Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quenelle des violences conjugales, contre-feu bidon du couple Édouard–Schiappa

 

 

C’est la dernière carte sortie par la Macronie pour se sortir d’affaire(s) : le Grenelle des violences conjugales. Alors que les Gilets jaunes, hommes et femmes réunis, manifestent depuis le 17 novembre 2018 pour leurs droits sociaux, piétinés par les talons aiguilles du libéralisme macronien, que la France recule sur tous les tableaux importants – l’éducation, la santé, la diplomatie –, la petite caste déjantée au pouvoir essaye de séparer les Français en communiquant sur la violence masculine.

 

La violence masculine, parlons-en : on sait tous que ce sont les hommes qui en pâtissent le plus car la violence hommes/hommes est la plus courante. Oui mais il y a le féminisme victimaire qui hurle « aux médias, aux médias ! », sur le modèle des minorités sioniste et homosexuelle, à chaque fois qu’on touche à une cheveu d’une femme.

 

 

Ainsi, dans la bouche du sous-ministre Schiappa et de son boss Édouard Philippe, la violence sociale que le haut exerce sur le bas disparaît opportunément pour laisser la place à la violence horizontale des hommes envers les femmes. Une violence physique, précisons-le, car les hommes sont plus forts que les femmes, de ce point de vue, sauf peut-être les deux judokates françaises qui ont remporté la médaille d’or aux championnats du monde, et aussi de Marlène, qui ne doit pas être facile à mettre à terre.

 

 

Cette violence, latente ou explosive, existe depuis la nuit de temps et les femmes ont eu le temps d’appendre à manipuler les hommes. Mais cela ne suffit parfois pas et un homme en colère se met à battre sa femme. Rien à dire, c’est mal, c’est la preuve qu’il est encore un primate, bien que les singes ne battent pas leurs guenons, ils se font plutôt la guerre entre eux, comme les chimpanzés.

Mais c’est oublier la violence morale que les femmes font subir aux hommes, qui ne savent pas réagir à ce genre d’agression, puisqu’ils n’ont pas le droit de battre leur femme. Très insidieux, et très réel : cela explique en partie l’alcoolisme et la dépression d’hommes qui ne comprennent pas pourquoi leur compagne les méprise. Pas assez riche, pas assez beau, pas assez fort, pas assez intelligent, pas assez viril, la litanie des reproches quotidiens mène les hommes fragiles à la lente dépréciation d’eux-mêmes, et parfois au suicide.

 

 

Pas la peine de chercher des stats ou des preuves, les cas pullulent, autant sinon plus que les femmes battues par leur mec. Mais ce ne sont pas les mêmes : chaque sexe a son lot de victimes et de bourreaux, et dans ce fatras psychologique ou amoureux, bienheureux celui qui peut tirer des conclusions. Cela n’empêche pas Schiappa de déconner à pleins tubes sur un sujet qu’elle ne maîtrise pas, ou dont elle ne voit que la partie qui l’arrange.

Bien sûr qu’il faut neutraliser un homme qui terrorise sa femme, mais les coups ne sont pas toujours visibles, et l’âme humaine est complexe. Une femme éduquée dans la violence ira vers un homme violent, qu’elle aura choisi inconsciemment. Psychologie de café du commerce ? Oui mais c’est du tangible. Les hommes ne sont pas parfaits, les femmes non plus.

 

 

Ça n’a pas loupé : pour ne pas paraître sexistes, les andouilles de service embrayent dans le piège gouvernemental... Déjà qu’on les traite d’antisémites, si en plus ils doivent se fader le fardeau du féminicidisme (il y a bien une Caroline de Haas ou une créature horripilante du même genre qui va nous pondre ça un jour) !

 

 

Comme si l’argent pouvait changer grand-chose à la connerie humaine, et on souligne humaine, qui comprend les hommes ET les femmes !

Sur ce, on va aller tarter notre stagiaire juif homosexuel et foutre une taloche à notre secrétaire transgenre soumise. Ça va nous défouler de la connerie gouvernementale.

 

La violence conjugale des femmes

Violences conjugales. Non, ce n’est pas encore Noël. Mais j’ai les boules. Cette photo, c’est un sapin de plus de 25 mètres au sommet duquel, il y a 10 ans à peine, mon ami Jojo Masson avait grimpé pour y accrocher une grosse boule, juste pour le plaisir, juste pour étonner, juste pour rire. C’était une de ses spécialités. Un vrai casse-cou, autant qu’il était joyeux et bon vivant. Lui qui était si fier de son brevet de parachutiste.

Dimanche dernier, Jojo est passé. Il était méconnaissable, chancelant. Sa peau était usée, comme un vieillard de 90 ans alors qu’il en avait 30 de moins, trahissant 10 années de misère et de déchéance. Assis sur une marche de l’escalier devant la maison, je l’ai vu jeter un long regard à ce sapin. Il était désormais incapable de franchir les ronces jusqu’à son pied. C’était fini pour lui. Quand il est parti, je me suis dit : il va mourir.

Je n’ai pas pour habitude de commenter l’actualité sociale, encore moins à chaud, mais on nous demande avec beaucoup d’émotion de refuser la violence faite aux femmes, forcément par des hommes violents. Il nous faut affronter ces visages tuméfiés, ces récits sanglants, les témoignages des victimes lorsqu’elles le peuvent encore, leur vaines soumissions, les harcèlements subis, leurs espoirs trahis pour tenter de sauver une famille, une vie.

Mais mon ami Jojo n’était pas une femme, il n’a pas pris de baffes ni de coups, je veux dire physiquement, et pourtant il était détruit. Détruit par la séparation, détruit par son ex-femme qui l’a manipulé perversement pendant des années, qui a dressé ses enfants contre lui, le réduisant à la solitude, à l’abandon, à la culpabilisation, soufflant le chaud et le froid selon ses caprices et l’état de sa victime humiliée.

Lire la suite du témoignage ici.

Le respect de l’agenda progressiste, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2271258

    Un jour, j’ai été très violent avec ma femme, j’ai criais que sa soupe était pas bonne, je lui ai fait les gros yeux et j’ai refusé de la manger, là ,je me suis levé, et dans un geste de colère démesuré ,j’ai jeté ma serviette de table a sa face , une serviette en papier roulée très serré une arme redoutable dans mes mains, ça l’a fait pleuré et je suis parti violemment me coucher et ça, sans m’excuser, je suis vraiment un sale bonhomme et je tenais a demander pardon a tous les femmes victimes de ce genre de violence inadmissible, ainsi qu’a tous les Aymeric Caron de la terre, heureusement ,elle a survécu
    « *PARDOONNNNNNNN JE ME HAIS »
    Jamais je ne me pardonnerais

     

    • et depuis, tu lui as appris à faire la soupe ? ou tu la fais toi ?


    • #2271397

      @Pomme
      On a changé de sexe et on mage du lyophilisé


    • #2271641
      le 05/09/2019 par Non au connassicide & au gouinicide
      Quenelle des violences conjugales, le piètre contre-feu du couple (...)

      Moi j’ai eu le même problème, et j’ai quitté ma femme, arrêté la soupe et j’ai acheté une poupée gonflable (et une poupée qui parle pas, qui ferme sa gueule, qui fait que baiser et en plus sans gueuler, ni gémir comme une truie) le matin je la dégonfle pour la mettre dans son tiroir et qu’elle me gonfle pas.
      Et aujourd’hui, je suis un z’homme heureux (mes journées sont comblée, Play-Station, Youporn, Branlette, sieste et pizza commandées a Pizza-Ut ,livrées, bières, Coca, puis je descends au PMU picoler, faire mon tiercé et en fin je rentre voir Cindy-Dolls , je fume un joint acheté a l’arabe du coin qui fait aussi épicerie
      Je suis un survivaliste, je suis en autonomie parfaite et ça avec zéro stress
      Mon studio en ville c’est ma BAD (baise autonome durable, enfin si tu as stocké, des rustine et de la colle et c’est mon cas)
      Bon je vous laisse j’ai pris du retard sur mon programme


    • Je pense que vous faites une satire en minimisant la violence, bien que je pense que la femme à sa place et l’homme aussi, chacun doit se respecter. En effet une serviette jeter à sa face n’est pas violent mais humiliant. Peut être fallait-il juste lui préciser avec tact. Quand mon mari n’aime pas ce que je lui fais, il me le dit par exemple de la manière suivante : "Tiens ta soupe n’est pas comme d’habitude, et comme je vois qu’il ne la termine pas, forcément j’ai bien compris qu’il n’aime pas. Il n’aime pas l’huile d’olive sur sa viande lorsque je la fais mariner, il m’a simplement demandé si pour sa part je pouvais éviter l’huile de l’olive, ce que je fais tout simplement. En tout cas en tant que femme je ne tolérerai pas qu’il me jette la serviette, je vous assure que le lendemain il fera la soupe seul ou il trouvera le domicile vide. Le couple doit vivre en harmonie avec le respect et l’écoute de chacun des besoins de l’un et de l’autre, comprenez le vous éviterez ainsi de perdre votre femme, si toutefois elle est importante pour vous.


