les récupérer et que, par conséquent, vous ne le verrez pas, pas de bol hein. Bienvenue dans le monde réel Mary M. 


    • #2289011

      C’est pour ça qu’il faut regarder les vidéos ! ...


    • Comme dis dans le témoignage, rien que de se protéger contre les coups en maintenant les bras d’une femme fait que celle ci attrape des bleus sur les bras et elle en profite pour jouer la victime avec les "preuves" d’une agression sur elle, exerçant donc un chantage sur l’homme qui ne peut pas faire grand chose.


    • Aujourd’hui les femmes, ont un pouvoir tel qu’elles sont casiment intouchable. La femmes tape, l’homme retape ou la bloc. En lui laissant des bleu. QuI il vont croire. L’homme d’aujourd’hui est soumis.les vraihomme finissent seul. Car ne pouvant plus supporter les pseudo femme actuel.toujours à se plaindre et matérialiste.elles veulent un homme domestique l’amour quand elle le décide,limite elle pourrait boire une bière devant un match elles le font déjà mince.et la femme persécute beaucoupavec le psychologiques. Un homme dehors va se battre directement en cas d’affront,mais chez lui devant ces enfants essayera de se contenir. Et sa,sa flingue plus que des coup.


    • Sauf que si par malheur il la touche ou laisse une seule trace sur elle, c’est mort pour lui elle ira porter plainte et on la croira et le mec ira directement en garde a vue.
      Meme si il dira qu’il essayait de la retenir, la police et la justice sont partie prenante dans ces dossiers. on a fait de l’homme le présumé coupable et la femme la présumé innocente. Je sais de quoi je parle car je suis tombé sur une femme comme ca qui faisait du chantage à la plainte. Elle savait que le systeme la protege et en a profite et abusé.


    • Sauf quand c’est un petit gros et que sa femme fait du bodybuilding !


    • Les coups ne viennent pas tout de suite dans ce type de la relation.
      La personne évolue d’abord dans un climat de confiance, si elle est perverse elle n’agit pas tout de suite. Elle tisse sa toile.
      La victime (H ou F), plus faible, accepte alors les petites brimades qu’elle prend pour des taquineries.
      Accepte les premières "bousculades" qu’elle croit innocentes ou "il/elle" n’a pas fait exprès.
      Et puis ensuite ça monte en puissance .. le piège se referme et la victime qui aurait dû mettre le holà dès les premiers signes, s’enfonce dans la soumission.

      Il y a des hommes qui sont totalement dominés par leur femme sans prendre un seul coup, c’est de la violence aussi. Et ils ne bronchent pas.


    • Une boxeuse doit pouvoir mettre ko la plupart des mecs non entrainés pour un poids équivalent.

      Les hommes non violents qui se laissent taper sans réagir ça existe aussi. Un type un peu vieux, gros et ballot qui passe sa journée assis derrière un bureau qui se retrouve face à une femme sèche et sur les nerfs peut éventuellement être dominé physiquement par sa femme. Ensuite il y a l’effet de surprise et aussi le fait que de lever la main sur une femme, même violente, peut ne pas être une possibilité concevable pour un homme. Perso je ne pourrais pas mettre une droite à une femme, mais ouais tu lui bloques les mains, clé de bras, tête contre l’oreiller, tu la sodomise violemment... et c’est réglé c’est redevenu ta femme.


    • Pour le peu que tu aies en face une personne qui a des bleus dès qu’elle se cogne contre un meuble ( https://www.femmeactuelle.fr/sante/... , une lecture qui devrait de parler),

      Bingo !

      Elle peut dire "mon mari est violent", alors que c’est la force qu’elle a elle-même déployé non pas pour se défendre, mais pour asséner ses propres coups qu’elle se les ai fait.

      Et la légitime défense qui impose une riposte similaire ne sera pas retenue.

      Le cas est pourtant évoqué chez les intervenants !

      Quand on a pas la paresse crasse de ne pas voir les voir les vidéos, on le sait.


    • @antoine
      Merci pour la finesse de votre analyse, j’ai bien rit... Comme quoi parfois on se prend la tête alors que la solution est si simple !


