Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Virginie Vota – Le concept de masculinité toxique démonté en 15 minutes

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Virginie Vota dégage une féminité qui est aussi éloignée de la toxicité que du féminisme.. une espèce en voie d’extinction, il est réjouissant d’assister à sa résurgence..les plantes belles et rares méritent une attention particulière en attendant leur propagation..

     

  • On aime : le crépi bleuté qui contraste avec la délicate peau orangée de miss Vota.

    Sur le fond OK. Ce concept tordu de masculinité, toxique ou pas ça dépend de l’hygiène de monsieur, c’est du pur naturalisme !!!
    Dieu nous a fait velu et membré, d’où il tira la femme, délicate et sensuelle. Tout ça est oeuvre de création, et c’est dans l’ordre des choses.
    Je n’irai jamais prendre le thé chez Clémentine Autain ! Plutôt crever !

     

    • ’’Dieu nous a fait velu et membré, d’où il tira la femme…/…"
      Arrêtez de répéter que la femme est sorti de l’homme : d’une côte même !
      Le Créateur a fait l’homme puis la femme à ses côtés.
      Il y a plein de mauvaises traductions que vous pouvez trouver rien qu’avec votre mental et un peu de bon sens. Pas besoin de faire de la méditation pour arriver à Cela.



    • Arrêtez de répéter que la femme est sorti de l’homme : d’une côte même !
      Le Créateur a fait l’homme puis la femme à ses côtés.



      Comment n’ont-ils pas pensé à ça ? Tous ceux qui ont travaillé sur les différentes traductions des saintes Écritures ? De la septante à la vulgate, en passant par toutes les versions protestantes, ainsi que la King James (une cinquantaine de traducteurs). En dépit du bon sens et de leur mental, ils ont tous choisis de le traduire par la côte de l’homme et non pas comme vous l’entendez. C’est peut-être parce qu’ils avaient de bonnes raisons de vouloir le faire ainsi, non ?


  • J’ai vécu dans des pays en guerre.
    Guerre civile une fois.
    C’est amusant mais il n’y avait aucune féministe, aucune personne LGBTXYZ..., pas un soupçon de politiquement correct, pas une once de OK BOOMER...
    On se demande à quoi ça tient.

     

  • Tant qu’il y aura des jeunes femmes aussi fines et courageuses que Virginie Vota dans ce monde déjanté on ne pourra pas désespérer tout à fait de l’avenir de nos sociétés.

     

    • Entre les instruites comme celle-ci et celles qui se tamponnent de toutes ces sornettes, les gars n’ont aucune raison de s’inquiéter. Pas plus les fragiles qui sont heureux comme tout de subir les féministes exaltées : si ce sont les dindes que VV nous a présentées, je les leur laisse, sans regret aucun.


    • @Albert Montanardi
      Elles deviendront de plus en plus rare, se consumeront comme la lumière des bougies, aucune illusion, les femmes préfèrent l’autre discours bien plus séduisatn et réconfortant malgré la fabrication de leur perte et celle du genre humain, trop tard.


    • @sedatiam

      " les gars n’ont aucune raison de s’inquiéter."

      Il faut être bien naîf pour ne pas s’inquiéter . Le Mal agit sans cesse et a bien des flèches à son arc à commencer par le bourrage de crâne dans les écoles, jusque dans les maternels . Attendez la prochaine génération et vous verrez que l’homme d’aujourd’hui, qui a déjà perdu beaucoup de sa virilité ne poura plus que fermer sa gueule devant les vainqueurs de cette idéologie plus que délétère ....


    • @ adile11,

      Si vous êtes un homme et que vous vous comportez en bonhomme, donnant l’exemple, jamais : c’est un peu comme la lumière au sein des ténèbres ; une fois qu’elle a commencé de luire, peu importe qu’elle irradie puissamment ou que sa flamme ne vacille, elle luit et d’ores et déjà les ténèbres l’ont dans l’os.
      Pour ma part, je ne lutte pas contre tel ou tel féminisme : je n’en ai rien à cirer jusqu’à me rendre indifférent (ce qui n’est pas ne pas se tenir au courant) ; seuls m’intéresse le principe de justice et d’équité dans cette affaire et j’affirme, à ces dames, ma conception fort et clair : tout en admettant que le côté physique offert par le Grand Mickey me prête ascendance et qu’il me reste juste à peaufiner la répartie et traiter les objections. Même les plus irréductibles finissent par la fermer car j’ai le temps et elles n’ont que peu d’arguments.
      Continuez de parler aux femmes comme à des femmes et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes : sinon initier chacun au shibari (avec M. en nawashi)... accessoirement à une forme de tantrisme.