    • Vous avez bien fait.
      C’était l’unique solution et de loin la plus simple, pour résoudre ce problème de soupe conjugale.
      Bravo


    • #2272932

      @ Anonyme
      « En tout cas en tant que femme je ne tolérerai pas qu’il me jette la serviette, je vous assure que le lendemain il fera la soupe seul ou il trouvera le domicile vide. »
      Pauvre nouille t’as un problème avec la plaisanterie, pètes un coup
      « Le couple doit vivre en harmonie avec le respect et l’écoute de chacun des besoins de l’un et de l’autre, comprenez le vous éviterez ainsi de perdre votre femme, si toutefois elle est importante pour vous. »
      Bien-sur qu’elle met utile, qui laverait mes slip, me ferait la gamelle, qui ferait mon ménage
      Tu es conne ou tu le fait exprès
      Je lui ai pas offert un aspirateur et un tablier de cuisine pour qu’elle me fasse chier à aller manifester pour le climat, le feminicide et la parité
      Bon sur ce je te laisse faut que j’aille secouer la voisine , c’est son heure
      Y’en a vraiment qui comprennent rien ici, pas même l’humour


    • @anonyme
      «  il m’a simplement demandé si pour sa part je pouvais éviter l’huile de l’olive »
      Est-ce que c’est bon l’huile de l’olive ?


  • A quant une étude sociologique des 100 mecs qui ont buté leurs femmes depuis le début de l’année ? On aurait des surprises, malheureusement on n’aurait pas les origines ethniques des messieurs dames . Un jour j’ai demandé à une paysanne pourquoi elle avait épousé son mari, elle me répondit : " Il ne buvait pas ".

     

    • Ce serait évidemment très intéressant mais cela limiterait le nombre des individus "à risque" et cela ils ne le veulent pas, ils veulent que ce soient tous les hommes blancs qui soient stigmatisés .


    • @obs
      Je veux bien croire à cette stigmatisation du mâle blanc, mais à vous écouter il n’ y aurait que lui. A mon avis, le mâle arabo-musulman est au sommet de la détestation des hystériques de toute la planète et d’autres qui s’en dégagent mais n ’hésitent jamais à l’occasion de lui balancer le pic mortel. Il rassemble tout ce qu’elles ne veulent plus voir, la religion, le patriarcat, contre le mariage homo, anti pma ; les lgtb..xyz, tous à attacher, ceci est véridique si vous vous donnez la peine de les écouter. les arabos musulmans restent insensibles dans leur majorité à ces revendications débiles, et pour longtemps encore.


    • Le Maghrebin est détesté par la femme en général. Il regroupe beaucoup de cliché. Et pire plus vous vous en éloignez plus vous avez l’impression d’en subir les conséquences ...


  • Le PB n°1 c’est que les femmes d’aujourd’hui estiment qu’elles ont le DROIT de faire cocu leurs maris qui, peu intuitifs, ne s’en rendent pas compte . Le jour où la dame ayant exagéré le mari se réveille il risque d’y avoir du grabuge .

     

    • De faire cocu, de lui parler comme à une merde, de lui soutirer son fric etc...Il y a aussi le fait que les femmes ont connu une ou deux générations de ce que je nomme les "PD à l’écoute" à qui on a bien appris que crier fort, se rebeller ou montrer son autorité c’est mal. Donc quand elle croise un gars qui se laisse pas faire, c’est la panique.


    • @paul... A mon humble avis le pb numéro 1 c’est l’erreur de casting. En effet, souvent les hommes se mettent en ménage avec des femmes qui sentent la trahison, la fourberie à des kilomètres. Car souvent la beauté féminine nous aveugle. J’ai quelques amis à qui je glissais avec tact mon incertitude sur la compatibilité entre eux et leurs copines, et ils me disent aujourd’hui tu avais raison. Règle simple et intemporelle : L’amour entre une femme et un homme est difficilement mesurable mais dans un couple il y en a toujours un ou une qui aime plus que l’autre. Il faut, pour que le couple perdure, que la femme soit plus amoureuse de son homme que l’inverse. C’est un jeu et c’est comme ça. Cela n’empêche pas de lui montrer de l’amour et de la tendresse mais c’est un art à maîtriser. Si la femme s’aperçoit que vous l’aimez plus qu’elle ne vous aime ( et elle le sente très rapidement) alors vous deviendrez comme une brindille à la merci du vent. J’ai des potes qui furent de vrais dragueurs, toujours en compagnie de très jolies femmes dans leur jeunesse et qui finalement ont fait leur vie avec des femmes « quelconques » privilégiant ainsi les valeurs morales et la propension de celles-ci à être des épouses et mères de famille. Pour ceux qui ne sont pas encore menottés, voyez avec clairvoyance qui court derrière l’autre et vous aurez une ébauche de ce que pourrait être la suite.


  • La DILCRAH a eu 100 millions
    Les assocs contre la violence faite aux femmes en veulent 500
    Pour quoi faire ?

    Pour enrichir les agences de communications avec rétro-commissions à foison,future campagne électorale à bas prix,frais de gestions démesurés,salaires mirobolants,homard à tout les repas etc.. !!

    Un truc contre la violence faite aux enfants n’aura queudale sauf si c’est un cache sexe des réseaux pédophiles.... !!

    Les infirmières,les pompiers,les retraités peuvent attendre la fin du monde avant d’en toucher un kopeck.... !!

    Le détournement d’argent public se fait au grand jour désormais..Qui dira le contraire ?

     

  • Cycliste parisien, quand je me fait injurier par une femme, jeune ou vieille, elle me traite de "connard" . Leur choix d’insulte est peu varié .

     

    • J’ai fait mieux : je me suis fait traiter d’enculé , une connasse dont j’aurais pu etre le grand père, ces femmes n’ont meme plus le sens du ridicule .J’ai réglé le problème séance tenante : un coup de saton dans la portière de la bagnole, avec des rangers , porte défoncée , vitre brisée , serrure bloquée …..J’en suis resté baba !


  • les assos demandent 500 millions ? Moi j’en monte une et je demande 500 millions de plus rien que pour la mienne ( et mes poches ) !!!! Tout çà c’est pour du fric ! Les champions du monde de la victimisation ont du souci à se faire.....
    Dieudo, réécris ton sketch, il est dépassé !!!!!

     

  • En même temps quand tu vois leurs faces de carême avec la Fourest tout heureuse d’être dans le coup pour nous les briser , tu te dis heureusement que nous avons la force physique.


  • il n"y aura pas de " grenelle contre les hommes puissants qui agressent sexuellement les fillettes."
    Au fait qui sont ces méchants hommes Francais , amis d’Epstein ?
    Ca se bouscule pas dans les milieux du "journalisme d’investigation" pour sortir des noms que beaucoup connaissent sans doute déjà..

     

  • 100 feminicides en septembre ça fera 130 à la fin de l’année.
    Rapportés au 825 homicides par an on est dans une proportion marginale de moins de 15%
    Après, que tu te fasses dézinguer par ton ex ou ton mari ou par un afghan à l’abribus le résultat est le même pour la victime et on le déplore. Oui mes calculs font chier je sais
    Bisous

     

    • #2271377
      le 04/09/2019 par Pétain contre les putains
      Quenelle des violences conjugales, contre-feu bidon du couple (...)