    • #2289592

      Il faut aussi préciser qu’il y a une sureprésentation des femmes dans la Justice (pour le coup nos politiques bien pensant n’exigent pas la parité) et une solidarité féminine dès qu’une affaire oppose un homme à une femme. Petite anecdote : une femme en situation de divorce porte plainte contre son mari pour attouchements sexuels du père sur sa fille adolescente, témoignage de cette dernière à l’appui. Après 3 heures d’audition, la fille reconnaît avoir menti sur demande de sa mère pour foutre le père dans la merde. Réponse de la substitut de permanence : "transmettez moi le dossier". Vous imaginez bien qu’elle aurait été sa réponse si la fille n’ était pas revenu sur ses dires. GAV pour le père, présentation et sûrement incarcération (car il n’aurait pas voulu avouer).


  • La violence existe dans les deux cas ,il n’y a pas d’exception malheureusement ,il n’y a pas de règle .C’est exactement comme le racisme ,il n’y a pas de racisme uniquement noir ,il y a "LE RACISME" point . Tout ceci est condamnable bien sur ,mais il ne faut pas faire d’exception comme certains le voudraient ,par idéologie ou simplement par bêtise.


  • #2288989

    Les femmes se voyaient déjà contrôler le monde, mais elles n’ont pas encore eu le temps de se laisser pousser les poils sous les bras que les médias parlent déjà des violences faites aux hommes.

    Autant je trouvais le féminisation de l’homme ridicule, autant mixé avec la masculinisation de la femme ça peut donner un résultat étonnant. Imaginez, dans cinq ans, quand on se fera rembourser par la SECU l’achat de nos jeux vidéos lors de nos périodes de douleurs aux couilles, ça peut être sympatoche.


  • Ces cas de violence directe sont plutôt rare faut l’avouer. Par contre des femmes qui font chantages et appel à des amis pour être les bourreaux de leur compagnon, ça je pense qu’on est nombreux à en connaître.


  • #2289028

    Je trouve un peu idiot de parler de violence physique des femmes envers les hommes puisque généralement nous sommes plus forts physiquement ..... Par contre parler de violence psychologique là oui c’est une évidence !! Par les reproches, la vénalité, le pouvoir sur les enfants, l’ambivalence, le pouvoir de la séduction, la victimisation et jusqu’à la perversion, oui les hommes subissent une violence invisible qui laisse des traces profondes .... Pour reprendre un titre de livre, "L’homme tue, la femme rend fou".... Au delà des préjugés erronés, regardez autour de vous et tirez en des conclusions évidentes ....


  • Ouai, « Il y a aussi des "poissons volants", mais qui ne constituent pas la majorité du genre❗ » (Michel AUDIARD)

     

  • #2289041
    le 02/10/2019 par Je suis pas Charlie
    Violences conjugales : les hommes aussi en sont victimes

    Les hommes en sont victimes...Il y a aussi des poissons volants mais ils ne constituent pas la majorité du genre.

     

  • Un de mes amis se fait détruire psychologiquement et avec méthode par sa petite copine depuis plus d’un an. Il se confie souvent à moi, me dit qu’elle le rend fou (et il y a de quoi...), me demande mon avis ; je lui montre point par point en quoi leur relation est malsaine, par quels procédés elle parvient à se jouer de lui et à le mettre dans de tels états. Il en convient, mais ne fait rien derrière. C’est sidérant et un peu désespérant. Il faut croire qu’il faut du temps à un homme (et à une femme d’ailleurs) pour réaliser et s’extraire de sa servitude volontaire...
    Faut-il qu’on ait peur de la solitude pour se maintenir dans de telles situations...

     

    • #2289184

      Yuki
      Je dirais pas seulement peur de la solitude mais aussi l’espoir que les choses vont s’arranger,que cela va évoluer dans le bon sens,de parier sur la compréhension à venir de l’autre ,avenir et devenir plein de promesses positives qui ne viennent jamais et qui renforcent cet espoir.
      A part avoir en face de soi du registre de la perverse narcissique ou véritablement une conne et/ou immature prenant l’autre pour un paillasson,il faut,au fond,être soi -même quelqu’un de véritablement bon ,gentil mais aussi désarmé face à ces négligences ,maltraitance et mépris .Et ne pas accepter que ce mal est possible chez l’autre c’est aussi conserver ses œillères car l’illusion est parfois plus confortable que le réel.
      On ne peut,hélas,sauver les autres malgré eux :
      Mon beau père(chez qui je cherche toujours la part d’agressivité et que je n’ai jamais trouvée depuis que je le connais-15 ans)s’est fait littéralement bouffé par sa femme..avec sa bénédiction.C’est pas faute d’avoir été poussé par ses filles à la lâcher.Mais,autre génération:quand "on" s’engage pour le meilleur et pour le pire,on s’y tient.Et divorcer dans les années 80,c’était s’assurer pour un homme de tout perdre.Je ne vais pas tout dérouler ici (car ce n’est pas non plus l’envie qui m’a manqué ,plus d’une fois,de leur rentrer dedans ,eux 2) mais cette histoire leur appartient,même si elle a évidemment impacté les filles sur leur construction et leur rapport à autrui( : d’une certaine façon,elles ont tout appris de leur mère par le contraire)
      Bonne chance pour votre ami:puisse-t-il se réveiller:il a aussi la chance de vous avoir
      Salutations


  • En fin d’émission, demande de témoignages d’homos ayant vécu en couple hétéro et qui ont gardé une bonne relation avec leur ex.