    • Une zemmourienne en béton armée qui pour ce sujet va dans le bon sens c’est effectivement encourageant (faute de mieux).


    • @sedatiam
      "Si vous êtes un homme et que vous vous comportez en bonhomme, donnant l’exemple, jamais".

      Il me semble que vous n’avez pas l’air de vous rendre compte que justement des bonhommes donnant l’exemple il n’y en a plus guère et que ce n’est pas les générations qui arrivent complètement esclaves de leur passions débiles ( musique débile, jeux débiles, instruction zéro et fières comme tous les nuls le sont ) qui vont changer la donne . La clé pour la compréhension du déroulement de l’histoire et de la dégénérescence des civilisations est spirituelle ou disons mieux métaphysique, et pour avoir une idée de ce qui se passe il faut avoir saisi ce qu’annonce toutes les traditions authentiques ( et qu’a si bien rendu rené Guénon dans ses ouvrages ) à savoir une chute inéluctable de l’esprit humain jusqu’aux plus bas instincts et aux pires turpitudes. C’est beau de jouer les optimistes mais soyez assuré que le monde ne se redressera pas avec des belles paroles mais par une catastrophe à l’échelle planétaire qui va ôter des pelouses de notre monde la grande majorité du bétail qui le peuple. "A la fin des temps, disait Le Prophète, les hommes ne seront plus des hommes, ni les femmes des femmes " . Et croyez moi beaucoup d’hommes d’aujourd’hui se prétendant des hommes "viriles"auraient sans conteste bien fait rire les anciens....Le mal est descendu trop bas mon ami et l’optimisme n’est un secours que pour les rêveurs..


    • @ adile11,

      Pour citer Guénon, vous êtes tout à fait dans ce que vous appelez « la bonne parole », puisque ce dernier, pour revenir à la tradition initiale (qu’il nous annonce perdue, pour simplifier) est retourné, lui, à ses origines : en déplaçant son timbre vers ses terres nourricières ; ce qui est un exemple.
      Guénon est ainsi très chiant à lire qu’il ne vous apporte jamais la solution qu’il faille que vous alliez la chercher vous même, par « l’action », le cheminement sur le temps long.
      Ainsi, les autres hommes - ceux que j’évoque -, aussi peu nombreux soient-ils (et qui demeurent des exemples malgré « l’effondrement ») sont dans la même veine : pas dans la parole comme vous le soulignez. Et il est nombre de jeunes, parmi ceux-là, contrairement à ce que vous pouvez penser.
      Par ailleurs, cette Virginie semble aussi être un exemple de bonne femme.


    • @sedetiam
      "La bonne parole" de Guénon était une parole providentielle ( dans son sens profond ) et s’adressait à l’esprit . Elle n’avait que faire d’une quelconque morale. C’est d’ailleurs pour cela ( et elle n’émanait pas d’un simple penseur ) qu’elle a bouleversé autant de vie en les rappelant à l’essentiel ....Je ferai toujours fi des critiques qu’on certains sur Guénon et qui ne manqueront jamais puisque même les prophètes authentiques n’en on pas été exempts...
      Et puis j’ai toujours à l’esprit ce mot de Joseph Joubert : "Les choses qui dépendent de la lumière de l’esprit ne peuvent se prouver à aucun homme, que par les lumières qu’il a"
      Fort de cette maxime je suis bien conscient que tout débat est fichu d’avance et bien souvent une perte de temps...


  • En gros, le toxique c’est le blanc...

    Ailleurs aucun problème… les femmes sont éduquées, respectées et ont les mêmes droits que les hommes.
    On peut tout de même se demander pourquoi il n’y a aucune assocs féministes dans ces pays ?
    Réponse éventuelle : parce qu’ils ne sont pas blancs ?

    Explications diverses et variées y compris le coup de pied au Q.


  • Vidéo intéressante qui démontre bien le lien entre le mondialisme et les dérives féministes .
    Deux choses sur la libération de la femme de la domination masculine :
    1) Si vous demandez aux femmes des années 1960, ce qui selon elles, a le plus changer la condition féminine, celles ci répondront à coup sûr, la machine à laver le linge .... inventée par les hommes !
    2) Si vous demandez aux femmes des années 1970, ce qui a affranchi la femme de l’homme, elles vous répondront la pilule contraceptive ... inventée par des hommes !

    Il n’y a pas d’égalité naturelle entre hommes et femmes, la preuve : Les différents ministères et secrétariat d’état charger de l’égalité hommes femmes .