      Est-ce que le "féminicide" n’est pas consubstanciel au Féminisme ?

      Est-ce que le "féminicide" le pire, le plus régulier, le plus constant, n’est pas précisément cette (sous-)idéologie féministe qui jettent les femmes contre la violence potentielle des hommes en créant le chaos dans leurs relations ?

      Ce qui doit disparaître c’est la Nation. C’est fait. Au tour de la Famille.

      Travail - Famille - Patrie (une triade morale toujours moderne je trouve !)


  • Je veux un Grenelle sur les violences policières.

    Je veux un Grenelle sur les attentats terroristes.

    Je veux un Grenelle sur les lobbies qui font les lois.

    Je veux un Grenelle sur les minorités actives au pouvoir.

    Je veux un Grenelle sur les réseaux pédocriminels.

    Je veux un Grenelle sur les ventes douteuses d’entreprises stratégiques françaises.

    Je veux un Grenelle sur la dette, les comptes publics, les impôts et les taxes.

    Je veux un Grenelle sur les médias de l’oligarchie.

    Je veux un Grenelle sur l’oligarchie.

    Je veux un Grenelle sur l’étrange politique étrangère de la France.

    Je veux un Grenelle sur l’économie et l’écologie politique du capital.

    ... voilà, j’ai fait ma liste au Père Noël !

     

  • Eviter de dire que c’est la faute de la femme si elle se fait taper dessus. Parce que ça n’arrangera pas le problème . Le déclencheur peut être minime, voire insignifiant ou très important. Mais qui de la poule ou de l’oeuf .....

     

  • Une femme éduquée dans la violence ira vers un homme violent, qu’elle aura choisi inconsciemment. Psychologie de café du commerce ? Oui mais c’est du tangible. Les hommes ne sont pas parfaits, les femmes non plus.

    Absolument ! Et ce n’est pas du café du commerce. C’est la réalité, il y a toujours une mémoire inconsciente dans l’attirance pour un ou une partenaire violent(e). Excellent article et vivent la secrétaire trans et le stagiaire juif homo !!! hahahaha j’adore...


  • La seule personne qui puisse empecher un homme de brutaliser une femme... c’est un homme. Les femmes n’ont pas la force physique. Donc seuls des hommes devraient toucher de l’argent pour proteger les femmes.

    Caroline Fourest est-elle la pour nous rappeler les stats des LGTB qui montrent que chez les couples homos il y a 3 fois plus de violence que chez les couple normaux ?

     

    • Ce n’est pas une question d’argent, ni d’orientation sexuelle, mais d’empathie (voir le définition qu’en donne Carl Rogers) dont la pratique n’est diffusée qu’à très peu d’endroit. Ceux qui s’en sont emparées sont au FBI ou dans la vente/négociation, mais ils sont minoritaires.
      Si vous aimez convaincre, régler des conflits sans passer par des rapports de forces physiques, vous pouvez augmenter vos capacités de négociation en vous intéressant à Carl Rogers.
      A bon entendeur...


  • La souffrance morale est la pire de toutes, silencieuse intrinsèquement sournoise et invisible, elle atteint ce qu’il y a de plus profond chez un être humain, son âme, qu’on se le dise une bonne fois pour toute. Elle peut atteindre n’importe qui, homme ou femme, mais elle est forcément plus grave chez un homme, car en parler serait un aveu de faiblesse, de se faire passer pour une tantouze, un faible.


  • Certaines femmes ne vont que vers des hommes violents. Je ne sais pas pourquoi. La virilité ?
    Il y a pourtant énormément d’hommes très doux.
    Aussi je ne pense pas qu’un homme batte sa femme gratuitement, juste pour lui montrer que c’est lui le chef.
    Ce sont surtout des disputes qui tournent mal, où la parole de celui et celle qui veut avoir raison se transforme en reproches et en provocations colériques. Et quand ca éclate ca fait mal. Et forcément l’homme gagne à ce jeu pervers et méchant.
    Est-ce pour autant uniquement la faute du plus fort ?

     

    • Eh bien parce que la dite femme, enfant, a été mal traitée par son père ! Donc une fois adulte elle cherche à reproduire ou du moins un homme qui correspond aux mêmes valeurs ou comportement, ici la violence, mais ça peut être aussi des valeurs chrétiennes, empreinte de ces valeurs elle ira d’emblée plutôt vers un homme sain, équilibré... question d’éducation !

      Le film Black Snake Moan (2006 avec SL Jackson et C. Ricci)) illustre parfaitement ce sujet - film qui passe maintenant, avec le recul des années, pour macho, anti-féministe... dans lequel l’héroïne est atteinte du "black snake moan", elle cherche des ébats violents car son esprit est "envoûté" par ses propres souvenirs de viol paternel... Elle va être sauvée par un vieux paysan noir qui lui-même vient de se faire larguer par sa femme trop bourgeoise pour la vie campagnarde, et tous les deux vont essayer mutuellement de s’en sortir :
      - https://www.youtube.com/watch?v=oFk...


    • Oui, ce cas que vous décrivez existe ; il ne sera pas relaté dans les médias, l’homme étant forcément coupable par nature ;
      Pour être franc, beaucoup de femmes sont aussi réellement maltraitées et victimes ; mais seul le versant misandre a doit de cité dans les médias, ce qui est proprement scandaleux...
      Je ne donnerai qu’un exemple perso ; (pas en couple, mais bon) : une de mes grands-mère m’a atrocement diffamé, suite à un vague différent suite à une séance cinoche :
      J’ai mis un an à me justifier auprès de mes proches, et à regagner ma place au sein de ma famille...
      Ma grand-mère, déjà vaguement autocrate, s’est comportée comme une pure salope, sans respect pour les liens qui nous unissaient ; j’ai compris ce jour-là la violence féminine, implacable, basée sur l’apitoiement (arme redoutable !) et la stratégie pure ;
      Beaucoup de mecs subissent cette "camisole invisible", je le crains


  • Le seul probléme est le manque d’Amour.
    D’ailleurs personne ne sait ce que sait, et personne n’est capable de le définir clairement.

     

    • @Jay . Et bien je vais m’y essayer quand même : L’amour c’est le sentiment et potentiel originel de l’âme et il ne trouve son objet qu’en la Personne divine, Dieu . Il est l’objet ultime de l’adoration de l’être et de leur échange amoureuse naissent une diversité d’extases et donc une félicité non statique dans une éternité active .
      Lorsque l’âme s’égare dans l’univers matériel des noms et des formes éphémères, sa tendance naturelle a l’amour se pervertit , et prend pour objet un être recouvert d’un corps de chair et de sang destiné a la mort en passant par la maladie et la vieillesse
      Ce qui entraine l’âme égarée dans l’erreur c’ est l’illusion , cette puissance magique de Dieu , une fois fascinée elle sombre dans l’oublie de Son Seigneur et devient esclave de la vie sexuée et sexuelle qui devient la cause de toutes les souffrance .
      La question de savoir pourquoi nous avons pu choisir a un moment de nous éloigner et de choir dans cet univers misérable si notre condition originelle était au près de Dieu ou nous goutions la félicité décrire plus haut, trouve sa réponse dans le fait que nous étions dans une position marginale , pas assez prêt du Seigneur sans pour autant en ignorer l’existence , de fait bénéficiant d’une relative indépendance , nous avons par envie, jalousé Sa position de Jouisseur Suprême et désiré être nous même le centre de toutes les attentions , d’où la naissance de l’ego , le faux égo , celui la même qui nous fait nous identifier a un sac de peau remplis de chair , de sang ,d’os , de mucus , d’urine et d’excrément tout en imaginant que nous allons pouvoir nous réjouir dans cette condition mortelle . " Les sages ont conclu a l’éternité du réel et a l’impermanence de l’illusoire . "
      " Cette énergie divine , la Mienne , est insurmontable , seul celui qui s’abandonne a Moi peut en franchir aisément les limites."
      " Laisse la tout autre devoir , abandonne toi simplement a Moi , toutes les suites de tes fautes,Je t’en affranchirai , n’ai nul crainte . "


  • #2271407

    Elle est récente la photo ou apparaît fourest ? Comme quoi, même quand t’es grillée tu continues toujours de manger en sous-marin...Touchée mais pas coulée la caro.