    Bientôt une émission témoignage sur les apostats musulmans qui ont subi la violence de leur ancienne communauté et famille avec diffusion du film "L’apôtre" de Cheyenne Caron comme au bon vieux temps des Dossiers de l’Écran d’Armand Jamot ?

    Après ces hommes battus, on peut revenir à la normale.


  • Il s’agit ici de violence physique, mais la plupart du temps il s’agit de violence psychologique, et de ce que j’ai connu :
    - L’homme quand il fait du mal moralement a des scrupules et il s’excusera, cherchera à avoir une discussion franche et jouer cartes sur table pour liquider le conflit une fois pour toutes.
    - La femme, elle jamais, elle vous détruira et vous laissera crever jusqu’au bout avec la même émotion que si elle s’était cassé un ongle, et en plus elle vous fera encore passer pour le méchant de l’histoire. Elle ressortira par exemple vos messages où vous avez craqué et les montrera à tout le monde, alors qu’elle c’est beaucoup plus subtil et ne laissant pas de traces. Ses gants sanglants sont cachés sous le tapis. En plus d’une lâcheté incroyable, n’assumant jamais avoir fait du mal, et manipulant d’autres personnes derrière votre dos, amis, travail, pour les monter contre vous et d’autant plus si sa position sociale lui permet. Tout ça pour quelqu’un sans aucune culture passant sa vie sur son téléphone comme des millions de clones de son espèce. Je ne généralise pas toutes les femmes ne sont pas comme ça mais ça tend à s’étendre dans notre société, et je suis désolé ce n’est pas du racisme mais les pouffiasses métisses, blacks ou arabes sont encore plus dégénérées et plus connes que les pouffiasses blanches occidentales, ce qui n’est pas peu dire. Il n’y pas le côté beau de la femme africaine traditionnelle, au contraire elles prennent tout ce qu’il y a de plus laid dans notre civilisation : l’avortement, la musique RNB, l’abrutissement par le foot, le côté pouffiasse méprisante et arrogante...
    Enfin bref, merci pour vos publications et de me laisser faire ma psychothérapie dans votre section commentaires.

     

    • #2289205

      Il y 2 choses pour lutter contre la violence psychologique féminine :
      - Répondre aux dénigrements par le célèbre "mais ce que tu penses j’en ai rien à foutre" (même si l’attaque part d’une vérité) et enchaîner en ironisant sur le physique (le monstre du canapé ; le dragon hurleur), mais pas par SMS, forcément à cause des traces.
      - Se battre éperdument du qu’en dira-t-on : Ce qui veut dire que si vous êtes le bon de l’affaire les gens bien le verront et ceux qui ont l’oreille de l’ingrate ne cherchez pas à vous justifier auprès d’eux, c’est MORT, alors autant leur faire la gueule et les prendre également pour vos ennemis, vous verrez ça fera fuir les moins téméraires. Et oui le feu par le feu c’est jamais très agréable mais ça marche et parfois ça améliore miraculeusement la relation.

      Le "ta gueule ici c’est moi qui paye et si t’es pas contente tu dégages", c’est pas très agréable à dire, mais je peux vous dire qu’en matière de thérapie de couple ça peut vous permettre de faire de sacrées économies ! Par contre il vaut mieux ne pas être hébergé chez elle car... ça réduit d’autant la marge de manœuvre.

      Par contre la diatribe sur les Africaines, j’y crois pas trop, bien que parfois vénales, l’hubris frappe bien plus l’occidentale car elle se crois souvent l’égal de l’Homme dans tous les domaines et ne connait pas la notion de distinction des rôles. De plus elle a eu plus souvent l’occasion de parfaire son vice lors de ses études puis ensuite dans la vie professionnelle et c’est moins possible si elle est mère au foyer ou exerce une occupation traditionnellement attribuée aux "Femmes".