  • La masculinité positive ?Répondre ,sans scrupule,à une féministe revendicatrice de réparation,d’un procès de maaaalll dont il n’est pas responsable qu’elle arrête de le faire chier.
    Que c’est bon d’entendre une femme intelligente c’est à dire porteuse d’un discours,certes ici morcelé, bien construit parce qu’argumenté et sourcé !


  • Elle est magnifique. Les hommes doivent redevenir des hommes. Ces vrais hommes sacralisent les femmes non denaturees par la modernité. Elles sont son inspiration. La complémentarité est parfaite. L’idéologie de deconstruction vient de la franc maçonnerie qui prone une anthropologie inversée. Ordo ab Chao. Eux mêmes étant sur le plan psychanalytique une fabrique d’encules. Diffusons la vérité elle rend libre.


  • Le concept de toxicité des relations hommes-femme est une trouvaille de l’idéologie mondialiste, qui promeut le féminisme depuis des année, donc la destruction du couple originel, de sa complémentarité, du foyer, de la famille, des traditions, de l’enracinement en vue de le remplacer par le mariage pour tous,, l’’union libre et interchangeable, l’égalité des sexes, la suppression du genre et le nomadisme. Aaron Russo dans son interview par Alex Jones, avait révélé ce plan confessé par son ami Rockfeller dans une vidéo que l’on peut encore trouver sur youtube ou Dailymotion..


  • Pour faire court et simple : les hommes et les femmes sont différents et complémentaires. Chacun a sa place dans la création et a de fait, sa raison d’être. C’est du bon sens... il suffit d’observer le réel. Il y a le principe masculin et le principe féminin qui se complètent harmonieusement. Il faut arrêter avec "le tout-psychologisant." Il faut arrêter aussi avec toutes les idéologies humaines et vivre en esprit et en vérité.

     

    • @Patricia

      "Pour faire court et simple : les hommes et les femmes sont différents et complémentaires. "
      Vous avez bien résumé, bravo !


    • Patricia
      C’est là où c’est très ennuyeux pour les adeptes du faire du plein avec du vide en invoquant le progrès et l’éducation des mentalités avec comme voie d’entrée la culpabilisation :faire court et simple !.
      Certes,la psychologisation à tout va est une sacrée masturbation intellectuelle.
      En tout cas,je reste convaincu que ce qui relève parfois du grand n’importe quoi ne va que mieux permettre aux hommes et femmes de se retrouver en meilleure qualité que ce qu’ils pouvaient vivre jusqu’ici,chacun ayant eu sa part de remise en question de sa place.
      En attendant,ça meuble,et ça ne fait pas tourner l’économie !


    • " Pour faire court et simple : les hommes et les femmes sont différents et complémentaires. Chacun a sa place dans la création et a de fait, sa raison d’être. "

      Du coup, c’est quoi " nos places " ?


    • La femme est soit devenue une Corinne Masiero, soit une Apoline de Mauvaisez’herbe et l’homme un Mathieu Delormeau, soit un Bousquet (pas celui des heures les plus sombres ) non , François, pour les intimes ...en gros et pour faire simple, les hommes et les femmes se sont perdu
      Espérons qu’ils se retrouvent et vite
      Et j’ai passé volontairement sur les Fiona Schmidt et autre Aymeric Caron pour aire court aussi


    • @ Brigitte la Haine

      Un Proust vaudra toujours 100 000 hommes comme toi.
      Pareil pour Butler.
      Car il y a ceux qui font quelque chose, et ceux qui ne font rien.


    • @Rien du proust
      Considéres-tu l’enculade comme une construction , ou comme une œuvre ?
      Tu dois être ravie dans ce monde de laideur et de fiotasses
      Donc selon toi ,on se construit autour de son anus et des pratiques et objets que l’on y met ?
      Étrange vision du monde


    • @Rien du tout 
      Oui si s’enculer est un travail
      En effet !