  • Excellente occasion de voler encore plus le contribuable, un demi-milliard finira dans la poche d’associations inutiles : déjà 50 milliards l’an partent ainsi en fumée, en toute opacité bien sûr (rapport de la cour des comptes 2018). C’est autant que le budget de l’éducation nationale, qui emploie presque 400 000 personnes.


  • Les tenants du pouvoir exploitent toujours les memes vieilles grosses ficelles ... pour dominer le peuplke Français et casser les mobilisations sociales
    Après la persécutuion du magrébin par la société Française << raciste >> ! le harcèlement de l homosexuel par les vilains hétéros , le harcèlement des femmes par leurs porcs , c est le tour des femmes tuées par leurs compagnons ben voyons ! il est evident que la France ressemble à l Afganistan ...
    Bizarrement tous ces gouvernements succèssifs qui se mobilisent sur des sujets sociétaux n auront jamais décrèter en 50 ans un SEUL grenelle sur l esclavage et la prostitution de gosses en réseaux pédocriminels ...
    Tous ces politicards ont des indignations à géomètries variables et les affichent selon les circonstances sociales et comme ça les arrange
    Si ces gens étaient vraiment sincères dans leur mobilisation ils adopteraient un plan en URGENCE DE COMBAT pour la vie des gosses car dans la hierarchie de la gravité il n y a pas pire crime que l exploitation sexuelle et le crime d enfants en bas age et en réseaux

     

    • #2271483

      Les Gilets jaunes devraient réclamer un Grenelle des accidents mortels au travail.
      Plus de 500 morts par an sur le lieu de travail, sans compter les accidents de trajet, soit 5 fois le nombre de "féminicides"...
      Mais là, rien. Silence radio.


  • #2271446

    Ce sont les hommes qui ont la force physique.
    Les femmes ont donc obtenu de plus en plus de droits et de pouvoirs parce que les hommes l’ont souhaité et uniquement parce que les hommes l’ont souhaité.
    Elles peuvent également se permettre un tel niveau d’ignominie parce que les hommes les laissent faire et uniquement parce que les hommes les laissent faire.
    Elles n’y sont pour absolument rien, leurs niveaux de force physique, de conscience et d’intelligence n’ayant rien de phallique (voir le niveau des conversations qu’on peut avoir avec une femme et les revendications comme celles de cet article).
    Et aujourd’hui nous en sommes là : la bêtise féminine et l’hystérie vaginale exacerbées dans le seul et unique but de tirer du pognon, soit par elles, soit pour elles.
    Parce qu’au fond, "que veut la femme" quand on y réfléchit ?
    Du pognon !
    Le mariage ? Pour le pognon. Le divorce ? Pour le pognon. L’"égalité salariale" ? Pour le pognon. Les études ? Pour le pognon. L’hypergamie ? Pour le pognon. Le porno ? Pour le pognon. Le trottoir ? Pour le pognon. Se faire déglinguer volontairement par Weinstein ou Epstein ? Pour le pognon. Le féminisme "schiappesque" qu’on voit encore ici ? Pour le pognon.
    Il n’y a pas une seule revendication féminine ou féministe qui ne débouche pas sur de l’obtention de pognon, que ce soient des "aides" financières (500 millions) ou des lois permettant de gagner des procès (manspreading, regards appuyés etc).
    Prenez une femme "modèle", présentez-lui un milliardaire qui veut se la faire, et chronométrez le temps qu’elle passe à jouer à la "femme qui vaut mieux que ça" avant de se révéler. La femme "follement amoureuse" tant qu’il y a du pognon ici ou tant qu’on ne lui en propose pas plus là-bas...
    Le pognon comme but, comme raison de vivre.
    Le jour où les hommes en auront vraiment marre ils cesseront d’émanciper la femme et la ramèneront à la cuisine et au silence avec de la vraie violence, la violence qu’une écrasante majorité de femmes n’a jamais vue.
    La femme retrouvera sa situation la plus primitive de toute l’Histoire (disons traditionnelle), et tout rentrera dans l’ordre.
    On arrêtera de croire que le vagin est l’égal du phallus et on partira sur des concepts, des idées, des projets politiques sérieux plutôt que sur des potins débiles et des crises d’adolescente qui demande de l’argent (même à 30, 40 ou 50 balais passés).


  • Dans le milieu d’ou Je viens ( forain ) , pour beaucoup de femmes un homme violent est un homme viril.
    Dans ce même milieu la jalousie est une preuve d’amour.
    beaucoup de ces femmes aiment rendre jaloux des hommes violents !...
    à quarante ans , la elles réalisent leur erreurs et se tournent vers des hommes doux et souvent SOBRE.
    apres que quelques chicots ont valsé.
    L’alcool joue un rôle fondamental dans ces rapports de couple violents.
    lLa période la plus dangereuse étant souvent la période de sevrage.


  • Et les hommes battus ? Y en a plus que l’on ne pense .... Associé aux violences morales , ca fait peut etre rire certains , mais ca existe je l.ai vécu moi même , .... et quand y a les enfants qui servent à faire du chantage .... C est des situations que l.on ne peut pas comprendre sinon je l a pas vécu , l emprise psychologique d une femme sur un homme peut être dévastatrice ... Salut à tout les lecteurs d ER


  • Notre problème, notre point faible, à nous les hommes, c’est que nous sommes plus sentimentaux et moins pragmatiques que les femmes .
    Nous sommes aussi plus indulgent et moins rancunier ... l’esprit de vengeance de la femme est quelque chose de redoutable, d’autant plus qu’elle sait avec sadisme frapper là ou çà fait mal .
    Elle sera toujours une victime potentielle, même si volontairement elle vous tombe dans les bras (ou dans votre lit), elle aura toujours l’opportunité de dire que vous l’avez séduite par surprise .... car la femme n’assume jamais complétement ses pulsions sexuelles .

     

  • A partir du moment où deux protagonistes peuvent décrire les sentiments que peuvent vivre l’un et l’autre dans la situation conflictuelle, alors il ne faut pas plus de 20 minutes pour que la paix revienne.
    Mais le plus long est d’arriver à ce "moment" car le chemin ne se fait pas tout seul.
    Ceux qui connaissent Carl Rogers, Marshall Rosenberg ou Faber et Mazlich sauront de quoi je parle...


  • Le vrai message qui se cache derrière toutes les narrations sociétales de ces dernières décennies est essentiellement un message castrateur.

    Ce que répète le pouvoir, depuis des décennies et sous différentes formes, c’est uniquement et simplement :
    - que la société - celle que l’élite exige - ne veut plus d’hommes.

    Cela a deux effets de premier niveau dans la réalité :
    - les femmes sont renforcées dans leurs disputes avec les hommes ;
    - les hommes, soit acceptent cette castration, soit entament un mouvement de méfiance vis à vis de cette société.

    La première conséquence de premier niveau entraîne une conséquence de deuxième niveau :
    - les femmes sont de plus en plus violentes psychiquement, ce qui veut dire, entre autres choses, qu’elles usent de plus en plus facilement de la castration morale.

    Au troisième niveau, cela fait que :
    - une partie des hommes répond à cette ultra-violence castratrice du couple femmes-élites par la violence physique ;
    - une autre partie accepte la castration, toujours plus radicale et absolue ;
    - une autre encore se détourne des femmes ;
    - une dernière partie enfin comprend qu’il faut se placer en marge de cette société dégénérée et deviennent dissidents, et éventuellement vont chercher la mère de leurs enfants dans d’autres origines (Russie, Maroc, ...).

     

    • Le but de l’Etat prédateur, dans les mains des « loupélites » est de ramener les femmes, les enfants et certains hommes dans son giron. Il est LE proxénète.

      En réalité, c’est le couple qui est un danger pour ces élites. Ils ont créé dans le social les conditions matérielles, psychologiques pour que la conjugalité ne puisse se vivre sereinement en fonction des attentes et besoins de chacun : de l’homme&de la femme.