    • #2289229

      effectivement, la propagande dominante stimule le narcissime et l ego démesuré des jeunes filles , et elles sont convaincues qu elles ont raison, qu elles sont toujours victimes, tout simplement parce qu elles sont " femmes". C est un critere suffisant pour elles. D ailleurs , lorsqu elles décrivent "l homme idéal" , elles ont toujours une putain de liste avec une multitude de souhaits . Par contre , de leur coté , si vous leur demandez ce qu elles ont a apporter, c est un simple "moi" qu elle vous lachent. Le simple "moi" serait donc l ultime qualite avec laquelle les hommes devraient se satisfaire ! Finalement, j espere un retour plus rapide de la beauferie, du mepris affiché hommes, qui doivent etre plus bourrus, plus egoistes ! L homme n arrete pas de qualifier par rapport aux jugements des femmes . Par exemple, au niveau sexuel, un homme se sentira homme, viril, etc a condition qu il satisfasse madame. Alors que si il s en foutait completement, et ne prenait que son propre plaisir, il ne dependerait pas du jugement de l autre. En gros ce que font les femmes actuellement ... Il faut les prendre a leur propre jeu ! Petite b#te ou grande b#te , ejaculateur precoce ou marathonien ? Mais qu est ce qu on en a a fo#tre !?? Tu prends ton plaisir et tu ne te pose aucune question ! Madame n est pas contente, qu elle deguage ! Avec toutes ces folles revendications, l homme est amené , pour sa survie psychique , de revenir a l époque des cavernes : "je te prend, t es contente , ca va , t es pas contente tu deguage."


    • "Par contre la diatribe sur les Africaines, j’y crois pas trop, bien que parfois vénales, l’hubris frappe bien plus l’occidentale"
      Je ne parlais pas de la femme Africaine mais de la femme occidentale de couleur babylonisée qui, comme les racailles ethniques, est encore plus matérialiste et superficielle que la blanche, et finalement cumule les défauts des deux civilisations sans prendre les qualités d’aucune. Encore une fois je ne généralise pas et je ne témoigne que de ce que j’ai vu chez certaines.


    • #2289519

      АПИС,
      vous raisonnez comme si tous les hommes avaient l’embarras du choix en termes de relations amoureuses ; vous occultez le fait que le libéralisme a créé une grande misère affective - avec des rapports hommes-femmes assimilables à un marché offre-demande toujours plus inégalitaire - tout en rendant les femmes indépendantes économiquement (le "tu dégages" n’est donc plus une menace).


  • #2289070

    Et la violence entre deux femmes lesbiennes :
    https://www.ledauphine.com/haute-sa...

    Je suis même étonné qu’ils en parlent. C’est certainement parce que ça rapporte des clics.


  • #2289084

    Témoignage :
    Homme battu, oui, je l’ai vu... Mes deux parents étaient alcooliques avec des moments de fortes crises et des périodes d’accalmie. Je devais avoir environ 3 ou 4 ans mais cela reste un souvenir inoubliable. Un soir, une dispute violente s’est déclenchée, ma mère devenue complètement hystérique a jeté un objet à la tête de mon père qui l’a blessé et il a fallu qu’il aille à l’hôpital pour se faire soigner... Comme quoi qu’une femme n’utilise pas forcément les coups même si certaines en sont capables mais sous la violence de la colère n’importe quel objet usuel lancé avec force devient une arme. Et juste en aparté, je rajouterai qu’ils ont vécu ensemble 18 ans en se bagarrant régulièrement avant de se séparer, ma mère a refait sa vie avec un homme "violent" et mon père est décédé cinq ans après en vivant dans la solitude et la beuverie... C’était un homme faible.


  • La tortionnaire de Maxime Gaget était marocaine, vulgaire et ne fichait rien en France ; elle n’avait fait que procréer des enfants perturbés, elle s’attendait à se faire avoiner pour ses actes, mais rien.
    C’est important de l’apprendre, car la culture ou la sous-culture sous-tend le comportement. Les femmes du Sud et surtout les Maghrébines et autres Africaines sont plus réactives et violentes physiquement que les autres. La femme noire africaine est d’ailleurs réputée avoir plus de testostérone et de muscle que la femme blanche, ce qui l’aide à mieux survivre en milieu hostile africain ou dans un rafiot sur l’océan.
    Cette tortionnaire, qui a cumulé une violence génétique de pays sous-développé, dictatorial, et une autre de pays développé (chantage aux maltraitances sur enfant, menaces, drague d’autres hommes, protection assumée ou fantasmée de la justice et de la police) n’a écopé que de deux ans de prison, ce qui est très indulgent. Elle a en effet provoqué des séquelles et opérations importantes sur le nez, l’œil, le psychisme et la santé économique de l’homme battu. Elle a coûté cher à la sécu et à tous les Français.
    Dieu merci, un homme marocain n’a pas supporté que d’autres hommes soient ainsi traités. Il mérite un grand merci.
    Ces histoires nous apprennent aussi qu’il faut résister aux offenses. Toujours, même petites. Sinon, l’abus s’installe. Contre la violence psychologique : mettre les distances, définitives éventuellement ; et rester froid.
    La France battue a ses photographes plus ou moins clandestins, elle attend l’ami de toujours qui l’aidera à se sortir de la maltraitance organisée.