    • Rien du tout - Il convient de revenir aux fondamentaux et de se déconditionner de la complexité ambiante. Il convient de redevenir simple... Au-delà de toutes les idéologies actuelles, il est urgent de revenir au bon sens et à l’esprit de la Tradition. Il y a là des points de repères fiables qui ont traversés le temps et ont fait leurs preuves. La Tradition n’est pas figée, comme on veut nous le faire croire... ou bien ce n’est pas vraiment l’esprit de la Tradition. La vraie Tradition, C’est le lien avec La Loi Naturelle. Ici, je ne parle pas d’idéologie, je parle d’esprit ! Plus concrètement : Dans la nature, normalement, le principe féminin nourrit, éduque, protège le petit. Le principe masculin est plus viril ; il est là pour défendre le territoire et la vie. Le Principe masculin doit pouvoir se confronter plus directement avec le stress. Oui, je sais c’est basique et simple ! Les gens sont perdus car ils ont été éloignés de l’Essentiel, de la vraie vie... sous prétexte de la soit-disant "liberté." C’est un leurre ! Il vaut mieux "obéir" aux lois de la nature que d’être esclaves des idéologies humaines et des gros égos. Nous sommes manipulés de l’enfance jusqu’à la tombe. Nous devons en prendre conscience ; nous en libérer... Perdre nos illusions et nos conditionnements pour gagner en liberté intérieure. La Porte de la vraie vie se trouve en Soi, à la fine pointe de l’âme ! C’est plus long à dire qu’à vivre ! C’est ce qu’on appelle aussi : la conversion du regard ! Il faut aller vers Soi : Ecouter votre coeur (votre centre qui se situe en vous-mêmes !) ; votre certitude intérieure ou votre conscience d’Etre. Ce qui n’a rien à voir avec le tout-psychologisant qui est un outil du système qui nous aliène ! Il faut prendre conscience de cette énergie vitale qui nous traverse et nous meut... Ah, bien sûr, c’est très ennuyeux pour les gros égos qui manipulent les autres, car alors nous sommes libres intérieurement. Nous pouvons mieux agir en accord avec les lois de la nature ; de la vraie vie qui s’écoule en nous et autour de nous. Haut les Cœurs : nous vaincrons car la vraie vie est plus forte que la mort ! Nous ne sommes pas ce qu’ils ont voulu nous faire croire ! Notre vie est précieuse et sacrée. Il suffit juste d’en prendre conscience et de s’éveiller ! Il faut juste se laisser glisser dans un nouveau paradigme ; dans l’ETRE. Cette dimension intérieure à soi est celle de la conscience d’être qui s’éveille à elle-même. ETRE PRESENT d’instant en instant renouvelé.


    • @ Patricia

      Tradition ? Tu parles du temps où les grecs aimaient s’enculer pendant que les femmes, privées de droits politiques, faisaient la bouffe ?

      A vous lire, il semble que Weininger avait raison ; vous êtes définitivement incapables de penser. Seules les lesbiennes ( Weininger avait encore là raison ) le peuvent encore.

      La " tradition " que vous vénérer enseigne ceci : car les femmes sont idiotes, elles ont à être belles. Car les femmes sont trop faibles pour le monde, elles ont à éduquer les gosses. Car les femmes sont sensibles, elles ont à soigner.

      La féminisation du métier de professeur est peut-être l’origine de la misère intellectuelle de nos élèves. A trop vous confier les gosses ( vous qui semblez avoir le SEXE de l’emploi et l’avoir largement perfectionné, petites, par le moyen de vos poupées), rien d’étonnant à les retrouver faibles, fragiles et incultes.

      Petite question Patricia : quand vous ouvrez la porte de votre voiture, vous sentez-vous femme ? Vous sentez-vous votre SEXE ? Si oui, expliquez-moi : comment vous sentez-vous votre SEXE ?

      Quant " aux lois de la nature ", les connaissez-vous ? Est-ce une nouvelle idéologie ? Pouvez-vous nous instruire de cette " nature humaine " que tant de philosophes, faute d’objet, ont essayé de construire ? Lois de nature : ne sont-ce pas ces choses qui, s’agissant de l’être humain, n’existent que dans la tête de ceux qui les conçoivent ? J’avoue ne pas pouvoir voler. Et vous, avouez-vous - du fait de votre sexe et de ses lois - être naturellement incapable de philosopher et de rivaliser avec nous ? Consentez-vous à votre infériorité intellectuelle ? Celle-ci est-elle un fait biologique ? Une construction historique ? Que pouvez-vous nous dire quant à votre infériorité ?

      Votre stratégie vise-t-elle à réhabiliter les valeurs misérables que l’on prête traditionnellement à la femme ( intériorité, sentimentalité, sollicitude, réalité ) ? Ouvrez les yeux, c’est foutu, les gens seront toujours d’accord pour reconnaître la supériorité d’Heidegger ou de Dostoïevski sur leur propre grand-mère - sans gloire et éternellement terrée dans l’ombre. Nietzsche avait peut-être raison : à parler de la sorte, vous le confortez qui pensait que la femme n’avait qu’un seul sens, permettre le repos du guerrier. Si cela vous suffit, acceptez que je vous méprise, car seules les amazones et les guerrières m’excitent.