      Nous sommes dans une période de désaliénation totale des êtres des conditions d’esclavage par la dette, le travail, les loisirs, l’environnement, le stress : tout ce qui fait la babylone actuelle et ses méfaits au profit d’une caste laquelle vit très bien ! Il n’y a qu’à voir la famille royale de la Couronne ...

      Le film de science-fiction « Zardoz » écrit et réalisé par John Boorman, sorti en 1974 décrit cette dichotomie entre deux mondes et états d’esprit de notre société en déliquescence.

      Dans un futur post-apocalyptique (2293), la population humaine est divisée entre les Éternels (Eternals), des humains ayant atteint l’immortalité grâce à la technologie, et les Brutes.

      Les Brutes vivent dans une terre ravagée et fournissent de la nourriture aux Éternels. Ces derniers vivent dans des régions isolées du reste du monde par un mur invisible et appelées « Vortex » et passent une existence luxueuse mais apathique. Arthur Frayn, l’Éternel chargé de gérer les « terres extérieures », se fait passer auprès des Brutes pour un dieu nommé Zardoz, qui se manifeste sous la forme d’un énorme masque de pierre volant.

      Ayant sélectionné des Brutes, il a constitué un groupe d’exterminateurs, chargé de réduire en esclavage les autres humains, et auxquels il fournit des armes en échange de la nourriture qu’ils collectent.

      Qui sont les Éternels ? Qui sont les Brutes ? Aujourd’hui ...


    • Bonne analyse en effet.
      Les hommes qui prennent conscience de leur vrai nature mais qui n’ont pas le sou pour satisfaire madame dans la société ( sortie, resto, temps disponible pour les vacances, sociabilité avec un millions d’amis...) et qui en ont marre de prendre des râteaux par des minettes de leur âge, se tournent vers des contrés où les femmes sont comme en Europe mais qui sont plus pauvres donc moins chère à l’entretien donc plus jouissif pour l’homme. C’est cruel.


  • La meilleure protection pour une femme, ce sont les personnes qui l’aiment : père, frère, oncle, mère, soeur, tante. Ce sont des garde-fous que l’on trouve dans des familles soudées.


  • Je me permet d’apporter mon propre temoignage sur la violence conjugale...de certaines femmes.
    Il y a 3 ans mon ex femme m’a foutu son poing dans la gueule(par derriere,je n’ai pas vu le coup partir).Je pense que son idee(ou celle de ses copines)etait que je lui rende la pareille.J’ai garde mon sang froid et j’ai appelle les keufs.Je precise que niveau arts martiaux j’en connais un rayon,je sais me battre.La police l’a embarque,le lendemain elle a envoye a envoye son ex pour me casser la gueule:baston et re_keufs.
    Reaction generale :"On appelle pas la Police pour embarquer sa femme !"ou bien"Tu as du enerver ta femme(sous entendu c’est de ma faute).
    Je passe sur les ragots qu’elle a colporte a mon sujet qui sont une forme de violence typiquement feminime.
    La violence feminime est reel(surtout dans les pays anglo_saxons,mon histoire ne se deroule pas en France),justifiee par le feminisme voire encouragee.
    Il est naif de penser(les hommes sont souvent naif)
    que les femmes ne peuvent pas etre violente.
    Elles le sont aussi,mais elles sont plus malines et utiliseront un parent,un ex,un amoureux,un de ses enfants ou raconteront des salades a votre sujet pour faire passer pour un monstre.
    Meme quand elles ont tord,face a un homme les femmes ont toujours raison.

     

    • Incroyable ton histoire ! Oui exact, moi mon ex femme pouvait tout se permettre, se mettre en rage, ou éclater de colère. Moi, par contre, si je commençais à élever la voix, ou à m’énerver, ou à exploser aussi parce que ça devenait insupportable j’étais... violent !!!!! Double contrainte ! Ingérable !


    • Moi c’est une ex qui a envoyé son nouveau mec me tabasser en lui racontant des conneries sur moi. Auparavant elle me harcelait de messages plus ou moins ambigües auxquels je ne répondais pas et j’avais fini par la bloquer de partout pour que ça cesse. Quand il a vu que je ne m’écrasais pas il m’a menacé d’envoyer des amis à lui me péter les genoux et de s’en prendre à ma voiture. Flics prévenus et apparemment ça a fonctionné car ça fait 2 ans et plus de nouvelles.

      Comme quoi il faut se méfier des greluches, tout le temps et dans tous les cas.


  • #2271527

    L’homme peut mourir pour sa terre car il en est issu, la femme peut mourir pour son homme car elle en est issue. Remettons l’homme a sa place et la femme sera heureuse.

     

    • Pas confondre la Femme, les femmes, le FÉMININ de l’ETRE.

      Les femmes d’aujourd’hui - enfin pas toutes - n’ont plus confiance en leurs profondeurs. Elles ont perdu le Vin de l’Esprit, le Sacré du Féminin de l’ETRE. Elles ne l’ont plus, trop long à expliquer ici. La chimère féministe est le voile fumeux de la femme occidentale qui l’a rend aveugle justement pour découvrir ce Féminin-là de l’ETRE, que les hommes attendent mais en vain. La Médiévale l’avait encore.

      Les hommes sont aussi privés du Vin de l’Esprit vivant et ne connaissent pas le véritable MASCULIN de l’ETRE ou très peu. Ils ne peuvent plus être appréciés en leurs vertus viriles, leur estime de soi baisse, ils se croient vides alors qu’ils sont riches de qualités.

      Complets en nous-même hommes et femmes. Penser que nous sommes complémentaires, l’un, l’autre c’est penser le manque. À partir de là, c’est déjà foutu dès la première rencontre, une fois consommée la période passionnelle amoureuse. La chute est brutale, inexorable. Pourquoi ?

      Parce que là, commence la véritable recherche intérieure qu’il faudra accomplir pour comprendre que l’autre est son supplément d’âme et non pas un substitut, un appendice de son âme personnelle, puisque en notre âme, nous sommes l’UN.

      Un couple fort, uni, dont le lien est amour, uniquement amour est un couple quasi fraternel, partageant le même enfant intérieur : leur supplément d’âme à chacun déposé dans leur nid commun, pas celui de l’autre.

      Chacun a son nid perso à cultiver, à entretenir son jardin intérieur quitte à interdire d’y entrer. Eh oui !

      Ce jardin intérieur se révèle être pour les hommes dit macho, en réalité normaux, c’est leur caverne où ils vont se ressourcer dans leurs profondeurs où nul ne peut avoir accès hormis ceux qu’ils veut bien faire entrer hommes ou femmes d’ailleurs.

      Et, là commencent reproches de Mme car elle squatte, comme les coucous, un nid qu’elle n’a pas construit, veut y rester sauf que ce nid est un antre, une caverne ou le château de Barbe Bleu avec une clef en or que Mme ne doit pas surtout pas ouvrir, si elle n’a pas effectué l’œuvre initiatique en son FÉMININ.

      Un homme, jaloux en général, tout le temps collé à sa femme : elle fuira. Elle a besoin d’une respiration, d’entrer seule en ses profondeurs, cultiver l’essence de son FÉMININ, auprès de la gent féminine, la lecture, vers l’extérieur. Un mec trop présent la dérange, c’est forcé.

      Le Capital connait cette subtile alchimie.


    • Non, c’est l’homme qui sort de la femme, dans l’ordre.


  • La vidéo sur la championne de judo montre une femme génétiquement plus forte, plus masculine, que l’autre. L’empoignade ne se résout pratiquement que par la force physique, avant la technique, et parce que l’une domine l’autre par sa taille..
    Ce match n’est pas équitable. La grande et forte vainc assez facilement la petite. Le judo entre deux personnes de races différentes ne me paraît pas souhaitable. Les femmes de race noire ont plus de testostérone qe les femmes de race blanche ou jaune.
    Il ne serait pas équitable d’opposer une femme à un homme. Ici, même impression. Quant à ceux qui veulent faire vivre les Européennes comme au bled, sous prétexte que quelques bourgeoises bien nanties tirent la tronche au nom de femmes inconnues, en se faisant payer par un ensemble de productifs vertueux, qu’ils y aillent.