  • La violence des femmes n’a rein avoir avec le physique mdr.
    La violence psychologique des femmes est autre chose.

    Apres pourquoi les couples se dispute ? fric, sexe , drogue, ménage, travail, gosses dans l’ordre bien sûr ;)


  • C’est la Loi qui a permis la soumission de l’homme. Aucun hasard à ce progressisme. Voila le but du féminisme, soumettre l’homme en plus de coller la femme à bosser plutôt que de s’occuper de la famille. Des Lois ont été votée pour protéger la femme, forcément victime de l’homme.
    Il ne faut plus que l’homme soit chef de famille. Comme dit Agnès Buszin, une femme peut être un père.

    Empiriquement, les femmes battues je sais pas s’il y en a beaucoup, des hommes détruient psychologiquement, des tonnes, car la loi les incite. En 2019, une femme peut envoyer un homme en hôpital psychiatrique, le dépouiller de ses comptes, voir la police arrivee à 6h pour GAV, avec un petit dossier, elle a raison, car femme, donc victime.

    En 2019, un gamin qui grandit dans une famille un peu équilibrée relève du miracle, entre GPA, famille recomposée, monoparentale, crise économique, youtuber, démission de l’école...


  • On est pas tous Carlos Monzon


  • J’ai subit la violence de mon ex, psychologique au début se mettant dans des colères noires très intenses pour des raisons sans intérêt exemple : on mange quoi au p’tit dej ... me faisant insulter et rabaisser etc... j’ai pris sur moi pensant que ça pourrait passer mais ça n’a fait qu’empirer... pui soudain la colere passait et elle venait vers moi disant : tu fait encore la gueule ? En mode mais t’es con ou quoi ? .... jouer le brulant et le glacé, c’est comme ça qu’on brise du verre...

    Puis ne le supportant plus je l’ai quittée, elle m’a alors agressé, je me suis défendu comme j’ai pu mais sans la frapper... inconcevable.. puis j’ai su qu’elle avait pris ses bleus en photo pour prouver ma violence, et elle a terminer en beauté en révélant tous les secrets intimes que j’avais pu lui confier.

    Aveugler par l’amour on se rend pas compte parfois avec quels monstres on vit.


  • Nous avons tous vécu la même chose. Mais nous n’en sommes pas tous conscient. Mon père par ma
    mère, tout comme moi avec la mère de mon fils, n’avons connu que le malheur et le vice. Terminé pour moi. Tout est dit dans vos commentaires. Les musulmans avaient raison.


  • Petit rappel à tous, homme ou femme, si vous êtes frappé ou même simplement humilié pour une raison futile, ne serait-ce qu’une seule fois, alors il faut vous en aller tout de suite sinon ce sera le début du cauchemar. Les gens normaux ne font pas ça à ceux qu’ils aiment...


  • @yoku

    "(...) la femme occidentale de couleur babylonisée qui, comme les racailles ethniques, est encore plus matérialiste et superficielle que la blanche, et finalement cumule les défauts des deux civilisations sans prendre les qualités d’aucune. "