    • @Rien du tout
      Et bien..pas cool pour la grand mère !
      Faut il être quelqu’un de" connu(e)",être "dans la gloire" pour valoir quelque chose ?
      J’en doute,d’abord parce que l’anonymat n’empêche pas -et heureusement encore- d’accomplir de belles choses -comme élever des enfants par exemple- et qu’ensuite,courir après la reconnaissance,c’est surtout,je pense, chercher à combler un déficit narcissique.
      En tout cas,c’est ce que j’ai compris de ma propre histoire..

      Quant aux Amazones,je comprends qu’elles vous excitent et vous épargnent toute hostilité:elles ne sont que fantasme,donc aucun risque !
      Salutations


    • Rien du Tout - Vous savez quoi ? Je ne vous ai pas lu jusqu’au bout ! D’autre part, il faut arrêter de tutoyer les gens comme vous le faites. Ce n’est pas correct sur le plan relationnel... Je ne vous tutoie pas ! C’est une base dans l’éducation... Ce sont les gauchistes et compagnie qui tutoient les gens, sans les connaître, comme vous le faites ! Je constate que vous avez réellement un problème de compréhension du Réel. Vous n’écoutez pas les gens ! Vous me posiez une question et je vous ai répondu plus précisément... en fait, je le constate : c’était juste pour amorcer une polémique... et déverser votre colère, votre hargne. Or, je ne suis pas intéressée par la polémique. Ce n’est pas ma forme d’esprit. Vous êtes en droit de penser comme il vous semble. Je suis en droit de dire ce que je pense d’une réalité. De plus, vous devriez approfondir ce que veut dire cette réalité vivante et vécue par de nombreuses personnes depuis des siècles, voire des millénaires et que l’on nomme : une spiritualité vivante. Je reprends ce que j’ai écrit au tout début, tout est dit, concernant la place de l’homme et de la femme ; c’est clair et c’est suffisant :
      " Pour faire court et simple : les hommes et les femmes sont différents et complémentaires. Chacun a sa place dans la création et a de fait, sa raison d’être. C’est du bon sens... il suffit d’observer le réel. Il y a le principe masculin et le principe féminin qui se complètent harmonieusement. Il faut arrêter avec "le tout-psychologisant." Il faut arrêter aussi avec toutes les idéologies humaines et vivre en esprit et en vérité."
      Je n’ai rien à rajouter... Je passe mon chemin.


    • @ Patricia

      Alors je répète car ce n’est pas du tout clair pour moi : c’est quoi nos places ?


    • Rien du tout - Vous devriez vivre votre vie et n’ont pas la penser. Nous autres occidentaux, en général, nous sommes dans notre mental et non pas dans la vraie vie. La vie n’est pas un concept ; elle n’est pas dans les livres. La vraie vie est dans le réel. Certes les livres ont leur importance pour transmettre des messages ou des histoires, mais c’est tout ! Nous devons nous reconnecter au coeur de notre être. Le mental est juste un outil pratique pour faire des plans et les mettre en action... c’est tout. Sinon, le mental devient notre propre bourreau et nous sommes dans sa prison. Nous devons sortir du mental et passer à l’action dans la vraie vie en étant le plus présent possible à soi et à la vraie vie, du fait de notre conscience d’être.
      Pour ce qui me concerne, c’est simple, comme je vous l’ai dit l’homme et la femme sont complémentaires et différents. Nous ne sommes pas opposés, nous sommes différents. Les féministes qui sont dans les idéologies extrêmistes et matérialistes ont fait beaucoup de mal et aux hommes et aux autres femmes "normales." Il y avait des réalités à réajuster mais sûrement pas mettre la guerre et le doute entre l’homme et la femme... dans cette guerre, nous sommes tous perdants. Mais, il ne faut pas désespérer, j’ai l’intime conviction, et je ne suis pas la seule personne à le dire, que les choses vont se rétablir ; la vie et la vérité reprendront leur vraie place. Une femme est faite pour enfanter et non pas un homme. Un homme doit défendre sa famille, son foyer et son pays, avec les armes, si nécessaire... mais pas la femme ! C’est vrai que tout est sans-dessus-dessous. Nous en souffrons tous. Il nous faut retrouver le dialogue et le respect mutuel. Cordialement.


  • Comme quoi même les gens qui peuvent être à l’opposé de nos propres convictions peuvent parfois dire des choses sensées et pertinente.

    C’est déjà ça.


  • Le plus simple est de complètement ignorer ces idéologies bêtes et imbéciles et de ne même pas essayer de commencer à les appréhender. Ce que la majorité des français réalise sans se poser de questions.


  • Donc, idem pour le concept féminité toxique.


Commentaires suivants