  • + de 12 millions de maghrébins et d’africains en France et ils se demandent pourquoi il y à un problème de violence conjugale majeur en France....
    Woaw ! Et en plus ces Hypocrites expliquent que la cause est le ’’patriarcat blanc misogyne machin bidule’’.....
    Les peuples les plus batteurs de femme et les plus violents et fous dans les relations conjugales ne sont certainement pas les maghrébins, les arabes, l’Afrique, le sous-continent indiens et les musulmans en général... non !!! bien sûre que non !
    La France et les pays d’Europe de l’Ouest sont en train de mettre la quasi totalité de leur énergie à gérer des populations étrangères et les problèmes qui viennent avec ! C’est un suicide civilisationnelle auquel on assiste !

     

    • Exact ! Idem pour les fraudes à la sécu et les fausses cartes vitales ! Idem pour les agressions et cambriolages, les conduites sans permis, etc Mais on culpabilise le petit blanc pour mieux le soumettre et le ponctionner ! Tant que ce pays de merde refusera les statistiques ethniques aucun problème ne sera résolu !


  • Le pire avec Caroline Fourest c’est quelle est lesbienne ! Du coup c’est un peu bizarre de voir une lesbienne dénoncer les violences conjugales commises par les hommes !! Elle a honte de rien !! Dans tout les coups fourrés !

     

  • Femmes battues par-ci, femmes battues par-là.. Souvent ce sont des femmes qui n’ont pas donné de valeur à leur Homme. Dans tous les articles de presse.. on peut lire .. Sylvie avait un caractère « bien trempé ».. tournée vers les autres.. Oui mais le mieux c’est de se tourner vers sa famille son mari.. le noeud du problème c’est qu’il y a des femmes qui se conduisent en Bonhomme ! Et un mec au bout d’un moment il craque à force d’être humilié.. Évidement un vrai bonhomme il se barre.. Un homme ne devrait pas hypothèquer sa vie pour une femme.. Tuer c’est pire que tout.
    A part ça le terme « feminicide » est marrant.. personne n’y croit. Génocide pendant qu’on y est.

     

    • Il y a,toujours,le terme (neutre) d’homicide mais les féministes ont tenu à avoir un terme propre qui,bien sur,prête à confusion avec celui de génocide... :: !!!


    • Des fois mieux vaut se taire !! Tu penses vraiment que dans tous les cas c’est la femme qui provoque ? Es-tu stupide ? Rien ne justifie les coups !! Le mec supporte plus sa femme il se barre point ! J’ai remarqué une chose c’est qu’un homme qui tabasse sa femme face a un autre homme ne bouge pas.


    • Je trouve terrible la rapidité avec laquelle la novlangue est adoptée sans conditions par le peuple.

      Ça m’avait déjà marqué avec le glissement de clandestin vers Migrants et maintenant cet ignoble féminicide...

      Les gens se font d’abord piéger par les mots, et ils ne s’en rendent pas compte. Et la meilleure réaction que vous puissiez espérer si vous le leur faîtes remarquer est ’’ Ouais peut-être mais bon.... ’’


    • le terme "féminicide est choisi pour son assonance avec génocide et ce n’est pas un hasard. Sinon ce serait le terme "fémicide" dit-on "hominicide" quand des hommes sont tués. Non ce terme est un terme de l’idéologie terroriste féministe, une traduction exacte de leur délire. D’ailleurs beaucoup d’articles dans les journaux parlent de violence masculine sans discernement . Ce terme est visiblement conçu par le féminisme d’état.


  • Des femmes se mettent en couple en connaissance de cause avec des hommes violents.

    Un exemple connu : Joeystar ...


  • #2271569
    le 05/09/2019 par Eva Nouferchié et Yvon Laclaqué
    Quenelle des violences conjugales, contre-feu bidon du couple (...)

    Et les violences faites aux gilets jaunes, hommes, femmes, jeunes filles et vieillards confondus, ils vont nous en parler le duo comique philippe-chiappa ?


  • C’est le moment de réécouter Boris Vian et son fameux "Fais-moi mal".

    Tout y est :

    Voyant qu’il ne s’excitait guère,
    Je l’ai insulté sauvagement,
    J’y ai donné tous les noms d’la terre,
    Et encore d’autres bien moins courants.
    Ça l’a réveillé aussi sec,
    Et il m’a dit : "Arrête ton charre
    Tu m’prends vraiment pour un pauvre mec,
    J’vais t’en refiler, d’la série noire."
    Tu m’fais mal, Johnny, Johnny, Johnny,
    Pas avec des pieds Zing !
    Tu m’fais mal, Johnny, Johnny, Johnny,
    J’aime pas l’amour qui fait bing !


  • "Marlène, qui ne doit pas être facile à mettre à terre."

    Meuh si, doit pas être dur d’la mettre sur l’dos. Suffis surement d’y demander.


  • #2271589
    le 05/09/2019 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
    Quenelle des violences conjugales, contre-feu bidon du couple (...)

    Caroline Fourré-e-s elle est venue dénoncer la violence des gouines contre d’autres gouines qui mène au meurtre, c’est bien ça, que vient-elle faire au juste, si ce n’est venir cracher sa haine contre les hommes ?
    Cette petite chiasse de gauchiste est de tous les combats contre l’homme, l’Eglise, la nation, la tradition, la famille
    Tu m’étonnes que des hommes ont la haine contre ces pétasses hystériques
    Solveig Halloin, Fiona Schmidt, Titiou Lecoq , Caroline Fourest, Ina Mihalache, Marion Seclin, Nadia Daam tout ce collectif de pintades anti-pères anti-frères, anti-époux, anti-enfants, anti-famille, anti-hétéros , anti-chrétienté...
    C’est le même problème que BHL et l’antisémitisme, que Zemmour et le racisme, que BFMerde et le journalisme ou LREM et la politique
    C’est des vecteurs de colère et ils servent se qu’ils disent combattre
    C’est a croire qu’il y a bien volonté de nuire


  • #2271596

    La photo de ces femmes représentant "la raie publique" montre bien à quel point la haine des hommes les a rendues laides... Seuls les hommes ultra riches (ceux qui les payent pour monter les femmes contre les hommes blancs) ont droit à leur considération (de putes à hommes de pouvoir )
    C’est sûr que ces femmes liées à des hommes ultra riches ne se feront jamais cogner dessus par des hommes pauvres... L’argent ça aide pour parler de la violence envers les femmes. Ces femmes là on ne leurs gifle même plus les fesses, on balance des billets dessus avant et après les avoir souillées. Rien d’autre ne les fait jouir.


  • #2271599
    le 05/09/2019 par Recurrence de la faiblesse
    Quenelle des violences conjugales, contre-feu bidon du couple (...)

    N’empeche, ca a pas grand chose a voir mais ca me fera toujours sourire de voir des allogenes gagner "pour la France" et les autres s’en rejouir. On dirait les byzantins acclamant les slaves (ou les turcs plus tard) et les remerciant d’avoir vaincu les ennemis de "l’Empire" et les declarant citoyen. On connait la suite... qui parle encore grec ancien ou en a entendu dans l’annee qui s’est ecoulée ?
    Bref, pas grand chose a voir. Enfin sauf pour ceux qu’ils le veulent bien... je pose le constat la tant qu’il est chaud.


  • D’après Nina Narre, les féminicides, ce sont des suicides !

    n’empêche que je lui donne raison..

    https://www.youtube.com/watch?v=xkm...