    Suis tombée sur une... J’en ai bavé. Originaire d’Auvergne. Elle avait tous les défauts. Au début, extrêmement sympathique. Elle habitait un HLM à Vichy. Moi, à Bruxelles et... je ne pouvais imaginer qu’une fille comme ça pouvait exister. Elle était diplômée, master en anglais et traduction, et gagnait assez bien sa vie. J’ai découvert qu’elle était lesbienne et donc m’avait menti. Je tiens à préciser qu’elle est musulmane, ou déclarée comme telle. Aucune générosité, crevarde, d’une méchanceté incroyable dès que j’ai découvert la vérité, aucune empathie, menteuse, sadique (me voir souffrir lui faisait un bien fou), psychopathe, chantage au suicide, intimidations (police), manipulations, refus de donner des explications,... Comment se contenter de ça : " c’est de ta faute si je suis devenue ainsi ! " ? J’avais gagné le gros lot ! Sa femme ou son homme (excusez-moi Monsieur Fawas !) : sa propre cousine ! Mais aucune des deux n’est fidèle... Un appétit sexuel digne d’une nymphomane. Pendant ses règles, en " hibernation " donc, elle restait allongée sur son lit. ne bougeait plus, immobile et regardant le plafond. Qui a vu l’Exorciste de 1973, comprendra... Lors de la période d’ovulation et un jour avant ses règles, c’était le diable sur Terre ! Sa voix était anormalement grave, très grave. Elle était infernale et riait comme un diable quand je parlais d’amour. La rupture était proche. Mon état général ? Un cadavre ! J’ai épié et je lui ai avoué car je voulais comprendre. Elle m’a menacé de poursuites judiciaires pour atteinte à la vie privée (!). Sur Whatsapp, de 22H00 à 01H00, du sexe virtuelle, d’une violence inouïe, avec sa cousine...
    J’ai tous les échanges et je peux vous dire que deux médecins ici ont été secoués et terrorisés après les avoir lus. Sa propre soeur que j’avais contacté pour lui montrer ma détresse n’a rien trouvé de mieux que de me dire : " bon, cela reste entre nous. N’en parle à personne ou je te jure que je vous tue tous les deux ".
    J’aurais du être plus attentif. Elle ne blaguait pas quand elle me questionnait : " tu penses quoi de Fourest ? ".
    Je peux vous en parler pendant des heures et des jours. J’avais gagné le gros lot ! Un monstre.

     

    • @ Abdel, ça fait peur votre histoire, on dirait un film de Kechiche, genre La Vie d’Adèle. En tout cas tant mieux si vous vous en êtes sorti !
      Moi elle m’a approché au travail alors que j’étais dans une période de détresse et a fait en sorte que je tombe amoureux d’elle, par exemple en me disant des trucs du genre "j’ai rêvé de toi cette nuit" etc et en devenant très proche de moi. Puis quand elle a vu que j’étais hameçonné elle m’a traité comme une merde, comme si j’étais un insecte importun, tout en mêlant le travail à ça, en se foutant de ma gueule derrière mon dos avec les collègues et en faisant des rapports à ma hiérarchie sous couvert de "risque psycho-social" (ils ont d’ailleurs mis des affiches partout au travail sur ça). Finalement un jour je me suis mis en maladie et je n’y suis jamais retourné, c’était devenu insupportable. Maintenant ça change :
      Il n’y a pas longtemps mon parrain est mort (je n’ai jamais eu de père donc il avait une importance particulière même si je ne le voyais pas souvent) et suite à ça j’ai évoqué A VOIX HAUTE mon Saint Ange Gardien et lui ai demandé de se manifester et de m’aider. Deux jours après, on me rappelais pour signer des CDI pour deux bons postes (je dois commencer lundi, le premier CDI de ma vie) alors que depuis 9 mois je n’avais aucune réponse de nulle part, et depuis je suis aussi en relation avec une femme que je dois rencontrer bientôt, elle a l’air de quelqu’un de bien et apparemment je lui plais. Voilà, rien n’est encore joué et ça sera à moi aussi de ne plus commettre les mêmes erreurs mais je pense être sur la bonne voie et je continuerai à converser avec mon Ange. Maintenant je suis blindé psychologiquement et moralement, et si quelqu’un veut me détruire il faudra qu’il me liquide physiquement.


  • @yoku

    Heureux pour vous. Je n’ai jamais cru autant en Dieu que maintenant. Je ne sais pas comment j’ai pu éviter la folie. J’étais à ses portes. Au réveil, je ne me souvenais même plus de son nom et du mien ! L’angoisse totale.
    Je vous assure : il n’y a pas mieux que d’aimer une seule femme pendant toute sa vie. Dieu nous guide beaucoup mais on s’aveugle... Une Française chrétienne - je suis berbérophone et j’ai été amené plus facilement à la comparaison - et cela existe, je pense que c’est la meilleure femme qui puisse exister en ce moment. Elle apparaitra comme une " conne ", une " coincée ", une " bizarre peu bavarde ", " une idiote avec trop d’empathie ",...
    Oui, moi aussi je suis blindé psychologiquement et moralement. On ne m’aura pas deux fois.


Commentaires suivants