  • En parlant de violence faites aux femmes que pense Mme Philippe des frasques de son mari ? #tartuffe #ilsnousprennentpourdescons


  • La violence en général existe dans un couple d’un côté comme de l’autre, cela a toujours existé chez certains couples malheureusement Mais cette histoire est montée en épingle par Shiappa et toute sa clique pour encore dévier les problèmes bien plus graves dans ce pays .Encore une autre façon de vouloir faire détourner le regard en cherchant des causes qui pourraient être réglées sans trompettes et tambours .Shiappa sert de paravent à ce gouvernement de guignol .Il suffit d’analyser et de voir que les principaux sujets sont : l’antisémitisme, l’homophobie, l’immigration, la GPA et PMA, et maintenant la violence faite aux femmes .Que des sujets qu’ils répandent, comme de l’huile sur le feu et après qu’ils médiatisent afin d’en faire un sujet principal pour légiférer par la suite, dont le but est de limer les nerfs des Français, et mettre tout le monde en contradiction, alors que les préoccupations des Français sont des problèmes sociaux bien plus importants et vitaux .Ils ne parlent plus d’ailleurs des manifestations des GJ qui continuent, parce que le sujet est gênant, et ils ne peuvent y répondre que par la violence, mais celle-là est autorisée et n’a pas besoin de s’y attarder .
    Pour résumer, ce gouvernement ne fait que du bruit, pour capter l’attention d’un côté, afin d’éviter de régler les problèmes les plus graves et vitaux des Français .
    D’ailleurs "jupiter" l’avait gueulé à tue- tête,comme un hystérique " C’EST NOTRE PROJET !! "


  • Il est toujours fascinant de voir s’agiter la présomption. Une singularité qui a ses thèmes de prédilection, choisis souvent dans un éventail d’impossibilités qui peut, selon le type d’organisation sociale, se transformer en rente de situation jusqu’au moment de l’échec indiscutable. La présomption change alors de cheval de bataille ; toujours une vieille rosse (rien de nouveau sous le soleil non plus dans ce domaine), haridelle rafistolée comme un cheval de corrida, que va basculer bientôt, une fois de plus, le Minotaure qu’elle prétendait affronter victorieusement. (JM Allain Enigma tome 3)


  • Il faut en finir avec la mixité, aussi bien à l’école que dans l’espace public !
    Et surtout pas de femme en politique.


  • encore un débat de société clivant jusque dans les familles .
    on a déjà connu ca avec le mariage pour tous...

    bref enfumage

    une femme tué par son conjoint tous les trois jours on en parle
    un flic se sucide tous les 5 jours on en parle pas
    un homme tué par sa compagne deux fois et demi par mois on en parle pas

    alors on risque pas de parler de la retraite des députés et l’intéret de la dette

    et pourquoi des associations ont de l’argent ? qui les controle ? qui controle leurs multiples abus, les fausses déclarations par milliers ?

    et combien d’hommes en prison ou en garde à vue pour des accusations fausses ?
    des centaines ? des milliers ?

    ou est l’égalité des sexes ? la lutte contre la discrimination quand ce sont les femmes qui ont systématiquement la garde des enfants ?


  • Merci pour ce sain et salutaire rappel ;
    Les chiffres, du reste , sont éloquents : les hommes subissent 27% des violences conjugales et 17% des morts (1 tout les 15 jours, pas négligeable quand on sait qu’un homme a pourtant 2 à 3 fois plus de force physique ; c’est éloquent).
    L’arnaque schiappesque dans toute sa splendeur : faire d’un combat légitime une cause féministe !
    Emballez, c’est pesé.
    Bien sûr que l’arme féminine sera psychologique, retorse et au long cours ; combien de mes voisins de palier se faisaient hurler dessus 5-6 heures par jour, et j’en passe.... ce sont aussi des violences.
    Ces cas de figure-là n’intéressent pas le CNRS, vous l’avez deviné....


  • Avec les nouvelles générations de filles / femmes, élevées dans l’individualisme, le matérialisme, certaines se comportant comme de vulgaires racailles, capables d’ailleurs d’agresser en meute d’autres filles / femmes simples et sans défense, ou bien d’autres boulimiques d’argent, seul critère guidant leur vie, certaines capables d’accuser à tort leur conjoint ou mari de viol pour un billet, d’autres avec leur air hautain et suffisant incapables d’un quelconque compromis, passant de revendications en revendications, de par ce, j’ai des droit, je veux, je veux, je veux, et également branchées sans doute sur la fréquence du prince du mensonge, d’autres encore s’alcoolisant jusqu’à avoir les dents du fond qui baignent, vivant ainsi dans la débauche la plus extrême, pour le plus grand bonheur des beaufs, et qui plus est vanté bien sûr le Système, qui la présente comme une fille cool et « ouverte », liberté oblige, les zombies sont de sortie. Evidemment, le système a contribué à ce changement d’attitude, mais il faut reconnaitre en effet que le résultat est désastreux. Les femmes d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec celles des années précédentes. Il n’y a plus ou presque aucun raffinement.

    on ne peut que rejoindre l’idée de Mr Soral, conseillant à certains hommes européens de se tourner notamment vers certaines femmes, asiatiques ou autres, ayant encore des valeurs « Humaines », faisant preuve de respect, de simplicité, de réelle bonté et d’humilité, tournées vers une réelle complicité, et la famille.

    Bien sûr, on ne peut cautionner que lorsqu’une femme fasse simplement tomber sa fourchette, ou passe devant la télé avec la bassine de linge, ait 5 minutes de retard pour faire les courses, pendant que Monsieur regarde un match, bière à la main, en se grattant les c…, celle-ci s’en prenne une de façon totalement injustifiée, Mr profitant de son avantage physique pour l’humilier ou passer ses nerfs.

     

    • (Suite) On n’oublie pas évidemment non plus les violeurs, et pédophiles, ou autres profiteurs, forçant celles-ci, lorsqu’une demoiselle a bu un peu trop ou pas d’ailleurs ;) On n’oublie pas les hommes escrocs, matérialistes, également avides d’argent, attirant leur proie, avec un billet, ou d’autres ne respectant jamais leur compagne, ne pensant qu’à la tromper tout en se croyant correcte car portant une chemise et disant "Bonjour".
      Des pourris il y’ en a partout, chez les hommes, chez les femmes, à droite comme à gauche. Il faut donc faire preuve de discernement. Certaines et certains ne sont pas des anges ; ruse, habit d’agneau, chantage, malhonnêteté, pour ceux-là, la fin justifie les moyens, même sans porter un coup.

      D’ailleurs beaucoup de politiques s’arrangent toujours pour avoir les mains « propres », alors qu’indirectement ils ont les mains ensanglantées ; d’autres usent de stratège malsain, mais qui entrent dans le cadre de la loi, ouf donc tout va bien ;) Sont-ils tout blanc pour autant ? L’enfer est pavé de bonnes intentions, et certains savent sourire pour parvenir à leur fin ?

      Alors Si le système contribue à pourrir l’esprit des hommes, mais aussi des femmes, doit on simplement tourner le dos à celles-ci, ou parfois tenter peut-être de "sauver" leur âme ?

      Si une femme prend le volant, lorsqu’elle est alcoolisée, doit on la laisser partir ivre, pour simplement avoir le gain de ne pas avoir user de sa force physique pour l’en empêcher ??? Certains ici convoitent ils la légion d’honneur, ou un prix Nobel, avec un col blanc ?

      Bref, aujourd’hui, des gentlemen, il en existe, et des pouffiasses hystériques aussi



  • ...Marlène, qui ne doit pas être facile à mettre à terre.



    C’est un blague ? elle se met à quatre pattes plus vite que son nombre..


  • J’ai connu dans mon entourage une femme battue par son mari, un homme extrêmement colérique et qui par ailleurs, se battait aussi avec des hommes quand il était en pétard... Au vu des bleus qu’elle essayait de dissimuler et du dialogue que nous avons eu (s’il l’avait battue, c’était de sa faute à elle...), je lui ai conseillé de contacter SOS femmes battues et de le quitter, ce qu’elle n’a pas fait. Elle l’a trompé, il l’a su, il a pardonné, ils vivent toujours ensemble et même en vieillissant, il est resté violent au moindre pet de travers... Comme quoi que les violences conjugales sont bien difficiles à gérer, les hommes impulsifs et violents se mettent souvent en couple avec des femmes qui les supportent et les aiment comme ils sont. La difficulté réside à déterminer la dangerosité de l’individu pour la survie de la compagne... Par contre, je constate que Mme SCHIAPPA parle beaucoup d’argent pour les "associations", toujours plus, toujours plus, ce n’est pourtant pas l’argent qui fait changer le comportement d’un individu mais pour les dirigeants des "assos", c’est "jackpot"...


  • L’homme, le vrai, c’est celui qui est capable de se passer des femmes.

    Voilà ce que disait en substance Alain Soral dans l’émission de Mireille Dumas . Je ne sais pas s’il le pense toujours... mais il y a un fond de vérité.

    La pudeur masculine n’est rien d’autre que cela, feindre son indifférence malgré l’érection...En bref, ne jamais déballer ses inclinaisons psycho-affectives à une femme, sinon c’est la castration assurée.

     

  • Ce n’est pas seulement un contre feu et cela n’a rien de bidon.Il faut vous réveiller.
    C’est très grave.Ils alimentent l’arsenal réprésif special contre les hommes.Les médias n’arrêtent pas d’en parler.Beaucoup de femmes se sentent de plus en plus tout permis avec leur conjoint et avec n’importe qui.On sent qu’au moindre pretexte elles sont prêtes à hurler aux violences faites aux femmes.

    Ces lois ne visent pas du tout à protéger les victimes de "féminicides" mot qui devrait être interdit,elles sont mortes on ne peut rien pour elles.Ces lois visent à controler,enfermer,mépriser,insulter,emasculer les hommes.C’est clairement de la castration.Les hommes ont peur désormais.Un film comme "la gifle" sera bientôt interdit.Une femme qui t’insulte,te trompe,te trahit,ou met sa vie en danger en menacant de se suicider par exemple,tu ne peux que lui dire merci ou pleurer.Sinon c’est la taule avec les racailles à 4 par cellule.Voila la société d’aujourd’hui.Une société ultra violente qui vient donner des leçons de morale et qui veut s’immiscer dans la vie intime des couples.

    Evidemment une femme innocente,victime d’un abruti,qu’elle a choisi,doit être protégée si elle le quitte ou si elle est en incapacité de le quitter.Elle l’est déjà par la loi d’ailleurs.Ils utilisent des cas extrêmes ou la police ne fait rien ou ne peut rien faire pour entrer dans les couples et y imposer leur loi.Ils manipulent les esprits pour empêcher hommes et femmes de réguler naturellement leurs relations.Bientot la pénétration même consentie par lettre recommandée sera considérée comme un acte agressif et condamnable.

    Les femmes sont comme les hommes.Aucune loi speciale ne devrait les protéger.Ce sont aux hommes et aux femmes de gérer leurs relations personnelles.Si une femme est frappée par son conjoint,c’est à elle de savoir si elle l’a mérité,et si elle veut rester ou non avec la personne.Elle ne doit pas faire de dénonciation.


  • Sur la photo de l’article de RT avec Schiappa, on dirait une belle bande victimes, la tête penchée l’air vide, Fourest heureuse d’exister un peu au travers de cette photo ... Bref une synthèse.

     

  • les violences conjugales sont 1 sujet qui n’ a pas de raison d’ être scindé entre 2 catégories distinctes : celles subies par les femmes et celles subies par les hommes (les enfants constituant une catégorie tierce)..
    à moins, que le propos du gouvernement soit une opération de propagande féministe, donc lesbo-féministe, de plus ?! et c’est malheureusement le cas, selon l’ avis même des experts attachés à cette cause.
    ce lobby, sur le modèle des autres, se moque bien des quelques solutions qui pourrait améliorer le quotidien des publics concernés, il veut du fric, du pouvoir, et surtout "faire inscrire dans la loi ses privilèges"...comme les bons élèves de sion qu’elles sont !


  • Pour avoir travaillé de longues années auprès de femmes ayant subi des violences je peux affirmer :
    Qu’une femme qui veut réellement se sortir des griffes de son conjoint a tous les moyens pour le faire dans notre pays, elle sera totalement prise en charge et aidée à se reconstruire avec ses enfants, il existe même des maisons "cachées" où elles peuvent se réfugier provisoirement pour que leur trace soit perdue,
    Que la quasi totalité d’entre elles reviennent d’elles-même vers leur conjoint car elles se complaisent dans des relations conflictuelles et violentes.
    En revanche, combien d’hommes ne voit-on pas qui subissent la tyranie et la toute-puissance de véritables garces à qui ils ont tout laissé, se retrouvant sans le sou, vivant dans des logements minuscules, quémandant la garde de leurs enfants, humiliés, perdus...
    Bien sûr ils ont leur part de responsabilité, trop gentils, trop faibles...mais qui s’en soucie ? Où peut on lire un article sur la paupérisation des hommes après la séparation ?


  • Je conseille la lecture du livre " L’homme tue et la femme rend fou" de Philippe de Vulpillières. Extrait : "La sauvagerie physique étant masculine et la sauvagerie psychique étant féminine, il est tout aussi vil, bas et déloyal pour une femme de s’attaquer psychiquement (mépris et humiliation) à un homme qu’il est vil, bas et déloyal pour un homme de s’attaquer physiquement (coup et blessures) à une femme." Tous les hommes ne sont pas des assassins et toutes les femmes ne sont pas des suicideuses.


  • MDR, caroline fourest au grenelle des violences conjugales ...........elle a pris une rouste de sa conjointe ?


  • Les femmes ont oublié quelque chose. Qui sait qui va se battre pour son foyer,qui va se battre en guerre etc.la femme doit s’occuper du foyer et de l’éducation des enfants. L’homme travail de c’est main. Il protège sa famille le femme range le foyer elle doit être douce et c’est réciproque, l’homme doit être reconnaissant du travail accompli de sà femme. Et l’amour vient naturellement. Le jour où un escadron ennemis approche. Les femmes feront quoi surtout dire quoi. Mon mari protège nous ou on sont les hommes pour nous défendre. Et ben il y en a plus. Mes dames .vois les avez tous castré. Débrouiller vous maintenant. Et vive le féminisme. Et maintenant passer tous à la casserole et dite un grand merci. MERCI À TOUT CES gouvernement.


  • Ben moi j’ai refait ma vie avec une chèvre. Docile, pas difficile et toujours disponible ! Mêêêêêh ! Me dit-elle parfois. Ya pas de "mais", je lui réponds ! Et tout se passe bien.


  • #2272343
    le 06/09/2019 par si on peut plus déconner
    Quenelle des violences conjugales, contre-feu bidon du couple (...)

    Non pas d’amalgames , c’est stigmatisant pour les gars qui dérouillent leurs femmes, je propose un ou deux #achtag
    « #MeTooJeDérouilleMaPouf, #BalanceTaFemmeContreUnMur ,#C’estMaPoufC’estMonChoix et #JeSuisFéminicide »
    Les castagneurs aussi ont des droits ,non ?
    Collectif, on veut être des sauvages, comme Jacqueline Sauvage !!!!!!

     

  • Il faudrait faire admettre une fois pour toutes que les rapports hommes femmes (comme d’ailleurs les règles de la grammaire) sont surtout réglés par les MOEURS, les coutumes, les usages, qui sont si complexes et subtils qu’ils le font très bien.

    Faire intervenir la brutalité de la loi risque d’aboutir à quelque chose de grotesque puisque toute loi est neutre comme tout jugement est impartial. Car ce que veulent en fait les féministes, c’est avoir les juges pour eux. Donc des "juges partiaux" ce qui est impossible.Des juges comme en Union Soviétique qui ont jugé avant d’entendre la cause. Donc des juges qui ne sont pas des juges. Donc de détruire la société car c’est le juge qui est au centre de la société. Pas de juge, pas de société.

    Déjà le législateur est embêté car il n’arrive pas à trouver la solution : comment rédiger une loi partiale qui donne raison systématiquement aux femmes que le législateur ne peut pas nommer comme catégorie juridique, et tort aux hommes ? On y est déjà parvenu avec les juifs en recourant au jugement de Nuremberg et en en faisant une loi-jugement. Pas joli joli mais la terreur règne.

    Mais les femmes ? Peuvent-elles faire régner la terreur ? Toutes ces idioties finiront par produire des flux financiers en directions d’associations d’emmerdeuses qui s’enrichiront. Donc des convoitises. Donc des "protecteurs", car là où il y a femmes ET des flux d’argent, il y a des "protecteurs", autrement dit, des maquereaux. . Les femmes ne sont pas assez fortes pour garder seules le pognon. Hin Hin..

    "C’est mon homme" disait Mistinguette, "Il m’ fout des coups !, il m" prend mes sous ! mais je l’aiiii- aiii me ! " Les Mecs vont avoir du boulot.


Commentaires suivants